Accompagnant éducatif et social (AES) : formation & métier

Article mis à jour le : 9 février 2024

L’accompagnant éducatif et social accompagne les personnes en difficulté, malades ou dépendantes, pour les aider dans les tâches et activités de la vie quotidienne. Avec le vieillissement de la population, l'allongement de la durée de vie et le désir de rester chez soi le plus longtemps possible, l’AES est devenu un acteur essentiel du secteur médico-social.

Découvrez la profession en détails : le rôle de l’accompagnant éducatif et social, son salaire, la formation AES, ses possibilités de reconversion, etc.

Assistant éducatif et social

Le métier d’accompagnant éducatif et social

Qu’est-ce qu’un accompagnant éducatif et social ?

L’accompagnant éducatif et social (AES) est un professionnel du secteur des services à la personne.

Il accompagne les personnes en situation de vulnérabilité, quelles qu’en soient l’origine ou la nature, dans les activités de la vie courante, de la vie sociale, scolaire et des loisirs.

Quel est le rôle d’un accompagnant éducatif et social ?

L’accompagnant éducatif et social apporte une aide de proximité pour les actes essentiels du quotidien, comme pour les activités de vie sociale et de loisirs.

Il contribue à l'élaboration et la mise en œuvre d’un accompagnement adapté, en prenant en compte la situation sociale et familiale de la personne aidée, son état de santé, ses besoins, ses attentes, ses droits et libertés.

Il intervient auprès de publics fragiles physiquement et/ou psychiquement. Selon les cas, il peut travailler, par exemple, auprès d’enfants ou de jeunes enfants déficients visuels, d’adolescents présentant des troubles dys ou du spectre autistique, d’adultes handicapés mentaux ou de personnes âgées en perte d’autonomie.

Il travaille sous la responsabilité d’un professionnel encadrant ou référent (travailleur social ou professionnel paramédical).

L’AES intervient au sein d’une équipe pluriprofessionnelle. Il inscrit son action dans le cadre du projet institutionnel et du projet personnalisé d’accompagnement, en lien avec les familles et les aidants.

En résumé, l'AES contribue à permettre à la personne en situation de vulnérabilité à cause de son âge, de sa maladie, de son mode de vie ou de sa situation sociale, de redevenir actrice de sa vie.

Les missions principales de l’accompagnant éducatif et social

Accompagnement dans les activités de la vie quotidienne

  • Aide aux repas (courses, préparation, prise de repas)
  • Aide à la toilette et à l’habillement
  • Aide au ménage et à l’entretien du lieu de vie
  • Aide à la marche, au transport, à la mobilité
  • Aide à la gestion administrative
  • Aide à la prise de médicaments

Accompagnement social et éducatif

  • Assure une présence et une compagnie bienfaisante
  • Écoute et apporte un soutien moral
  • Favorise le contact avec le monde extérieur et lutte contre l’isolement
  • Aide à la communication et à l’expression
  • Préserve et favorise l’autonomie
  • Stimule les potentialités de la personne (physiques, physiologiques, cognitives, psychologiques, psychiques, relationnelles et sociales)
  • Participe aux tâches éducatives
  • Met en place des activités sociales et de loisirs

Accompagnement aux soins

  • Réalise des soins simples
  • Collabore aux soins infirmiers dans les limites de ses attributions

Missions transverses

  • Participe au repérage des fragilités des personnes aidées
  • Rend compte de ses observations et de ses actions pour assurer la cohérence et la continuité de l’accompagnement proposé
  • Adapte son intervention en fonction de l’évolution de la situation
  • Coordonne son action avec les autres acteurs du projet d’accompagnement
  • Soutien les familles et les aidants naturels

Quelle différence entre un accompagnant éducatif et social et un auxiliaire de vie sociale ?

Depuis 2016, le métier d’accompagnant éducatif et social regroupe sous la même appellation, la profession d’auxiliaire de vie sociale (AVS) et d’aide médico-psychologique (AMP).

Quelles sont les compétences et les qualités requises pour être accompagnant éducatif et social ?

L’accompagnant éducatif et social doit connaître les pathologies et les troubles des personnes qu’il accompagne pour pouvoir adapter son intervention.

Travaillant auprès de personnes fragilisées, il est aussi fondamental qu’il fasse preuve de qualités humaines, telles que :

  • Sens du contact et bon relationnel
  • Capacité d’écoute et empathie
  • Patience
  • Respect et bienveillance
  • Tact
  • Adaptabilité, polyvalence et dynamisme
  • Discrétion
  • Résistance physique et psychologique

Où peut-on exercer le métier d’accompagnant éducatif et social ?

Les lieux d’exercice possibles sont très nombreux et varient selon la spécialité de l’accompagnant éducatif et social.

