Aide éducateur : études, missions, salaires et informations

Parmi toutes les professions du sanitaire et social, l’aide-éducateur est l’une des plus demandées. Il s’agit d’un métier de contact qui convient à ceux qui désirent travailler dans le monde de l’enfance ou de la petite enfance.

Aide-éducateur est une profession exigeante qui nécessite des compétences particulières.

  • Vous souhaitez vous renseigner sur la profession d’aide-éducateur ?
  • Quel est son rôle ?
  • Quels sont les débouchés et les salaires d’un aide-éducateur ?
  • Quelle formation faut-il suivre pour exercer ce métier ? 

Si vous envisagez de devenir aide-éducateur, vous trouverez toutes les réponses à vos questions dans cette fiche métier détaillée.

Le travail d'aide-éducateur en France

L’aide-éducateur est un professionnel du secteur social. Sous la responsabilité du directeur d’établissement, il travaille en collaboration avec les éducateurs et les enseignants afin de renforcer leurs actions auprès des enfants.

Il accomplit de nombreuses missions d'encadrement et d'animation, son objectif étant de favoriser le développement des enfants en stimulant leurs potentiels (intellectuel, affectif et artistique). L’aide-éducateur peut également participer à la prise en charge individualisée des enfants handicapés (lors des déplacements dans les transports en commun par exemple). Il contribue aussi à la prévention de la violence dans les établissements scolaires et les foyers sociaux où il exerce.

Quelle que soit la situation, l’aide-éducateur est un acteur de proximité essentiel dans la vie d’un établissement recevant des enfants.

Quelles sont les missions d'un aide-éducateur ?

Le rôle de l’aide-éducateur diffère en fonction de la structure dans laquelle il travaille, mais aussi selon l’âge des enfants.

Animation et accompagnement éducatif

  • Anime des ateliers créatifs, des activités ludiques et des jeux éducatifs (lecture d’histoires, enseignements de chansons, petits bricolages, dessins, création de minispectacles…)
  • Favorise l’éveil des enfants et leur épanouissement
  • Accompagne l’enfant dans l’apprentissage des petits gestes du quotidien (pour s’alimenter, s’habiller, aller aux toilettes…)
  • Aide au maintien de l’autonomie

Encadrement et soins

  • Assure l’accueil des enfants et de leurs familles
  • Applique les protocoles liés à la santé de l’enfant
  • Participe aux soins du quotidien (change, petite toilette…)
  • Veille à la sécurité et au bien-être des enfants
  • Aide à la sociabilisation, à la gestion des conflits
    Surveille les siestes, les périodes de récréations, les pauses ou les heures d’études…

Repas

  • Prépare et sert les collations
  • Aide au repas

Entretien de l'environnement de travail

  • Désinfection des jeux et des jouets
  • Rangement et nettoyage des espaces de vie
  • Entretien de l’équipement

Travail en équipe et communication

  • Rédige des comptes-rendus d’observations à l’intention de l’équipe pédagogique ou des familles (progrès réalisés, difficultés rencontrées…)
  • Participe aux réunions d’équipe
  • Joue le rôle d’intermédiaire entre l’enfant et le CPE (conseiller principal d’éducation), le psychologue scolaire, les conseillers d’orientation ou les infirmières.

Quel profil faut-il avoir pour être aide-éducateur ?

Le goût du contact avec les autres et l’envie d’aider sont indispensables pour exercer le métier d’aide-éducateur. Ce ne sont pas les seules qualités requises, pour réussir dans cette profession, il faut aussi :

  • Être patient
  • Être à l’écoute et savoir dialoguer
  • Être courtois, mais savoir faire preuve d’autorité
  • Être dynamique et créatif
  • Être organisé
  • Avoir un bon relationnel et savoir communiquer
  • Être polyvalent
  • Savoir concilier travail en autonomie et travail en équipe

Où travaille un aide-éducateur ?

