Formation DPC Chirurgien Thoracique & Cardio (Guide 2023)

Vous êtes un chirurgien thoracique cardiovasculaire en exercice et vous souhaitez continuer à vous former ? Ou bien recherchez-vous des informations sur les obligations de développement professionnel continu liées à votre profession ?

Nous faisons le point sur toutes les possibilités de formation continue pour un chirurgien thoracique cardiovasculaire et sur leur mode de financement.

Formation Chirurgien Thoracique cardiovasculaire coeur

Quelles formations suivre lorsqu’on est chirurgien thoracique et cardiovasculaire ?

La chirurgie thoracique et cardiovasculaire est une spécialité à la fois vaste et hyperspécialisée. Elle allie savoir-faire technique et multidisciplinarité, en étant en relation constante avec les cardiologues, pneumologues, anesthésistes-réanimateurs, oncologues, etc. De plus, il s’agit d’une spécialité transversale qui profite de l’essor important de nouvelles technologies.

Pour toutes ces raisons, le chirurgien thoracique et cardiovasculaire doit compléter sa formation initiale en suivant des formations professionnelles complémentaires.

La formation continue du chirurgien thoracique et cardiovasculaire

L’offre de formations professionnelles disponibles pour les chirurgiens thoraciques et cardiovasculaires est vaste et variée. Elle lui permet de couvrir tous les champs d’application de sa discipline.

Ces formations peuvent être diplômantes, certifiantes ou qualifiantes (attestations universitaires, diplômes universitaires et interuniversitaires, masters…) et sont dispensées par des universités, des centres hospitaliers ou des organismes privés de formation professionnelle :

  • DIU Oncologie pulmonaire
  • DU Médecine de catastrophe
  • DU Chirurgie robotique
  • CESU Chirurgie humanitaire
  • Master Management des organisations de santé
  • DESU Recherches microchirurgicales

Parmi les formations disponibles, on trouve également des sessions de formations courtes, proposées lors de symposiums scientifiques d’associations de professionnels ou de sociétés savantes, des MOOC, des webinairs, des boot camp, etc.

Le développement professionnel continu du chirurgien thoracique et cardiovasculaire

Le développement professionnel continu (DPC) est un dispositif de formation continue initié par la loi HPST (Hôpital, Patients, Santé et Territoires) de 2009 et effectif depuis le 1er janvier 2013. Il oblige chaque professionnel de santé, et quel que soit son mode d’exercice, à se former tout au long de sa carrière.

Les orientations pluriannuelles prioritaires de DPC pour le chirurgien thoracique et cardiovasculaire

Pour répondre à son obligation triennale de DPC, le chirurgien thoracique et cardiovasculaire doit participer à une action de formation proposée par un organisme formateur agréé. Pour être conforme aux exigences du DPC, cette formation doit porter sur au moins une des orientations nationales prioritaires.

2 orientations nationales destinées aux chirurgiens thoraciques et cardiovasculaires ont été fixées par l’État :

Certaines orientations concernent les chirurgiens thoraciques et cardiovasculaires, entre autres spécialités :

  • 16 - Déploiement de l’activité physique adaptée (APA) (pages 66 à 69)
  • 17 - Repérage et prise en charge des troubles nutritionnels (pages 70 à 74)
  • 23 - Diagnostic précoce et prise en charge de l’endométriose (pages 95 à 98)
  • 29 - Prise en charge du « blessé de guerre » par le service de santé des armées (SSA) (pages 115 à 117)
  • 34 - Amélioration de la pertinence des actes chirurgicaux (pages 132 à 134)
  • 37 - Intégration d’une démarche de décision médicale partagée (pages 140 à 144)

Par ailleurs, les orientations 1 à 15 concernent toutes les professions médicales.

Orientation prioritaire n°66 - Prévention, détection et prise en charge des complications postopératoires

En chirurgie thoracique et cardiovaculaire (CTCV), l’utilisation de la circulation extra-corporelle et/ou de la ventilation uni-pulmonaire expose à des défaillances d’organes et à un stress physiologique secondaire. S'ajoutent généralement des actes thérapeutiques invasifs. Les conséquences peuvent être réduites en améliorant la connaissance, la prévention, l'identification et la gestion des complications.

Fiche de cadrage (3 pages : n° 249 à 251)

Objectifs de la formation :

  • Améliorer la sécurité globale du parcours de soins des patients opérés en CTCV ;
  • Réduire l'incidence des complications potopératoires.

