Formation Continue DPC Technicien Laboratoire | Prix & Info

Dernière mise à jour le : 19 mars, 2024

En tant que technicien de laboratoire médical, vous recherchez des informations sur la formation continue ?

Quels sont les formations complémentaires disponibles et leurs coûts ? 

Existent-ils des aides financières pour suivre une action de développement professionnel continu (DPC) lorsqu’on est un technicien de laboratoire médical ?

Formation technicien de laboratoire médical dpc

Quelles formations suivre lorsqu’on est technicien de laboratoire médical ?

Aujourd’hui, les paramètres biologiques testés en laboratoire médical sont nombreux et couvrent une gamme importante de spécialités médicales. De plus, l’évolution des technologies est constante et les normes en termes de qualité et de sécurité de plus en plus importantes.

Pour répondre aux exigences de leur profession, les techniciens de laboratoire doivent continuer à se former tout au long de leur carrière.

La formation continue pour un technicien de laboratoire médical

En tant que technicien de laboratoire médical, vous disposez d’une offre de formation continue complète et variée pour renforcer vos compétences ou pour en acquérir de nouvelles.

Il existe pour cela :

  • des formations courtes (quelques heures ou quelques jours) ou longues (plusieurs mois ou années) ;
  • des formations en présentiel, par correspondance/e-learning ou mixtes ;
  • des formations diplômantes, certifiantes ou qualifiantes ;
  • des formations dispensées par des universités, des écoles d’ingénieurs, des organismes privés de formation professionnelle continue, des industriels du secteur médical, etc.

Voir notre fiche sur le métier d'analyste biomédical

Parmi ces formations professionnelles complémentaires, on trouve :

  • des licences professionnelles comme la licence QHSSE (Qualité, Hygiène, Sécurité, Santé, Environnement) ou Biotechnologies spécialité biologie analytique et expérimentale, pharmaco-génomique et diagnostic moléculaire ;
  • des diplômes universitaires comme le DU Assurance Qualité dans les Laboratoires de Biologie Médicale ;
  • le master Management de la Qualité dans les Industries Pharmaceutiques et Biomédicales ;
  • des certificats universitaires comme le CU Technicien de laboratoire qualiticien ;
  • des habilitations « Processus analytique des hémocultures » ou « Rôle du laboratoire dans la maîtrise de l'antibiorésistance « ;
  • Le Bachelor en anatomo-cytopathologie, etc.

Le développement professionnel continu du technicien de laboratoire médical

Le développement professionnel continu (DPC) est un dispositif de formation continue réglementé. Ses objectifs sont le maintien et l’actualisation des connaissances et des compétences et l’amélioration des pratiques professionnelles.

Les orientations pluriannuelles prioritaires de DPC pour les techniciens de laboratoire médical

Comme tous les professionnels de santé, les techniciens de laboratoire médical doivent s’engager dans un parcours triennal comportant des actions de formation continue, d’évaluation des pratiques et de gestion des risques.

Pour être conformes aux exigences du DPC, les actions de formation suivies doivent s’inscrire dans le cadre des orientations prioritaires arrêtées sur une période de trois ans par le Ministre chargé de la santé.

Ces orientations prioritaires sont de 3 ordres :

  • priorités définies par profession et/ou discipline médicale sur proposition des CNP ;
  • priorités nationales de santé ;
  • priorités conventionnelles avec l’Assurance maladie.

L’Agence nationale du DPC a dirigé l’élaboration des orientations nationales prioritaires de DPC pour la période 2023-2025. Deux arrêtés ministériels ont été publiés au journal officiel : l'arrêté ministériel du 7 septembre 2022 et l'arrêté complémentaire du 8 décembre 2022.

Les orientations 281 à 284 sont spécifiquement destinées aux techniciens de laboratoire médical :

Certaines orientations concernent les allergologues, entre autres spécialités :

  • 16 - Déploiement de l’activité physique adaptée (APA) (pages 67 à 70)
  • 20 - Appréhension des enjeux liés à la santé environnementale (pages 83 à 85)
  • 27 - Repérage et prise en soins précoce du risque de perte d'autonomie pour les seniors résidant à leur domicile (pages 108 à 111)
  • 37 - Intégration d’une démarche de décision médicale partagée (pages 139 à 143)
  • 45 - Intégration des recommandations dans la pratique médicale (pages 162 à 178)

Par ailleurs, les orientations 1 à 15 concernent toutes les professions médicales.

Orientation prioritaire n°281 - Compétence en cytologie

Les compétences spécifiques en microbiologie, hématologie, biologie de la reproduction, auto immunité sont des aides au diagnostic.

Fiche de cadrage (2 pages : n°667 et 668)

Objectifs de la formation :

  • Acquérir des connaissances complémentaires pour avoir recours à la microscopie et à l'interprétation de cytologies.