L’aide-éducateur peut travailler dans différentes structures du secteur public comme dans le privé :

  • Crèches, jardins d’enfants et haltes-garderies 
  • Établissements scolaires (écoles maternelles et primaires, collèges, lycées, centres de formation) 
  • Grandes entreprises privées 
  • Foyers socio-éducatifs et foyers socio-médicaux accueillant des enfants handicapés ou rencontrant des difficultés sociales 
  • Structures associatives 
  • Centre de loisirs 
  • Établissements hospitaliers

L’aide-éducateur peut travailler au domicile des familles dans le cadre de l’AED (aide éducative à domicile). Il s’agit d’un service accordé par l’État aux parents qui rencontrent momentanément des difficultés importantes (carence éducative, problèmes relationnels, conditions de vie difficiles…). Dans ces situations, l’aide-éducateur assure l’accompagnement éducatif des enfants (repas, toilettes, devoirs…) dans le but d’améliorer leurs conditions de vie quotidienne.

L’aide-éducateur peut également exercer en libéral, sous le statut de travailleur indépendant, en exploitant une garderie à domicile par exemple.

Quel est le salaire d'un aide-éducateur ?

La question du salaire est un point négatif de la profession. Quel que soit son niveau d’études, son expérience ou la structure dans laquelle il exerce, le salaire moyen d’un aide-éducateur demeure aux alentours d’un SMIC (1 603,12 euros au 1er janvier 2022).

Cette rémunération est souvent mal vécue, car elle est considérée comme n’étant pas en adéquation avec l’implication demandée. De plus, il est important de noter que l’aide-éducateur est fréquemment employé à temps partiel et sur des contrats courts.

Tout ceci doit être relativisé par le fait qu’on ne considère généralement pas la profession d’aide-éducateur comme un métier sur le long terme. C’est plutôt un poste occupé de façon transitoire, pendant que l’on se forme à une autre profession dans ce secteur d’activité (éducateur spécialisé ou moniteur-éducateur par exemple).

Les perspectives de carrière sont favorables depuis quelques années. Elles dépendent des études que l’aide-éducateur va poursuivre.

La formation pour devenir aide éducateur

Il n’existe pas de parcours d’études fléché ni de diplôme spécifique pour exercer le métier d’aide-éducateur.

Quel est le diplôme pour être aide éducateur ?

En général, le niveau de recrutement correspond à celui d’un diplôme d’État de niveau V des services à la personne.

Le CAP AEPE (CAP Accompagnement Éducatif Petite Enfance) est le plus demandé. Le Brevet d’études professionnelles Carrières Sanitaires et Sociales (BEP CSS) est également apprécié par les recruteurs.

Le BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur d’accueil collectif de mineurs) est un atout à ne pas négliger lorsqu’on souhaite exercer en tant qu’aide-éducateur. Certains employeurs l’exigent. Le BAFA « permet d’encadrer, à titre non professionnel et de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en accueil collectifs de mineurs », c’est-à-dire en colonies de vacances ou en centre de loisirs.

Le Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) Accompagnement Éducatif de la Petite Enfance

Le CAP AEPE se prépare en 2 ans et est accessible à tous dès la classe de troisième. Il forme les candidats à l’accueil et à la garde de jeunes enfants (des premiers mois de la vie à 6 ans).

La formation comprend :

  • Des matières générales : mathématiques, sciences, français, histoire/géographie et EPS.
  • Des enseignements professionnels sous la forme de 3 modules : prise en charge de l’enfant à domicile, accompagnement éducatif de l’enfant, technique de services à l’usager.
  • 12 semaines de stages pratiques obligatoires dans au moins deux contextes d’exercice différents.

Pour valider leur formation et obtenir le CAP AEPE, les candidats doivent se soumettre à un contrôle continu et à des évaluations ponctuelles écrites ou orales.

