Épithésiste : définition métier, études et salaire

L'épithésiste conçoit et fabrique des prothèses faciales lorsqu'il y a eu détérioration après un accident, une maladie ou une malformation. La profession d'épithésiste est assez peu connue alors que les besoins sont importants, notamment en travaillant avec des ONG à l'étranger.

Ce dossier présente le métier d'épithésiste, ses missions, sa rémunération, la formation qu'il doit suivre pour pouvoir exercer...

Le métier d'épithésiste en France

Les prothèses faciales externes sont appelées des épithèses. Elles sont en fait des appareillages conçus pour la mâchoire, le nez, les yeux, le menton ou les oreilles. On fait appel à un épithésiste lorsque la chirurgie n'a plus de recours.

En quoi consiste le travail d'épithésiste ?

L'épithésiste est un professionnel de santé qui œuvre à la reconstruction faciale des patients ayant une malformation de naissance ou ayant subi une maladie ou un accident. Il conçoit, fabrique et adapte des appareillages anatomiques pour reconstruire la partie qui manque afin que le patient retrouve un visage harmonieux.

Au quotidien, l'épithésiste reçoit des personnes qui veulent retrouver leur visage. Le professionnel leur explique ce qui est possible ou non, puis une fois que la prothèse est posée, comment ils vont vivre avec.

Un épithésiste est aussi appelé prothésiste facial.

Les appareillages peuvent être de compensation (orthèse) ou de remplacement (prothèse).

Quelles sont les missions d'un épithésiste ?

Évaluation du patient et de sa situation

  • Entretien avec le patient
  • Prise en compte des facteurs médicaux et psychologiques
  • Recueil des mesures
  • Prise en compte des impératifs physiologiques et anatomique
  • Étude des pathologies concernées

Conception et fabrication des épithèses

  • Réalisation des moulages sur mesure
  • Création de la structure à base de silicone
  • Montage des éléments d'articulation
  •  Mise en forme esthétique

Pose de l'épithèse

  • Choix des moyens de fixation adaptés
  • Intervention de fixation de l'épithèse
  • Coordination de l'équipe d'intervention
  • Adaptation de la prothèse externe

Collaboration avec d'autres professionnels de santé

  • Travail étroit avec le chirurgien esthétique, plastique, stomatologue ou maxillo-facial
  • Relations avec le médecin conseil des caisses primaires d'assurance maladie
  • Collaboration avec des fournisseurs d'implants ou d'équipements (opticien lunetier...)
  • Rédiger un bilan d'intervention

Information et suivi du patient

  • Traçabilité des produits utilisés
  • Conseils sur l'entretien, l'adaptation et l'utilisation de la prothèse
  • Remplacement de l'orthèse ou prothèse

Quel profil faut-il avoir pour être épithésiste ?

Pour être épithésiste, il est essentiel d'être minutieux et précis : les prothèses créées doivent être les plus naturelles possibles.

L'épithésiste doit savoir écouter et respecter les besoins et attentes des patients. Des qualités de bienveillance et de compassion sont indispensables pour venir en aide et accompagner des personnes qui ont souvent subi un traumatisme marquant (accident de la route, incendie, cancer, agénésie, etc.). La détérioration du visage est très difficile à endurer psychologiquement et il faut être capable de rassurer et d'accompagner.

Quelles sont les conditions d'exercice des épithésistes en France ?

Seulement une dizaine d'épithésistes exercent en France.

L'épithésiste intervient uniquement sur prescription médicale et est soumis au secret professionnel. S'il exerce en cabinet libéral, il doit accueillir les patients dans des locaux accessibles aux personnes handicapées et conformes aux règles d'hygiène et de sécurité.

L'épithésiste doit aussi avoir fait enregistrer son diplôme afin d'apparaître dans le répertoire ADELI. Les prothèses intégrées par un épithésistes sont prises en charge à 100 % par l'assurance maladie (elles sont considérées comme des grands appareillages).

Enfin, une assurance de responsabilité civile professionnelle est obligatoire en exercice libéral et conseillée en exercice salarié.

>> La profession d'épithésiste est réglementée selon l'Arrêté du 1er février 2011 relatif aux professions de prothésiste et orthésiste pour l'appareillage des personnes handicapées

Où travaille un épithésiste ?

Un épithésiste exerce souvent en cabinet, à son propre compte.

Un épithésiste peut avoir beaucoup de débouchés surtout en travaillant en collaboration avec des organisations non gouvernementales (ONG) à l'étranger.

Quelle est l'histoire de la profession d'épithésiste ?

L'histoire du métier d'épithésiste remonte à des temps très lointains, puisque des prothèses étaient déjà fabriquées pendant l'Antiquité en Egypte ou en Grèce. La finalité était essentiellement funéraire ou artistique : momies, statues, masques mortuaires, etc.

En France, les premières prothèses faciales et leurs usages sont décrits par Ambroise Paré en 1579.

La première guerre mondiale a donné un essor à cette pratique médicale à cause de ceux que l'on a appelés les "gueules cassées". Les dommages de la guerre ont en effet engendré plus de 15 000 défigurés.

Aujourd'hui, l'essor de la technologie permet de fabriquer des prothèses et des orthèses bluffantes de réalisme qui restaure les visages et les vies des patients.

Quel est le salaire d'un épithésiste ?

En début de carrière, un épithésiste a un salaire d'environ 1 400 € brut par mois.

La formation pour devenir épithésiste

Quel est le diplôme pour être épithésiste ?

Pour exercer le métier d'épithésiste, le seul diplôme existant en France est le diplôme de prothèse faciale appliquée.

Néanmoins, certains épithésistes exerces avec d'anciens agréments.

