Formation DPC Chirurgien Dentiste | Prix & Aide (2023)

En tant que professionnel de santé, vous souhaitez continuer à vous former ?

Vous recherchez des informations sur le développement professionnel continu des chirurgiens-dentistes ? 

Nous faisons le point sur toutes les possibilités de formation continue pour les dentistes et sur leur mode de financement.

Chirurgien dentiste

 Quelles formations suivre lorsqu’on est chirurgien-dentiste ?

En plus de sa formation de base en médecine dentaire, le chirurgien-dentiste peut actualiser ses connaissances et acquérir de nouvelles compétences grâce à la formation continue.

La formation continue du chirurgien-dentiste

Formé pour traiter les maladies des dents et de leurs tissus de soutien, le chirurgien-dentiste en activité peut continuer à se former pour approfondir ses connaissances, se spécialiser et donner une nouvelle orientation à sa carrière.

L’offre de formations pour les chirurgiens-dentistes est variée. Elle comprend des formations diplômantes, certifiantes ou qualifiantes, par exemple :

  • Des certificats d’études supérieures
  • Des attestations universitaires
  • Des diplômes universitaires et interuniversitaires
  • Des masters

Ces formations complémentaires permettent de couvrir tous les aspects de la profession :

Mais également d’élargir le champ des compétences à d’autres disciplines :

Voir notre fiche sur le métier du chirurgien dentiste

Le développement professionnel continu du chirurgien-dentiste

Le développement professionnel continu (DPC) est un dispositif de formation continue réglementé. Il oblige chaque chirurgien-dentiste à se former tout au long de sa vie professionnelle et quel que soit son mode d’exercice.

Les orientations pluriannuelles prioritaires de DPC pour les chirurgiens-dentistes

L’obligation de DPC consiste à participer chaque année à une action de DPC proposée par un organisme formateur agréé et conforme à, au moins, une des orientations nationales prioritaires.

Pour la période 2023-2025, 14 orientations de DPC pour les chirurgiens-dentistes ont été fixées par l’État : des orientations générales destinées à l’ensemble de la profession et des orientations spécifiques pour chaque spécialité de la profession :

Certaines orientations concernent les allergologues, entre autres spécialités :

  • 2 - Prévention des infections et de l’antibiorésistance (pages 17 à 19)
  • 17 - Repérage et prise en charge des troubles nutritionnels (pages 70 à 74)
  • 19 - Repérage, accompagnement et prise en charge des pratiques addictives (pages 78 à 81)
  • 27 - Repérage et prise en soins précoce du risque de perte d'autonomie pour les seniors résidant à leur domicile (pages 109 à 112)
  • 28 - Prévention, repérage et prise en charge des pathologies et des risques sanitaires liés aux conditions et environnements particuliers d’emploi des militaires (pages 113 et 114)
  • 31 - Bon usage des médicaments (pages 121 à 123)
  • 32 - Juste prescription des examens complémentaires (pages 124 à 126)
  • 36 - Annonce d’une mauvaise nouvelle ou du diagnostic d’une maladie grave (pages 137 à 139)
  • 37 - Intégration d’une démarche de décision médicale partagée (pages 140 à 144)

Par ailleurs, les orientations 1 à 15 concernent toutes les professions médicales.

Orientations prioritaires de DPC pour les chirurgiens-dentistes spécialisés en chirurgie orale

Orientation prioritaire n°154 - Prise en charge avancée en chirurgie implantaire et pré implantaire

Pour répondre aux problématiques de l'endentement, l'implantologie est une solution qui bénéficie des avancées des outils numériques. Elle permet de répondre aujourd'hui aux besoins liés à des situations où le volume osseux initial est limité. Pour les chirurgiens-dentistes, le DPC permet de se former et de sécuriser la pratique de cette proposition thérapeutique.

Fiche de cadrage (2 pages : n°487 et 488)

Objectifs de la formation :

  • Identification des situations risquant d'échouer ;
  • Le bilan pré-opératoire en cas de chirurgie implantaire ;
  • Les nouvelles technologies dans le parcours menant à l'acte chirurgical ;
  • Les biomatériaux en implantologie ;
  • Les aspects médico-légaux.

Éléments de programme :

  • Savoir réaliser une planification pour une réhabilitation orale : bilan d'imagerie pré-implantaire, planification 3D, guides d'imagerie et de chirurgie, chirurgie muqueuse et osseuse pré-implantaire, matériaux lors d'une régénaration osseuse ;
  • Pratiquer une chirurgie pré-implantaire et implantaire : greffes osseuses, distraction, piezochirurgie, etc.
  • Connaître les biomatériaux.

