Chirurgien vasculaire | La fiche-métier

Article mis à jour le : 13 mai 2024

Accident vasculaire cérébral, anévrisme, athérosclérose, insuffisance veineuse… Avec l’augmentation de l’espérance de vie et l’évolution de nos modes de vie, les pathologies prises en charge par le chirurgien vasculaire ne cessent d’augmenter.

Vous souhaitez tout connaître sur le métier de chirurgien vasculaire ? Quelles études faut-il effectuer ? Quels sont les salaires et les possibilités de spécialisation ? Quel est le rôle exact d’un chirurgien vasculaire, son quotidien, son environnement de travail ? Etc.

Rôle d'un chirurgien vasculaire

Le métier de chirurgien vasculaire en France

Qu’est-ce qu’un chirurgien vasculaire ?

Le chirurgien vasculaire est spécialisé dans le traitement des pathologies de l’appareil circulatoire. Il prend donc en charge tous les problèmes artériels et veineux, à l’exception de ceux qui affectent les vaisseaux sanguins du cœur.

Quel est le rôle d'un chirurgien vasculaire ?

Le chirurgien vasculaire diagnostique et traite l’ensemble des pathologies vasculaires non cardiaques, qu’elles soient artérielles, veineuses ou lymphatiques.

Il intervient fréquemment au niveau des artères : artères carotides, aorte, artères des membres inférieurs ou supérieurs, artères digestives, rénales, etc.

Le chirurgien vasculaire fait appel à un grand nombre de techniques plus ou moins sophistiquées, de la chirurgie ouverte conventionnelle à la chirurgie mini-invasive dite endovasculaire (qui s’effectue par l’intérieur des vaisseaux).

Il soigne de nombreuses affections, telles que :

  • Anévrismes
  • Accidents vasculaires cérébraux (AVC)
  • Occlusions chroniques veineuses
  • Dissection aortique, pathologies de l’aorte thoracique et abdominale
  • Artérite oblitérante des membres inférieurs (AOMI)
  • Angiodysplasie
  • Vertiges d’origine vasculaire
  • Infections de prothèses et matériels vasculaires
  • Infections artérielles
  • Insuffisance veineuse, varices, maladies post-phlébite
  • Lymphœdème
  • Traumatismes vasculaires consécutifs à un accident, une chute, une plaie…

Le médecin vasculaire réalise des pontages artériels et des endartériectomies, pose des endoprothèses vasculaires, crée des fistules artério-veineuses pour les sujets dialysés, etc.

Il travaille en collaboration avec des chirurgiens cardiaques, des cardiologues, des médecins vasculaires, des radiologues, des anesthésistes-réanimateurs, des néphrologues, endocrinologues ou encore des infirmières spécialisées.

Les missions principales du chirurgien vasculaire

  • Assure les consultations : procède à l’anamnèse et à l’examen clinique
  • Réalise des explorations fonctionnelles (échodoppler, angioscanner
  • Prescrit des examens complémentaires en cas de besoin
  • Évalue la gravité et le degré d’urgence d’une situation
  • Assure le diagnostic
  • Détermine la stratégie thérapeutique à adopter ou participe à l’élaboration de celle-ci dans le cadre des réunions de concertations pluridisciplinaires (RCP)
  • Informe le patient sur les modalités d’intervention, les bénéfices attendus et les risques potentiels
  • Programme l’acte opératoire (disponibilité des moyens humains, du matériel et du bloc opératoire)
  • Pratique l’intervention chirurgicale selon le plan de traitement défini
  • Réalise des opérations programmées comme des interventions relevant des urgences chirurgicales
  • Assure le suivi postopératoire du patient (suivi immédiat et suivi périodique)
  • Organise le retour du patient
  • Coopère avec le médecin traitant
  • Dispense une éducation thérapeutique adaptée

Quelles sont les qualités requises pour être chirurgien vasculaire ?

  • Dextérité et minutie
  • Curiosité scientifique et goût pour l’innovation technologique
  • Adaptabilité, réactivité et capacité décisionnelle

Existe-t-il une différence entre un chirurgien cardiaque et un chirurgien vasculaire ?

La confusion est fréquente, mais il s’agit bel et bien de deux professions différentes avec des périmètres d’activités distincts.

Le chirurgien cardiaque s’occupe du cœur et de ses vaisseaux alors que le chirurgien vasculaire intervient sur tous les autres vaisseaux de l’organisme humain.

Équipe de chirurgiens à l'opération vasculaires

Où travaillent les chirurgiens vasculaires ?

Les chirurgiens vasculaires peuvent exercer dans différents types d’établissements : des centres hospitalo-universitaires, des hôpitaux périphériques, des cliniques privées ou des centres spécialisés.

