Analyse spermogramme | Examen, Normes & Résultats

Article mis à jour le : 11 mars 2024

L’analyse d’un spermogramme doit parfois être menée pour rechercher la cause d’un problème de fertilité chez l’homme. Certaines conditions de réalisation doivent être respectées. Ce guide présente les normes de l’analyse d’un spermogramme.

Exemple d'Analyse d’un spermogramme

Qu’est-ce qu’un spermogramme ?

Un spermogramme est un examen médical consécutif à un examen clinique et qui a pour objectif de rechercher les causes d’une infertilité masculine éventuelle. Il permet d’évaluer la vitalité, la forme, la mobilité et le nombre de spermatozoïdes en présence dans le sperme.

Qui prescrit un spermogramme ?

Un spermogramme peut être prescrit par n’importe quel médecin. Le plus souvent, il s’agit d’un médecin gynécologue spécialiste des troubles de la fertilité et/ou de la médecine reproductive.

Les conditions à respecter

Pour réaliser un spermogramme, il est nécessaire de respecter un délai d’abstinence sexuelle de 2 à 5 jours. En effet, l’analyse du spermogramme doit se baser sur un sperme riche en spermatozoïdes.

Il est également important d’avoir une bonne hydratation (au moins 2 litres d’eau par jour) au cours des deux jours précédant le prélèvement. Le principe est d’assurer un lavage naturel des voies d’éjaculation grâce à des mictions régulières.

Le recueil ne doit pas être fait en cas de forte fièvre, car la fièvre altère le nombre et la qualité des spermatozoïdes et aboutir à un spermogramme non pertinent. Pour les mêmes raisons, un problème de santé peut entraîner une fluctuation importante de la production de spermatozoïdes.

Les modalités de recueil

Le recueil est pratiqué en laboratoire. Il consiste à recueillir le sperme par masturbation, dans un récipient stérile, après avoir uriné et après toilette intime. Il est fortement déconseillé de prescrire le prélèvement post-coïtal.

Les modalités d’analyse

Le volume de sperme analysé doit être d‘au moins 1.5 ml. Le nombre de spermatozoïdes doit être de plus de 15 000 000 par millilitre. Parmi ces spermatozoïde, 58 % doivent être vivants et 32 % doivent bouger.

L’analyse porte sur 100 spermatozoïdes prélevés de manière aléatoire. L’analyse porte sur les spermatozoïdes observés comme ayant des formes typiques, qui doivent composer plus de 4 %.

Les résultats

Les résultats d’un spermogramme sont généralement disponibles en 24 heures, mais peuvent prendre quelques jours dans certains cas.

Attention

L’analyse des résultats d’un spermogramme ne doit pas être le seul critère pour diagnostic une anomalie. Un seul spermogramme ne suffit pas.

En effet, un cycle de spermatogenèse dure environ 3 mois.

De plus, les caractéristiques d’un sperme varient fortement d’un individu à un autre et aussi en cas de maladie ou d’infection. Pour ces raisons, un autre spermogramme est très souvent prescrit pour un contrôle 3 mois après le premier.

Utilité de prescrire un spermogramme

Pourquoi prescrire un spermogramme ?

Un spermogramme est prescrit lorsqu’on suspecte une infertilité ou lorsqu’il est souhaitable de confirmer une fertilité. Il peut aussi être utile avant un traitement qui peut entraîner une diminution de la production de spermatozoïdes.

Le spermogramme est un examen de première intention en cas de troubles de la fertilité et il est relativement courant.

Les causes d’un problème de fertilité peuvent en effet non seulement être mécaniques ou hormonales, mais aussi liées à des anomalies spermatiques.

Quelques causes de l’infertilité masculine liées à des anomalies des spermatozoïdes :

  • Des facteurs favorisants comme des agents polluants ou des substances toxiques
  • Une obstruction des canaux éjaculateurs ou une anomalie sécrétoire au niveau des testicules dues à un traumatisme, une maladie génétique ou une infection
  • Une production d’anticorps anti-spermatozoïdes
  • Des troubles de l’éjaculation secondaire

Un spermogramme peut aussi être prescrit en cas d’infection sexuellement transmissible (IST).

Rappel

Le sperme est un liquide (le plasma séminal ou liquide séminal) produit par des glandes et dans lequel nagent des spermatozoïdes. Les analyse de sperme portent sur leur production et leur qualité.

Quelles sont les analyses d’un spermogramme ?

Un spermogramme analyse trois éléments :

  • La quantité de spermatozoïdes
  • La qualité de spermatozoïdes
  • La qualité des sécrétions des glandes associées

Les données évaluées sont :

  • Au niveau macroscopique :
    - la couleur
    - la liquéfaction
    - le volume : entre 2 et 6 ml
    - le pH : supérieur à 7.0, idéalement entre 7.2 et 7.4
    - la viscosité : entre 30 minutes et une heure maximum après le prélèvement
  • Au niveau microscopique :
    - la concentration des spermatozoïdes : 15 millions par millilitres
    - leur mobilité : 40 %
    - leur vitalité : supérieure à 58 %
    - la présence d’agglutinants ou leur absence
    - la concentration des cellules rondes
    - les leucocytes : inférieur à 1 million par ml

L'interprétation d'un spermogramme en vidéo

Les normes pour l’analyse d’un spermogramme

Les normes déterminant l’analyse d’un spermogramme sont celles de l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

>> Consulter les normes de l’OMS pour les paramètres de l’analyse d’un spermogramme en PDF.

Selon l’OMS, le nombre de spermatozoïdes doit être supérieur à 39 millions.

  • L'azoospermie est l'absence de spermatozoïdes dans le sperme
  • L'oligospermie est un nombre insuffisant de spermatozoïdes (inférieur ou égal à 15 millions spermatozoïdes/ml)
  • L'asthénospermie, c’est-à-dire la présence de moins de 30 % de spermatozoïdes à mobilité normale
  • La tératospermie, c’est-à-dire la présence de moins de 4 % de spermatozoïdes morphologiquement normaux
  • L’aspermie est l’absence totale d’émission de sperme
  • L’association de toutes les causes est appelée l’oligoasthénotératospermie

Les examens complémentaires à l’analyse d’un spermogramme

Lorsque des anomalies sont observées, il est possible de poursuivre les investigations en prescrivant :

  • Des analyses du sperme plus poussées comme une spermoculture ou un test de migration-survie
  • Une échographie des organes génitaux
  • Une biopsie testiculaire
  • Un bilan hormonal
  • Une analyse du caryotype
  • Des tests génétiques

Avis de non responsabilité : les articles sont destinés à des fins d'information uniquement et ne constituent en aucun cas des conseils spécifiques. En cas de doute , veuillez consulter un médecin ou spécialiste.

  • Vous voulez sauver des vies via des formations sur-mesure ?
  • Vous voulez former votre personnel aux gestes qui sauvent ?
  • Besoin d'un audit de formation, d'un accompagnement personnalisé ou d'une aide spécifique ?