Orientation prioritaire n°155 - Prise en charge des pathologies de la muqueuse buccale

Les maladies buccales s'expriment avec différents symptômes et elles peuvent générer un mauvais diagnostic (cancer, dégénérescence, etc.). Le dépistage précoce est essentiel pour améliorer la prise en charge et limiter leur propagation éventuelle à l'entourage du patient. Les origines de ces pathologies sont diverses : médicamenteuse, infectieuse, dysimmunitaire... 

Fiche de cadrage (2 pages : n°489 et 490)

Objectifs de la formation :

  • Savoir diagnostiquer et prendre en charge les différentes pathologies de la muqueuse buccale : lésions simples, lésions à potentiel malin, pathologies malignes...
  • Prendre en charge en urgence
  • Identifier et soigner les infections sexuellement transmissibles qui ont une manifestation orale
  • Établir une prescription d'examen biologiques, anatomo-pathologiques et d'imagerie et savoir les interpréter

Éléments de programme :

  • L'examen clinique : cavité buccale, téguments, phanères, lésions, aires ganglionnaires cervicales ;
  • Les examens complémentaires : prélèvements locaux, cytodiagnostic, biopsie, bilans sanguins... ;
  • Les prises en charge des situations liées à d'autres spécialités médicales et chirurgicales.

Orientation prioritaire n°156 - Prise en charge des pathologies osseuses maxillo-mandibulaires

Les lésions kystiques ou tumorales des os et mâchoires sont bénignes ou malignes et évoluent souvent lentement et sans symptômes. Le chirurgien oral doit donc être capable de diagnostiquer ces lésions de façon précoce et connaître les solutions thérapeutiques ainsi que les complications potentielles.

Fiche de cadrage (2 pages : n°491 et 492)

Objectifs de la formation :

  • Identifier les lésions osseuses
  • Prescrire et interpréter les examens complémentaires
  • Reconnaître et prendre en charge les lésions malignes
  • Orienter les patients atteints d'une lésion pouvant être récidivante
  • Identifier et prendre en charge les ostéonécroses des mâchoires dues à des traitements
  • Opérer des kystes et des tumeurs bénignes des mâchoires
  • Repérer et rendre en charge des complications liées à une chirurgie

Éléments de programme :

  • Examen clinique ;
  • Prescription d'examens complémentaires : prélèvements locaux (examen direct et culture), examen cytologique et histologique, sérodiagnostics, imagerie médicale ;
  • Prendre en charge de manière coordonnée certaines maladies osseuses qui le nécessitent : dysplasie fibreuse, tumeur brune des mâchoires, naevomatose baso-cellulaire…) ;
  • Adapter le traitement thérapeutique des mâchoires avec les anti-résorbeurs ;
  • Reconstruction ;
  • Suivi.

Orientation prioritaire n°157 - Nouvelles techniques chirurgico-orthodontiques d’ancrage osseux

Les ancrages osseux font aujourd'hui partie des traitements orthodontiques chez l'enfant et chez l'adulte (mini-plaques d’ancrage, mini-vis trans-gingivales, micro-vis sous-muqueuses) et ils nécessitent une chirurgie orale. 

Fiche de cadrage (2 pages : n°493 et 494)

Objectif de la formation :

  • Optimiser les résultats thérapeutiques en cas d'ancrage osseux dans le cadre d'un traitement orthodontique

Éléments de programme :

  • Connaître les différents dispositifs d'ancrages : mini-plaques d’ancrage, mini-vis trans-gingivales, micro-vis sous-muqueuses ;
  • Savoir quand indiquer un ancrage osseux ;
  • Connaître les techniques et les pratiques chirurgicales.

Orientations prioritaires de DPC pour les chirurgiens-dentistes omnipraticiens

Orientation prioritaire n°158 - Dentisterie préventive, endodontique et restauratrice contemporaine

Le chirurgien-dentiste dépiste les pathologies de manière de plus en plus précoce. Il prend en charge avec de nouvelles techniques de conservation de la vitalité pulpaire et d'économie tissulaire. De nouveaux traitements et matériaux apparaissent aussi en dentisterie restauratrice. Les besoins d'intervention sont multiples.

Fiche de cadrage (2 pages : n°495 et 497)

Objectifs de la formation :

Éléments de programme :

  • La prévention ;
  • Utilisation d'une digue dentaire en dentisterie restauratrice ou endodontique ;
  • Restauration et reconstruction d'un organe dentaire ;
  • Traitements sur des dents dépulpées ;
  • Occlusion fonctionnelle ;
  • Dépistage des dysfonctions et dysmorphoses de l'appareil manducateur.

 Orientation prioritaire n°159 - Prise en charge de l’édentement

L’édentation (totale ou partielle) a des conséquences multiples sur la santé et la qualité de vie. Les avancées technologiques permettent aujourd’hui de traiter un nombre important d’indications pour offrir au patient une solution efficace sur le plan esthétique et fonctionnel. L'implantologie ets une des solutions qui se démocratise. On observe une hausse des complications liées aux implants.

