Gériatre – Gérontologue | Métier, salaire et formation

Article mis à jour le : 21 décembre 2023

La population française vieillit et son espérance de vie augmente. Avec environ 14 millions de personnes de 65 ans et plus, elle fait d’ailleurs partie des plus âgées au monde !

Dans ce contexte, le maintien en bonne santé et l’amélioration de la qualité de vie des personnes âgées est un défi majeur pour notre système de santé. Or le médecin gériatre est au cœur du dispositif de prise en charge globale des séniors.

Si l’exercice d’une spécialité récente, humainement enrichissante et en plein essor vous intéresse, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le métier de gériatre. Quel est son rôle exact ? Quelles sont ses possibilités d’évolution, les compétences requises et la formation nécessaire pour devenir médecin gériatre ?

Gériatre métier formation

Le métier de gériatre en France

Qu’est-ce qu’un gériatre ?

Le gériatre est un médecin spécialisé dans la prise en charge spécifique de la personne âgée. Après avoir posé un diagnostic, il propose des soins de rééducation, de réadaptation, des traitements symptomatiques, curatifs ou palliatifs, à des personnes âgées.

Quel est le rôle d'un gériatre ?

Le médecin gériatre est considéré comme étant le médecin généraliste des personnes âgées. Comme lui, il propose une approche globale des pathologies en abordant tous les aspects (somatiques, psychologiques, sociaux, environnementaux…) pour accompagner au mieux les personnes dans leur vieillissement.

Ses connaissances médicales sont précises et étendues, car il doit souvent prendre en charge des cas complexes (coexistence de plusieurs pathologies chroniques, comorbidités…).

Les affections les plus fréquemment prises en charge par les gériatres sont :

  • Maladies neurologiques (démence sénile, maladie de Parkinson…)
  • Pathologies cardiovasculaires (hypertension, insuffisance cardiaque…)
  • Pathologies endocriniennes et métaboliques (diabète, dénutrition…)
  • Maladies infectieuses (sepsis…)
  • Maladies urologiques (insuffisance rénale, incontinence urinaire…)
  • Maladies psychiatriques (dépression…)

Le gériatre est également un médecin référent pour les personnes âgées. Il travaille en équipe et coordonne les soins avec les autres professionnels de santé (médecins spécialistes, kinésithérapeutes, orthoptistes, diététiciens, neuropsychologues, médecins rééducateurs…).

Quelles sont les principales missions d’un gériatre ?

Diagnostic & évaluation gériatrique

  • Effectuer une anamnèse complète et des tests
  • Prescrire des analyses et des examens complémentaires si besoin
  • Évaluer l’état général du patient, la gravité et le stade de sa maladie, de ses troubles ou handicaps
  • Évaluer les besoins des personnes âgées
  • Établir un bilan gériatrique global (évaluation de l'autonomie, de l'équilibre, de la nutrition, du capital osseux, de la mémoire, des traitements en cours, de l'environnement psycho-socio-familial…)

Traitements et thérapeutiques

  • Déterminer le traitement le mieux adapté pour soulager les souffrances des personnes âgées ou pour améliorer leur bien-être
  • Proposer une stratégie de prise en charge en tenant compte de la situation familiale et psychologique
  • Surveiller l’évolution de la maladie et l’état de la personne âgée
  • Contrôler l’efficacité d’un traitement et ajuster les thérapeutiques
  • Maintenir ou améliorer l’autonomie fonctionnelle de la personne âgée
  • Participer aux soins palliatifs

Pédagogie/communication

  • Rassurer le patient et prodiguer des conseils pour réduire les risques
  • Dispenser l’éducation thérapeutique auprès des patients et des familles
  • Sensibiliser le personnel soignant non spécialisé aux spécificités gériatriques
  • Développer la connaissance des bonnes pratiques gériatriques

Travail en équipe

  • Travailler en interdisciplinarité avec d’autres professionnels de santé
  • Participer aux RCP (réunions de concertation pluridisciplinaires)
  • Mettre en place et coordonner les soins autour du patient et être en lien régulier avec les différents acteurs participant à sa prise en charge (rééducation, réadaptation, traitements symptomatiques, curatifs, palliatifs…)
  • Participer à l’organisation du soutien au domicile

Quand peut-on consulter un gériatre ?

En cas de troubles ou de maladies liés à la vieillesse ou survenant plus fréquemment avec l’âge : perte d’équilibre, chute, surdité, pertes de mémoire, maladies cardiovasculaires ou neurologiques, troubles respiratoires, perte d’appétit, incontinence urinaire, insomnie, dépression, etc.