Certains d’entre eux travaillent pour des organismes de recherche ou dans des universités dans lesquelles ils participent à l’encadrement et à la formation d’étudiants.

Quel est le salaire d’un chirurgien vasculaire ?

Le salaire du chirurgien vasculaire peut varier en fonction de son expérience et de sa notoriété, de son secteur d’exercice (public ou privé) et de conventionnement (secteur 1 ou 2) ou encore de la situation géographique de l’établissement qui l’emploie.

En moyenne, un chirurgien vasculaire débutant gagne environ 60 000 € bruts annuels en début de carrière et jusqu’à 100 000 € et plus, en fin de carrière.

Les chiffres clés de la profession de chirurgien vasculaire

  • En 2022, la France comptait environ 600 chirurgiens vasculaires en exercice (soit une densité moyenne nationale d’environ 0,9 chirurgien pour 100 000 habitants).
  • Le taux de féminisation est de 49 %.
  • L’âge moyen des chirurgiens vasculaires français est de 51 ans.
  • 31 % des chirurgiens vasculaires sont salariés dans le milieu hospitalier, 44 % exercent en libéral et 25 % ont une activité mixte.
  • En 2024, le nombre de places ouvertes en internat de chirurgie vasculaire est stable avec 28 places.

La formation du chirurgien vasculaire

La formation d’un chirurgien vasculaire dure 12 ans.

Quel diplôme faut-il pour être chirurgien vasculaire ?

Pour pouvoir exercer en tant que chirurgien vasculaire, il faut être titulaire d’un diplôme d’études spécialisées (DES) de chirurgie vasculaire.

Comment devient-on chirurgien vasculaire ?

Le cursus universitaire nécessaire pour devenir chirurgien vasculaire comprend 3 cycles :

  • 1er cycle de 3 ans comprenant une 1ere année de LAS (Licence accès santé) ou de PASS (Parcours spécifique accès santé) et 2 années supplémentaires de cours théoriques sur les sciences fondamentales. Il est sanctionné par l’obtention du Diplôme de Formation Générale en Sciences médicales (DFGSM) reconnu de niveau Licence.
  • 2e cycle (externat) de 3 ans durant lequel l’étudiant approfondit ses connaissances en pathologie, et effectue des stages dans des services hospitaliers agréés. Il se termine par l’obtention du Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales (DFASM), de niveau Master 1.
  • 3e cycle (internat) de 6 ans au cours duquel l’étudiant se spécialise en chirurgie vasculaire.

Quel est le programme du DES Chirurgie vasculaire ?

Le DES de chirurgie vasculaire dure 6 ans et s’organise en 3 phases :

  • Phase socle de 1 an qui correspond à l’acquisition des connaissances de base de la spécialité.
  • Phase d'approfondissement de 3 ans durant laquelle l’interne prépare et soutient sa thèse pour obtenir le titre de docteur.
  • Phase de consolidation de 2 ans de mise en autonomie progressive sous la supervision de médecins seniors.

La formation comprend à la fois des cours et des stages pratiques. Les enseignements théoriques portent essentiellement sur :

  • Anatomie chirurgicale et radiologique
  • Principaux dispositifs médicaux utilisés dans la spécialité
  • Principales urgences et complications vasculaires post-opératoires

La formation pratique comprend 12 stages à réaliser dans des lieux agréés dans la spécialité ou dans les autres spécialités chirurgicales dont :

  • Au moins 7 stages dans un service avec encadrement universitaire
  • Au moins 1 stage dans un service sans encadrement universitaire

Tous les détails de la formation sont consultables sur la maquette du DES Chirurgie vasculaire.

Quelles sont les conditions d’admission en DES Chirurgie vasculaire ?

L’accès eu DES de chirurgie vasculaire se fait à la fin de l’externat, en 6e année des études de médecine, après les épreuves classantes nationales (ECN). C’est le rang de classement aux ECN qui permet à l’interne de choisir la spécialité de chirurgie vasculaire parmi les 44 disponibles.

En 2023-2024, le nombre de places ouvertes en chirurgie vasculaire est de 28.

Comment se préparer aux études de chirurgie vasculaire ?

  • Référentiel de médecine vasculaire et de chirurgie vasculaire par Collège des Enseignants de Médecine Vasculaire (CEMV), Collège Français de Chirurgie Vasculaire et Endovasculaire (CFCVE). Éditions Presses universitaires François Rabelais, 3e édition. Septembre 2022, 300 pages.
  • La banque de données du site web de la SICCV (Société des internes et chefs de cliniques de chirurgie vasculaire)
  • Plateforme UNESS (Université numérique en santé et sport).
  • Les webinars et diverses ressources du Collège français de chirurgie vasculaire et endovasculaire.
Missions d'un chirurgien vasculaire

Le prix des études pour devenir chirurgien vasculaire

Le coût d’une formation pour devenir chirurgien vasculaire est généralement moins élevé en France que dans d’autres pays, car les études de médecine sont largement subventionnées par l’État.

