Formation Téléconsultation et Télésoin | Info & Tarif (2024)

Article mis à jour le : 5 janvier 2024

Le développement des nouvelles technologies permet aujourd’hui d’utiliser de nouveaux moyens de communication dans le domaine de la santé. Le contexte sanitaire lié à la Covid-19 a rendu nécessaire l’accélération de l’utilisation des téléconsultations dans les pratiques médicales quotidiennes, notamment pour les médecins en cabinet médical. C’est aussi un moyen de lutter contre la désertification médicale des territoires.

Les téléconsultations permettent d’améliorer la coordination entre les professionnels de la chaîne de soins.

téléconsultation télésoin explication

Téléconsultation, télésoin, télémédecine : qu’est-ce que c’est ?

La télésanté est l’ensemble des activités médicales réalisées à distance grâce aux outils numériques entre un patient et des professionnels de santé. Il peut s’agir de consultation ou de soins. La télésanté regroupe la télémédecine et le télésoin.

La télémédecine correspond aux activités exercées à distance par un professionnel de santé. Il existe 5 types d’actes de télémédecine :

  • la téléconsultation
    Il s'agit d'est une consultation réalisée à distance grâce aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, entre un professionnel de santé et un patient. Elle est définie dans l’article L.6316-1 du Code de la Santé Publique comme « une forme de pratique médicale à distance utilisant les technologies de l'information et de la communication ». La téléconsultation s’appelle aussi consultation à distance ou consultation en ligne.
  • la téléexpertise
    Elle permet à un professionnel de santé de solliciter l’avis d’autres professionnels de santé à distance.
  • la télésurveillance
    Elle repose sur l’utilisation d’un dispositif médical numérique qui permet au professionnel de santé de recueillir et d’analyser des données provenant directement du patient dans son environnement de vie.
  • la téléassistance
    Elle permet à un professionnel de santé d’assister un confrère dans la réalisation d’un acte.
  • la régulation médicale
    Il s’agit de l’activité des SAMU et centres 15 qui apportent des réponses médicales à distance et orientent les patients.

Le télésoin correspond aux activités réalisées à distance par un pharmacien ou un auxiliaire médical.

Pourquoi faire une consultation à distance ?

La téléconsultation est un moyen supplémentaire de faciliter l’accès aux soins, en ces temps où la manque de professionnels de santé vient à manquer dans certaines zones du territoire. Les patients rencontrant des difficultés à se déplacer ou habitant dans des déserts médicaux peuvent ainsi bénéficier de consultations médicales.

Le suivi des maladies chroniques peut ainsi être plus facilement géré. La consultation à distance est ainsi une mesure qui participe à l’amélioration de la qualité des soins.

La consultation en ligne permet de combattre le renoncement aux soins d’une partie de la population. De plus, elle permettre de lutter efficacement contre les délais de plus en plus pour obtenir un rendez-vous notamment avec certains spécialistes. La téléconsultation permet de réduire les délais.

Les raisons de mettre en place une téléconsultation ou un télésoin sont donc diverses :

  • éviter aux patients de se déplacer ;
  • limiter la transmission de virus et bactéries, notamment en période d’épidémie ;
  • permettre aux patients de consulter rapidement.

Malgré tout, il est impératif que la situation médicale du patient permette ce type de consultation à distance.

Qui est habilité à faire une consultation en ligne ?

Les téléconsultations des médecins généralistes et spécialistes ainsi que des sages-femmes sont les seules consultations à distance à être prises en charge par l’Assurance Maladie.

Comment faire une téléconsultation médicale ?

La Haute Autorité de Santé (HAS) a conçu un guide des bonnes pratiques destiné aux professionnels afin d’assurer la qualité et l’évaluation des téléconsultations et de téléexpertise. Un document court résume ces directives.

Pour les patients, un document d’information est disponible pour comprendre comment se déroule une téléconsultation.

Qui peut bénéficier d’une téléconsultation ?

Tous les patients, quels que soient leur âge et leur pathologie, peuvent bénéficier d’une téléconsultation à condition qu’elle respecte un parcours de soin cohérent (le médecin traitant doit être consulté avant un spécialiste, par exemple). La téléconsultation doit également s’inscrire dans un suivi médical de qualité : pour un suivi régulier en alternance avec une consultation en présentiel, par exemple.

Néanmoins, il revient au médecin de prendre la décision et de juger de la pertinence d’une téléconsultation en remplacement d’une consultation en présentiel.

Qui peut proposer des téléconsultations et des télésoins ?

Depuis 2018, tous les médecins de toutes les spécialités et situés sur l’ensemble du territoire français peuvent proposer des téléconsultations.