Éléments de programme :

En préopératoire

  • Connaissances sur le risque opératoire ;
  • Scores de risques en CTCV : Euroscore, Eurolung, thoracoscore ;
  • Risque chez les personnes âgées et en pédiatrie ;
  • Recommandations de pratiques nationales et internationales ;
  • Prévention du risque infectieux ;
  • Facteurs de risques correctibles et émergents ;
  • Information du patient et de ses proches.

Lors de la chirurgie et en aval

  • Gestion des complications peropératoires ;
  • Communication en équipe ;
  • Surveillance postopératoire ;
  • Dépistage des complications après chirurgie ;
  • Réinterventions chirurgicales ;
  • Analyse des pratiques.

Orientation prioritaire n°67 - Prise en charge de l’insuffisance cardio-respiratoire aiguë et chronique relevant de l’implantation d’un DACM de courte ou de longue durée

L'insuffisance cardio-respiratoire (ICR) aigüe ou chronique peut justifier l'implantation d'un dispositif d’assistance circulatoire mécanique (DACM) temporaire ou de longue durée.

Fiche de cadrage (3 pages : n° 252 à 254)

Objectifs de la formation :

  • Améliorer les soins ;
  • Promouvoir les bonnes pratiques ;
  • Réduire les événements indésirables graves.

Éléments de programme :

  • Pratiques professionnelles ;
  • Indications pour les DACM ;
  • Maîtrise des risques ;
  • Parcours de soins multidisciplinaire ;
  • Techniques d'implantation ;
  • Principes éthiques ;
  • Préservation et évaluation de la fonction d'organes ;
  • Démarche d'équipe multidisciplinaire ;
  • Suivi des indicateurs.

Bon à savoir. Outre l’engagement dans une action de formation s’inscrivant dans le cadre des orientations prioritaires, le chirurgien thoracique cardiovasculaire peut effectuer une démarche d’accréditation afin de répondre à son obligation triennale de DPC.

L’accréditation concerne en effet les spécialités dites « à risque », dont il fait partie. Elle peut être réalisée à titre individuel ou en équipe mono-disciplinaire. Pour plus de renseignements, consultez les programmes de l’accréditation individuelle et de l’accréditation en équipe.

Les formations DPC pour chirurgien thoracique et cardiovasculaire

La liste officielle des formations agréées par l’Agence nationale de DPC est disponible sur le site de l’ANDPC.

Certaines formations sont spécifiquement destinées à la profession, d’autres peuvent concerner plusieurs disciplines médicales. À ce jour, 20 formations sont dédiées aux orientations prioritaires concernant les chirurgiens thoracique et cardiovasculaire.

Ces formations sont proposées par des associations, des organismes privés de formation professionnelle continue, des universités, etc. Elles peuvent prendre différents formats : formation classique en présentiel, formation en e-learning ou format mixte.

Le financement d’une formation pour chirurgien thoracique et cardiovasculaire

Pour la plupart payantes, les formations complémentaires suivies par un chirurgien thoracique et cardiovasculaire peuvent parfois entraîner des dépenses substantielles.

En effet, outre les frais pédagogiques de la formation – compris entre 300 € et 3 000 €, en moyenne – des frais annexes sont à prévoir : frais de transport, de logement, de restauration, sans oublier l’absence de revenus pendant la durée de la formation !

Sous certaines conditions, le coût total de ces formations peut faire l’objet d’un financement.

Les forfaits DPC chirurgien thoracique et cardiovasculaire

L’ANDPC accorde une aide financière au chirurgien thoracique et cardiovasculaire qui participe à une action de formation respectant les orientations nationales prioritaires. Cette prise en charge, partielle ou totale, se fait sous la forme d’un forfait de DPC.

Les détails sur les règles et les modalités d’attribution, ainsi que les montants alloués, sont consultables sur la Fiche forfaits DPC chirurgien thoracique et cardiovasculaire.

Pour davantage de détails : PDF www.mondpc.fr

Les autres aides financières pour le chirurgien cardiovasculaire

Le chirurgien thoracique et cardiovasculaire dispose d’autres moyens pour financer sa formation continue :

  • Fonds Interprofessionnel de Formation des Professionnels Libéraux (FIFPL) ;
  • Compte Personnel de Formation (CPF) ;
  • Association Nationale pour la Formation permanente du personnel Hospitalier (ANFH) ;
  • Opérateurs de Compétences (OPCO Santé) pour le secteur privé ;
  • L’autofinancement et la possibilité d’obtenir un crédit d’impôt (jusqu’à 40 h de formation déduites par an, au taux horaire net du SMIC en vigueur) et la déduction en charge des frais annexes liés à la formation (repas, hébergement, transport…).

Liens utiles

Recevez nos articles, dossiers et fiches pratiques !