Les personnes âgées peuvent aussi être adressées par leur médecin traitant dans le cadre d’un bilan gériatrique complet.

Quelle est la différence entre un gériatre et un gérontologue ?

Le gériatre est un médecin spécialisé dans le diagnostic et le traitement des problèmes de santé spécifiques aux personnes âgées. Le gérontologue est quant à lui spécialisé dans l’étude du vieillissement de la population et de ses causes. Il n’est pas forcément médecin.

Si en théorie, gériatre et le gérontologue exercent des activités complémentaires, dans la pratique, les deux dénominations s’utilisent pour qualifier le médecin spécialiste des personnes âgées !

L’âge à partir duquel on considère qu’une personne est âgée varie selon les points de vue. Tantôt considéré comme étant l’âge du départ à la retraite ou celui ou la santé se dégrade durablement, il est fixé à 60 ans par l’OMS, à 70 ans, voire 75 ans dans le secteur social.

Pour les gériatres et les gérontologues, les personnes âgées sont définies comme ayant 75 ans et plus. Cependant, avec l’allongement de l’espérance de vie, la proportion des plus de 85 ans qu’ils prennent en charge est de plus en plus importante.

Quelles sont les qualités nécessaires pour un gériatre ?

Le médecin gériatre possède un savoir-faire, mais aussi un savoir-être dans beaucoup de domaines. Il doit ainsi faire preuve de qualités telles que :

  • Sens des responsabilités
  • Grande capacité d’écoute et patience
  • Empathie
  • Résistance psychologique
  • Sens de la communication et diplomatie
  • Faculté de travailler en équipe et compétence managériales

Où travaillent les gériatres ?

Les médecins gériatres exercent principalement dans des établissements de santé (services de gériatrie de centres hospitaliers et hospitalo-universitaires, notamment) ou dans des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Environ 10 % d’entre eux travaillent dans un autre type de structure (établissement privé, cabinet libéral).

Les principaux services gériatriques hospitaliers dans lesquels ils interviennent sont :

  • Hôpitaux de jour
  • Soins de suite et de réadaptation (SSR)
  • Unités de soins de longue durée (USLD)
  • Équipes mobiles de gériatrie
  • Services d’admission et urgences
  • Services de médecine aigüe gériatrique

Les chiffres clés de la profession de neurologie

  • L’espérance de vie des Français est de 78,4 ans pour les hommes et 84,8 ans pour les femmes.
  • En 2022, 2 418 gériatres exercent en France. Leur densité est très variable selon les régions, de 16 à 54 gériatres pour 100 000 adultes de 75 ans ou plus.
  • L’âge moyen des médecins gériatres est de 51 ans.
  • Les femmes représentent 60 % des gériatres.
  • Environ 75 % des gériatres sont salariés, 3 % exercent en libéral et 25 % ont une activité mixte.

Quel est le salaire des gériatres ?

Le salaire moyen d’un médecin gériatre dépend du lieu où il travaille et de son mode d’exercice.

Les gériatres qui dépendent de la Fonction publique ont une rémunération fixée par une grille indiciaire définie par l’État. En fonction de leur échelon, cette rémunération varie entre 4 500 € et 9 200 € bruts par mois, hors primes et indemnités.

Dans le secteur privé et lorsqu’ils exercent à leur propre compte, les gériatres peuvent gagner plus de 10 000 € bruts mensuels.

La formation pour devenir gériatre

Devenir médecin gériatre nécessite 10 années d’études en faculté de médecine.

Quel diplôme faut-il pour exercer en tant que gériatre ?

Pour exercer en France en tant que gériatre, il faut être titulaire d’un diplôme d’études spécialisées (DES) de gériatrie.

Quelles études faut-il suivre pour devenir gériatre ?

La gériatrie est une discipline récente. Elle est reconnue comme une spécialité médicale à part entière depuis 2004.

Pour devenir médecin gériatre, l’étudiant doit :

  • obtenir un baccalauréat (scientifique de préférence) ;
  • suivre un tronc commun de 6 années d’études de médecine comprenant un 1er cycle, pour acquérir les bases médicales et un 2e cycle, pour approfondir les connaissances ;
  • se spécialiser en gériatrie durant son internat (3e cycle des études médecine).

INFO : Depuis la rentrée 2021, les bacheliers ont le choix entre deux voies distinctes pour accéder aux études de médecine : le PASS (Parcours Accès Santé Spécifique) ou la LAS (Licence Accès Santé).

