Assistant de Soins en Gérontologie | Métier et Salaire

Article mis à jour le : 5 janvier 2024

Avec l'accroissement de l'espérance de vie et la politique publique de réduction des coûts liés à la santé publique des personnes âgées, le métier d'assistant de soins en gérontologie (ASG) devrait connaître une belle progression.

Le métier vous intéresse ? Vous travaillez auprès de personnes âgées atteintes de maladies neurodégénératives, comme la maladie d’Alzheimer et souhaitez-vous perfectionner ?

Découvrez dans cette fiche-métier, toutes les informations nécessaires sur la fonction d’assistant de soins en gérontologie. En quoi consiste-t-elle ? Comment devient-on ASG ? Quels sont les salaires ? Les conditions de travail, etc.

Le métier d’assistant de soins en gérontologie

Le métier d’assistant de soins en gérontologie

Qu’est-ce qu’un assistant de soins en gérontologie ?

L’assistant de soins en gérontologie (ASG) est un professionnel du soin formé pour mieux accompagner les personnes âgées en perte d’autonomie, du fait de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée.

Il met en œuvre ses compétences pour trouver des solutions personnalisées à chaque situation. Il contribue à soulager une souffrance, créer du confort, restaurer et maintenir les capacités d’adaptation des personnes accompagnées vis-à-vis de leur environnement.

Quel est le rôle d’un assistant de soins en gérontologie ?

Les personnes âgées souffrant de troubles cognitivo-comportementaux liés à la maladie d’Alzheimer ou à une pathologie similaire nécessitent un accompagnement et des soins spécifiques.

L'assistant de soins en gérontologie intervient auprès de ces personnes fragilisées et de leur entourage. Il travaille au sein d'une équipe pluri-professionnelle (infirmière, psychomotricien, ergothérapeutes, psychologues…), sous la responsabilité d'un professionnel paramédical ou d’un travailleur social.

Il intervient dans le cadre d’un projet individualisé, dans la limite de ses compétences et dans le respect des habitudes de vie, des choix et de la dignité des personnes qu’il accompagne.

Les activités d’un assistant de soins en gérontologie peuvent varier selon qu’il intervient à domicile ou bien dans un établissement spécialisé.

Les missions principales de l’assistant de soins en gérontologie

  • Participation à l’évaluation des déficiences, du degré d’autonomie et des besoins des personnes puis contribution à la constitution d’un projet de soins et d’accompagnement individualisé
  • Réalisation des soins d'hygiène et de confort adaptés
  • Accompagnement dans les actes essentiels de la vie
  • Participation à l'organisation de la vie quotidienne
  • Contribution à la réhabilitation et à la stimulation des capacités
  • Établissement d’une relation de confiance pour limiter les troubles du comportement, prévenir les complications et rompre l'isolement
  • Stimulation et encouragements
  • Participation au repérage des fragilités, à la surveillance et la prévention des complications
  • Mise en place des méthodes pour restaurer et préserver l'autonomie
  • Participation à la mise en œuvre d’activités d’animation
  • Contribution au maintien du lien social, à la lutte contre l'ennui et la solitude
  • Accompagnement des familles et des aidants
6 qualités requises pour un ASG

Quelles sont les qualités requises pour un ASG ?

En contact quotidien avec des personnes particulièrement vulnérables et leur famille, l’assistant de soins en gérontologie doit faire preuve de qualités telles que :

  • Bienveillance
  • Grande capacité d’écoute et empathie
  • Patience
  • Sens de l’observation et vigilance
  • Discrétion
  • Résistance au stress et aptitude à prendre du recul

Où peut travailler un assistant de soins en gérontologie ?

L’assistant de soins en gérontologie peut exercer son activité au domicile des personnes, en tant que salarié d’une structure de soins à domicile :

  • Service de soins infirmiers à domicile (SSIAD)
  • Services polyvalents d'aide et de soins à domicile (SPASAD)
  • Groupement de Coopération Sociale et Médico-Sociale (GCSMS)
    • Il peut aussi travailler dans tous types de structures recevant des personnes âgées atteintes de maladies neuro-dégénératives :
    • Pôles d'activités et de soins adaptés (PASA) et unités d’hébergements renforcés (UHR) présents dans certains EHPAD
    • Services de soins de suite et de réadaptation (SSR) cognitivo-comportementaux, unités de soins de longue durée (USLD) ou de soins palliatifs (USP) présents dans les établissements de santé publics ou privés (hôpitaux, cliniques, ESPIC…)
Les missions principales de l’assistant de soins en gérontologie

Le salaire d'un assistant de soins en gérontologie

Les niveaux de rémunération des assistants de soins en gérontologie sont variables, notamment en fonction de leur lieu d’exercice (public, privé) et de leur expérience.

Le salaire mensuel brut d'un ASG à l'hôpital est fixé par la grille indiciaire de la Fonction publique correspondant à son statut professionnel (aide-soignante, aide médico-psychologique, auxiliaire de vie sociale ou accompagnant éducatif et social). Il est d'environ 1 800 € en début de carrière et de 2 400 € en fin de carrière.

Une prime mensuelle de sujétion, dite prime d'ASG, est prévue pour les agents qui exercent effectivement la fonction d’ASG dans un établissement public de santé. Le montant mensuel brut de cette prime est de 90 € en 2024.

La formation pour devenir assistant de soins en gérontologie

Les personnes âgées souffrant de la maladie d’Alzheimer ou d’une pathologie apparentée nécessitent des techniques de soins et d’accompagnement spécifiques.

Quel diplôme faut-il pour être assistant de soins en gérontologie ?

