Formation Défibrillateur | Utilisation, Prix & Guide (2022)

En France, environ 50 000 personnes* sont victimes d’un arrêt cardiaque chaque année et 5 % y survivent. On sait que seule une prise en charge rapide, dans les 5 minutes suivant l’arrêt cardio respiratoire, augmente les chances de survie.

L’accès à un défibrillateur dans l’espace public, dans les entreprises et plus largement dans les établissements recevant du public est une solution pour permettre aux victimes d’attendre l’arrivée des secours dans les meilleures conditions.

Quand et où suivre une formation à l’utilisation d’un défibrillateur ? Qui peut y prétendre ? Dans quelles conditions et à quel tarif ? Ce dossier vous explique tout.

formation utilisation défibrilateur prix

* chiffres communiqués par le Ministère de la santé.

Qu’est-ce qu’un défibrillateur ?

Un défibrillateur cardiaque est un dispositif médical qui permet de réaliser une défibrillation qui envoie un courant électrique au cœur d’une victime d’arrêt cardiaque. L’objectif d’une défibrillation est de rétablir un rythme cardiaque normal.

Un défibrillateur permet d’attendre l’arrivée des équipes de secours. Son utilisation est temporaire : la prise en charge de la victime par des équipes soignantes est indispensable.

Les différents types de défibrillateur cardiaque

Il existe deux grands types de défibrillateurs cardiaques :

  • les défibrillateurs utilisés par les professionnels de santé qui doivent mesurer, analyser la situation et administrer le courant électrique adapté grâce à l’équipement de défibrillation ;
  • et les défibrillateurs utilisables par le grand public.

Les appareils de défibrillation pour le grand public sont aujourd’hui automatisés. On les appelle aussi des défibrillateurs automatisés externes (DAE) ou automated external defibrillators (AED) en anglais. Automatique signifie qu’ils sont conçus pour analyser le rythme cardiaque de la victime et de d’adapter le réglage de l’intensité du choc électrique à administrer.

Il existe plusieurs types de défibrillateur cardiaque automatisés :

  • le défibrillateur entièrement automatique (DEA) qui ne nécessite aucune intervention. L’appareil analyse le rythme cardiaque de la victime et procède à la défibrillation en prévenant les personnes présentes qu’il est impératif de s’en éloigner après la pose des électrodes ;
  • le défibrillateur semi-automatique (DSA) qui communique les données à l’utilisateur qui choisit lui-même le moment de déclencher le choc électrique. Le déclenchement est réalisé en appuyant simplement sur un bouton.

Certains modèles de défibrillateur apportent une assistance à la réanimation cardio-pulmonaire (appelée aussi RCP). Ils guident l’utilisateur grâce à des instructions vocales (notamment pour les compressions et les insufflations). Des modèles perfectionnés peuvent même évaluer l’efficacité des compressions en mesurant leur rythme et leur amplitude.

De quoi est composé un défibrillateur ?

Un défibrillateur cardiaque est généralement mobile afin d’être utilisé dans le plus possible de situations et de lieux différents. Il est constitué de :

  • un bloc électrique
  • des électrodes permettant de transmettre l’influx électrique
  • une batterie

Comment utiliser un défibrillateur cardiaque ?

Les modèles accessibles au grand public sont conçus pour être simples et rapides à utiliser :

  • mettre en marche le défibrillateur ;
  • placer les électrodes ;
  • suivre les instructions données par guidage vocal ;

Les secours doivent impérativement être appelés, par exemple lorsque l’appareil de défibrillation réalise ses analyses et administre le choc électrique.

Qui peut utiliser un défibrillateur ?

Les défibrillateurs cardiaques se choisissent en fonction des personnes amenées à les utiliser. En effet, différents types de personnes sont susceptibles d’y avoir recours en fonction des lieux où ils sont accessibles. Il peut s’agir :

  • D’un professionnel des urgences comme les pompiers, les intervenants du SAMU, etc. Ce type de public utilise le plus souvent un défibrillateur semi-automatique (DSA) afin de gérer lui-même le moment de la délivrance du choc électrique ;
  • D’un non professionnel formé à l’utilisation d’un défibrillateur. Il peut utiliser les deux modèles de défibrillateur (entièrement automatique ou semi-automatique) ;
  • D’un non-professionnel non formé à l’utilisation d’un défibrillateur pour qui d’un défibrillateur entièrement automatisé (DEA) est indispensable.

Quels sont les lieux équipés d’un défibrillateur ?

Aujourd’hui, certains endroits sont équipés d’un défibrillateur automatique ou semi-automatique :

  • Les entreprises
  • Les lieux recevant du public (centres commerciaux, par exemple).
  • Les établissements publics

Certains établissements recevant du public (ERP) sont dans l’obligation de s’équiper d’un dispositif de défibrillation automatique. Cette obligation incombe aux propriétaires des ERP. Il faut savoir que lorsque plusieurs ERP se trouvent sur un même lieu géographique (dans un centre commercial, par exemple), l’installation eut être mutualisée. Néanmoins, il faut pouvoir y accéder en moins de 5 minutes.