Quel est le programme du DES de gériatrie ?

Le DES de gériatrie a été créé en 2017 et dure 4 ans. Il comprend des cours théoriques et des stages pratiques pendant lesquels l’interne va acquérir une vision globale des différents aspects de son futur métier.

Les enseignements comprennent du e-learning, des séminaires, des exercices de simulation et des mises en situation sur les thématiques suivantes :

  • Les principales données épidémiologiques, démographiques, d’économie de santé des maladies associées à l’âge ;
  • Physiologie et physiopathologie, étiologie, diagnostic, prise en charge thérapeutique et prévention des maladies les plus fréquentes liées à l’âge ;
  • L’organisation des soins (soins palliatifs gériatriques / SSR / filière gérontologique…) et son utilisation adaptée.

La formation pratique se fait sous la forme de stages semestriels à réaliser dans des services agréés (au moins 3 dans des CHU). L’internat de gériatrie comprend 3 phases :

Phase socle (1 an) :

  • 1 stage obligatoire en court séjour gériatrique
  • 1 stage en médecine d’urgence, médecine interne, cardiologie, pneumologie, neurologie ou rhumatologie

Phase d’approfondissement (2 ans)

  • 1 stage obligatoire en court séjour gériatrique
  • 1 stage obligatoire en soins de suite et de réadaptation (SSR) gériatrique
  • 2 stages libres, de préférence en médecine d’urgence, médecine interne, cardiologie, pneumologie, neurologie, rhumatologie ou oncologie

Phase de consolidation (1 an)

  • 1 stage de 1 an ou 2 stages de 6 mois (dans un service hospitalier, en ambulatoire ou en stage mixte)

Le programme détaillé des enseignements, la durée et la nature des stages à accomplir, les compétences spécifiques à acquérir, ainsi que les modalités d’évaluation des connaissances sont consultables sur la maquette du DES de gériatrie.

Bon à savoir : Pour compléter leur formation et en fonction des besoins de santé, les internes en gériatrie peuvent suivre une formation spécialisée transversale (FST) d’une durée de 1 an (la durée de l’internat passe alors à 5 ans)

  • FST Douleur
  • FST Sommeil
  • FST Pharmacologie médicale/thérapeutique
  • FST Soins palliatifs
  • FST Nutrition appliquée

Quelles sont les facultés de médecine qui proposent le DES de gériatrie ?

Les gériatres sont formés dans des unités de formation et de recherche (UFR) associées à des centres hospitalo-universitaires (CHU).

La liste des villes et des CHU proposant une formation en gériatrie est consultable sur le site de l’Association de Jeunes Gériatres (AJG).

3 idées de livres à lire lorsqu’on veut devenir gériatre

  • Référentiel Collège de gériatrie R2C par Collège national des enseignants en gériatrie. Éditions Elsevier-Masson. 5e édition. Novembre 2021.
  • Fiches Gériatrie par Collège national des enseignants en gériatrie. Éditions Elsevier Masson. Novembre 2021.
  • ECN Intensif Gériatrie par Clémence Boully, Collège National des Enseignants de Gériatrie (CNEG). Elsevier-Masson. Mars 2019.

Quel est le prix d’une formation de gériatre ?

Selon les associations d’étudiants en médecine, le coût moyen d’une année d’études en faculté de médecine dépasse largement les 10 000 €. Il comprend :

  • Les droits d’inscription universitaire (entre 170 € pour le DFGSM et 502 € pour le DES)
  • La contribution de vie étudiante et de campus (CVEV) qui s’élève à 95 €
  • Le matériel pédagogique (livres et référentiels…)
  • L’inscription à des prépas privées non-obligatoire mais très onéreuse (environ 4 000 € en Province et 7 000 €/an en Île-de-France)
  • Les loyers et les frais de vie courante (transport, repas, forfait internet/téléphone…)

Selon leur situation, les étudiants peuvent bénéficier de différentes aides pour financer leurs études en gériatrie :

  • Bourse sur critères sociaux (BCS)
  • Aide au mérite pour les étudiants ayant obtenu une mention très bien au baccalauréat
  • Aide personnalisée au logement (APL)
  • Aide à la mobilité
  • Un prêt bancaire garanti par l’État.

Le statut d’interne en médecine donne droit à une rémunération. Les montants de cette rémunération ainsi que ceux des différents émoluments pouvant être perçus (gardes, astreintes, indemnités) sont fixés par l’arrêté ministériel du 8 juillet 2022.

