Métier de chirurgien : formation, salaire, informations

Le chirurgien pratique des opérations sur le corps des personnes victimes de fractures, de tumeurs, ou de malformations. Il incise, recoud, pose des prothèses, transplante des organes…

  • Quelles sont les études à suivre ? 
  • Comment se spécialiser ?
  • Quels sont les avantages et les inconvénients de la profession de chirurgien ?

Métier passion alliant compétences scientifiques et grande dextérité manuelle, découvrez comment devenir chirurgien dans cette fiche pratique.

chirurgien au bloc

Le travail de chirurgien en France

Qu’est-ce qu’un chirurgien ?

Les chirurgiens sont des médecins spécialisés qui ont reçu une formation complémentaire les rendant aptes à pratiquer des opérations pouvant concerner toutes les parties du corps.

Quelles sont les missions d'un chirurgien ?

Le rôle du chirurgien est multiple. Il soigne les traumatismes, corrige les malformations, traite les infections, pose des prothèses, transplante des organes…

Le chirurgien soigne et répare les corps par des moyens faisant appel à des manipulations internes ou des opérations. Il travaille dans un bloc opératoire entouré d’une équipe médicale, composée d’infirmiers et d’infirmières spécialisés, d’anesthésistes-réanimateurs…

Quelles sont les missions d'un chirurgien ?

Bilan pré-opératoire

  • Recueille les informations auprès du patient
  • Prescrit des examens complémentaires et des explorations fonctionnelles, puis interprète les résultats
  • Établit un diagnostic
  • Détermine le traitement chirurgical le mieux adapté et ses modalités (Quand ? Comment ? Avec quel matériel ? Etc.)
  • Informe le patient et sa famille sur les risques, les bénéfices, les effets indésirables…
  • Obtient le consentement du patient

Activités annexes

  • Recherche
  • Enseignement
  • Intervention dans les services d’urgence

Interventions chirurgicales

  • Pose des prothèses
  • Transplante des organes
  • Réalise des sutures, des ablations, des greffes
  • Corrige les malformations
  • Répare des traumatismes graves
  • Soigne des infections

Suivi post-opératoire

  • Assure le suivi post-opératoire
  • Veille au rétablissement du patient
  • Dispense aux patients une éducation thérapeutique adaptée et pratique

Travail en équipe

Quel profil faut-il avoir pour être chirurgien ?

À la fois technique et très délicat, le métier de chirurgien exige d’avoir de grandes compétences scientifiques et quelques qualités personnelles :

  • Habileté et minutie
  • Grande maîtrise de soi
  • Aptitudes relationnelles développées 
  • Empathie
  • Capacité à travailler en équipe
  • Conscience professionnelle et rigueur scientifique
  • Excellente résistance physique et nerveuse
  • Pédagogie

Où travaille un chirurgien ?

Le statut et les modes d’exercice du chirurgien sont variés. Il peut travailler :

  • Dans le secteur hospitalier, dans un établissement public ou privé (cliniques) ;
  • Dans un cabinet libéral en se mettant à son propre compte ;
  • De manière mixte, dans un cabinet privé tout en assurant des consultations dans des cliniques ou des hôpitaux.

Quel est le salaire d'un chirurgien ?

Le niveau de rémunération d’un chirurgien est élevé, mais il peut varier de façon importante en fonction de :

  • la spécialité dans laquelle il exerce ;
  • sa notoriété ;
  • son mode d’exercice (secteur public ou privé, activité salariée ou libérale) ;
  • son statut (hospitalier, hospitalo-universitaire…) dans le secteur public ;
  • le secteur conventionnel (tarifs réglementés versus honoraires libres) dans le secteur privé ;
  • sa situation géographique ;
  • ses différentes indemnités et gardes ;
  • le nombre d’opérations réalisées…

Ainsi, en début de carrière, un chirurgien gagne en moyenne 4 500 euros bruts par mois. Après quelques années d'expérience, il peut percevoir entre 6 000 et 12 000 €.

Dans la fonction publique, le salaire d’un chirurgien praticien hospitalier (PH) est déterminé par la grille indiciaire qui tient compte de l’ancienneté et du grade (13 échelons) :

Carrière

Salaire brut mensuel

Échelon 1 (1 an)

4 130,68 €

Échelon 2 (1 an)

4 200,78 €

Échelon 3 (2 ans)

4 298, 95 €

Échelon 4 (2 ans)

4 411,11 €

Échelon 5 (2 ans)

4 607,41 €

Échelon 6 (2 ans)

4 929,92 €

Échelon 7 (2 ans)

5 280,46 €

Échelon 8 (2 ans)

5 448,72 €

Échelon 9 (2 ans)

5 645,02 €

Échelon 10 (2 ans)

6 065,68 €

Échelon 11 (2 ans)

6 318,07 €

Échelon 12 (4 ans)

7 182,85 €

Échelon 13

7 500,82 €

En France, les chirurgiens officiant en clinique privée perçoivent une rémunération jusqu'à 20 % supérieure à celle dans les hôpitaux publics.