Fiche de cadrage (2 pages : n°497 et 498)

Objectifs de la formation :

  • Prendre en charge les édentements
  • Conseiller et mettre en place un traitement 
  • Mettre en place une stratégie de maintenance implantaire adaptée

Éléments de programme :

  • Les types d'édentements ;
  • Le diagnostic et la prise en charge des édentements ;
  • Le traitement implantaire et les situations de contre-indications ;
  • Le processus d'un traitement implantaire depuis l'analyse pré-implantaire au suivi ;
  • La prévention et les traitements des maladies pré-implantaires.

Orientation prioritaire n°160 - Numérique et odontologie

Les cabinets dentaires bénéficient aujourd'hui des techniques numériques qui impactent de plus en plus les prises en charge. Il devient nécessaire de s'équiper et de se former.

Fiche de cadrage (2 pages : n°499 et 500)

Objectifs de la formation :

  • Comprendre et maîtriser les techniques numériques en odontologie

Éléments de programme :

  • La photographie numérique ;
  • La radiologie 3D et les obligations réglemntaires ;
  • Les différents outils numériques existants ;
  • Les indications cliniques en implantologie, prothèse, orthodontie, occlusodontie, chirurgie, endodontie ;
  • Les prothèses fixées et amovibles conçues et fabriquées avec l'assistance d'un ordinateur ;
  • Le traitement orthodontiques par aligneurs ;
  • L'intelligence artificielle en odontologie.

 Orientation prioritaire n°161 - Prise en charge des patients à risques médicaux et/ou vulnérables au cabinet dentaire

Les patients à risques (femmes enceintes, personnes âgées, patients atteints de patologie cardiaques, ostéoporose, cancer, diabète, patients prenant des médicaments, etc.) est une réalité quotidienne en cabinet dentaire. Le chirurgien dentiste doit mettre en place des dispositifs de détection des patients risquant de faire une complication.

Fiche de cadrage (2 pages : n°501 et 502)

Objectifs de la formation :

  • Savoir identifier les patients à risques
  • Mettre en place des dispositifs d'identification des patients à risques 
  • Limiter les complications des actes dentaires

Éléments de programme :

  • Les processus à mettre en place pour reconnaître les patients à risques : questionnaire, examen clinique, relation entre professionnels... ;
  • La prise en charge des patients à risques ;
  • La prise en charge des complications éventuelles.

Orientation prioritaire n°162 - Diagnostic, prévention et traitement des pathologies muqueuses et osseuses bucco-dentaires et de leurs conséquences

Compte tenu du vieillissement de la population et du lien avéré entre maladies chroniques et maladies bucco-dentaires, le traitement de maladies parodontales est un enjeu de santé majeur.

Fiche de cadrage (2 pages : n°503 et 504)

Objectifs de la formation :

  • Repérer et diagnostiquer une lésion dermatologique buccale
  • Organiser la prise en charge

Éléments de programme :

  • La prévention, le diagnostic et les traitements des maladies parodontales ;
  • Les techniques de chirurgie mucogingivale ;
  • Les techniques de greffes osseuses.

Orientations prioritaires de DPC pour les chirurgiens-dentistes spécialisés en médecine bucco-dentaire

Orientation prioritaire n°163 - Dépistage des déficiences et incapacités masticatoires

Les problèmes de mastication ont d'importantes conséquences sur l'individu : problèmes de salivation, de déglutition, de digestion des aliments, mais aussi de transit intestinal et plus largement d'équilibre alimentaire.

Fiche de cadrage (2 pages : n°505 et 506)

Objectifs de la formation :

  • Connaître la physiologie liée à la mastication ;
  • Savoir dépister un trouble de la mastication ;
  • Mettre à jour ses connaissances.

Éléments de programme :

  • Les liens entre mastication et digestion ;
  • L'évaluation physiologique de la mastication et de la déglutition ;
  • Les dysphagies oro-pharyngées ayant une origine bucco-dentaire ;
  • Les soins conservateurs ;
  • Le suivi après traitement (prothèse, orthèse, implants...) ;
  • Les substituts salivaires ;
  • L'adaptation du régime alimentaire ;
  • L'évaluation de la mastication grâce à des tests valides et fiables ;
  • L'information des professionnels de santé en cas de trouble nutritionnel.

Orientation prioritaire n°164 - Prévention et traitement des pathologies bucco-dentaires des personnes âgées atteintes de troubles neuro-cognitifs

La santé bucco-dentaire des personnes âgées avec troubles neuro-cognitifs est un enjeu de santé publique. Le vieillissement de la population accentue l'importance d'un dépistage et d'une prise en charge adaptés, notamment ches les personnes en EHPAD ou isolées.