Par ailleurs, toute personne est libre de s’équiper d’un DAE.

Les défibrillateurs et la loi

De plus, le décret 2007-705 du 4 mai 2007 autorise toute personne à manipuler et utiliser un défibrillateur automatisé externe pour secourir une personne en arrêt cardiaque. Cette autorisation concerne toute personne, même non médecin ou non formée à l’utilisation d’un défibrillateur.

Néanmoins, les DAE sont soumis à des obligations réglementaires.

Les ERP devant s’équiper

Le Décret n° 2018-1186 du 19 décembre 2018 relatif aux défibrillateurs automatisés externes affirme que les établissements recevant du public (ERP) de catégorie 1 à 4 et certains ERP de catégorie 5 sont dans l'obligation de détenir un défibrillateur automatique externe.

Les ERP sont catégorisés de 1 à 5 selon leur capacité d’accueil :

  • Catégorie 1 : au-dessus de 1 500 personnes ;
  • Catégorie 2 : de 701 à 1 500 personnes ;
  • Catégorie 3 : de 301 à 700 personnes ;
  • Catégorie 4 : jusqu’à 300 personnes ;
  • Catégorie 5 : établissements dont la capacité est inférieure au seuil d’assujettissement.

Pour les entreprises, la capacité d’accueil prise en compte intègre les employés.

Les ERP de catégorie 5 qui ont l’obligation de s’équiper d’un défibrillateur sont les suivants : les structures d’accueil de personnes âgées, les structures pour personnes handicapées, les établissements de soins, les gares, les hôtels restaurants d’altitude, les refuges de montagne, les établissements sportifs clos et couverts, les salles polyvalentes pouvant accueillir même temporairement des activités sportives.

Pour les autres établissements comme les entreprises n’ouvrant pas au public, les défibrillateurs ne sont pas imposés. Néanmoins, les entreprises ont par ailleurs l’obligation d’être équipées de matériel de premier secours. L’employeur peut voir sa responsabilité engagée en cas de décès qui aurait pu être évité avec un défibrillateur cardiaque.

Les obligations liées à DAE

Lorsqu’on installe un DAE dans le cadre d’une activité professionnelle, on devient « exploitant » et on est soumis à des obligations de déclaration, de signalétique et de maintenance.

La déclaration d’installation

Lorsqu’on installe un défibrillateur, il est obligatoire déclarer l’appareil de défibrillation dans la base de données nationales des défibrillateurs automatisés externes. Il suffit de s’inscrire sur Géo’DAE, la base nationale des défibrillateurs. L’objectif est de géolocaliser les DAE pour en améliorer l’accès et favoriser leur maintenance.

Comment localiser un DAE

Pour géolocaliser un DAE, il existe des applications pour smartphones accessibles sur Android et sur iPhone.

Des obligations de signalétique

Depuis l’Arrêté du 29 octobre 2019, il est obligatoire de signaler les éléments suivants :

Dans l’établissement, il faut préciser l’emplacement du DAE et guider l’utilisateur pour qu’il puisse y accéder facilement.

Les coordonnées du responsable, la date de la maintenance à venir, les dates de changement des consommables (gel, électrodes, etc.) doivent être affichées. Il est même obligatoire d’apposer l’étiquette ci-dessous :

Affiche défibrillateur cardiaque

Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/

Des obligations de maintenance

Les défibrillateurs sont soumis à une obligation de maintenance devant être réalisée par des techniciens biomédicaux. Le DAE doit, en effet, être opérationnel à n’importe quel moment. Les consommables doivent également être changés régulièrement.

Voir à ce sujet les recommandations relatives à la maintenance émises par l’Agence nationale du médicament et de sécurité des produits de santé (ANSM).

Pourquoi se former à l’utilisation d’un défibrillateur ?

Les défibrillateurs automatisés externes (DEA) sont des équipements de premiers secours accessibles à tous. Néanmoins, pour être parfaitement efficaces, il est important d’en connaître les principes de fonctionnement et le protocole à respecter.

Avoir ces connaissances permet également d’agir plus rapidement en cas d’intervention. Savoir exactement où placer les électrodes sans attendre les instructions, connaître les différentes étapes à respecter, pouvoir donner les bonnes instructions lors de l’arrivée aux secours permet d’optimiser la prise en charge.

De plus, les formations à l’utilisation des défibrillateurs comprennent également un volet sur les gestes de premiers secours qu’il est utile de connaître de manière complémentaire.

Le plan national de santé publique a deux objectifs au sujet des dispositifs de défibrillation :

  • former 80 % de la population aux gestes de premiers secours ;
  • et améliorer l’accès aux défibrillateurs automatisés externes sur l’ensemble du territoire français.

La formation à l’utilisation des défibrillateurs entre dans cette stratégie de santé publique et vise à contribuer efficacement à prise en charge précoce des arrêts cardio-pulmonaires.

La formation des salariés partant à la retraite

Enfin, depuis le 20 avril 2021 et la parution du décret n° 2021-469, les salariés partant à la retraite peuvent bénéficier d’une formation aux gestes qui sauvent avant leur départ. La formation se déroule sur leur temps de travail et la formation est prise en charge par l’employeur.

