Diagnostic Alzheimer | Consultations, tests, Examens

Article mis à jour le : 11 mars 2024

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui a une évolution progressive. Les premiers symptômes apparaissent bien avant le stade de démence, sur plusieurs années.

Un diagnostic Alzheimer précoce est important pour permettre une prise en charge adaptée, ralentir sa progression et aider au maintien de l’autonomie du patient.

Liste des Symptômes Alzheimer

Les premiers signes de la maladie d’Alzheimer

Les premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer peuvent prendre différentes formes : des oublis fréquents, des pertes de mémoire, des changements d’humeur… Ce type de symptômes peut se confondre avec des signes de vieillesse et n’alertent pas toujours.

Pourtant, le diagnostic d’Alzheimer doit être précoce pour mettre en place une prise charge la plus efficace possible.

  • Les pertes de mémoire. Ces pertes concernent la mémoire récente et non la mémoire ancienne qui reste intacte. La personne oublie des choses immédiates : elle fait répéter ou oublie des éléments qui viennent de se passer.
  • Les difficultés pour accomplir des tâches quotidiennes. Elle présente des troubles dans l’exécution de gestes quotidiens qu’elle avait l’habitude de réaliser : utiliser son téléphone, préparer un repas, etc.
  • La perte de motivation
  • Les problèmes de langage .Elle peut avoir des difficultés à trouver ses mots, remplacer des mots par d’autres (aphasie).
  • La désorientation
    Elle perd la notion du temps ou se perd dans un endroit qu’elle connait pourtant bien.
  • Les difficultés de raisonnement
  • Les pertes d’objets
  • L’altération du jugement
  • Les modifications de l’humeur :la personne peut être anxieuse, irritable voire agitée.
  • Le changement de personnalité
  • Des problèmes de sommeil : le plus souvent, il s’agit d’insomnies.

La difficulté du professionnel de santé est de différencier les troubles de la mémoire dus à l’âge d’une maladie neurodégénérative telle que la maladie d’Alzheimer.

Source : Fondation Vaincre Alzheimer.

Pourquoi faire rapidement un diagnostic d’Alzheimer

Un diagnostic Alzheimer le plus rapide possible, lorsque le patient ne présente pas encore de perte d’autonomie permet de mettre en place un plan de suivi efficace et une prise en charge adaptée. De cette façon, avec un traitement adéquat, l’évolution de la maladie peut être ralentie, ce qui préserve la qualité de vie du patient le plus longtemps possible.

On ne guérit pas de la maladie d’Alzheimer. Néanmoins, il est possible de proposer au patient une initiation thérapeutique symptomatique qui a pour objectif de freiner la perte d’autonomie.

Les différentes étapes d’un diagnostic Alzheimer

La première évaluation par le médecin traitant

Au cours d’une consultation incluant la personne concernée et son entourage, le médecin traitant identifie les signes, les difficultés quotidiennes, les répercussions selon l’entourage…

Il peut utiliser différents tests de mémoire pour identifier les troubles cognitifs et le test MMSE (Mini Mental Stats Examination) pour évaluer l’état mental du patient. Les résultats sont à contextualiser avec l’âge, le niveau socioculturel, l’activité, la situation affective, etc.

Lorsque les suspicions sont suffisantes, le médecin traitant oriente le patient vers un médecin spécialiste de la mémoire ou l’un des centres mémoire.

La consultation mémoire et le bilan de la maladie d’Alzheimer

Le médecin spécialiste pose également un diagnostic différentiel afin d’éliminer d’autres maladies ayant des symptômes similaires (dépression, séquelles d’AVC, tumeur…).

La consultation mémoire a l’avantage de tenir compte d’une situation d’ensemble. Les examens sont les suivants :

  • Un bilan neuropsychologique pour rechercher l’existence de troubles des fonctions cognitives ou confirmer un syndrome démentiel. Différents tests sont proposés, par exemple le test de l’horloge ou le test des 5 mots.
  • Un bilan sanguin (NFS, VS, TSH, vitamine B9 et B12)
  • Une imagerie par résonnance magnétique (IRM) cérébrale ou un scanner pour mettre en évidence une éventuelle atrophie de l’hippocampe révélatrice de la maladie d’Alzheimer.
  • Un bilan génétique et une ponction lombaire afin d’identifier les marqueurs biologiques de la maladie d’Alzheimer dans le cas de formes familiales
  • Une scintigraphie ou tomographie par émissions de positons (TEP) pour mettre en évidence les zones du cerveau atteintes.
Signes maladie Alzheimer

Aujourd’hui, le diagnostic de la maladie d’Alzheimer est sans équivoque.

Des chercheurs ont récemment mis en évidence de nouveaux biomarqueurs repérables avec des techniques moins invasives comme l’imagerie rétinienne et des analyses sanguines.

L’annonce du diagnostic Alzheimer

L’annonce est effectuée par le médecin traitant en tenant compte des demandes du patient et de son entourage proche. Parfois, le conjoint peut demander à ce que le diagnostic ne soit pas communiqué à la personne concernée afin de préserver sa qualité de vie et sa santé psychologique.

Ressources et Recommandations

Avis de non responsabilité : les articles sont destinés à des fins d'information uniquement et ne constituent en aucun cas des conseils spécifiques. En cas de doute , veuillez consulter un médecin ou spécialiste.

  • Vous voulez sauver des vies via des formations sur-mesure ?
  • Vous voulez former votre personnel aux gestes qui sauvent ?
  • Besoin d'un audit de formation, d'un accompagnement personnalisé ou d'une aide spécifique ?

Trouvez les meilleures formations AFGSU & Premiers secours obligatoires