Cependant, le nombre d’années nécessaires pour devenir chirurgien vasculaire doit être pris en compte, rendant la formation onéreuse.

Les différents postes de dépense sont :

  • Les droits d’inscription en faculté de médecine
  • La contribution de vie étudiante et de campus (CVEC)
  • Les frais d’inscription à des préparatoires privées pour préparer les examens classants de fin de 1e année et de 6e année.
  • L’achat de livres et fournitures médicales
  • Le transport et frais annexes de vie courante (hébergement, repas…).

Comme n’importe quel autre étudiant, les étudiants en chirurgie vasculaire peuvent bénéficier de différentes aides pour financer leurs études :

  • Bourse sur critères sociaux (BCS)
  • Aide au mérite
  • Aide personnalisée au logement (APL)
  • Contrat d’engagement service public (CESP)
  • Aide de la région
  • Prêt bancaire garanti par l’État
  • Prix et bourses Master 2 et de mobilité

A noter : Les étudiants en médecine perçoivent une rémunération pour leur contribution à la production de soins, de leur 4e année et jusqu’à la fin de leurs études. Le détail de leur rémunération est consultable dans notre article dédié aux internes de médecine.

Poursuite d’études et évolutions de carrière du chirurgien vasculaire

La formation médicale continue était initialement une obligation déontologique. Avec la loi de modernisation du système de santé, elle est devenue une obligation légale.

En continuant à se former alors qu’il est en exercice, le chirurgien vasculaire peut actualiser ses connaissances pour offrir à ses patients des soins en accord avec l’avancée des sciences dans sa discipline. Il a également la possibilité d’acquérir de nouvelles compétences, dans le but de se perfectionner ou de se spécialiser ou de donner une nouvelle orientation à sa pratique.

Le chirurgien vasculaire peut se spécialiser dans une technique spécifique de sa discipline (chirurgie endovasculaire, par exemple) ou le traitement de pathologies particulières.

Il existe plusieurs formations complémentaires en lien avec la spécialité. Elles sont proposées par des universités (DIU, DU, master), des organismes de formation médicale agréés ou des industriels du secteur.

Quelques exemples de formations disponibles :

  • DIU Gestion des risques au bloc opératoire
  • DU Chirurgie des accès vasculaires pour hémodialyse
  • DIU Chirurgie endovasculaire
  • DIU Lasers médicaux
  • DU Le pied diabétique
  • DU Imagerie péri-opératoire en chirurgie vasculaire
  • DIU Anesthésie réanimation cardiothoracique et vasculaire
  • DIU Chirurgie robotique
  • Master Recherche

Le quotidien d’un chirurgien vasculaire

Les avantages du métier

  • Spécialité chirurgicale riche qui permet d’intervenir sur l’ensemble du système vasculaire du corps humain et de recourir à des techniques chirurgicales variées.
  • L’impact positif sur la vie des patients.
  • La discipline est dynamique et en pleine évolution : le matériel de pointe et les innovations technologiques reculent les limites des possibilités.
  • Le chirurgien vasculaire est fréquemment impliqué dans des recherches cliniques et fondamentales.
  • La collaboration étroite avec d’autres spécialités médicales.

Les inconvénients    

  • Études longues et sélectives

Exemple d'un service de chirurgie vasculaire en vidéo. @Source HCL

Associations utiles pour les chirurgiens vasculaires

  • SICCV – Société des internes et chefs de cliniques de chirurgie vasculaire

La SICCV a pour vocation d’accompagner les jeunes chirurgiens vasculaires français et à travers différentes actions, de promouvoir l’éducation, la recherche et l’innovation en chirurgie vasculaire et endovasculaire.

Site web : https://www.siccv.org/

  • CFCVE – Collège français de Chirurgie vasculaire et endovasculaire

Le CFCVE est une association de type Loi 1901 créée dans le but de coordonner et garantir la qualité de l’enseignement de la chirurgie vasculaire.

Site web : https://college-vasculaire.com/

  • SCVE – Société de chirurgie vasculaire et endovasculaire de langue française

Créée en 1986, la SCVE a pour objectif de contribuer à l'étude et aux progrès de la chirurgie vasculaire pour une meilleure prise en charge des malades. La SCVE organise un congrès annuel et émet des recommandations de bonne pratique.

Site web : https://www.vasculaire.com/

  • Vous voulez sauver des vies via des formations sur-mesure ?
  • Vous voulez former votre personnel aux gestes qui sauvent ?
  • Besoin d'un audit de formation, d'un accompagnement personnalisé ou d'une aide spécifique ?

Trouvez les meilleures formations AFGSU & Premiers secours obligatoires