Anesthésiste : métier, spécialité, salaire, formation

L'anesthésiste réanimateur est responsable de l'anesthésie dans le cadre d'une intervention chirurgicale. Son rôle est essentiel pour le bon déroulement des opérations. Il est le garant d'une intervention sans douleur pour le patient.

L'anesthésie réanimation est une spécialité médicale pour laquelle il faut avoir suivi une formation et avoir obtenu un Diplôme d'Études Spécialisées (DES) après un doctorat.

Comment devenir un médecin anesthésiste ? Quelles sont les études nécessaires et comment se passent-elles ? En quoi consiste le métier d'anesthésiste ? Nous répondons à toutes ces questions.

formation anesthésiste

Le métier d’anesthésiste en France

Un anesthésiste réanimateur intervient pour que le patient ne ressente pas de douleur lors d'une intervention chirurgicale ou d'exploration.

Quel est le rôle de l'anesthésiste réanimateur ?

Le rôle du médecin anesthésiste est d'endormir un patient (anesthésie générale) ou une partie de son corps (anesthésie loco-régionale) en vue d'une intervention chirurgicale ou exploratoire. Il intervient avant, pendant et après l'anesthésie.

Il est assisté par un infirmier ou infirmière anesthésiste.

Bon à savoir : L'anesthésiste est appelé anesthésiologiste au Canada et anesthésiologue au Québec.

Quelles sont les missions d'un anesthésiste ?

Mise en place une stratégie d'anesthésie

  • Collaboration avec le chirurgien
  • Consultation préanesthésique au moins 48 heures avant l'intervention
  • Évaluation de l'état clinique général du patient
  • Étude du dossier médical (allergies, antécédents, etc.)
  • Choix d'une stratégie d'anesthésie
  • Information du patient et rôle psychologique
  • Consultation préopératoire juste avant l'intervention

Gestion de l'anesthésie lors de l'intervention

  • Dosage des produits pour endormir le patient ou une partie de son corps
  • Mis en œuvre de la technique d'anesthésie choisie
  • Surveillance et contrôle des fonctions vitales
  • Adaptation de l'anesthésie si besoin
  • Mise en œuvre de la réanimation appropriée le cas échéant
  • Intervention en urgence pour les réanimateurs
  • Assistance par un infirmier anesthésiste

Surveillance post-anesthésie

  • Surveillance du réveil
  • Contrôle de la réanimation
  • Gestion des douleurs postopératoires
  • Suivi des suites de l'intervention
  • Annonce de décès

Intervention selon les situations et les pathologies

  • Analgésie péridurale et anesthésie obstétricale lors de l'accouchement
  • Chirurgie générale
  • Anesthésie dentaire
  • Anesthésie lors d'examens d'exploration et de diagnostic (coloscopie, endoscopie radiologie interventionnelle...)

Quel profil faut-il avoir pour être anesthésiste ?

Un anesthésiste est doté de qualité d'écoute et d'analyse élevées. Il doit être disponible et avoir le sens du contact. Il a une propension à travailler en équipe.

Un anesthésiste intervient parfois dans des situations d'urgence, il est bien sûr formé pour gérer ce type de situation, mais il doit avoir des aptitudes particulières :

  • garder son sang-froid ;
  • savoir agir ;
  • réagir de manière adaptée.

Un anesthésiste doit être prêt à affronter des situations parfois difficiles (décès ou imprévus opératoires par exemple). Il est important d'avoir conscience de cet aspect humain du métier.

Où travaille un anesthésiste ?

Un anesthésiste travaille uniquement dans les hôpitaux :

  • équipe SMUR ;
  • réanimation ;
  • service d'anesthésie spécialisée comme l'obstétrique, etc.
  • et les cliniques.

Au sein d'un établissement hospitalier, l'anesthésiste intervient dans un bloc opératoire ou dans un service de réanimation. Sa formation le prépare aux deux compétences.

Pour exercer en libéral, l'anesthésiste doit faire un post-internat, ce qui correspond à deux années de clinicat au minimum.

Un médecin anesthésiste militaire, spécialement formé, travaille auprès des armées.

Pour aller plus loin 

Lisez le texte en ligne L'anesthésie française entre reconnaissance et stigmates de Yann Faure. Dans Actes de la recherche en sciences sociales 2005/1-2 (n° 156-157), pages 98 à 114.

Quelle est l'histoire de la profession d'anesthésiste ?