Quelles études faire pour être ambulancier ?

Pour devenir épithésiste, il existe plusieurs solutions :

  • être titulaire du diplôme universitaire (DU) de prothèse faciale appliquée et pouvoir justifier de 3 ans d'expérience professionnelle chez un épithésiste ou un service de santé spécialisé dans la conception de prothèse
  • avoir une compétence professionnelle reconnue par le ministère chargé des Anciens combattants et victimes de guerre
  • avoir une compétence professionnelle reconnue par les organismes d'assurance maladie
  • avoir une compétence professionnelle reconnue par une commission nationale de professionnels de l'appareillage de personnes handicapées

Pour compléter ces compétences, un stage chez un oculariste est bénéfique.

Quelles sont les conditions d'admission aux études d'épithésiste ?

La formation sanctionnée par le DU de prothèse faciale appliquée est réservée aux personnes suivantes :

  • les médecins spécialistes en stomatologie ou chirurgie maxillo-faciale
  • les chirurgiens-dentistes
  • les praticiens en stomatologie ou odontologie d'un pays de l'Union européenne
  • les titulaires d'un CAP ou BEP de prothésiste dentaire
  • les titulaires du brevet professionnel (BP), du baccalauréat professionnel ou du brevet technique des métiers (BTM) en prothèse dentaire
  • aux personnes ayant travaillé 5 ans minimum dans un centre de soin en prothèse dentaire, épithèses ou grand appareillage
  • aux titulaires de l'agrément d'oculariste

Les démarches d'inscription sont les suivantes :

  • envoi d'un dossier d'inscription
  • passage d'une épreuve pratique

Quel est le programme des études d'épithésiste ?

Le DU de prothèse faciale appliquée comprend une formation de 117 heures.

Une formation théorique de 72 heures autour des thématiques suivantes :

  • historique et anatomie
  • empreintes
  • chirurgie
  • anatomie et sculpture radiothérapie chimiothérapie
  • psychologie
  • lumière
  • couleur
  • prothèse oculaire
  • coloration et maquillage
  • prothèse sur implant
  • attachements
  • responsabilité en prothèse faciale

Des travaux pratiques de 45 heures répartis en 2 jours consécutifs par mois

  • sculpture
  • coloration
  • épithèses résine
  • épithèses silicone
  • épithèses sur implant

Des épreuves finales d'évaluation pour obtenir le diplôme de prothèse faciale appliquée

  • épreuve écrite
  • épreuve orale

La condition de réussite au diplôme est d'obtenir 10/20 au minimum aux 2 épreuves.

Quelles sont les meilleures écoles pour devenir épithésiste ?

La faculté de médecine de l'Université Pierre et Marie Curie de Paris VI est la seule école à délivrer le diplôme de prothèse faciale appliquée.

Comment se reconvertir pour être épithésiste ?

La reconversion en tant qu'épithésiste concerne les médecins, les odontologistes, les prothésistes et les ocularistes. Historiquement, la réalisation de prothèses faciales était réservée aux ocularistes qui étaient les seuls à avoir l'agrément de la Sécurité Sociale pour en concevoir.

Le seul moyen de se reconvertir en épithésie pour ces professionnels est de suivre le DU prothèse faciale appliquée de l'université Pierre et Marie Curie de Paris 6, en formation continue.

>> pour postuler au DU, consulter le site de l'université.

Le prix de la formation d'épithésiste

Le prix de la formation d'épithésiste comprend les droits d'enseignement :

  • en formation initiale : 915 €
  • en formation individuelle : 1 800 €

S'ajoute la contribution vie étudiante et de campus (CVEC) d'un montant de 92 € pour l'année universitaire 2021-2022.

Les spécialités et évolutions de l'épithésiste

Le métier d'épithésiste s'exerce de manière indépendante en cabinet libéral ou en tant que salarié, en centre de rééducation, par exemple.

Un épithésiste peut évoluer en complétant son parcours avec une formation médicale comme la chirurgie maxillo-faciale, la chirurgie plastique ou la chirurgie esthétique.

Un épithésiste peut aussi décider de se spécialiser dans un type d'appareillage spécifique, comme les prothèses de la mâchoire par exemple.

Le métier d'épithésiste au quotidien

Un épithésiste utilise de multiples outils pour concevoir et fabriquer les épithèses : des logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO, DAO, CFAO, etc.), le thermosoudage, des procédés de formage, etc. Le recours à de multiples techniques en fait un métier très diversifié où la créativité est de mise pour s'adapter à chaque situation.

Quels sont les avantages du métier d'épithésiste ?

L'épithésiste est un métier particulièrement valorisant : les patients sont très en attente de leur épithèse qui va totalement changer leur vie. Grâce au travail de l'épithésiste, ils retrouvent un regard positif sur eux-mêmes et un mieux-être au sein de la société bien souvent.

C'est un travail humainement très enrichissant qui fait appel à de nombreuses techniques différentes. Enfin, l'épithésiste exerce son talent créatif.

Quelles sont les difficultés du métier d'épithésiste ?

La première difficulté est d'obtenir une autorisation d'exercer en tant qu'épithésiste puisqu'il n'existe qu'une dizaine de professionnels en France. C'est encore un métier peu répandu.

Association et groupe d'entraide pour épithésiste

AEF – Association des Épithésistes de France

Créée en 2012, l'AEF œuvre pour l'écoute, le soutien et l'information des personnes atteintes d'une perte partielle ou totale du visage.

L'AEF est la première association traitant de ce handicap. Elle regroupe des épithésistes, des médecins et d'autres professions paramédicales.


Recevez nos meilleurs guides et fiches pratiques !