Fiche de cadrage (2 pages : n°507 et 508)

Objectifs de la formation :

  • Proposer un parcours de soins personnalisé (PPS)
  • Mettre en place un plan de traitement adapté

Éléments de programme :

  • L'impact des pathologies générales, des co-morbidités et des traitements sur la santé orale des personnes âgées ;
  • Les pathologies bucco-dentaires des sujets âgés ;
  • Le repérage des troubles de la mastication ;
  • Les décisions thérapeutiques complexes avec concertation pluridisciplinaire et PPS ;
  • La mise en place, le suivi, les étapes d'un parcours de soins personnalisé ;
  • Le rôle de la sédation et de l'anesthésie générale ;
  • Les avulsions dentaires ;
  • La place d'un la réhabilitation prothétique ;
  • Les soins dentaires conservateurs ;
  • Les bénéfices d'un traitement ;
  • Le rôle du chirurgien dentiste dans le système de soins lié aux personnes âgées.

Orientation prioritaire n°165 - Prise en charge odontologique des patients après irradiation cervico-faciale en cancérologie

Les patients irradiés dans le cadre de leur traitement anti-cancer sont de plus en plus nombreux à faire appel aux chirurgiens dentistes hospitaliers ou en cabinet dentaire.

Fiche de cadrage (2 pages : n°509 et 510)

Objectifs de la formation :

  • Prendre en charge sans faire prendre de risques supplémentaires aux patients concernés ;
  • Prendre en charge les patients en conformité avec des recommandations de sociétés savantes.

Éléments de programme :

  • Connaître les conséquences de l'irradiation sur la cavité orale : fibrose, hypovascularisation, hyposialie, limitation d’ouverture buccale ;
  • Identifier les caractéristiques des caries sur des dents irradiées ;
  • Mettre en place une prévention et des traitements adaptés ;
  • Réhabiliter les prothèses après irradiation ;
  • Connaître les indications et contre-indications des implants ;
  • Assurer un suivi sur le long terme.

Les formations DPC pour les chirurgiens-dentistes

La liste officielle des formations DPC agréées est disponible sur le site de l’ANDPC.

165 actions de DPC sont spécifiquement destinées aux chirurgiens-dentistes dans les différentes spécialités de la profession (orthopédie dento-faciale, chirurgie orale et médecine bucco-dentaire).

Ces formations sont proposées par des associations, des organismes privés de formation professionnelle continue, des universités, etc. Elles peuvent prendre différents formats : formation classique en présentiel, formation en e-learning ou format mixte.

Le financement d’une formation DPC pour les chirurgiens-dentistes: suivre une action de DPC représente un certain budget, qui peut faire l’objet d’un financement sous certaines conditions.

Combien coûte une action de DPC pour chirurgien-dentiste ?

En 2022, le prix d’une formation de DPC pour un chirurgien-dentiste est compris entre 135 € et 1 000 €, voire plus de 1 500 € pour certaines. Ces prix varient selon que la formation est dispensée en présentiel, en e-learning ou en classe virtuelle.

Selon le lieu et la durée de la formation, des frais supplémentaires de déplacement, de restauration et de logement sont à prévoir. L’absence de revenus doit aussi être prise en considération.

Les forfaits DPC chirurgien-dentiste

L’ANDPC accorde une aide financière au professionnel de santé qui s’engage dans une formation DPC. Cette prise en charge se fait sous la forme d’un forfait.

Les règles et les modalités d’attribution des forfaits DPC chirurgien-dentiste, en vigueur en 2022, sont les suivantes :

  • Le nombre d’heures prises en charge est de 14 par an.
  • La prise en charge concerne les praticiens libéraux conventionnés ou les salariés exerçant en centre de santé conventionné.
  • Les actions de DPC d’une durée inférieure à 3 h ne sont pas prises en charge.
  • L’aide financière comprend une indemnisation versée directement au dentiste pour perte de revenus et des frais pédagogiques versés à l’organisme formateur agréé.
  • Les montants versés dépendent du format de suivi des cours et de la durée de l’action de DPC. Pour plus de précisions, consultez la fiche forfait de prise en charge des chirurgiens-dentistes.

Les actions de DPC suivies les jours fériés et les dimanches ne donnent pas droit à une indemnisation.

Les autres aides financières

Il existe d’autres moyens pour financer sa formation continue, par exemple :

Liens utiles

Ordre des chirurgiens-dentistes : https://www.ordre-chirurgiens-dentistes.fr/

Association dentaire française (ADF) : https://www.adf.asso.fr/

Recevez nos articles, dossiers et fiches pratiques !