Infirmier : métier, études, pratique, salaire, formation

Bien connu du grand public, l'infirmier a un rôle essentiel dans la chaîne de soins. Qu'il exerce en libéral ou à l'hôpital, l'infirmier est au plus près des patients et dispense des soins préventifs, curatifs ou palliatifs. Les responsabilités sont importantes.

Comment devenir infirmier ? Quel est le salaire d'une infirmière ? Comment se passe le quotidien ? Quels sont les avantages et les inconvénients de cette profession ?

Ce dossier fait le tour de tout ce qu'il faut savoir pour devenir infirmier.

infirmier métier

Le métier d'infirmière en France

L'infirmier dispense des soins destinés à maintenir les patients en bonne santé ou à les soigner dans le cadre d'une pathologie ou d'un traumatisme. L'infirmière est en collaboration directe et étroite avec le médecin.

L'article L. 4311-1 du Code de la santé publique définit l'infirmier comme :

"toute personne qui donne habituellement des soins infirmiers sur prescription ou conseil médical, ou en application du rôle propre qui lui est dévolu."

En quoi consiste le travail d'infirmière ?

L'infirmière est un maillon essentiel, car elle est le lien entre le médecin et le patient. Elle est responsable des soins qui lui sont prodigués, ce qui signifie une large surveillance et une collaboration étroite avec tous les intervenants.

Elle assure les soins au patient dans le respect des règles et actes professionnels du Code de la Santé Publique.

Quelles sont les missions d'un infirmier ?

Mise en œuvre de traitements

  • Application de prescription
  • Surveillance des malades
  • Dispensation de soins de manière autonome
  • Gestes techniques : pose de perfusion, piqûre, prise de sang, pansements
  • Distribution et administration de médicaments

Surveillance des patients

  • Évaluation de l'état de santé
  • Surveillance de l'état clinique et psychologique
  • Suivi des effets d'un traitement
  • Surveillance de l'évolution d'une maladie

Communication et administration

  • Suivi et transmission des dossiers médicaux
  • Tenue du cahier de soins
  • Organisation du travail des aides-soignants
  • Dialogue avec le patient
  • Échange avec la famille du patient
  • Communication avec les autres professionnels de santé : médecin et aide-soignant
  • Lien entre le malade et les services hospitaliers (feuilles de soins, documents d'entrée, de sortie, etc.)
  • Suivi du stock de médicaments
  • Gestion du matériel de soins

Quel est le rôle d'un infirmier ?

L'article R4311-2 du Code de la santé publique définit comme suit le rôle de l'infirmier :

"1° De protéger, maintenir, restaurer et promouvoir la santé physique et mentale des personnes ou l'autonomie de leurs fonctions vitales physiques et psychiques en vue de favoriser leur maintien, leur insertion ou leur réinsertion dans leur cadre de vie familial ou social ;
2° De concourir à la mise en place de méthodes et au recueil des informations utiles aux autres professionnels, et notamment aux médecins pour poser leur diagnostic et évaluer l'effet de leurs prescriptions ;
3° De participer à l'évaluation du degré de dépendance des personnes ;
4° De contribuer à la mise en oeuvre des traitements en participant à la surveillance clinique et à l'application des prescriptions médicales contenues, le cas échéant, dans des protocoles établis à l'initiative du ou des médecins prescripteurs ;
5° De participer à la prévention, à l'évaluation et au soulagement de la douleur et de la détresse physique et psychique des personnes, particulièrement en fin de vie au moyen des soins palliatifs, et d'accompagner, en tant que de besoin, leur entourage."

Quel profil faut-il avoir pour être infirmier ?

Pour exercer la profession d'infirmier, il faut impérativement être rigoureux et minutieux et savoir être concentré, vigilant et attentif. Les gestes techniques sont une composante essentielle de l'activité des infirmiers : il est important de pouvoir les maîtriser. La technicité ne doit pas faire peur quand on souhaite devenir infirmier.

Un infirmier doit être doté d'une résistance physique et nerveuse importante.

Le contact important avec les patients implique également un sens de la psychologie développé : savoir écouter, être dans la bienveillance et le conseil pour veiller au bien-être de chacun.

Les contacts avec d'autres professionnels de santé impliquent également d'être capable de travailler en équipe tout en étant parfaitement autonome dans ses pratiques.

Où travaille un infirmier ?

L'infirmier peut travailler dans de nombreux environnements :

  • service de soins dans un hôpital, une clinique, un centre de rééducation, etc.
  • EHPAD
  • service de maintien à domicile
  • en cabinet libéral (après 24 mois d'exercice en services de soins)
    dans ce cas, il officie au cabinet ou au domicile des patients.
  • établissements scolaires pour des actions de prévention et de suivi
  • structures de médecine du travail
  • entreprise
  • services de la justice pour la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ)
  • association humanitaire
  • centres médicaux des armées
  • sur le terrain de catastrophes sanitaires (pour les réservistes)

Quelle que soit le mode d'exercice, le métier est très recherché et les débouchés sont nombreux.

