Chirurgien esthétique | Métier, formation et salaire (2024)

Article mis à jour le : 19 avril 2024

Plébiscitée par les étudiants en médecine, à mi-chemin entre l’art et la science, la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique est une discipline exigeante qui fascine.

Le métier de chirurgien esthétique vous intéresse ? Découvrez l’étendue de ses missions, la formation à suivre, le coût des études, les conditions d’exercice, les perspectives de carrière ou encore le salaire du chirurgien esthétique et plastique.

Chirurgien esthétique métier

Le métier de chirurgien esthétique en France

Qu’est-ce qu’un chirurgien esthétique et plastique ?

Le chirurgien esthétique et plastique pratique des interventions pour modifier l’apparence corporelle d’une personne, dans un but fonctionnel ou esthétique.

Quel est le rôle d'un chirurgien esthétique et plastique ?

Le chirurgien esthétique et plastique peut prendre en charge des patients de tous les âges et intervenir sur toutes les parties du corps et du visage. Son domaine d’intervention est très vaste. Il peut réaliser des actes chirurgicaux pour :

  • modifier l’apparence physique d’une partie du corps, sans visée thérapeutique ni reconstructrice, dans le seul but d’embellir ou de rajeunir ;
  • corriger les malformations congénitales (bec de lièvre…) et les disgrâces physiques ;
  • réparer les séquelles liées à un traumatisme (grands brûlés, accidentés de la route…) ou à une maladie (cancer du sein…).

Les opérations les plus fréquentes sont :

  • Chirurgie dermatologique (grains de beauté, kystes, lipomes, cicatrices, lésions cutanées bénignes ou cancéreuses, greffes de peau…)
  • Lifting, dermabrasion, peeling du visage, injections de Botox et de produits de comblement, fils tenseurs
  • Chirurgie des oreilles décollées (otoplastie), des paupières (blépharoplastie), du nez (rhinoplastie)
  • Chirurgie mammaire (hypertrophie, ptôse, gynécomastie, pose de prothèses mammaires…)
  • Chirurgie de la calvitie et implants capillaires
  • Chirurgie de la paroi abdominale (abdominoplastie), liposuccion, chirurgie intime
  • Pose de prothèses, lipofilling, cryolipolyse

Selon la nature des interventions, le chirurgien esthétique travaille dans son cabinet médical ou dans un bloc opératoire en relation avec une équipe chirurgicale constituée d’infirmières et d’anesthésistes-réanimateurs.

Il est formé pour utiliser divers dispositifs médicaux, notamment des prothèses et des implants, des substituts dermiques, des bistouris électriques, des aspirateurs chirurgicaux… Il pratique la chirurgie classique comme la microchirurgie sous microscope.

Les missions principales du chirurgien esthétique

Consultations

  • Procéder à l’anamnèse et à l’examen clinique
  • Évaluer les désirs et les attentes du patient
  • Prescrire des examens de laboratoire en cas de besoin
  • Évaluer la faisabilité de l’intervention (absence de contre-indication…)
  • Déterminer le traitement adapté en fonction de l’état de santé du patient et de ses attentes
  • Informer le patient sur les modalités d’intervention, les bénéfices attendus, les risques et les suites opératoires
  • Obtenir le consentement éclairé du patient
  • Diriger le patient vers une consultation d’anesthésie

Interventions chirurgicales

  • Organiser l’opération (réserver le bloc opératoire, constituer l’équipe, présenter le dossier médical…)
  • Réaliser les gestes techniques selon le plan de traitement défini
  • Réagir dans l’urgence et réadapter son geste chirurgical en cas d’imprévus

Suivi post-opératoire

  • Effectuer les contre-visites
  • Prescrire les conditions de réhabilitation (drain, contention, traitement…)
  • Gérer les sorties

Quelles sont les qualités requises pour être un bon chirurgien esthétique ?

Outre une excellente maîtrise de l’anatomie humaine et de gestes chirurgicaux, le chirurgien esthétique et plastique doit posséder un ensemble de qualités telles que :

  • Habileté, minutie et précision
  • Curiosité scientifique et goût pour l’innovation
  • Sens esthétique
  • Concentration et maîtrise de soi
  • Sens de l’écoute et empathie
  • Psychologie
  • Capacité à communiquer de façon adaptée et à rassurer
formation chirurgie esthétique et plastique

Où peuvent exercer les chirurgiens esthétiques et plastiques ?

Le chirurgien esthétique peut travailler dans un établissement hospitalier public ou privé, ou exercer son activité en libéral, dans son propre cabinet médical.

Les consultations de chirurgie esthétique et plastique sont-elles remboursées ?

Les interventions de chirurgie plastique sont généralement prises en charge par l’Assurance maladie car elles ont pour but de restaurer un état normal à partir d’une situation pathologique.

La chirurgie esthétique, à quelques exceptions près (hypertrophies mammaires, oreilles décollées, chirurgie bariatrique), n’est pas remboursée par l’Assurance maladie. En effet, bien qu’elle améliore la qualité de vie en contribuant au confort psychologique, elle s’adresse à des personnes en bonne santé.