La formation pour devenir chirurgien

La formation d’un chirurgien est longue – elle dure 11 ans - et nécessite d’avoir fait des études de médecine avec une spécialisation en chirurgie.

Quelles études suivre pour être chirurgien ?

Pour devenir chirurgien, il faut être titulaire d’un diplôme d’études spécialisées (DES) de chirurgie générale. L’étudiant doit ainsi :

  • Obtenir un baccalauréat (scientifique de préférence) ;
  • Suivre 6 années d’études de médecine : 3 ans pour obtenir le diplôme de formation générale en sciences médicales (DFGSM) + 3 ans pour le DFASM (diplôme de formation approfondie en sciences médicales ;
  • Se spécialiser en chirurgie pour obtenir un diplôme d’études spécialisées (DES) de la discipline chirurgicale.

Depuis la rentrée 2021 et la réforme de la PACES, pour réaliser leurs études de médecine, les bacheliers doivent s’inscrire sur Parcoursup. Ils peuvent ensuite choisir entre 2 voies :

  • un Parcours d’Accès Santé Spécifique (PASS), c'est la voie majoritaire ;
  • une licence avec option Accès Santé (L.AS).

Quel est le programme des études pour devenir chirurgien ?

Après avoir passé les ECN (épreuves classantes nationales) à la fin de sa 6e année de médecine, l’étudiant peut choisir sa future spécialité chirurgicale. Durant son internat, il pourra ainsi approfondir ses compétences dans un domaine précis de l’anatomie en choisissant parmi les 13 DES suivants :

  • Chirurgie maxillo-faciale
  • Chirurgie orale
  • Chirurgie orthopédique et traumatologique
  • Chirurgie pédiatrique
  • Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique
  • Chirurgie thoracique et cardiovasculaire
  • Chirurgie vasculaire
  • Chirurgie viscérale et digestive
  • Gynécologie obstétrique
  • Neurochirurgie
  • Ophtalmologie
  • Oto-rhino-laryngologie, chirurgie cervico-faciale
  • Urologie

Quel que soit le DES choisi, le programme des cours comprend des enseignements généraux, des enseignements spécifiques à la spécialité ainsi que de nombreux stages dans des services agréés. À l’issue de sa formation et après avoir soutenu une thèse d’État de docteur en médecine, l’étudiant obtient le diplôme d’État (DE) de docteur en médecine avec mention de la spécialité suivie.

Quels livres lire quand on veut être chirurgien ? Notre Top 3

  1. Référentiel Collège de Chirurgie générale, viscérale et digestive R2C par Collège Français de Chirurgie Générale, Viscérale et Digestive (CFCGVD), Conseil National des Universités de Chirurgie Viscérale et Digestive (CNU). Éditions MED-LINE, 3e édition. Janvier 2022.
  2. Annales Corrigées des Épreuves de Vérification des Connaissances de Chirurgie 2009-2019 par Abdul Sattar Kabalan. Éditions VERNAZOBRES GREGO. Novembre 2021.

  3. 50 ans de Pratique Chirurgicale par Jean-Yves De la Caffinière. Éditions L’Harmattan. Avril 2021.

Quel est le prix d'une formation pour devenir chirurgien ? 

Les études pour devenir chirurgien ne sont pas gratuites. Le coût total peut même s’avérer conséquent si on considère que la formation dure plus de 10 ans. Chaque année, l’étudiant doit s’acquitter des droits d’inscription correspondant au diplôme préparé et de la contribution de vie étudiante et de campus (CVEC).

Des frais de vie courante (hébergement, transport, restauration…), l’inscription à des classes préparatoires privées, ainsi que l’achat de matériel pédagogique (livres et référentiels…) sont aussi à prévoir. Selon la situation de l’étudiant, le coût moyen annuel de la formation peut dépasser les 10 000 €.

Quelles sont les aides à la formation de chirurgien ?

Dans certains cas, l’exonération totale ou partielle des frais de scolarité est possible (boursiers sur critères sociaux, boursier du gouvernement français, pupille de la nation…).

Plusieurs possibilités d’aides financières existent et dépendent de la situation de l’étudiant :

  • Bourse sur critères sociaux (BCS) ;
  • Aide au mérite pour les étudiants ayant obtenu une mention Très bien au baccalauréat ;
  • Aide personnalisée au logement (APL) ;
  • Contrat d’engagement service public (CESP) ;
  • Prêt bancaire garanti par l’État.