Le détail du contenu des cours ainsi que les modalités de l’examen sont consultables sur le référentiel de l’Éducation nationale :  https://www.legifrance.gouv.fr/

Le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur d’accueil collectif de mineurs (BAFA)

La formation est ouverte à tous dès l’âge de 17 ans. Elle se déroule dans des organismes habilités par décision du ministre chargé de la Jeunesse. La liste des organismes de formation habilités à délivrer le BAFA ainsi que l’inscription à la formation sont consultables sur le site internet BAFA/BAFD.

La formation a pour objectifs de préparer l’animateur à exercer plusieurs fonctions :

  • Assurer la sécurité physique et morale des mineurs
  • Encadrer et animer la vie quotidienne et les activités
  • Accompagner et encourager les mineurs dans la réalisation de leurs projets
  • Collaborer avec l’équipe pédagogique

L’obtention du BAFA est soumise à la validation de deux sessions de formation théorique (de 8 jours minimum chacune) ainsi que d’une session pratique de 14 jours minimum. Le stage pratique doit se dérouler en séjour de vacances, en accueil de loisirs ou de scoutisme et obligatoirement en France.

Comment préparer la formation d'aide éducateur ?

En fonction de sa situation, le candidat peut choisir de préparer son CAP AEPE :  

  • En formation initiale dans un lycée professionnel : en 2 ans après la classe de 3e ou en 1 an après l’obtention d’un baccalauréat, d’un BEP ou d’un autre CAP.
  • En alternance, après avoir signé un contrat d’apprentissage.
  • En candidat libre, pour les salariés et les demandeurs d’emploi.
  • Par la validation des acquis de l’expérience (VAE), à condition de pouvoir justifier d’une année d'expérience professionnelle en rapport direct avec le secteur d’activité.

Quels livres lire quand on veut être aide-éducateur ? Notre Top 3

  1. Accompagnement éducatif et social (AES) d’Agnès Busko. Éditions Studyrama. Juin 2020, 311 pages.
    CAP Accompagnant éducatif petite enfance : matières professionnelles. 
  2. Réussir mes épreuves de Laurence Lechat et Anne-Eva Lebourdais. Éditions Elsevier Masson. Octobre 2019, 424 pages.
  3. CAP Accompagnant éducatif petite enfance Épreuves 2 et 3 d'Annie Martinez et al. Éditions Hachette Éducation. Août 2019, 224 pages.

Quel est le prix de la formation d'aide-éducateur ? 

Le coût de la formation pour devenir aide-éducateur se situe entre 4 000 et 6 000€ l'année, mais varie en fonction de la situation du candidat, . Les aides financières auxquelles il peut prétendre sont nombreuses :

  • Une subvention du Conseil Régional
  • Un prêt étudiant garanti par l’État
  • Un contrat d’apprentissage en collaboration avec un Centre de formation par alternance (CFA)
  • Une allocation de retour à l'emploi (ARE) ou une aide individuelle à la formation (AIF) délivrée par Pôle Emploi pour les personnes inscrites
  • La formation est gratuite et rémunérée pour les demandeurs d’emploi dans certaines conditions
  • Le Compte Personnel de Formation (CPF) pour les salariés

Poursuite d'études et évolution de carrière de l’aide éducateur 

Comme il a déjà été dit, le métier d’aide-éducateur n’est pas une profession qui s’exerce au long terme. Les aides-éducateurs poursuivent souvent leurs études pour se spécialiser ou élargir leurs compétences à des fonctions d’encadrement par exemple. Ils peuvent ainsi devenir :

Moniteur-éducateur

Le moniteur-éducateur travaille sous la responsabilité de l’éducateur spécialisé. Il exerce des fonctions d’animation, de prévention et d’éducation auprès des personnes en difficultés (troubles du comportement, difficultés scolaires, handicaps, personnes âgées dépendantes…).

