Formation Maladie Rénale Chronique | Guide & Programme

Article mis à jour le : 28 avril 2023

En France, environ 3 millions de personnes en France sont atteintes de maladie rénale chronique. Or, les symptômes de cette maladie apparaissent lorsque 80 % des reins sont endommagés. Le dépistage des personnes à risque, le diagnostic et la prise en charge précoce sont essentielles pour ralentir les effets de la maladie.

Suivre une formation maladie rénale chronique permet de mettre à jour ses connaissances sur le sujet afin d’améliorer le parcours de soins des patients.

Néphrologie

La formation Maladie Rénale Chronique EN BREF

  • Public : les professionnels de santé intégrés au parcours de soins des patients atteints : les médecins généralistes, les infirmiers libéraux, les néphrologues, les diététiciens, les endocrinologues, les cardiologues, les gériatres, les psychologues, les assistants sociaux...
  • Durée : de 1 à 2 jours
  • Prix : de 500 à 630 €

Qu’est-ce que la maladie rénale chronique ?

On appelle maladie rénale chronique la perte progressive des fonctions des reins qui se mettent à ne plus filtrer correctement le sang de l’organisme. La maladie évolue lentement, mais de manière irréversible. Les traitements consistent à prendre en charge les facteurs qui peuvent aggraver la maladie.

Lorsque les reins sont en dessous d’un certain seuil de capacité à fonctionner, on parle d’insuffisance rénale chronique. Lorsque la maladie va jusqu’à une perte totale de la fonction rénale, on parle de maladie rénale terminale. Cette situation nécessite une dialyse ou une greffe de rein.

Quelques chiffres

  • En France, près de 10 % de la population est atteinte par une maladie rénale.
  • Chaque année, le nombre de personnes touchées augmente de 6 %.
  • En France, plus de 90 000 personnes en France se trouvaient en insuffisance rénale chronique terminale en 2020.

À qui est destinée une formation maladie rénale chronique ?

La formation sur la maladie rénale chronique permet d’améliorer le diagnostic précoce et la prise en charge. Plusieurs professionnels de santé sont concernés : médecin traitant, néphrologue, endocrinologue, cardiologue, infirmier libéral, gériatre, psychologue, assistant social….

Quels sont les objectifs d’une formation maladie rénale chronique ?

L’augmentation du nombre de personnes atteintes par la maladie rénale chronique vient du manque de dépistage. Former les professionnels de santé concernés permet de lutter contre cette augmentation.

Les objectifs d’une formation rénale chronique visent à :

  • développer le diagnostic précoce de cette maladie silencieuse et souvent sans symptôme dans la première partie de son évolution
  • améliorer la prise en charge

Quel est le programme d’une formation maladie rénale chronique ? 

Les éléments abordés dans le programme d’enseignement de la formation sur la maladie rénale chronique sont les suivants :

  • l’épidémiologie des maladies rénales chroniques en France
  • les facteurs de risques de l’insuffisance rénale chronique (IRC)
  • la prévention
  • le dépistage de la maladie rénale chronique
  • la classification des stades d’évolution de la maladie : stade 1, stade 2
  • les moyens de ralentir la dégradation de la fonction rénale
  • les traitements des complications
  • les signes d’aggravation
  • les traitement de suppléance : la dialyse péritonéale, l’hémofiltration…
  • la transplantation rénale
  • la prise en compte de l’entourage des patients
  • les axes d’amélioration des pratiques professionnelles
  • la parcours de soins
  • le rôle infirmier
  • la diététique et son rôle dans la maladie rénale
  • l’éducation thérapeutique du patient
  • le programme personnalisé de soins
  • la coordination avec les autres professionnels concernés
  • le suivi à domicile des patients insuffisants rénaux
  • les recommandations de la HAS

Quelle est la durée d’une formation maladie rénale chronique ?

La durée d’une formation maladie rénale chronique est de 1 à 2 jours.

Combien coûte une formation maladie rénale chronique ?

Le prix varie de 500 € à 630 € pour deux jours de formation.

Le coût de la formation maladie rénale chronique peut être pris en charge à 100 % dans le cadre du DPC. Il existe aussi d’autres dispositifs comme le FIF PL et le FAF PM pour les professionnels libéraux. Dans cette situation, vous recevez aussi une indemnisation pour les heures de travail non réalisées.

Maladie rénale chronique : les questions fréquentes

Quelles sont les causes d’une maladie rénale chronique ?