Tous les auxiliaires médicaux (infirmiers, kinésithérapeutes, orthophonistes, ergothérapeutes, etc…) peuvent prendre en charge un télésoin.

Comment se déroule une téléconsultation ?

En tant que médecin, vous avez choisi une plateforme sécurisée habilitée à organiser des téléconsultations. Le patient a pris rendez-vous sur un site interne ou une application.

Le patient reçoit un mail ou un SMS pour se connecter à la plateforme choisie par le professionnel de santé. Il peut utiliser un ordinateur, une tablette ou un smartphone obligatoirement équipé d’une caméra et d’un micro. Il doit aussi pouvoir utiliser une connexion internet fiable et de qualité.

Le patient doit s’isoler dans un lieu tranquille pour être au calme et faire en sorte que la consultation se déroule dans les meilleures conditions possibles.

Une téléconsultation se déroule de la même manière qu’une consultation physique et elle impose la même rigueur dans la pratique médicale (qualité des soins, conseils, etc.). À l’issue de la consultation, le médecin peut faire sa prescription qui sera transmise au patient de manière sécurisée.

Le médecin rédige son compte rendu pour qu’il soit intégré au dossier du patient et transmis éventuellement à son médecin traitant dans le cas d’une consultation spécialisée.

À noter que vous pouvez suspendre la téléconsultation à tout moment si vous le jugez nécessaire et il en est de même pour le patient.

Le patient peut se faire accompagner lors de sa consultation :

  • Par un proche
  • Un infirmier qui doit avoir un acte de télésoins
  • Un pharmacien qui doit avoir un acte forfaitaire

Dans certaines circonstances, une consultation par téléphone est autorisée lorsque les patients n’ont pas d’accès à une connexion internet ou qui ne dispose pas d’un poste terminal. C’est toléré uniquement lorsque le patient a plus de 70 ans, qu’il est atteint d’une grave affection ou qu’il s’agit d’une femme enceinte.

Quelles sont les contraintes d’une téléconsultation en médecine ?

Il est essentiel d’obtenir le consentement du patient avant d’accepter une téléconsultation. Le consentement peut se recueillir oralement, par écrit ou par une confirmation lors de l’accès à la plateforme numérique. Cette dernière solution est la plus utilisée.

Une ordonnance peut-elle être délivrée avec une téléconsultation ?

Un médecin peut tout à fait délivrer une ordonnance numérique. Cette méthode de prescription est efficace contre les falsifications et permet aux pharmaciens de gagner du temps.

La seule différence avec une ordonnance délivrée lors d’une consultation physique est que l’ordonnance numérique est transmise au patient par voie postale, par mail ou par messagerie sécurisée.

Quel est le tarif d’une téléconsultation ?

Le tarif d’une téléconsultation de médecine générale est identique à celui d’une consultation physique : entre 23 € et 58.50 € selon la spécialité et le secteur du médecin.

Le règlement d’une téléconsultation peut s’effectuer en ligne, par virement bancaire, par chèque. Le tiers payant peut appliquer dans les mêmes conditions que pour une consultation en cabinet.

Comment facturer une téléconsultation ?

Pour la rémunération du médecin, la nomenclature générale des actes professionnels (NGAP) mentionne deux actes de téléconsultation : TCG et TC.

La convention nationale des infirmières et infirmiers libéraux prévoit 3 actes liés à l’assistance de téléconsultation infirmier : TLL (accompagnement seul dans un lieu dédié), TLD (accompagnement seul à domicile) et TLS (accompagnement au cours d’un soin infirmier).

Une téléconsultation est-elle remboursée ?

Une téléconsultation est prise en charge par l’Assurance Maladie si elle est réalisée par un médecin ou une sage-femme et qu’elle respecte les critères suivants :

  • La téléconsultation doit être réalisée en vidéotransmission sécurisée
  • Elle donne lieu à un compte rendu écrit au dossier du patient
  • La téléconsultation s’inscrit dans le parcours de soin coordonné et le patient est adressé par le médecin traitant, sauf dans le cas
    - des spécialistes en accès direct (gynécologue, ophtalmologue, psychiatre, pédiatre, stomatologue, chirurgien oral ou maxillo-facial)
    - de l’absence de médecin traitant
    - d’indisponibilité du médecin
    - de situation d’urgence
    - de détention en prison
    - de patients en EHPAD ou établissement spécialisé
  • Le suivi du patient alterne des consultations physiques et des consultations à distance
  • Le médecin doit être à proximité du domicile du patient (on parle alors de « territorialité »), sauf exception.