Le salaire du chirurgien esthétique et plastique

En France, le chirurgien esthétique et plastique fait partie des professionnels de santé les mieux rémunérés. Son salaire peut atteindre, voire dépasser, les 10 000 € mensuels au bout de quelques années.

Ces niveaux de rémunération peuvent varier de façon importante, notamment en fonction de sa renommée, mais également selon différents paramètres :

  • La spécialité d’exercice (chirurgie esthétique ou chirurgie reconstructrice)
  • Le type d’établissement
  • La localisation géographique
  • Les dépassements d’honoraires
  • Le nombre et la nature des interventions réalisées

Dans la fonction publique hospitalière, les émoluments du chirurgien esthétique sont définis par une grille indiciaire officielle qui tient compte de l’ancienneté du praticien. En 2024, ils varient entre 55 607 € bruts annuels en début de carrière et 112 416 € en fin de carrière, hors primes et indemnités.

La formation du chirurgien esthétique

Quel diplôme faut-il pour être chirurgien esthétique et plastique ?

Depuis 2017, il faut obtenir un diplôme d’études spécialisées (DES) Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique pour devenir chirurgien esthétique.

Quelles études suivre pour devenir chirurgien esthétique et plastique ?

La chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique (CPRE) est l’une des 13 spécialités chirurgicales des études de médecine.

Pour devenir chirurgien esthétique il faut suivre un cursus universitaire de 6 années d’études communes à tous les médecins, avant de se spécialiser en CPRE, soit :

  • Une 1ere année en Parcours d’Accès Spécifique Santé (PASS) ou en licence Accès Santé (L.AS), au cours de laquelle l’étudiant passe les épreuves d’accès aux études de médecine.
  • Deux années supplémentaires pour valider le 1er cycle des études de médecine et obtenir le Diplôme de Formation Générale en Sciences Médicales (DFGSM).
  • Un 2e cycle de 3 ans qui aboutit à l’obtention du DFASM (Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales.
  • Un 3e cycle de spécialisation (internat) en CREP pour obtenir le DES correspondant.

L’accès à la spécialité dépend des résultats obtenus par le candidat aux épreuves classantes nationales (ECN) qui ont lieu en fin de 2e cycle.

Quel est le programme du DES de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique ?

La formation au DES de Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique (CPRE) est à la fois théorique et pratique. D’une durée totale de 6 ans, elle est organisée en 3 phases :

  • Phase socle (1 an) durant laquelle l’étudiant acquiert les connaissances de base de la spécialité et réalise 2 stages semestriels en milieu hospitalier : 1 stage dans la spécialité + 1 stage dans un service de chirurgie viscérale-digestive/chirurgie pédiatrique/chirurgie vasculaire/urologie ou chirurgie orthopédique-traumatologique.
  • Phase d'approfondissement (3 ans) consacrée à l’étude de l’ensemble des champs de la discipline et à la réalisation de 6 stages semestriels : 3 stages en CPRE + 2 en chirurgie cervico-faciale/chirurgie maxillo-faciale/chirurgie orthopédique-traumatologique/chirurgie vasculaire/chirurgie pédiatrique/chirurgie viscérale-digestive ou dans un service agréé en CPRE ayant une activité de sénologie ou de centre de brûlés + 1 stage libre.
  • Phase de consolidation (2 ans) durant laquelle, sous le statut de docteur junior, l’étudiant se prépare progressivement à l’exercice autonome de sa spécialité et réalise 2 stages d’un an dans un service hospitalier agréé en CPRE.

Les apprentissages théoriques se déroulent sur 2 demi-journées par semaine, en e-learning, par des exercices de simulation et des participations à des congrès/séminaires dans la spécialité.

Les principales notions abordées sont :

  • Anatomie chirurgicale
  • Techniques de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique et spécificités de la discipline
  • Dispositifs médicaux de la spécialité (implants et prothèses, substituts dermiques, bistouris électriques…)
  • Cicatrisation, prévention et gestion des principales complications postopératoires
  • Prise en charge des principales urgences de la spécialité (hématome, accidents thromboemboliques, infection…)
  • Les différentes composantes du métier (prise en charge des patients, travail en équipe pluridisciplinaire, tâches administratives, auto-évaluation…)

La maquette officielle du DES CPRE détaille la nature et l’organisation générale des enseignements et des stages, les compétences à acquérir, les modalités de validation de la formation, etc.

INFO : Au cours de leur 3e cycle, les internes en CRPE peuvent se sur-spécialiser en postulant à une formation spécialisée transversale (FST). Parmi les différentes FST disponibles, la FST Chirurgie de la main est privilégiée car jugée d’intérêt pour la discipline.

Où forme-t-on les chirurgiens esthétiques et plastiques ?

Comme tous les médecins français, ils sont formés au sein des unités de formation et de recherche (UFR) d’universités associées avec un centre hospitalo-universitaire.

Liste des 32 facultés de médecine réparties sur le territoire français.

Comment se préparer aux études de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique ?

