Brancardier : métier, salaire et formation (2023)

Parmi les centaines de professions qui s’exercent dans le secteur hospitalier, le métier de brancardier est accessible sans diplôme.

Ce guide complet vous présente la formation de brancardier, les conditions d’exercice, les avantages, les inconvénients et les spécificités de ce métier indispensable pour le bon fonctionnement des établissements de soins.

utilisation brancard

Le métier de brancardier en France

Un brancardier ou brancardière est un agent des services hospitaliers.

En quoi consiste le travail de brancardier ?

Le brancardier transporte les patients lorsqu’ils sont à l’intérieur d’un hôpital, d’une clinique ou d’un autre centre de soins. Il doit faire en sorte que les conditions de transport des patients dont la mobilité est réduite soient les plus agréables et les plus sûres possibles.

Il accompagne les patients d’un lieu à un autre : consultation, salle d’examen, bloc opératoire, etc.

Quelle est la différence entre un brancardier et un ambulancier ?

Un brancardier se charge du transport des patients à l’intérieur d’un établissement de soins alors que l’ambulancier exerce en dehors.

Quelles sont les missions d'un brancardier ?

Préparer un transfert

  • Recueillir les informations nécessaires au transport du patient
  • Choisir le mode de transport le plus adapté à l’état de santé du patient : fauteuil roulant, chariot-brancard, brancard-lit…
  • Préparer le transfert du dossier médical du patient
  •  Protéger les affaires personnelles

Collaborer avec les équipes

  • Répondre aux demandes des équipes médicales
  • Respecter les plannings des interventions chirurgicales et des examens programmés afin d’organiser les transports des patients
  • Assurer les demandes urgentes de transport

Assurer le transport du patient

  • S’assurer du transport de l’équipement médical (bouteille d’oxygène, perfusion…)
  • Installer le patient sur son moyen de transport
  • Savoir prodiguer les gestes de premier secours si besoin
  • Utiliser les techniques de manutention
  • Transporter des prélèvements entre les services hospitaliers et les laboratoires d’analyses
  • Brancarder des personnes décédées
  • Veiller à la sécurité des patients
  • Respecter les règles d’hygiène

Profil requis pour devenir brancardier

Un brancardier doit faire preuve d’une bonne résistance morale et physique. La manutention et les transports nécessitent de la force physique. Les horaires peuvent être très flexibles et il faut savoir s’adapter à des rythmes parfois irréguliers.

Pour assumer les fonctions de brancardier, il est préférable d’aimer les relations humaines et de disposer de bonnes aptitudes relationnelles tant pour communiquer avec les patients que les équipes soignantes.

Un brancardier a le sens du contact et de l’écoute afin de pouvoir instaurer une relation de confiance et de bienveillance avec le patient qu’il transporte. De plus, un brancardier doit être dynamique et faire preuve de rapidité d’analyse.

Où travaillent les brancardiers ?

Un brancardier travaille dans le secteur public ou le secteur privé :

  • un hôpital ;
  • un CHU ;
  • une clinique ;
  • un EHPAD ;
  • ou tout autre établissement de soins.

Il peut aussi faire partie de l’armée de terre : il dépend alors de la fonction publique d’État.

Quel est le salaire d'un brancardier ?

Le salaire d’un brancardier dépend du secteur où il exerce (secteur public ou privé), mais aussi de son grade et de son échelon.

Salaire d’un brancardier dans le secteur public

S’il dépend de la fonction publique hospitalière, le brancardier est un agent des services hospitaliers qualifiés (ASHQ).

En début de carrière, son salaire est de 1 555 € brut mensuel au premier échelon de la grille indiciaire des emplois de catégorie C1. Après quelques années d’expérience, son salaire atteint 1 790 € brut au dernier échelon.

Un brancardier peut ensuite évoluer selon son ancienneté et son mérite. En accédant à la catégorie C2 de la fonction publique hospitalière, il devient agent de classe supérieure. Son salaire est alors compris entre 1 565 € brut mensuel et 1 968 € brut mensuels.