Les deux causes principales de cette maladie sont le diabète et l’hypertension artérielle (HTA). Une de ces pathologies est responsable de la maladie rénale chronique dans 50 % des cas. D’autres causes existent : la glomérulonéphrite, le lupus, la polyarthrite rhumatoïde, la polykystose rénale, les pyélonéphrites fréquentes, les maladies cardiovasculaires, etc. L’âge augmente des risques, tout comme les antécédents familiaux.

Comment dépister une maladie chronique rénale ?

Il existe deux examens pour dépister la maladie rénale chronique :

  • un test urinaire qui mesure la protéinurie ou l’albuminurie ;
  • et une prise de sang pour mesurer la créatinine sanguine. Déchet de l’organisme, elle s’accumule dans le sang si les reins la filtre mal.

Quels sont les signes de l'insuffisance rénale chronique ?

Cette maladie reste longtemps sans symptômes. C’est pourquoi une surveillance des facteurs de risques est nécessaire. Certains signes peuvent néanmoins apparaitre : fatigue, pâleur, amaigrissement, troubles digestifs, troubles du sommeil, crampes, démangeaisons, œdèmes…

Quelles sont les conséquences d'une insuffisance rénale chronique ?     

La maladie rénale chronique peut entraîner des complications : ostéoporose, hypertension artérielle, accumulation des déchets dans l’organisme, anémie, dénutrition, fatigue, troubles des règles et de la fonction sexuelle, lésions rénales…

Comment stopper l'insuffisance rénale chronique ?

Le traitement de l’insuffisance rénale chronique consiste à ralentir des facteurs d’aggravation. Le parcours de soins est donc personnalisé et dépend de la situation de chacun : maladie rénale chronique stade 1, maladie rénale chronique stade 2, pathologies en cause, etc.

Il s’agit avant tout de :

  • maîtriser la maladie à l’origine de la maladie rénale afin de ralentir son évolution ;
  • prendre en charge le risque cardiovasculaire ;
  • réduire les symptômes de la maladie ;
  • proposer la dialyse ou/et une greffe de rein.

Concrètement, il faudra contrôle l’hypertension, prendre des mesures diététiques, éviter certains médicaments, avoir une activité physique régulière, arrêter de fumer, perdre du poids…

Quelle est la meilleure boisson pour les reins ?

La meilleure boisson pour les reins est l’eau.

Qu'est-ce qui fatigue les reins ?

Les causes majeures d’une détérioration de la fonction rénale sont dues à l’hypertension artérielle et au diabète.

Quels aliments interdits en cas d'insuffisance rénale ?

Il est conseillé de limiter aliments pour en privilégier d’autres. Par exemple, il vaut mieux éviter les aliments acidifiants (viande, fromage, céréales, œufs) pour favoriser les produits alcalinisants (fruits et légumes), limiter les produits salés, privilégier les protéines végétales plutôt qu’animales, limiter le phosphore, les excès de potassium…

Est-ce que le café est bon pour les reins ?

Les excès de café sont à éviter.

Est-ce que la banane est bonne pour les reins ?

Il est conseillé de limiter les excès de potassium et la banane en détient beaucoup.

Quelle quantité d'eau boire en cas d'insuffisance rénale ?

Il est conseillé de boire entre 1 litre et 1.5 litre d’eau par jour répartie sur l’ensemble de la journée.

Est-ce que le chocolat est bon pour les reins ?

Le chocolat contenant beaucoup de potassium, il vaut mieux maitriser sa consommation.

Quels sont les médicaments toxiques pour les reins ?

Certains médicaments doivent être évités lorsqu’on est atteint de maladie rénale chronique : les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les médicaments effervescents, certains anti-acides et certains laxatifs.

Qu'est-ce qui n'est pas bon pour les reins ?

Les aliments et boissons riches en sel sont à éviter : boissons gazeuses, charcuterie, fromage, conserves, etc.

Comment évolue l'insuffisance rénale chronique ?

L’insuffisance rénale chronique évolue de manière silencieuse et détériore progressivement les fonctions rénales. Les traitements ralentissent son évolution. Elle peut mener à un stade terminal qui nécessite alors un traitement de suppléance (dialyse ou greffe de rein).

Est-ce possible de vivre sans reins ?       

Vivre avec un seul rein ne pose aucun problème. Vivre sans aucun rein nécessite dialyse ou/et greffe.

Pour aller plus loin

Guide du parcours de soins – Maladie rénale chronique de l’adulte (MRC) Recommandations de la HAS. Juillet 2021.

Recevez nos articles, dossiers et fiches pratiques !

Trouvez les meilleures formations AFGSU & Premiers secours obligatoires