L'histoire du métier d'anesthésiste est étroitement liée à celle de l'anesthésie en général, qui remonte à la nuit des temps. On prétend même que la première anesthésie est celle de Dieu à Adam

"Alors l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit ; il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place." La Bible. Genèse 2:21.

On trouve en tout cas des traces de substances analgésiques dès l'Antiquité dans la médecine orientale. En France, jusqu'au milieu du 18ᵉ siècle, les pratiques médicales se confrontaient à la vision religieuse et à l'acceptation de la douleur.

Les moyens d'endormir les patients pour intervenir sur leur corps ont évolué au fil de l'histoire. Longtemps, l'acte d'anesthésie a fait partie des missions du chirurgien. C'est à partir de 1945 que commence véritablement une réelle prise en compte de la profession.

En France, il a fallu attendre 1966 pour que l'anesthésie réanimation soit reconnue comme une spécialité médicale à part entière.

Quelques chiffres sur le métier d'anesthésiste

  • Près de 30 % des postes d'anesthésistes-réanimateurs sont vacants
  • 11 641 médecins anesthésistes exercent en France en 2020
  • L'âge moyen des médecins anesthésiste est de 50 ans
  • Seulement 38 % des médecins anesthésistes sont des femmes
  • 61 % des anesthésistes sont salariés et 30 % exercent en libéral

Quel est le salaire d'un anesthésiste ?

Salaire d'un médecin anesthésiste réanimateur

En anesthésiste peut être employé par un hôpital ou une clinique. Dans ce cas, son salaire est le suivant :

Carrière

Salaire brut mensuel

Début de carrière

4 000 €

Fin de carrière

7 300 €

Au salaire brut de base s'ajoutent les indemnités et les primes de garde.

Un anesthésiste peut exercer en libéral. Il est alors en liaison avec un hôpital ou une clinique. Dans cette situation, le salaire d'un anesthésiste peut atteindre plus de 12 000 € brut par mois.

Salaire infirmier anesthésiste

Dans la fonction hospitalière, un infirmier anesthésiste (IADE) est rémunéré selon une grille indiciaire. Le salaire est considéré hors primes, bonifications et indemnités éventuelles (indemnité de résidence, supplément familial de traitement, GIPA).

Deux grades (1 et 2) avec respectivement 10 et 8 échelons, existent pour les infirmières anesthésistes. En 2021, une infirmière anesthésiste :

  • de premier grade a un salaire brut mensuel compris entre 2 085 € et 3 383 € selon son échelon.
  • de deuxième grade a un salaire brut mensuel compris entre 2 591 € et 3 580 €.

La formation pour devenir anesthésiste

Les études pour devenir médecine anesthésiste sont longues et sélectives. Au final, le diplôme d'anesthésiste est très convoité et de nombreux postes sont vacants.

Quel est le diplôme pour être anesthésiste réanimateur ?

Le diplôme pour être médecin anesthésiste est le DES d'anesthésie réanimation. Les titulaires de ce diplôme sont à la fois anesthésistes et réanimateurs.

Par ailleurs, un infirmier peut être spécialisé en anesthésie.

Quelles études faire pour être anesthésiste réanimateur ?

Les études pour être anesthésiste comportent 11 années à l'université.

Après le baccalauréat, l'étudiant doit suivre une première année de LAS (Licence Accès Santé) ou de PASS (Parcours Accès Santé Spécifique). Depuis la rentrée 2021, il n'y a plus de numerus clausus et les universités sélectionnent le nombre d'étudiants en seconde année en fonction de leurs capacités d'accueil :

  • Les 2e et 3e années sont consacrées à un enseignement théorique et à des stages ;
  • Les 6 premières années sont sanctionnées par les ECN (épreuves classantes nationales) ;
  • Suivent alors 5 années d'internat pour se spécialiser.

Au terme de ces 11 années d'études, les postulants obtiennent leur diplôme d'études spécialisées (DES) en anesthésie réanimation.

Il est également possible d'être médecin anesthésiste militaire. Pour cela, il faut candidater directement après le baccalauréat auprès de l'ESA (École de Santé des Armées). On y accède grâce à un concours d'entrée très sélectif. Les études sont composées d'enseignements à la fois médicaux et militaires.

À noter 

En France, les anesthésistes sont assistés par des infirmiers anesthésistes diplômés d'État (IADE). Deux années de formation spécialisée sont nécessaires après les études d'infirmière de 3 ans suivies de 2 ans d'exercice.

La formation est accessible sur concours et elle est sanctionnée par le diplôme d'État d'infirmier anesthésiste (DEIA).

Quel bac pour devenir anesthésiste ?