Au salaire, viennent s’ajouter des primes et des indemnités :

  • Prime de service
  • Indemnité de sujétion spéciale dite indemnité des 13 h
  • Le supplément familial de traitement (SFT)
  • L’indemnité de résidence
  • L’indemnité de garantie individuelle du pouvoir d’achat (GIPA)

Salaire d’un brancardier dans le secteur privé

Les établissements de santé du secteur privé déterminent le salaire de leurs brancardiers. Il est en moyenne compris entre le smic et 2 000 € brut par mois.

Salaire d’un brancardier dans l’armée

Dans l’armée de terre, un brancardier a un salaire de 1 362 € net par mois et en dehors des primes lorsqu’il débute son activité, s’il est célibataire et sans enfant. Lors d’opérations extérieures, ce salaire peut être multiplié par 2.5.

La formation pour devenir brancardier

Même si aucun diplôme n’est requis pour être recruté en tant que brancardier, une formation est un plus.

Différents types d’organismes de formation dispensent des formations pour devenir brancardier :

  • Les établissements de la Croix-Rouge
  • Des organismes de formations privés
    Le titre de brancardier est enregistré au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles). Les cours s’organisent sur 3 mois dont au moins 3 semaines de stage.

Quel est le diplôme pour être brancardier ?

Aucun diplôme n’est nécessaire pour devenir brancardier ou brancardière. Néanmoins, le candidat doit respecter quelques obligations :

  • être titulaire de l’AFGSU 2 ou PCS1 ;
  • avoir les conditions physiques nécessaire au port des charges.

Il faut savoir qu’un agent des services hospitalier (ASH) peut assumer le travail d’un brancardier.

Le recrutement est réalisé par chaque établissement qui organise ensuite la formation de chaque brancardier en interne.

Quel est le programme de la formation de brancardier ?

Le programme de formation de brancardier aborde les notions suivantes :

  • Le secteur hospitalier : les institutions, les services, les unités, l’organisation hiérarchique…
  • Les principes d’hygiène hospitalière : protocoles de désinfection, prévention des infections, les accidents d’exposition au sang, les déchets contaminés, l’hygiène des mains…
  • Les principales pathologies
  • La fin de vie
  • Les relations avec les patients
  • La communication verbale et non verbale
  • Le métier de brancardier
  • La manutention et l’ergonomie

Zoom sur la formation de brancardier secouriste dans l’armée

Le recrutement des brancardiers secouristes dans l’armée implique les exigences suivantes :

  • avoir entre 18 et 26 ans ;
  • être de nationalité française ;
  • être titulaire d’un diplôme équivalent au CAP, BEP ou bac ;
  • avoir suivi une formation secourisme ;
  • être en règle avec les obligations du service national ;
  • être déclaré apte physiquement et médicalement.

Après recrutement, les candidats suivent une formation générale initiale (FGI) de 15 semaines dans un centre de formation d’instruction militaire (CFIM).

Combien coûte une formation de brancardier ?

Le prix d’une formation de brancardier varie de 1 500 à 2 300 € en moyenne.

Selon les situations, différentes solutions sont possibles pour financer la formation, telles que le compte personnel de formation (CPF).

Le métier de brancardier au quotidien

Le métier de brancardier est un métier riche en relations humaines.

Les difficultés majeures sont de s’adapter à des horaires parfois irréguliers et au travail certains week ends et jours fériés. On peut travailler au sein d’équipes du matin ou du soir.

Le brancardier doit porter une tenue spécifique à base de polyester et de coton et composée de :

  • une chemise ou blouse médicale à manches courtes ;
  • un pantalon blanc ;
  • et des chaussures silencieuses, fermées et antidérapantes.

Il est recommandé de porter les cheveux attachés et de retirer tout effet personnel de type bijou, foulard, etc.

Découvrez la profession de l’intérieur avec quelques vidéos :

Poursuite d’études et évolution de carrière du brancardier

Un brancardier peut faire évoluer sa carrière en se formant pour devenir :

Ces métiers sont ouverts au brancardier par la validation des acquis de l’expérience (VAE). D’autres métiers sont possibles en suivant une formation supplémentaire, comme infirmier, par exemple.

Recevez nos articles, dossiers et fiches pratiques !