Quel est le remboursement d’une téléconsultation ?

Lorsque les conditions sont réunies, les modalités de remboursement pour le patient sont identiques à celles d’une consultation classique, c’est-à-dire une prise en charge à 70 % par l’Assurance Maladie, les 30 % restants étant à la charge du patient.

Un médecin ne peut pas réaliser plus de 20 % de son chiffre d’affaires en pratiquant la télémédecine.

L’Ordre des médecins a élaboré une Charte de bonnes pratiques de la téléconsultation.

Quelles sont les plateformes de téléconsultation existantes ?

Les médecins doivent s’équiper d’un moyen sécurisé permettant une vidéotransmission de la consultation. Plusieurs plateformes permettent les téléconsultations et télésoins.

Qare

Qare est un service assurant la mise en relation par vidéo du médecin avec ses patients. Cette société existe depuis 2017 et a été la première à se lancer sur le marché des téléconsultations médicales.

Avec Qare, il est possible de consulter des médecins dans plus de 50 spécialités médicales. Les professionnels utilisant Qare sont tous formés à son utilisation. La plateforme est active tous le sjours de 6 h à 23 h via le site web de Qare ou son application.

Doctolib

Doctolib est connu pour son activité de prise de rendez-vous en ligne depuis 2013. Il dispose d’une grande visibilité et il est aujourd’hui incontournable pour les praticiens. Doctolib propose un service de téléconsultation depuis 2019.

Des médecins de toutes les spécialités médicales utilisent Doctolib et proposent des téléconsultations via la plateforme web ou l’application Doctolib. Les services sont est accessibles pour les professionnels de santé à partir de 129 € par mois par abonnement.

Maiia

Maiia est une solution web proposant une prise de rendez-vous en ligne associé à un service de téléconsultation. La plateforme Maiia est utilisée par des médecins généralistes et spécialistes. Elle est accessible pour les professionnels de santé avec un abonnement de 69 € par mois.

D’autres plateformes existent telles que Hellocare, Livi, Medaviz…

Pourquoi se former à la téléconsultation et au télésoin ?

La téléconsultation et le télésoin sont entrés dans les pratiques courantes de la médecine, encouragés par l’actualité sanitaire liée au Covid-19 ainsi que par une évolution des pratiques due aux difficultés d’accès de certains territoires à une offre de soin complète.

Un professionnel de santé doit nécessairement suivre une formation pour savoir mener une consultation à distance. En effet, les particularités de l’examen clinique à distance s’ajoutent à l’apprentissage du matériel et des équipements de communication à distance.

Quelles sont les formations à la téléconsultation et aux télésoins ?

Les formations sont prodiguées par des organismes de formation habilités qui proposent des cursus souvent conçus selon le profil des professionnels de santé : médecins généraliste, infirmiers, etc. Les formations sont adaptées à l’exercice quotidien

Il s’agit de formations continues courtes en e-learning ou en présentiel selon les organismes.

Quels sont les objectifs d’une formation téléconsultation et télésoin ?

Se former à la téléconsultation et au télésoin permet aux professionnels de santé (médecins et auxiliaires médicaux) de :

  • Comprendre les différents types d’activités médicales à distance : télésoin, téléconsultation, téléexpertise, télémédecine, etc.
  • Faire évoluer ses pratiques et les adapter aux besoins émergents
  • Acquérir les bonnes pratiques pour mener une téléconsultation ou un télésoin.
  • Être sensibilisé à la législation et à la déontologie dans un cadre d’échange à distance
  • S’approprier l’usage de la téléconsultation ou du télésoins
  • Participer à la qualité et la sécurité des parcours de soins
  • Améliorer la coordination entre professionnels de santé en utilisant les outils numériques à disposition
  • Respecter les recommandations de bonne pratique en matière de télémédecine
  • Savoir utiliser les équipements techniques pour mener une téléconsultation ou un télésoin.
  • Assurer la transmission sécurisée des informations aux patients

Quelle est la durée d’une formation ?

Une formation téléconsultation et télésoin a une durée moyenne de 2 à 3 jours en présentiel.

Quel est le prix d’une formation téléconsultation et télésoin ?

Les formations en téléconsultation et télésoin ont un prix moyen constaté à partir de 750 €. Le financement peut être pris en charge dans le cadre du développement professionnel continu (DPC).

Nos autres formations pratiques :

Pour aller plus loin

  • Vous voulez sauver des vies via des formations sur-mesure ?
  • Vous voulez former votre personnel aux gestes qui sauvent ?
  • Besoin d'un audit de formation, d'un accompagnement personnalisé ou d'une aide spécifique ?