Remarque : les étudiants en médecine sont payés dès la 4e année (environ 400 à 500 €). À partir de la 1re année d’internat et jusqu’à l’obtention du diplôme de chirurgien, ils perçoivent une vraie rémunération (entre 2 000 et 2 600 €/mois, sans les gardes).

Les spécialités et évolutions de carrière du chirurgien

En cours de formation, le futur chirurgien a la possibilité de renforcer ses connaissances et sa spécialisation par le biais d’options ou d’orienter sa future pratique en candidatant pour une formation spécialisée transversale (FST).

Exemples de FST :

  • Chirurgie en situation de guerre ou de catastrophe
  • Nutrition appliquée
  • Chirurgie infantile
  • Médecine d’urgence
  • Médecine du sport
  • Urgences pédiatriques

Alors qu’il est déjà en exercice, le chirurgien doit continuer à se perfectionner et à se former régulièrement aux nouvelles technologies. Il existe pour cela des diplômes universitaires (DU) et inter-universitaires (DIU) comme :

  • DIU Échographie pour le chirurgien du membre supérieur ;
  • DIU Techniques cœlioscopiques en chirurgie viscérale ;
  • DIU Techniques chirurgicales en chirurgie sénologique carcinologique et réparatrice

Enfin, comme tous les professionnels de santé, les chirurgiens ont l’obligation de se former tout au long de leur carrière. C’est ce qu’on appelle le développement professionnel continu (DPC). Prévue par la loi, cette formation peut prendre différentes formes (cours, congrès, séminaires…).

Quelques exemples de formations entrant dans le cadre du DPC :

  • Prévention, détection et prise en charge des fistules après chirurgie colorectale
  • Amélioration de la prise en charge de la douleur
  • Diagnostiquer et prendre en charge l'endométriose
  • Télé santé et Outils connectés

Les perspectives d’avenir et les possibilités d’évolution de carrière d’un chirurgien sont nombreuses. En fonction de son statut ou du mode d’exercice de son métier, il pourra diriger un service hospitalier ou une clinique ou bien posséder un cabinet privé tout en faisant des prestations hospitalières.

Certains chirurgiens font le choix d'exercer en centre hospitalo-universitaire (CHU) pour partager leurs activités entre la chirurgie, l’enseignement et, parfois, la recherche.

Le chirurgien peut également partir en mission humanitaire pour le compte d’un organisme international ou une ONG tels que :

Le métier de chirurgien au quotidien

Être chirurgien, c’est exercer un métier à la fois passionnant et exigeant.

Quels sont les avantages du métier de chirurgien ? 

  • C’est un métier-vocation.
  • Les débouchés sont importants, car il y a peu de chirurgiens formés chaque année.
  • Le chirurgien suit le patient du début à la fin de son parcours de soins : il le reçoit, l’examine, sélectionne les examens à réaliser, pose le diagnostic, définit les modalités de l’intervention, opère et assure le suivi post-opératoire.
  • Le salaire est attractif.
  • C’est une profession stimulante et en constante évolution. Elle nécessite remise en question et formation tout au long de sa carrière.

Quelles sont les difficultés du métier de chirurgien ?

  • Métier prenant, aux horaires souvent contraignants (fins de semaine, jours fériés, de nuit, astreintes et gardes…). 
  • Les lourdes responsabilités lorsque la vie du patient est en jeu.
  • Le port d’équipements de protection stériles (masque, gants chirurgicaux…).
  • Une assurance professionnelle onéreuse.

Le métier de chirurgien vu de l'intérieur

3 articles / vidéos explicatives du métier de chirurgien : 

Les groupes et associations pour les chirurgiens

SoFCPRE – Société française de chirurgie plastique, reconstructrice & esthétique

Créée en 1953, la SoFCPRE est une société savante qui participe à la production des référentiels et recommandations de la spécialité, défend les intérêts de ses membres auprès des pouvoirs publics et organise les échanges entre les différentes composantes de la spécialité.

FCVD – Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive

Association loi 1901, la FCVD a pour objectif d’organiser et de promouvoir le développement professionnel continu de la spécialité ainsi que la démarche d’accréditation des médecins.

SNCVD – Syndicat National de Chirurgie Viscérale et Digestive

La SNCVD a pour vocation de défendre les intérêts de la spécialité.

ACHBT – Association de Chirurgie Hépato-Bilio-Pancréatique et Transplantation Hépatique

Association loi 1901, l’ACHBT a pour missions de promouvoir la recherche clinique, expérimentale, l’étude documentaire et toutes formes d’enseignements et de publications.

AFC – Association Française de Chirurgie

Créée en 1884, l’AFC participe à la formation continue, à la diffusion des connaissances et à l’'innovations thérapeutiques et technologiques de la spécialité.

Recevez nos meilleurs guides et fiches pratiques !