L’AES peut travailler directement au domicile des personnes aidées, en étant salarié par :

  • Un particulier employeur
  • Un service d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD)
  • Un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD)
  • Un service d’aide à la personne (SAP)
  • Un service polyvalent de soins et d’aide à domicile (SPASAD)

Il peut aussi exercer dans tous types d’établissements sociaux, médico-sociaux ou médico-éducatifs, qu’ils soient publics, privés à but lucratif ou privés associatifs, comme par exemple :

  • Les EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), résidences pour séniors, centres de jour pour personnes âgées, maisons d'accueil rurale pour personnes âgées (MARPA)…
  • Les établissements d'accueil non médicalisé (EANM)
  • Les foyers d'accueil médicalisé (FAM), les établissements d'accueil médicalisé (EAM)
  • Les instituts médico-éducatifs (IME)
  • Les unités de soins longue durée (USLD)
  • Les maisons d’accueil spécialisées (MAS)
  • Les instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques (ITEP), les instituts d'éducation motrice (IEM)
  • Les structures d’accueil petite enfance, les maisons d'enfants à caractère social (MECS)
  • Les centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS)
  • Les services d'accompagnement à la vie sociale (SAVS), services d'accompagnement médico-social pour adultes handicapés (SAMSAH)

Le quotidien d'un accompagnant éducatif et social

Les avantages du métier

  • Domaine professionnel porteur de sens
  • Sentiment d’être utile
  • Proximité avec des personnes vulnérables et leurs familles
  • Travail en équipe
  • Missions et lieux d’exercice très variés

Les difficultés

  • Métier exigeant sur le plan physique et psychologique

Le métier vu de l'intérieur

Quel est le salaire des accompagnants éducatifs et sociaux ?

La rémunération d’un AES est difficile à déterminer car elle varie en fonction du statut (fonctionnaire ou salarié du secteur privé), de la spécialité et de l’ancienneté.

Dans le secteur public, le salaire de l’accompagnant éducatif et social est soumis à la grille indiciaire de la Fonction publique dont il dépend. Dans le secteur privé, il dépend de la convention collective à laquelle il se rattache.

Dans les deux cas, un accompagnant éducatif et social gagne généralement l’équivalent du SMIC (1 747,20 € brut par mois au 1er mai 2023) lorsqu’il débute sa carrière.

La formation pour devenir AES

Suivre une formation AES est possible sans pré-requis. Néanmoins, il faut bel et bien suivre une formation pour obtenir un diplôme permettant d'exercer en tant qu'AES.

Quel diplôme faut-il pour devenir accompagnant éducatif et social ?

Pour devenir accompagnant éducatif et social, il faut être titulaire du diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social (DEAES). Il s’agit d’un diplôme de niveau 3 (équivalent CAP).

Quelles sont les écoles formant les accompagnants éducatifs et sociaux ?

La liste des établissements publics ou privés agréés proposant une formation au diplôme d’État d’AES est consultable dans la fiche N° RNCP36004 du Répertoire national des certifications professionnelles.

Selon les chiffres officiels (2017), on compte chaque année plus de 10 000 AES en France. En février 2024, 2010 offres d'emploi AES sont à pourvoir par France Travail.

Comment accéder à une formation AES ?

Aucun niveau d’études et aucun diplôme n’est nécessaire. La formation d’accompagnant éducatif et social est accessible sur concours d’entrée.

Le concours d’entrée est organisé une fois par an par les établissements de formation. Il comprend deux épreuves successives :

  • Une épreuve écrite d’admissibilité (1 h 30) composée d’une liste de 10 questions portant sur l’actualité sociale, pour tester la culture générale et l’expression écrite du candidat.
  • Une épreuve orale d’admission (30 minutes) portant sur la motivation, le cursus scolaire, le projet professionnel et la capacité du candidat à s’engager dans la formation.

Bon à savoir : Les candidats titulaires de certains diplômes du secteur social, sanitaire et médical peuvent bénéficier d’une dispense partielle ou totale d’épreuves d’entrée en formation (diplôme d’état d’aide-soignante, CAP petite enfance…). Les détails des conditions d'accès à la formation et des dispenses sont exposés dans l'Arrêté du 29 janvier 2016 relatif à la formation conduisant aux diplômes d'État d'accompagnant éducatif et social.

Quel est le programme du DEAES ?

La formation conduisant au diplôme d’État d’AES comprend 546 heures de cours théoriques et des enseignements pratiques (TP et mises en situation).

Le programme des cours est organisé en 5 blocs de compétences :

  • Bloc 1 : Accompagnement de la personne dans les actes essentiels de la vie quotidienne
  • Bloc 2 : Accompagnement de la personne dans les actes de la vie quotidienne dans le respect de cette personne et des règles d’hygiène et de sécurité
  • Bloc 3 : Accompagnement à la vie sociale et relationnelle de la personne
  • Bloc 4 : Positionnement en tant que travailleur social dans son contexte d’intervention 
  • Bloc 5 : Travail en équipe pluri-professionnelle, gestion des risques et traitement des informations liées à l’accompagnement de la personne

Trois spécialisations sont disponibles :

  • Accompagnement de la vie à domicile
  • Accompagnement de la vie en structure collective
  • Accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire (pour les AES qui exercent en crèches, écoles, lycées, centre de loisirs…)

L'enseignement comprend une formation théorique et une formation pratique.