Éléments de programme :

  • La moelle épinière ;
  • Les ganglions ;
  • Les liquides de ponction ;
  • La cyto hématologie en fonction des différentes tranches de vie ;
  • Les auto anticorps ;
  • La biologie de la reproduction.

Orientation prioritaire n°282 - Délivrance de produits sanguins labiles

La délivrance de produits sanguins labiles (PSL) est un élément clé de la sécurité transfusionnelle. Connaître les bonnes pratiques et leurs évolutions est indispensable au technicien de laboratoire.

Fiche de cadrage (2 pages : n° 669 et 670)

Objectifs de la formation :

  • Avoir les connaissances nécessaires à la délivrance des produits labiles (PSL), connaître les modalités de conservation, les procédures de fonctionnement et la délivrance en situation d'urgence.

Éléments de programme :

  • Le transport et conservation des PSL ;
  • Les bonnes pratiques en immunohématologie liées à la délivrance des PSL ;
  • Les épreuves de compatibilités entre poches de sang à délivrer et plasma du receveur ;
  • Les produits sanguins ;
  • La délivrance en urgence ;
  • La gestion des stocks ;
  • La métrologie et gestion du matériel ;
  • L'organisation et fonctionnement d’un dépôt de PSL ;
  • L'informatique et liaison EFS/établissement de santé.

Orientation prioritaire n°283 - Garantie de la cohérence d’un examen de biologie médicale : du pré analytique à la validation technique

Le technicien de laboratoire doit maitriser son environnement de travail pour réaliser des prélèvements et assurer la délivrance des résultats en appréciant la cohérence par rapport à la prise en charge du patient et dans un contexte clinique. Il doit aussi savoir identifier les risques. 

Fiche de cadrage (3 pages : n° 671 et 673)

Objectifs de la formation :

  • Savoir analyser les risques ;
  • Acquérir des connaissances méthodologiques ;
  • Garantir l'exactitude des examens réalisés.

Éléments de programme :

  • Les risques inhérents à la phase pré analytique des prélèvements ;
  • La maitrise de la phase analytique ;
  • La gestion des dysfonctionnements.

Orientation prioritaire n°284 - Séquençage haut débit

La médecine génomique permet le diagnostic de maladies rares grâce au séquençage complet du génome. Connaître l'origine génétique de la pathologie permet d'identifier les approches thérapeutiques nouvelles. Le but est aussi d'améliorer la prise en charge des malades du cancer avec des thérapies plus précises et mieux adaptées.

Fiche de cadrage (2 pages : n° 674 et 675)

Objectifs de la formation :

  • Développer ses connaissances dans le domaine de la biologie moléculaire, sur l’approche syndromique, sur la génomique et sur l’utilisation de séquenceurs de nouvelles générations.

Éléments de programme :

  • Actualisation des connaissances sur les méthodes de séquençage nouvelle génération ;
  • Réalisation de librairies d’ADN/ARN manuelles ou automatisées avant séquençage ;
  • Utilisation des séquenceurs ;
  • Réalisation de scripts d’analyses ;
  • Analyse des résultats ;
  • Prédiction de la pathogénicité des variants ;
  • Rendu du résultat.

Les formations DPC pour les techniciens de laboratoire médical

La liste officielle de toutes ces formations est consultable sur le site de l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu (ANDPC).

Financement d’une formation de DPC pour technicien de laboratoire médical

Le prix d’une formation de DPC pour technicien de laboratoire médical est très variable.

Combien coûte une action de DPC pour technicien de laboratoire médical ?

En 2022, les frais pédagogiques d’une action de DPC sont compris entre 100 € et plus de 1 000 €.

Ces prix varient essentiellement en fonction de :

  • la durée des formations ;
  • le type d’organisme/structure qui dispense les formations ;
  • le mode de suivi des cours.

En plus du prix de la formation elle-même, des frais supplémentaires sont également à prévoir : frais de déplacement, de restauration et de logement, absence temporaire de revenus, etc.

Quelles sont les aides financières pour les techniciens de laboratoire médical ?

Les techniciens de laboratoire ne peuvent pas prétendre aux forfaits DPC accordés par l’Agence du DPC.

Cependant, selon leur situation personnelle, ils peuvent faire appel à différents dispositifs pour financer leur formation professionnelle continue : le compte personnel de formation (CPF), la validation des acquis de l'expérience, le bilan de compétences, l’ANFH (Association Nationale pour la Formation permanente du personnel Hospitalier), l’autofinancement, etc.

Pour plus de détails, consultez notre dossier consacré au financement d’une formation professionnelle de santé.

  • Vous voulez sauver des vies via des formations sur-mesure ?
  • Vous voulez former votre personnel aux gestes qui sauvent ?
  • Besoin d'un audit de formation, d'un accompagnement personnalisé ou d'une aide spécifique ?