Des ouvrages et différents supports numériques sont à la disposition des internes en chirurgie plastique et esthétique pour les aider dans leur apprentissage :

  • Chirurgie plastique réparatrice de la face et du cou - Volume1 par Jean-Pierre Bessede. Éditions Elsevier Masson. Janvier 2020, 392 pages.
  • Techniques en chirurgie maxillo-faciale, orale et plastique réparatrice de la face par Hervé Benateau, Laurent Guyot. Éditions Sauramps medical, 2e édition. Septembre 2021, 396 pages.
  • L’application mobile Chirurgie plastique du sein sur Apple Store et Google Play.
  • Cours en ligne du site e-plastic.fr du CHU de Bordeaux.
  • MEDG, une encyclopédie médicale libre en ligne.

Le prix des études pour devenir chirurgien esthétique et plastique

Le coût total d’une formation pour devenir chirurgien esthétique et plastique varie en fonction de la situation propre à chaque étudiant. Il comprend :

  • Les frais de scolarité à proprement parler : droit d’inscription universitaire, contribution de vie étudiante et de campus (CVEC), inscription à des prépas privées en 1ere et 6e années, achat de matériel informatique, de livres.
  • Les frais annexes de vie courante : logement, transport, repas, etc.

Plusieurs types d’aides financières sont disponibles :

  • Bourse sur critères sociaux (BCS)
  • Aide au mérite pour les étudiants ayant obtenu une mention Très bien au baccalauréat
  • Aide de la Région et des collectivités locales
  • Aide à l’achat de matériel numérique
  • Aide personnalisée au logement (APL)
  • Contrat d’engagement service publique (CESP)
  • Prêt bancaire garanti par l’État

Le quotidien d’un chirurgien esthétique et plastique

Le spécialiste en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique exerce une discipline qui combine à la fois des aspects manuels, techniques, psychologiques et humains.

Les avantages

  • La polyvalence de la discipline et l’absence de routine
  • Le niveau de salaire élevé
  • La satisfaction d’avoir un impact positif sur le bien-être émotionnel et la qualité de vie des patients
  • Le degré d’indépendance propre à la discipline
  • Les débouchés (la demande est importante et augmente de jour en jour)

Les inconvénients

  • Le stress et les risques professionnels (complications, effets secondaires indésirables…)
  • Les préjugés négatifs sur la discipline, parfois jugée futile
  • La nécessité de s’adapter aux évolutions des techniques
  • La concurrence avec les chirurgiens étrangers, notamment pour les praticiens spécialisés en chirurgie esthétique

Les spécialités et les évolutions de carrière du chirurgien esthétique et plastique

La chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique est une spécialité qui évolue en permanence et où les avancées techniques sont nombreuses.

Pour rester à la pointe du progrès ou pour se perfectionner dans une nouvelle technique chirurgicale, le chirurgien esthétique doit continuer à se former tout au long de sa carrière. La formation continue des professionnels de santé est d’ailleurs une obligation prévue par la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST) du 21 juillet 2009.

De nombreuses formations universitaires complémentaires sont disponibles, telles que :

  • DIU Lasers médicaux
  • DIU Microchirurgie
  • DU Lasers et technologies apparentées
  • DU Plaies et cicatrisation
  • DU Brûlologie
  • DU et DIU Chirurgie de la main
  • DU Anatomie des lambeaux
  • DU Anatomie de la main
  • DIU Oncoplastie mammaire
  • DIU Chirurgie plastique pédiatrique

Certains organismes de formation agréés par l’Agence de développement professionnel continu, mais aussi des fabricants d’appareillages chirurgicaux proposent également des formations utiles aux chirurgiens esthétiques.

Enfin, pour se former d’un point de vue plus théorique, le chirurgien esthétique et plastique peut participer à des congrès de sa spécialité ou s’abonner à des revues scientifiques de sa discipline.

Sites web utiles pour le chirurgien esthétique et plastique

  • SNCPRE – Syndicat national de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique

Le SNCPRE est un syndicat professionnel indépendant qui a pour objet de rassembler les praticiens et d’assurer la défense de leurs intérêts professionnels.

Site web : https://www.sncpre.org/

  • SOFCEP – Société française des chirurgiens esthétiques plasticiens

La SOFCEP rassemble des chirurgiens qualifiés en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique qui se soumettent à des règles d’exercice strictes en termes de déontologie et de formation professionnelle continue.

Site web : https://sofcep.fr/

  • SoFCPRE - Société française de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique

La SoFCPRE est la société savante de référence de la spécialité CPRE. Favoriser les contacts et les partages de connaissances et défendre les intérêts de ses membres font partie de ses principales missions.

Site web : https://www.sofcpre.fr/

  • Vous voulez sauver des vies via des formations sur-mesure ?
  • Vous voulez former votre personnel aux gestes qui sauvent ?
  • Besoin d'un audit de formation, d'un accompagnement personnalisé ou d'une aide spécifique ?

Trouvez les meilleures formations AFGSU & Premiers secours obligatoires