Formation DPC Médecin Urgentiste | Prix & Programme (2023)

En tant que médecin urgentiste, vous recherchez des informations sur vos obligations de DPC ? Ou bien cherchez-vous à savoir si des aides financières existent pour financer votre formation continue ?

Notre dossier complet sur la formation des médecins urgentistes apporte les réponses à toutes vos questions.

Quelles formations suivre lorsqu’on est médecin urgentiste ?

La médecine d’urgence est une spécialité transversale qui fait appel à de nombreux outils et technologies qui évoluent rapidement.

Le champ de compétences des médecins urgentistes est vaste, tant dans les secteurs d’activité, que dans les pathologies rencontrées en médecine, en chirurgie, en psychiatrie, et dans les publics qui sont concernés.

Pour répondre aux nombreuses exigences de leur profession, les médecins urgentistes doivent continuer à se former tout au long de leur carrière.

medecin urgentiste dpc

La formation continue des médecins urgentistes

Par le biais de la formation continue, le médecin urgentiste peut se tenir au courant des progrès récents réalisés dans sa discipline et ainsi, mettre à jour ses pratiques. Il a également la possibilité d’élargir son champ de compétences pour changer de secteur d’activité, en s’orientant, par exemple, vers la recherche ou l’enseignement.

La formation continue lui donne également la possibilité de se sur-spécialiser dans un domaine d’activité précis, un type de pathologie ou un public donné.

Pour atteindre ces objectifs, différents types de formations complémentaires sont disponibles :

  • Des diplômes universitaires ou interuniversitaires :
  • DU Imagerie d’urgence
  • DU Médecine humanitaire et crises sanitaires
  • DU Simulation et actualités en médecine d’urgence
  • DU Échographie pratique aux urgences
  • DIU Prise en charges des traumatisés sévères
  • DIU Toxicologie médicale
  • DIU Traumatologie pédiatrique
  • DIU Brulologie
  • Des sessions de formation sur des thèmes d’actualité proposées par des sociétés savantes ou des associations de spécialistes, sous la forme de :
  • Journées thématiques
  • Masterclass virtuelle
  • Webinaires Recherche clinique – Premiers pas, Urgences neurologiques, Traumatisés sévères, Urgences psychiatriques, etc.
  • Cours en e-learning, MOOC
  • Des formations dans des centres privés de formation professionnelle continue.

Le développement professionnel continu du médecin urgentiste

Le développement professionnel continu (DPC) est une obligation triennale réglementée à laquelle sont soumis tous les professionnels de santé. Ses objectifs principaux sont l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins et l’uniformisation des pratiques dans le respect des Recommandations pour la Pratique Clinique.

Pour être éligible au DPC, toute action de formation doit être indexée à une orientation nationale prioritaire.

Les orientations prioritaires sont élaborées par l’Agence nationale du DPC (ANDPC) en lien avec l’État, les Conseils Nationaux Professionnels (CNP) et l’Assurance Maladie. Elles peuvent être destinées à l’ensemble des professionnels de la santé ou bien ciblées sur certaines professions ou spécialités.

Pour la période 2023-2023, des centaines d'orientations prioritaires ont été fixées par arrêtés ministériels. Trois orientations sont spécifiquement destinées aux urgentistes :

Certaines orientations concernent les urgentistes, entre autres spécialités :

Par ailleurs, les orientations 1 à 15 concernent toutes les professions médicales.

Orientation prioritaire n°227 - Traumatologie courante d’urgence

La traumatologie représente près de 40 % des prises en charge d'urgence qu'ils s'agisse des situations rencontrées en intervention SMUR, en intrahospitalier ou en extrahospitalier. 

Fiche de cadrage (2 pages : n°373 et 374)

Objectifs de la formation :

  • Réaliser des prises en charge de qualité et sécurisées avec des contraintes extérieures ;
  • Harmoniser les pratiques.

Éléments de programme :

  • Les signes de gravité ;
  • L'examen clinique ;
  • Les complications ;
  • L'imagerie et son interprétation ;
  • La prise en charge spécialisée.

