Accompagnateur VAE | formation & métier (2022)

La validation des acquis de l’expérience (VAE) peut permettre d’obtenir des diplômes ou des certifications. Il suffit d’exercer une activité professionnelle dans le domaine du titre visé depuis au moins trois années. Dans le domaine de la santé, il est intéressant de pouvoir évoluer dans un poste ou des responsabilités en faisant valider son expérience. Obtenir ainsi un diplôme peut permettre de s’inscrire à une formation ou faire évoluer son statut.

La démarche de VAE exige une prise de recul sur l’activité exercée et un investissement personnel important pour justifier de l’obtention du diplôme. Pour l’aider, le candidat en demande d’une VAE peut bénéficier d’un accompagnement.

  • Quel est le rôle d’un accompagnateur VAE ?
  • Comment intervient-il ?  
  • Quelle est sa formation ? 

Ce guide complet sur le métier d’accompagnateur VAE vous donne toutes les informations utiles.

accompagnateur VAE

Qu’est-ce qu’un accompagnement VAE ?

Une démarche de validation d'acquis de l'expérience impliquent des contraintes et des dispositions à respecter.

Qu’est-ce qu’une VAE ?

Toute personne qui travaille a le droit de faire valider son expérience pour obtenir un diplôme, un titre professionnel ou une certification figurant au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Il existe trois modes de validation :

  • dossier avec entretien (ou non)
  • mise en situation professionnelle
  • dossier et mise en situation professionnelle

Les VAE sont attribuées par un organisme certificateur. En fonction des diplômes et titres visés, il peut s’agir :

  • du rectorat pour les diplômes du CAP au BTS
  • d’une université pour les diplômes d’enseignement supérieur
  • de la DRJSCS
  • de la DIRECCTE

Quelles sont les étapes d’une VAE ?

  • S’informer auprès d’un Point Relais Conseil ou d’un organisme certificateur
  • Choisir le diplôme ou la certification adaptée
  • Faire une demande de recevabilité auprès de l’organisme certificateur
  • Préparer l’épreuve de validation
  • Passer l’épreuve de validation : entretien, mise en situation…

À l’issue de ce parcours, le jury peut prendre une de ces trois décisions :

  • Validation totale du diplôme, titre ou certification
  • Validation partielle valable 5 ans afin de valider la partie manquante
  • Pas de validation

Pourquoi se faire accompagner pour faire une VAE ?

L’épreuve de validation comprend la présentation d’un dossier décrivant avec précision les activités pratiquées. La rédaction de ce dossier de VAE nécessite un travail et un investissement personnel important. Il est très souvent avantageux d’être accompagné pour expliquer et formaliser au mieux les différentes activités. Il est important d’identifier également les activités qui relèvent du référentiel du diplôme souhaité.

À noter que se faire accompagner lors d’une démarche de validation des acquis de l’expérience (VAE) n’est pas une obligation. Les candidats sont libres de se faire accompagner ou non.

En quoi consiste le métier d’accompagnateur VAE ?

L’accompagnateur VAE soutient le candidat à la VAE au cours de la rédaction de son dossier et de la préparation de son épreuve de mise en situation. Il veille également à mettre en cohérence les acquis professionnels du candidat avec le diplôme le plus adapté.

Il propose une aide méthodologique qui doit permettre au candidat à la VAE de :

  • Identifier les activités en rapport avec le référentiel du diplôme visé
  • Décrire précisément ses activités professionnelles et bénévoles
  • Identifier les compétences pratiques et les connaissances théoriques
  • Hiérarchiser les arguments
  • Analyser les différentes situations de travail
  • Prendre du recul par rapport aux activités exercées
  • Structurer les descriptions avec une organisation logique
  • Se préparer efficacement à l’entretien avec le jury

En cas de mise en situation du candidat, l’accompagnateur VAE aide le candidat à se familiariser avec le plateau technique (outils, machines, divers matériels…) qu’il devra utiliser lors de son épreuve.

L’accompagnateur VAE dispose d’un savoir-faire qui lui permet de prodiguer des conseils, une écoute et un soutien en cas de difficultés.

Attention, un accompagnateur VAE n’est pas un correcteur ni un psychologue ni un formateur. Il propose une aide méthodologique et un soutien à la préparation d’une VAE.

Quel est le statut d’un accompagnateur VAE ?

Un accompagnateur VAE peut être indépendant ou vacataire pour un organisme de formation proposant cette prestation. Il peut aussi travailler comme salarié ou fonctionnaire au sein d’un organisme certificateur comme un ministère par exemple.

Un fondement officiel au métier d'accompagnateur VAE

Le droit à un accompagnement lors d’une VAE est stipulé dans la Loi n°2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale.

Quelle différence entre conseiller en VAE et accompagnateur VAE ?

Un conseiller VAE accompagne les entreprises, les organisations, les demandeurs d’emploi et les salariés dans leur démarche de VAE : choix de la certification, identification de l’organisme certificateur, dispositifs à mettre en place, financement, gestion administrative, etc. Le conseiller VAE est un expert de la VAE.

L’accompagnateur VAE oriente et accompagne le candidat dans son parcours : entretien oral, rédaction de son dossier, préparation à la mise en situation professionnelle.

