Formation addiction à l’alcool | Sensibilisation & prévention

De nombreux professionnels de santé sont en contact régulier ou occasionnel avec des personnes présentant une addiction à l’alcool ou un risque de comportement addictif.

Avoir suivi une formation sur l’addiction à l’alcool permet de savoir repérer les risques, de proposer des actions de prévention, de diagnostiquer et de participer à la prise en charge des patients alcooliques. 

De nombreuses formations existent et proposent des problématiques variées.

addiction à l'alcool

Pourquoi suivre une formation addiction à l’alcool ?

Suivre une formation sur l’addiction à l’alcool, et plus largement la sensibilisation à l’addiction permet aux professionnels de santé (médicaux et non médicaux) confrontés à cette problématique de savoir réagir de manière adaptée. Ils peuvent ainsi intégrer les conduites addictives et les addictions comportementales dans leurs pratiques professionnelles et mettre en place des actions de prévention et de soins.

L’objectif est de développer des compétences complémentaires à une pratique médicale, sociale ou éducative afin de connaître de manière approfondie l’addiction alcoolique.

Addiction à l’alcool : la connaître

Il est important de connaître la problématique de l’alcoolisme dans sa globalité, en intégrant la dimension médicale et humaine. Les apports théoriques sur l’addiction à l’alcool permettent de prendre conscience de la situation avec des données d’épidémiologie, du cadre juridique et des processus physiologiques qui se mettent en place lors d’une addiction.

Les notions abordées sont les suivantes :

  • Les fondamentaux
  • Les chiffres
  • La cadre juridique
  • Le concept d’addiction
  • Le processus de l’addiction
  • Les spécificités de l’alcool

Aider et permettre une prise en charge nécessite de comprendre les conséquences de la maladie alcoolique au niveau personnel, social, familial et professionnel.

Identifier les premiers signes de l’alcoolisme

Savoir identifier les personnes en difficulté avec l’alcool, donc savoir repérer les premiers signes et troubles liés à l’alcoolisme est primordial pour la démarche de diagnostic précoce. Il faut non seulement connaître les facteurs de risques, mais aussi les conséquences physiques et psychiques des usages de l’alcool pour savoir évaluer les risques pour conseiller au mieux les patients et proposer des parcours pertinents de prise en charge.

Être formé à la rencontre avec une personne ayant un problème avec l’alcool est important pour assurer un repérage précoce des situations à risques et agir en prévention.

Diagnostiquer une addiction à l’alcool

Poser un diagnostic est souvent le résultat d’un travail réalisé en liaison avec d’autres professionnels du secteur médico-social. Pour mener cette mission efficacement, il est nécessaire de connaître les politiques de santé et les réseaux existants.

Les formations dispensent également des connaissances sur les aspects génétiques des addictions, les différents types de consommation d’alcool et les notions de dépendance et de codépendance.

Prendre en charge une personne alcoolique

Les professionnels de santé doivent pouvoir proposer une prise en charge, la mettre en place et proposer les réseaux de soutien nécessaires.

  • Déterminer la prise en charge la mieux adaptée parmi les approches thérapeutiques : neurocognition, systémie, thérapie comportementale et cognitive, remédiation, psychanalyse, thérapie émotionnelle
  • S’aider des outils d’aide à l’accompagnement
  • Mettre en œuvre un accompagnement
  • Accompagner malgré des résistances aux soins
  • Comprendre le sevrage et son processus
  • Comprendre l’environnement de la personne alcoolique et le rôle des proches
  • Dispenser des soins en alcoologie
  • Proposer des groupes de paroles
  • Organiser des thérapies individuelles et en groupe
  • Savoir proposer des aides : art thérapie, activité physique…
  • Connaître le parcours de soins : réseaux, outils, structures, groupes d’entraide
  • Prendre en compte les complications possibles de l’addiction à l’alcool : complications cardiovasculaires, neurologiques, hépatiques, etc.

Des situations et des publics conduisent à mettre en place des prises en charge particulières : les personnes âgées, les patients atteints d’autres pathologies, les adolescents, les femmes en cours de grossesse, les salariés en entreprise, etc. Le monde professionnel est particulièrement concerné par de la formation prévention à l’alcool et plus largement par des ateliers de prévention à l’addiction.

Les formations sur l’addiction à l’alcool

Les besoins en formation autour de la problématique de l’alcoolisme se multiplient face aux situations de plus en plus récurrentes auxquelles sont confrontés les professionnels de santé.

De nombreux organismes proposent des formations sur l’addiction à l’alcool à destination des professionnels de secteurs médico-sociaux.

Les types de formations

Il existe des formations diplômantes :

  • des diplômes universitaires (DU)
  • des diplômes interuniversitaires (DUI)

Ces formations sont destinées aux médecins, infirmiers, psychologues, orthophonistes, cadres de santé, assistant de service social et conseiller en économie familiale.

D’autres formations sont dispensées par des centres hospitaliers (comme l’IFAC de Nantes avec l’Institut Fédératif des addictions comportementales) et des organismes de formations privés dans le cadre de la formation continue ou du développement professionnel ou continue (DPC).

Dans le cadre du DPC, les formations sur l’addiction à l’alcool répondent à l’orientation n°41 : « Repérage précoce, accompagnement et prise en charge des patients présentant des pratiques addictives de type tabac, alcool, cannabis, opioïdes, jeux écrans, achats compulsifs, sexe ».

La durée

La durée d’une formation sur l’addiction à l’alcool dépend du type d’enseignement et du cadre dans lequel il est suivi (environnement universitaire pour un DU ou DIU, par exemple).

Une formation par un organisme privé dans le cadre de la formation continue a une durée entre 2 et 5 jours (35 heures). Un DIU ou un DU dispense un enseignement d’environ 140 heures réparties sur plusieurs mois au cours d’une année universitaire.

Les prérequis

Il n’existe pas de prérequis si ce n’est d’exercer dans un environnement concerné par la prévention à l’alcoolisme, l’accueil ou la prise en charge de personnes concernées.

Le public concerné

Tout professionnel en contact avec des personnes touchées par la problématique de l’alcoolisme est concerné par une formation à l’addiction à l’alcool. Il peut s’agir du secteur médical, paramédical, éducatif ou social.

Les méthodes pédagogiques

Les sessions de formation sont composées de cours théoriques complétés par des études de cas cliniques, des mises en situation, des ateliers et des échanges entre professionnels.

Le prix

Le prix d’une formation à l’addiction alcoolique est d’environ en moyenne 1 500 € TTC.

Recevez nos meilleurs guides et fiches pratiques !