La formation d’assistant de soins en gérontologie a été initiée par le Plan Alzheimer 2008-2012. Il s’agit d’une formation non diplômante qui s’adresse à des professionnels déjà expérimentés.

La formation qualifiante aboutit à la délivrance d’un Certificat Professionnel d’Assistant de soins en gérontologie (ASG).

Quelles sont les conditions d’accès à la formation d’ASG ?

La formation à la fonction d'assistant de soins en gérontologie est accessible sous 2 conditions :

  • Être titulaire du diplôme d'aide-soignante, d'aide médico-psychologique, d’auxiliaire de vie sociale ou d'accompagnant éducatif et social ;
  • Travailler auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée.

L’entrée en formation est soumise à l‘étude d’un dossier d’inscription suivi d’un entretien de motivation avec le responsable pédagogique.

Quelles sont les modalités de suivi d’une formation d’ASG ?

La formation comprend 140 heures de cours, généralement répartis sur 5 à 10 mois pour permettre l’alternance entre formation et exercice professionnel.

Selon les centres de formation, les enseignements peuvent se dérouler en présentiel ou bien en distanciel (e-learning ou classe virtuelle).

Dans la majorité des cas, les méthodes pédagogiques interactives et participatives sont privilégiées avec notamment des ateliers qui visent à se mettre à la place de la personne accompagnée.

formation Assistant de soins en gérontologie

Quel est le programme de la formation Assistant de soins en gérontologie ?

La formation a pour objectif de renforcer les connaissances et savoir-faire des professionnels travaillant avec les personnes âgées souffrant de troubles cognitifs majeurs, pour leur permettre d’accompagner de façon optimale les personnes concernées.

Le programme des enseignements est organisé en 5 modules :

Concourir à l'élaboration et à la mise en œuvre du projet individualisé dans le respect de la personne

  • Maladie d'Alzheimer et maladies apparentées (définition, épidémiologie, classification, implications socio-économiques…)
  • Troubles cognitifs inhérents (amnésie, désorientation dans le temps et dans l'espace, troubles de l’attention, du raisonnement, du jugement, du langage, apathie, apraxie, agnosie…)
  • Droits de la personne
  • Devoirs du professionnel
  • Le projet individualisé
  • Communication adaptée
  • Connaissances des réseaux et des différentes structures d'accueil
  • Rôle de la famille et de l'aidant
  •  Travail en équipe pluridisciplinaire

    Aider et soutenir les personnes dans les actes de la vie quotidienne en tenant compte de leurs besoins et de leur degré d'autonomie

  • La relation d'aide
  • L'accompagnement lors des différents moments de la journée
  • L'alimentation et l'état nutritionnel
  • L'accompagnement lors des activités complexes (déplacements, activités de loisirs…)
  • Mettre en place des activités de stimulation sociale et cognitive en lien notamment avec les psychomotriciens, ergothérapeutes ou psychologues

  • La vie collective
  • La famille
  • Les techniques éducatives
  • Le projet d'activité
  • Les différents modes de communication
  • Comprendre et interpréter les principaux paramètres liés à l'état de santé

  • Les manifestations de la maladie
  • Les techniques et les outils d'évaluation (NPI, MMSE...)
  • Réaliser des soins quotidiens en utilisant des techniques appropriées

  • Notions élémentaires sur les principales pathologies gériatriques associées
  • Particularités de la prise en charge médicamenteuse/rôle de l'assistant de soins en gérontologie dans l'administration des médicaments
  • Protocoles de soins
  • Dimensions éthiques (notion de maltraitance, consentement de la personne, acharnement thérapeutique, douleurs et soins palliatifs, fin de vie…)
  • Bon à savoir : aucun allègement de formation n’est possible, y compris pour les professionnels qui disposent déjà d'une partie des compétences nécessaires pour l’obtention de la qualification.

    Quel est le prix d’une formation à la fonction ASG ?

    Les tarifs peuvent varier en fonction des différents centres de formation. Ils se situent en moyenne aux alentours de 1 800 €.

    En général, les candidats ne financent pas eux-mêmes leur formation. En fonction de leur statut, les frais pédagogiques peuvent, en effet, être pris en charge par différents dispositifs :

    • L’Association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier (ANFH)
    • La Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA)
    • Le plan de développement des compétences des entreprises

    Le quotidien d’un assistant de soins en gérontologie

    Le métier d’assistant de soins en gérontologie est un métier vocation avec de nombreux points positifs, mais également des aspects plus difficiles.

    Les avantages du métier

    • Les échanges et les contacts humains
    • La possibilité de créer des liens forts avec les familles
    • L’opportunité d’apporter un soutien précieux à des personnes vulnérables (sentiment d’être utile)
    • La diversité des activités (chaque journée apporte son lot de défis)

    Les inconvénients du métier

  • Métier exigeant sur le plan physique et émotionnel
  • Horaires décalés
  • Poursuite d’études et évolution de carrière des ASG

    Les assistants de soins en gérontologie ont la possibilité de continuer à se former tout au long de leur carrière avec :

    • des formations certifiantes ou qualifiantes pour se perfectionner ou évoluer dans leur métier ;
    • des formations diplômantes pour donner une nouvelle orientation à leur carrière en devenant par exemple, auxiliaire de vie sociale, ergothérapeute, secrétaire médicale ou encore infirmière.
    • Vous voulez sauver des vies via des formations sur-mesure ?
    • Vous voulez former votre personnel aux gestes qui sauvent ?
    • Besoin d'un audit de formation, d'un accompagnement personnalisé ou d'une aide spécifique ?

    Trouvez les meilleures formations AFGSU & Premiers secours obligatoires