Il est conseillé d'être titulaire d'un bac scientifique pour devenir anesthésiste. Un baccalauréat scientifique est préférable pour réussir des études en médecine et une spécialisation en anesthésie.

Quel est le programme des études d'anesthésiste ?

L'internat en anesthésie réanimation est composé de 10 semestres, c'est-à-dire 5 ans d'études durant lesquelles il faut valider une thèse de médecine et un mémoire d'anesthésie réanimation.

Le DES anesthésie réanimation comprend une formation théorique avec des connaissances socles et une formation pratique composée de nombreux stages en secteur hospitalier. Le programme d'enseignement s'organise selon les universités.

La réanimation pédiatrique est une option du DES anesthésie réanimation.

Comment se préparer aux études d'anesthésiste ?

Différentes ressources sont disponibles en ligne pour préparer le DES anesthésie réanimation.

Consultez la liste des universités proposant un DES anesthésie réanimation.

Quels livres lire quand on veut être anesthésiste ? Notre Top 3

  1. Le livre de l'interne en Réanimation par Adrien Bougle. Éditeur Lavoisier MSP, collection Le livre de l'interne. Septembre 2021 (2ème édition).

  2. Référentiel Collège de Médecine intensive, réanimation, urgences et défaillances viscérales aiguës - Réussir son DFASM - Conforme à la R2C 2021. Par CeMIR - Collège des enseignants de médecine intensive-réanimation. Éditeur Elsevier / Masson, collection Référentiels des Collèges. Avril 2021 (7ème édition).

  3. Réanimation, médecine d'urgence et anesthésie. Par François Philippart. Éditeur Ellipses, collection Réussir l'ECN. Mars 2019.

Quel est le prix de la formation d'anesthésiste ? 

Avec un cursus classique en formation initiale en faculté de médecine, le prix des études varie selon, par exemple, le choix de l'étudiant de s'inscrire ou non dans une classe préparatoire. Les frais annuels correspondent aux droits d'inscription universitaires. Il faut savoir qu'un interne en médecine est rémunéré entre 1 200 et 1 300 € par mois (donc à partir de la 5e année).

Le prix d'une formation IADE est d'environ 9 000 € par an, soit un total de 18 000 €.

Quelles sont les aides à la formation d'anesthésiste ?

Il existe des aides délivrées par différents organismes et institutions en France pour une formation initiale :

  • Des aides du département ou de la région, souvent à partir de la 4e année.
  • Des aides dans le cadre du CESP (contrat d'engagement service public)
  • Une bourse d'étude
  • Un prêt étudiant

Comment se reconvertir pour être anesthésiste ?

Devenir anesthésiste réanimateur

Devenir médecin anesthésiste nécessite d'avoir suivi un internat puis un internat spécialisé (DES anesthésie réanimation).

Une reconversion en anesthésie réanimation est possible pour tout médecin inscrit au Tableau de l'Ordre des Médecins. Chaque médecin peut changer de spécialité par rapport à leur qualification initiale. Cette décision revient aux commissions nationales de qualifications dépendant de l'Ordre des médecins.

Pour aller plus loin, consultez le site de l'Ordre des médecins.

Devenir infirmière anesthésiste

En formation continue, une infirmière doit exercer deux ans pour postuler à l'admission en établissement de formation pour devenir IADE (infirmière anesthésiste diplômée d'État). La formation AIDE dure 2 ans, donc 4 semestres, avec 23 640 heures de formation théorique, clinique et projet personnel.

Pour aller plus loin, consultez le texte officiel concernant le diplôme d'infirmier anesthésiste.

Le diplôme pour devenir anesthésiste

Quelles sont les épreuves du diplôme d'anesthésiste ?

Les modalités d'évaluation des internes en anesthésie réanimation diffèrent d'une région à une autre, donc d'une université à une autre. Il est conseillé de se rapprocher de l'université pour connaître précisément les épreuves.

Dans quel pays le diplôme est-il reconnu ?

  • Le diplôme de médecin anesthésiste est automatiquement reconnu par les États membres de l'Union Européenne. Il apparait en effet dans la liste des spécialités dans l'annexe V de la Directive 2005/36/UE.
  • Pour exercer au Québec, il faut obtenir une reconnaissance en effectuant notamment un stage d'adaptation. Il est conseillé de contacter le Collège des Médecins du Québec (CMQ).
  • Dans les autres pays, il n'existe aucun accord de reconnaissance du diplôme de médecin anesthésiste. Chaque État possède ses propres règles.