Pour devenir moniteur-éducateur, il faut être titulaire du DEMM, le diplôme d’État de moniteur-éducateur qui se prépare en deux ans dans des écoles agréées. Aucun diplôme préalable n’est exigé à l’inscription, mais chaque centre organise une présélection avec des épreuves écrites et orales.

Éducateur spécialisé

Il favorise l’autonomie et l’intégration sociale des personnes handicapées ou en difficultés. Il élabore les projets pédagogiques et les met en application.

Pour devenir éducateur spécialisé, il faut être titulaire du DEES (diplôme d’État d’éducateur spécialisé). La formation se fait dans des écoles spécialisées. Elle dure 3 ans, mais peut être raccourcie à 2 ans dans deux situations : le candidat est déjà titulaire d’un premier diplôme dans le domaine ou s’il peut valoriser son expérience professionnelle. L’inscription à la formation se fait via Parcoursup. Les candidats sont sélectionnés sur la base de leur dossier et d’un entretien.

Technicien de l’Intervention Sociale et Familiale (TISF)

Le TIF vient en aide aux familles et aux personnes qui rencontrent momentanément des difficultés (maladie, femmes enceintes, parent isolé, décès…). Il soutient les parents dans l’éducation de leurs enfants. Le TISF peut aussi participer au maintien à domicile des personnes âgées et/ou handicapées. Le TIFS exerce au sein d’établissements et de services sociaux (foyers pour enfants, résidence du 3e âge…) mais également à domicile.

Pour devenir TISF, il faut être majeur et avoir obtenu le diplôme d’État de TISF (le DETISF). La formation se déroule sur 2 années (950 heures de cours théorique + 33 semaines de stages pratiques). Aucun diplôme n’est exigé pour accéder à la formation, mais chaque établissement organise des épreuves d’admission écrites et orales.

Le métier d'aide-éducateur au quotidien

Quels sont les avantages du métier d'aide-éducateur?

Le métier d’aide-éducateur est à la fois enrichissant et humainement gratifiant. Le sentiment d’être utile et le contact privilégié avec les enfants font partie du quotidien de chaque aide-éducateur.

L’absence de routine due à la diversité des missions qui lui sont confiées est un autre avantage de la profession.

Quelles sont les difficultés du métier d'aide-éducateur ?

Il s’agit d’une profession exigeante sur le plan physique et psychologique. Les aides-éducateurs travaillent souvent en sous-effectif du fait d’un manque de moyens financiers dans certains établissements.

Le salaire d’un aide-éducateur qui n’est pas en adéquation avec l’investissement demandé peut être vécu comme une injustice.

Les institutions et groupes d'entraide pour aide soignante

FNEJE - Fédération Nationale des Éducateurs de Jeunes Enfants

La FNEJE regroupe des professionnels et des étudiants éducateurs de jeunes enfants répartis sur tout le territoire français. Depuis 1990, elle œuvre pour la promotion de la profession auprès des pouvoirs publics, des syndicats ou des organismes de formation. Elle diffuse des informations auprès de ses adhérents et favorisent les échanges entre professionnels de la petite enfance

 

UNA - Union nationale de l'aide, des soins et des services aux domiciles

Créée en 1970, l’UNA est une association à but non lucratif reconnu d’utilité publique. C’est le 1e réseau français de l’aide et du service à domicile.

 

ONES - Organisation nationale des éducateurs spécialisés

L’ONES a été créée en 2009 et a pour vocation d’encourager la reconnaissance du métier auprès des professionnels du secteur ainsi que du grand public. L'ONES exerce « une fonction de vigilance et d'alerte sur l'évolution du métier, de ses conditions d'exercice, de son environnement ».

  • Coordonnées : 2 route de Pavigny - 39000 Lons le Saunier
  • Site : https://www.facebook.com/groups/ones.groupe/ (la crise Covid a eu raison de l’ONES qui a été dissoute le 31 décembre 2021. La page Facebook continue cependant d’exister).

Recevez nos meilleurs guides et fiches pratiques !