La formation AES se déroule sur une période de 12 à 24 mois selon qu’elle est suivie par la voie de la formation initiale ou de la formation continue.

Bon à savoir : Le diplôme d'accompagnant éducatif et social est également accessible par la VAE (validation des acquis de l'expérience), à condition d’avoir 3 ans d’expérience professionnelle en lien avec le diplôme.

Comment se préparer à la formation AES ?

De nombreux supports pédagogiques sont disponibles pour faciliter la formation des radiothérapeutes :

  • Diplôme d'État d'Accompagnant Éducatif et Social (2023-2024) par Charlotte Rousseau et Daniela Levy. Éditions Dunod. Octobre 2022.
  • Tout le DEAES en fiches mémos par Kamel Abbadi, Marlène Gratiot et al. Éditions Foucher. Janvier 2022.
  • DEAES - 60 Fiches de révisions : Diplôme d'État d'accompagnant éducatif et social par Danièle Lenepveu, Isabelle Sue-Sammut. Éditions Vuibert. 4e édition. Septembre 2023.
  • Espace Numérique de Formation en Intervention Sociale (ENFIS).

Comment financer une formation d’accompagnant éducatif et social ?

La formation au diplôme d’AES est payante. Le prix de la formation AES varie selon le centre de formation (public ou privé) et le mode de suivi des enseignements (parcours initial, formation continue, apprentissage). Il avoisine généralement les 8 000 €.

Dans la plupart des cas, le candidat ne finance pas lui-même sa formation. Selon sa situation professionnelle et personnelle, les frais d’études sont pris en charge par :

  • Un employeur, un OPCO (Opérateur de compétences)
  • Un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage
  • Le Pôle emploi, pour les demandeurs d’emploi inscrits et les personnes en accompagnement de reclassement
  • Les Conseils régionaux
  • Le Compte personnel de formation (CPF)
  • Le Congé individuel de formation (CIF)

Poursuites d’études et évolution professionnelle de l’accompagnant éducatif et social

Avec le temps, les accompagnants éducatifs et sociaux peuvent effectuer des formations complémentaires pour faire évoluer leur carrière. Les possibilités sont nombreuses :

  • Préparer une autre spécialité du DEAES, pour obtenir un certificat de spécialité complémentaire.
  • Acquérir des compétences managériales ou administratives, pour devenir responsable d’une équipe d’AES ou d’un organisme de maintien à domicile.
  • Changer de statut et devenir fonctionnaire en passant par la voie dite du 3e concours, pour exercer le métier d’ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles). Il suffit de justifier de 4 ans d’expérience auprès des enfants, en travaillant en tant qu’AES spécialité Accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire.
  • Suivre des formations donnant accès à des métiers du secteur paramédical ou social (aide-soignant, auxiliaire de puériculture, moniteur-éducateur, assistant de vie aux familles, technicien de l’intervention sociale et familiale…). Grâce à des systèmes de passerelles établis entre le DEAES et certains de ces diplômes, les AES bénéficient d’allègements ou de dispenses de formation.

Liens utiles pour les accompagnants éducatifs et sociaux

  • Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère chargé de la politique en faveur des personnes handicapées, il intéresse principalement les AES qui interviennent auprès des personnes âgées et/ou en situation de handicap.

Site web : https://sante.gouv.fr/

  • Ministère des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées

Site web : https://www.servicesalapersonne.gouv.fr/

  • APAJH - Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés

Reconnue d’utilité publique, l’APAJH est le premier organisme en France à considérer et accompagner tous les types de handicaps.

Site web : https://www.apajh.org

  • Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports

L’actualité de ce ministère est intéressante pour les AES qui souhaitent accompagner les élèves en difficultés.

Site web : https://www.education.gouv.fr/

  • ANCREAI - Association Nationale des Centres Régionaux d'Études, d'Actions et d'Informations en faveur des personnes en situation de vulnérabilité

Fédération regroupant 14 CREAI. Ces associations à but non lucratif créées pour accompagner les professionnels et les structures liés aux secteurs sanitaire, social et médico-social, dans la mise en œuvre des politiques publiques en faveur des personnes en situation de vulnérabilité. L’ANCREAI coorganise des formations, gère le développement d’études et de recherches et fait office de représentation auprès des différentes nationales.

Site web : https://ancreai.org

  • Vous voulez sauver des vies via des formations sur-mesure ?
  • Vous voulez former votre personnel aux gestes qui sauvent ?
  • Besoin d'un audit de formation, d'un accompagnement personnalisé ou d'une aide spécifique ?