Spécialisations et évolutions de carrière du médecin gériatre

Les domaines d’application de la gériatrie sont nombreux, avec notamment l’onco-gériatrie, l’ortho-gériatrie, la cardio-gériatrie ou encore la neuro-gériatrie.

Certains gériatres se spécialisent ainsi dans un domaine d’activités, un type de soins ou un type de patients (patients Alzheimer…) afin d’enrichir leur pratique professionnelle et perfectionner leur approche avec les patients.

D’autres gériatres font le choix d’acquérir de nouvelles compétences pour évoluer dans leur profession vers un poste à responsabilités (chef d’équipe, responsable de service…), pour changer d’environnement professionnel (hôpitaux, EHPAD, libéral…) ou pour se

L’offre de formations médicales complémentaires dans le domaine de la gériatrie est vaste et variée : formations en distanciel ou en présentiel, formations diplômantes (DU et DIU), formations courtes, webinaires, ateliers et séminaires organisés en marge de congrès de spécialistes, etc.

Exemples de formations disponibles pour les médecins gériatres :

  • DU Cardiologie appliquée à la gériatrie
  • DU Cancérologie du sujet âgé
  • DIU Néphro-gériatrie
  • DIU Médecine du sommeil appliquée à la gérontologie
  • DIU Infectiologie du sujet âgé
  • DU Éducation thérapeutique en gériatrie
  • DIU Gérontopsychiatrie et psychopathologie du Vieillissement
  • Optimisation de la pharmacothérapie de l'HTA chez la personne âgée
  • Les plaies chroniques de la personne âgée
  • Prévention de la chute et de la chute grave du sujet âgé : des données scientifiques à la mise en pratique

Le quotidien d’un gériatre

La gériatrie est une discipline médicale récente de plus en plus reconnue et valorisée dans nos sociétés vieillissantes.

Les avantages du métier de gériatre

Le fait de travailler avec des personnes avancées en âge avec une expérience de vie importante est humainement très enrichissant. Selon l’Association des jeunes gériatres, c’est la principale raison qui motive le choix des internes pour cette spécialité.

Le métier de gériatre présente de multiples facettes avec des situations diagnostiques et thérapeutiques variées et souvent complexes. Il n’y a pas de routine, les journées ne se ressemblent jamais.

La prise en charge d’un patient est globale et personnalisée. Elle nécessite de la rigueur, du bon sens et de travailler en étroite relation avec d’autres professionnels de santé. Près de 85 % des internes en gériatrie apprécient le travail en équipe multidisciplinaire inhérent à la discipline.

Enfin, la gériatrie est une discipline en plein développement, qui offre de belles perspectives de recherche et de carrières.

Les difficultés de la profession

La gériatrie est une discipline chronophage car les consultations durent fréquemment plus d’une heure, en particulier lorsqu’elle est exercée en libéral.

Avec le vieillissement de la population, les gériatres s’occupent de personnes de plus en plus âgées, souvent polyhandicapées ou dépendantes et sont fréquemment confrontés aux situations de fin de vie.

Le métier vu de l'intérieur

Groupes et sociétés savantes pour les gériatres

  • AJG - Association des jeunes gériatres
    Association loi 1901 créée en 2001 pour promouvoir la profession et favoriser les échanges entre les jeunes gériatres.
    99, Bd Auguste Blanqui -75013 Paris
    Site web : https://www.assojeunesgeriatres.fr/
  • SFGG - Société française de gériatrie et de gérontologie
    Association loi 1901 créée en 2001 pour promouvoir la profession et favoriser les échanges entre les jeunes gériatres.
    11, rue Mermoz -75008 Paris
    Site we : https://sfgg.org/
  • ANAIG - Association Nationale des Internes de Gériatrie
    L’ANAIG a pour but de rassembler et de représenter l’ensemble des internes en DES de Gériatrie au niveau des instances nationales.
    Pavillon Bottard - Centre de Gériatrie - 47, boulevard de l’Hôpital - 75013 Paris
    Site web : https://anaiggeriatrie.wordpress.com/
  • Conseil National Professionnel de gériatrie
    Le CNP de gériatrie représente toutes les composantes (sociétés savantes, syndicats, collèges universitaires…) de la spécialité.
    Site web : https://www.cnpgeriatrie.fr/
  • Vous voulez sauver des vies via des formations sur-mesure ?
  • Vous voulez former votre personnel aux gestes qui sauvent ?
  • Besoin d'un audit de formation, d'un accompagnement personnalisé ou d'une aide spécifique ?

Trouvez les meilleures formations AFGSU & Premiers secours obligatoires