Conduites addictives : formation pour aider les patients

Les addictions concernent potentiellement des millions de personnes en France. 8 % des Français adultes ont un risque d’addiction à l’alcool et 27 % au tabac selon l’Office français des dépendances et toxicomanies (OFDT). Les conduites addictives conduisent à plus de 100 000 décès évitables en France par an, dont 40 000 liés à l’alcool et 75 000 au tabac.

Véritable enjeu de santé publique, les conduites addictives est un sujet d’étude important pour la recherche. Les professionnels de santé doivent faire face à de nombreuses situations en lien avec un problème d’addiction. Les populations touchées sont très diverses puisqu’on peut constater également des conduites addictives chez les jeunes.

Les formations aux conduites addictives permettent de gérer les personnes subissant des addictions pour les accueillir et leur proposer une prise en charge adaptée.

conduites addictives formation

Qu’est-ce qu’une addiction ?

Une addiction est une « dépendance à une substance ou à une activité ». Elle s’associe à des conséquences néfastes pour la santé. Elle se manifeste par un désir compulsif.

Il s’agit d’une pathologie dont le symptôme principal est la consommation d’un produit ou la pratique d’une activité de façon répétée.

Pour l’addiction et les conduites addictives, la définition de l'OMS est la suivante :

« un état de dépendance périodique ou chronique à des substances ou à des comportements ».

Quelques chiffres sur l’addiction en France

  • 25 % des adultes consomment du tabac quotidiennement
  • 10 % des adultes consomment de l’alcool chaque jour
  • La France est le premier pays européen consommateur de cannabis

Qu’est-ce qu’une conduite addictive ?

Une conduite addictive est un comportement de consommation ou de pratique excessive, car répétée et incontrôlable.

Les conduites addictives sont très diverses, mais certaines sont très répandues. Parmi les principales, citons l’addiction au tabac, à l’alcool, au cannabis, au sexe, aux jeux…

Quelle est la différence entre addiction et dépendance ?

L’addiction est une affection cérébrale qui se manifeste par une incapacité à contrôler sa consommation ou sa pratique tandis que la dépendance est un syndrome, c’est-à-dire un phénomène physiologique qui se produit lors d’un manque et qui conduit à consommer ou pratiquer.

Quand peut-on parler de conduite addictive ?

Le diagnostic de l’addiction est réalisé selon des critères très précis, définis par les instances internationales. Ils sont répertoriés dans le Diagnostic and Statistical manual of mental disorders (DSM).

Une personne souffre de conduite addictive quand elle a (ou a eu) au moins 2 des symptômes ci-dessous au cours des 12 derniers mois :

  • Besoin impérieux et irrépressible de consommer la substance ou de jouer (craving)
  • Perte de contrôle sur la quantité et le temps dédié à la prise de substance ou au jeu
  • Beaucoup de temps consacré à la recherche de substances ou au jeu
  • Augmentation de la tolérance au produit addictif
  • Présence d’un syndrome de sevrage, c’est-à-dire de l’ensemble des symptômes provoqués par l’arrêt brutal de la consommation ou du jeu
  • Incapacité de remplir des obligations importantes
  • Usage même lorsqu’il y a un risque physique
  • Problèmes personnels ou sociaux
  • Désir ou efforts persistants pour diminuer les doses ou l’activité
  • Activités réduites au profit de la consommation ou du jeu
  • Poursuite de la consommation malgré les dégâts physiques ou psychologiques

L’addiction est considérée comme faible si la personne présente 2 à 3 des symptômes. Elle est modérée avec 4 à 5 critères et sévère à partir de 6 critères.

À ce jour, les experts du DSM considèrent que seules les addictions aux substances, aux jeux video et aux jeux d’argent sont de vraies addictions. Les pratiques d’hyperactivité sexuelle, sportive, professionnelle, de consultation de smartphone n’ont pas été suffisamment étudiées et ne disposent pas de suffisamment de données scientifiques.

Quelles sont les conséquences d’une conduite addictive ?

Une conduite addictive a de nombreuses conséquences sur la vie quotidienne :

  • Une perte de contrôle
  • Un déséquilibre émotionnel (impulsivité, anxiété…)
  • Des troubles médicaux (risque de cancer avec le tabac, cognitif avec l’alcool, etc.)
  • Des désordres psychologiques et psychiatriques
  • Des perturbations importantes de la vie sociale, personnelle et professionnelle

Les formations aux conduites addictives

Se former aux conduites addictives est important pour faire face aux situations qui se présentent quelle que soit la spécialité médicale exercée.