Orientation prioritaire n° 288 - Prise en charge ambulatoire des situations aiguës

Les prises en charge ambulatoires permettent d'éviter les attentes et répondent à une demande importante de la part des patients. Ce type de prise en charge nécessite des outils d'aide à la décision et au travail en équipe.

Fiche de cadrage (2 pages : n°375 et 376)

Objectifs de la formation :

  • Transformer les pratiques pour améliorer la prise en charge d'urgence des situations aiguës.

Éléments de programme :

  • Le diagnostic ;
  • L'évaluation de la gravité ;
  • Les outils d'aide à la décision (hospitalisation ou ambulatoire) ;
  • La stratégie thérapeutique.

Orientation prioritaire n°229 - Régulation des appels de patients en situation d’urgence

Le traitement des appels d'urgence necessite un large domaine de compétences dans un contexte de temps contraint et d'augmentation du nombre d'appels. Des travaux de recherche permettent de trouver des perspectives d'amélioration du tri.

Fiche de cadrage (2 pages : n° 377 et 378)

Objectifs de la formation :

  • Apporter un juste soin de manière égalitaire ;
  • Optimiser l'orientation et la gestion du temps ;
  • Diminuer la morbi-mortalité.

Éléments de programme :

  • Le recueil d'informations et l'échange avec la personne qui appelle ;
  • Les algorithmes et les protocoles décisionnels ;
  • Le repérage de l'urgence extrême ;
  • Le suivi des interventions ;
  • Le bilan.

La liste officielle de l’ensemble des actions de DPC disponibles pour les médecins urgentistes est consultable sur le site de l’Agence nationale du développement professionnel continu (ANDPC). Début 2023, 47 formations sont disponibles.

Ces actions de formation encadrées par l’ANDPC sont proposées sous différents formats : des stages intensifs ou des cours ponctuels suivis en présentiel, en e-learning ou mixte.

Le financement d’une formation DPC pour les médecins urgentistes

Participer à une action de DPC suppose l’acquittement de frais pédagogiques et, selon le lieu et la durée de la formation, de dépenses annexes (logement, transport, restauration…). L’absence transitoire de revenus doit aussi être considérée.

Le coût d’une action de DPC démarre aux alentours de 300 € et peut atteindre facilement les 3 000 €, voire davantage. Les prix dépendent essentiellement du type de formation choisie, de l’organisme qui la délivre, ainsi que des modalités de suivi des enseignements (présentiel, distanciel, mixte).

L’agence de DPC participe au financement des actions de DPC menées par les urgentistes sous la forme d’un forfait. Les règles et les modalités d’attribution de ce forfait DPC sont les suivantes :

  • Le nombre d’heures financées par an est de 21 ;
  • Les actions de DPC d’une durée inférieure à 3 h ne sont pas considérées ;
  • Le budget accordé prend en charge la rémunération de l’organisme de formation et l’indemnisation financière versée au praticien pour compenser sa perte de revenus ;
  • Les montants attribués dépendent du format de suivi des cours et de la durée de l’action de DPC.

Info : pour bénéficier de ce dispositif, il est nécessaire de créer un compte professionnel auprès de l’ANDPC. On vous explique comment créer et gérer son compte DPC facilement.

En-dehors des forfaits DPC, il existe d’autres possibilités pour financer tout ou partie d’une formation professionnelle continue :

  • le Compte Personnel de Formation (CPF) ;
  • l’Association Nationale pour la Formation permanente du personnel Hospitalier (ANFH) ;
  • les Opérateurs de Compétences (OPCO Santé) ;
  • l’autofinancement avec le crédit d’impôt qui permet de déduire jusqu’à 40 h de formation par an et/ou la déduction des frais annexes sur la déclaration d’impôts.

Liens utiles

  • SFMU - Société française de médecine d’urgence : https://www.sfmu.org/fr/
  • AJMU – Association des jeunes médecins urgentistes : https://ajmu.fr/
  • Urgences DPC : https://www.urgencesdpc.org/

Recevez nos articles, dossiers et fiches pratiques !