Quelques chiffres sur le diplôme d'anesthésiste 

  • 11 années d'études pour être anesthésiste réanimateur
  • L'anesthésie-réanimation fait partie des 10 spécialités les plus demandées par les étudiants en médecine
  • 473 médecins anesthésistes réanimateurs sont diplômés chaque année

Les spécialités et évolutions de l’anesthésiste

Un anesthésiste se doit de se former de manière continue, sur des sujets médicaux transversaux notamment. Il peut ainsi renforcer ses connaissances et ses compétences en passant un diplôme universitaire (DU) sur des sujets comme la douleur, l'hypnose ou les urgences, par exemple.

Un anesthésiste réanimateur, comme tout médecin hospitalier, peut réaliser des travaux de recherche, enseigner au sein d'un CHU ou réaliser des missions humanitaires.

Il est possible de se spécialiser en réanimation médicale en passant un DESC (diplôme d’études spécialisées complémentaires).

Les spécialités existantes pour se sur-spécialiser en tant qu'anesthésiste réanimateur sont les suivantes :

  • Anesthésie cardiothoracique
  • Anesthésie en soins critiques
  • Anesthésie neurochirurgicale
  • Anesthésie obstétricale
  • Anesthésie orthopédique
  • Anesthésie pédiatrique
  • Anesthésie palliative

Le métier d'anesthésiste au quotidien

Le quotidien d'un médecin anesthésiste réanimateur varie selon qu'il exerce en service de réanimation, en anesthésie médicale ou en anesthésie chirurgicale.

Quels sont les avantages du métier d'anesthésiste ?

L'anesthésie réanimation est un métier à grandes responsabilités, ce qui peut être considéré comme un avantage ou un inconvénient selon les projets de vie de chacun. Il s'agit d'un élément motivateur ou une source de stress selon les personnes.

Le métier d'anesthésiste est en sous-effectif, ce qui permet de n'avoir aucune difficulté à trouver un emploi.

Quelles sont les difficultés du métier d'anesthésiste ?

Être anesthésiste est un travail éprouvant et fatiguant physiquement. Certaines interventions ont lieu de manière non programmée et nécessite de répondre à des appels de nuit. Les journées peuvent excéder 12 heures. Le Monde médical est en manque d'anesthésistes, ce qui créé une charge importante sur les anesthésistes en poste.

C'est aussi un métier exigeant qui nécessite une perpétuelle mise à jour des informations concernant le matériel médical utilisé, par exemple.

Enfin, la reconnaissance du corps médical est encore un peu difficile : les anesthésistes sont souvent surnommés les "grouillots" ou les "gaziers" par leurs collègues.

Le métier vu de l'intérieur

Voir la vidéo ci-dessous sur le quotidien d'un anesthésiste :

Les groupes et entraide pour anesthésiste

Il existe de nombreuses sociétés savantes et associations pour représenter la profession d'anesthésiste et les intérêts de cette spécialité médicale.

Les associations

SFAR - Société française d'anesthésie et de réanimation

La SFAR a pour but l’étude, l’avancement et l’enseignement de l’anesthésie et de la réanimation.

  • Coordonnées : 74 rue Raynouard - 75016 Paris
  • Téléphone : 01 45 25 82 25
  • Site : http://www.sfar.org

SNARF - Syndicat national des anesthésistes-réanimateurs de France

Le SNARF est un syndicat professionnel. Il a pour but de défendre les revendications de tous les anesthésistes et de les représenter auprès des organismes de tutelle.

  • Coordonnées : 185 rue Saint-Maur - 75010 Paris
  • Tél : 01 44 52 55 55
  • Site : http://www.snarf.org

CNEAR - Collège National des Enseignants d'Anesthésie et de Réanimation

Le CNEAR réunit tous les professionnels en rapport avec l'enseignement et la recherche en anesthésie, en réanimation et en médecine péri-opératoire. Il publie un référentiel pour les ECN, des contenus pédagogiques et représente la profession auprès des pouvoirs publics. Le CNEAR œuvre pour l'organisation, l'évaluation et la reconnaissance de l'enseignement de l'anesthésie réanimation.

  • Coordonnées : 74 rue Raynouard - 75016 Paris
  • Site : https://www.cnear.fr/

Les groupes d'aide

SOS Anesthésie Réanimation

Groupe de soutien sur Facebook destiné au partage d'expériences quotidiennes.

ANEIA - Association Nationale des Étudiants Infirmiers Anesthésistes

Groupe de partage d'information Facebook entre étudiants infirmiers anesthésistes

Recevez nos meilleurs guides et fiches pratiques !