Pour les médecins, un Diplôme Universitaire (DU) d’addictologie permet de se spécialiser en tant qu’addictologue. Pour les autres soignants, des formations complémentaires à leur formation initiale existent pour se former à la prévention, les soins et l’accompagnement en addictologie.

Les objectifs d’une formation aux conduites addictives

Une formation aux conduites addictives est destinée à permettre aux professionnels de :

  • Savoir identifier une addiction et les symptômes qu’elle engendre
  • Identifier les comportements addictifs
  • Comprendre les mécanismes et les causes de l’addiction
  • Connaître les possibilités de prise en charge
  • Construire une relation pour accompagner un patient atteint d’addiction

Le public concerné

Les formations sur les conduites addictives concernent les professionnels pouvant être en contact avec les personnes présentant des conduites addictives : médecins, psychologues, infirmiers, travailleurs sociaux, éducateurs, assistantes sociales…

L’infirmière face aux conduites addictives

Il existe des formations spécifiques en fonction du profil des professionnels. Ainsi, une formation entre dans le cadre du DPC et concerne l’infirmière face aux conduites addictives. L’infirmière à domicile est souvent le premier maillon en situation de détecter les conduites addictives parmi les patients qu’elles visitent.

Les prérequis

Il faut justifier d’une expérience professionnelle dans un domaine concerné par les conduites addictives.

Le programme

Le programme aborde différentes notions permettant de comprendre l’addiction dans sa globalité et les modes de prises en charge possibles.

Généralités sur l’addictologie

  • Compréhension de la notion d‘addiction
  • Études des causes et des mécanismes en jeu dans les conduites addictives
  • Les conséquences de l’addiction (dépendance, perte d’autonomie, qualité de vie…)
  • Les spécificités des addictions (tabac, alcool, etc.)

La relation entre le soignant et la personne victime d’addiction

  • Les besoins des personnes en situation d’addiction
  • La relation thérapeutique
  • Le dépistage
  • Les cas spécifiques comme la grossesse
  • La prévention des conduites addictives

L’aide aux personnes ayant des conduites addictives

Focus sur l’éducation thérapeutique des patients en addictologie

Pour aller plus loin, des formations existent sur des aspects particuliers du diagnostic et de la prise en charge des patients en addiction. Ainsi, il est possible de se former à l’éducation thérapeutique du patient (ETP), un mode d’accompagnement très adapté aux conduites addictives.

Des formations conformes aux exigences de la HAS sont accessibles aux professionnels de santé. Elles ont une durée de 40 heures pour pouvoir dispenser et coordonner l’ETP. Elles sont accessibles à partir de 1 400 € TTC environ.

L’approche systémique et familiale pour accompagner les patients

L’approche systémique est à la fois un moyen de compréhension et un outil thérapeutique intégrant la dynamique formée par le patient et son entourage.

Les professionnels de santé se forment ainsi non seulement par le biais de connaissances sur la systémie, mais aussi sur les grilles de lecture des situations pouvant amener au changement.

Les conduites addictives au travail

Dans le monde de l’entreprise, l’addiction est souvent un sujet difficile à aborder. Les conduites addictives ont pourtant une répercussion immédiate dans le monde du travail. Comment réagir ? Que faire ? Quels sont les facteurs de risques ? Quel est le cadre réglementaire et quelles sont les responsabilités de chacun ?

Ce type de formation est utile aux responsables d’entreprise, mais aussi aux professionnels des services de santé au travail.

Les formations sur des addictions spécifiques

Le type de substance ou de pratique provoquant la dépendance chez le patient implique un diagnostic et une prise en charge spécifique. La pathologie évolue avec des particularités et des symptômes uniques.


De nombreuses formations sont proposées en fonction des addictions :

Les moyens pédagogiques

Les formations sont basées sur les études scientifiques existantes et l’analyse des pratiques professionnelles. Les cours sur les conduites addictives proposent un apport théorique important complété par des échanges autour des expériences professionnelles de chacun des stagiaires. Des ateliers pratiques permettent l’analyse de situations réelles.

La durée de la formation

La formation dure en moyenne 14 heures réparties sur 2 journées.

Le tarif d’une formation aux conduites addictives

Le prix d’une formation aux conduites addictives est d’environ 600 € TTC.

Recevez nos meilleurs guides et fiches pratiques !