À qui est destinée une formation à l’utilisation d’un défibrillateur ?

Le public pouvant utiliser un DAE, donc étant potentiellement amené à manipuler un tel équipement, est large. En cela, le public cible d’une formation à l’utilisation d’un défibrillateur automatique ou semi-automatique est le suivant :

  • les professionnels d’urgence ;
  • le grand public quel qu’il soit, c’est-à-dire toute personne susceptible de porter secours.

Certaines formations dites de sensibilisation à l’utilisation d’un défibrillateur sont accessibles à partir de 10 ans.

Quels sont les objectifs d’une formation à l’utilisation d’un défibrillateur ?

L’objectif d’une formation à l’utilisation d’un défibrillateur est de savoir manipuler et utiliser un DAE rapidement et le plus efficacement possible, tout en maitrisant les gestes de premiers secours et l’appel aux équipes d’intervention d’urgence. Le but est de permettre de réanimer une victime de crise cardiaque.

De manière concrète, une formation défibrillateur cardiaque a pour objectif de :

  • reconnaître un arrêt cardio-respiratoire
  • identifier les secours à prévenir au sein de la structure lorsqu’il s’agit de l’environnement d’un ERP, une entreprise, la voie publique, etc.
  • savoir appeler les secours et leur communiquer les informations utiles
  • assurer sa propre sécurité et celles des personnes présentes
  • utiliser un défibrillateur qu’il s’agisse d’un DEA ou d’un DSA
  • connaître les gestes de premiers secours

Les pré-requis pour suivre une formation à l’utilisation d’un défibrillateur

Aucun prérequis n’est nécessaire pour suivre une formation à l’utilisation d’u défibrillateur automatique. Au contraire, la formation de tous est souhaitée, indistinctement de toute compétence préalable.

Quel est le programme d’une formation utilisation d’un défibrillateur ?

La formation se déroule le plus souvent sur une demi-journée (soit entre 2 et 4 heures). Le programme aborde les sujets suivants :

  • des notions d’anatomie et de physiologie : causes d’un arrêt cardio-respiratoire, fonctions vitales…
  • la réanimation cardio-pulmonaire (RCP)
  • l’identification d’une urgence vitale
  • la position et la surveillance d’une victime : PLS, libération des voies aériennes…
  • la connaissance des moyens d’alerte, les numéros d’urgence
  • le message d’alerte et communication avec les secours : interlocuteurs, éléments de description d’une situation d’urgence…
  • le matériel de défibrillation, son fonctionnement, l’équipement
  • l’utilisation d’un défibrillateur DAE ou DSA : matériel, accessoires, sécurité, mise en œuvre…
  • les cas particuliers
  • les gestes qui sauvent
  • la prévention avec le repérage des situations de danger
  • le dégagement d’urgence

Pour compléter le programme sur l’utilisation d’un défibrillateur, il est possible de suivre les formations aux gestes de premiers secours ouvertes au grand public.

Quelles sont les méthodes pédagogiques utilisées ?

Une formation à l’utilisation de défibrillateur automatique se base sur une partie théorique afin d’acquérir des connaissances indispensables pour la compréhension de la situation d’urgence et de l’état de la victime secourue.

Cette partie théorique est complétée par des exercices pratiques permettant d’anticiper une situation réelle. Du matériel de simulation (des défibrillateurs trainer ou défibrillateurs de formation) est généralement mis à disposition afin d’intégrer les gestes de premiers secours à réaliser. Les différentes situations possibles sont évoquées : les cas où la victime ne répond pas et respire, les cas où elle ne respire pas, etc.

Les encadrants et enseignants sont des professionnels de la sécurité et de l’urgence.

Comment se passe la validation d’une formation à l’utilisation d’un défibrillateur ?

L’évaluation s’effectue au cours de la session de formation grâce aux différentes mises en situation qui sont organisées. L’acquisition des gestes est ainsi testée et validée. La formation débouche sur la délivrance d’une attestation individuelle de suivi.

Une formation à l’utilisation d’un défibrillateur n’est pas diplômante.

Où suivre une formation à l’utilisation d’un défibrillateur ?

De nombreux organismes de formation privée dispensent des formations à l’utilisation de défibrillateur et aux gestes aux premiers secours. Les formations peuvent se dérouler en inter et intra entreprise selon les besoins et les situations.

Certains organismes dispensent des formations en visio à distance, sans mise en pratique.

Combien coûte une formation à l’utilisation d’un défibrillateur ?

Le prix moyen est compris entre 140 € et 200 € en moyenne selon les situations. L’utilisation du CPF permet de financer tout ou partie de la formation.

Une session en intra entreprise et jusqu’à 10 personnes peut coûter jusqu’à 300 € par groupe de 10 à 12 personnes et une formation en inter dans un centre de centre peut coûter 40 € par personne.

D’autres aides financières peuvent être proposées lorsque la formation est proposée par votre entreprise ou votre établissement.

Recevez nos articles, dossiers et fiches pratiques !