Le conseiller VAE a un rôle administratif et financier alors que l’accompagnateur une mission opérationnelle liée au métier exercé et au diplôme visé.

Comment se passe un accompagnement VAE ?

Un accompagnement VAE peut être individuel ou collectif. Les deux formules sont utilisées de manière conjointe, car elles sont complémentaires :

  • L’accompagnement individuel permet de bénéficier d’un suivi sur mesure, adapté aux besoins et à la situation spécifique du candidat
  • L’accompagnement collectif génère des échanges et une émulation positive

L’accompagnement se réalise en présentiel, au moins pour partie, car seules les heures donnant lieu à un émargement sont financées. Il peut également prendre la forme d’entretiens téléphoniques ou de séances d’accompagnement à distance.

Un accompagnement VAE a une durée comprise entre 10 et 40 heures, variable selon les prises en charge des organismes financeurs, le niveau du diplôme souhaité, les besoins du candidat et son statut.

Différentes étapes jalonnent le parcours d’un accompagnement VAE :

  • Préparation de l’accompagnement : connaissance du référentiel concerné, information sur le métier
  • Rendez-vous initial avec le candidat : prise de contact, informations sur le déroulement de la prestation d’accompagnement, élaboration d’un planning
  • Accompagnement à la rédaction du dossier : conseils, relecture critique, aide à la conceptualisation, identification des processus, questionnement
  • Préparation à la mise en situation professionnelle le cas échéant : information sur le déroulement et découverte du plateau technique
  • Préparation à l’entretien avec le jury

À retenir

L’accompagnateur VAE a une obligation de moyens et non de résultats. Les expériences et les capacités du candidat sont les éléments essentiels et décisifs d’un dossier de VAE.

Quelles sont les qualités requises pour devenir accompagnateur VAE ?

Un accompagnateur VAE dispose d’un certain nombre de qualités et aptitudes pour pouvoir être un soutien efficace :

  • Méthode et organisation
  • Rigueur
  • Bonne connaissance des diplômes et certifications
  • Curiosité pour mettre en place une veille permanente du marché des certifications
  • Pédagogie
  • Maîtrise de la rédaction
  • Disponibilité
  • Patience
  • Écoute et bienveillance
  • Neutralité
  • Respect de la confidentialité
  • Capacité à prendre de la distance

Qui peut devenir accompagnateur VAE ?

Plusieurs profils peuvent correspondre au métier d’accompagnateur VAE :

  • Spécialiste d’un diplôme
    Il peut s’agir d’un formateur dans le diplôme ou certification. Il connaît ainsi très bien les attentes du jury.
  • Expert d’un métier
    C’est une personne exerçant le métier visé par le diplôme et sensibilisé à la formation.
  • Accompagnateur généraliste
    Ce type d’accompagnant propose une méthodologie précise et offre un regard extérieur bénéfique pour rédiger le dossier de VAE. Il est, par exemple, titulaire d’un diplôme en sciences de l’éducation ou en ingénierie de l’éducation.

Comment devenir accompagnateur VAE ?

Les professionnels en exercice peuvent participer à un accompagnement VAE de manière ponctuelle selon les besoins et les demandes.

Parmi ceux qui exercent ce métier à temps plein, il s’agit majoritairement d’une reconversion ou d’une évolution professionnelle. En tirant profit d'une expérience dans la formation, l’éducation, les ressources humaines ou encore la psychologie, les accompagnateurs VAE disposent souvent d’une activité professionnelle antérieure.

Pour obtenir un titre pour exercer une activité d’accompagnement des candidats à une VAE, il existe une certification professionnelle CP FFP Accompagnement VAE.

La durée de la formation est généralement comprise entre 14 h et 28 h (entre 2 et 4 jours). Elle est accessible à un prix compris entre 1 500 € et 2 500 € en financement personnel. Le coût est en moyenne d’environ 1 700 € en cas de financement par un employeur ou un organisme (dispositif CPF ou autre).

Le programme de la formation aborde les notions suivantes :

  • Les certifications professionnelles en France
  • Le contexte réglementaire de la VAE
  • Le dossier de VAE : structure, composition…
  • Le certificateur et l’identification de ses attentes
  • Le concept d’accompagnement
  • La pédagogie
  • L’analyse des parcours des candidats
  • L’aide à l’écriture
  • Les techniques d’entretien
  • La soutenance du dossier face à un jury
  • L’étude du référentiel du métier d’accompagnateur VAE

Comment devenir organisme accompagnateur VAE ?

Tout organisme peut proposer des prestations d’accompagnement VAE. Ce type de prestation est considéré comme de la formation professionnelle. L’organisme concerné est donc soumis aux obligations réglementaires qui incombent aux organismes de formation.

Certaines conditions sont donc à respecter pour devenir accompagnateur VAE indépendant. Consultez notre page sur la création d’un organisme de formation pour prendre connaissance de toutes les démarches à réaliser.

Il est préférable d’obtenir la certification Qualiopi afin de pouvoir être financé par le CPF et les autres dispositifs publics.

Recevez nos meilleurs guides et fiches pratiques !