Quelle est l'histoire de la profession d'infirmier ?

Les infirmières ont longtemps été associées aux ordres religieux.

En 1398, à la suite des grandes épidémies est apparu le mot enfermier venant de enfermerie. Au Moyen-âge, les soins sont prodigués par les religieuses, les repenties (anciennes prostituées) et les veuves (pour tester leur foi).

La profession s'est ensuite progressivement laïcisée et les soins sont devenus de plus en plus techniques. L'infirmière devient "l'instrument du médecin".

1878 - La première école est créée à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris par le Docteur Bourneville.

1899 – Des cours sont mis en place par la Croix-Rouge.

1899 – Le Conseil international infirmier en créée.

1907 – Création du diplôme d'État infirmier secteur psychiatrique

1914-1918 – Les infirmières prennent une place importante dans les soins aux blessés.

1942 – Création du diplôme d'État d'infirmier

2006 – Création de l'Ordre national des infirmiers français.

Quelques chiffres sur le métier d'infirmier

  • 764 260 infirmiers en France en 2021
  • 131 579 infirmières libérales
  • 22 895 infirmières puéricultrice
  • 11 211 infirmières anesthésistes
  • 8 211 infirmières de bloc opératoire
  • 18 879 cadres de santé
  • 87 % sont des femmes
  • 18 % des infirmiers exercent en libéral
  • 64 % des infirmiers sont uniquement salariés à l'hôpital

Quel est le salaire d'un infirmier ?

En libéral, le salaire d'un infirmier varie en fonction de différents critères dont notamment la fidélité de sa patientèle et le temps consacré à son activité professionnelle.

Dans la fonction publique hospitalière, le salaire d'un infirmier dépend de l'avancée de sa carrière, en fonction de son grade et de son échelon. Un infirmier fait partie de la catégorie A de la Fonction Publique. À son salaire (traitement de base) s'ajoutent des primes et une bonification indiciaire lorsque l'infirmier exerce dans certains services particuliers.

Carrière de l'infirmier

Salaire net mensuel

Début de carrière

2 026 €

5 ans de carrière

2 207 €

20 ans de carrière

2 924 €3 

Fin de carrière

 3 398 €

Le salaire varie également si une spécialisation est choisie.

La formation pour devenir infirmier

Quel est le diplôme pour être infirmière ?

Pour devenir infirmier et être autorisé à exercer, il faut être titulaire du diplôme d'État d'infirmier (DEI).

Le DEI correspond à 180 crédits européens et au grade de licence.

Quelles études faire pour être infirmière ?

On accède à la formation en Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) préparant au diplôme d'État d'infirmier :

  • après le bac, en s'inscrivant sur Parcousup
  • en formation continue en passant des épreuves d'admission

Les conditions d'accès au DE d'infirmier sont détaillées dans l'Arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d’État infirmier du Code de santé publique.

Quelles sont les épreuves du concours d'entrée aux études d'infirmière ?

Sur Parcoursup, les sélections s'effectuent sur dossier.

Un référentiel est utilisé pour évaluer une série d'éléments appelés les "attendus nationaux" :

  • Un intérêt pour le domaine sanitaire et social : connaître le secteur et le métier
  • Disposer de qualités humaines et relationnelles : échanges, collaboration avec d'autres, travail en équipe, communication dans une autre langue, pratique des outils numériques
  • Savoir s'exprimer à l'écrit et à l'oral
  • Comprendre les démarches scientifiques et maîtriser les bases de l'arithmétique
  • Savoir s'organiser et savoir-être : faire preuve de méthode, d'organisation, d'autonomie, de rigueur...

Quel est le programme des études d'infirmière ?

Les études d'infirmière comprennent 3 années de formation dans un institut de formation aux soins infirmiers (IFSI). Elles se répartissent en 2 100 heures de cours théoriques et 2 100  heures de stage pour l'apprentissage clinique.

Le travail complémentaire à fournir par l'étudiant au cours de ces 3 années est estimé à environ 900 heures en moyenne (300 heures chaque année).

La formation infirmière est composée de 6 semestres répartis de la façon suivante :

  • Semestre 1 : 231 h de cours magistraux, 234 h de cours dirigés, 60 h de travail personnel guidé, 100 h de charge de travail personnel
  • Semestre 2 : 126 h de cours magistraux, 183 h de cours dirigés, 41 h de travail personnel guidé, 150 h de charge de travail personnel
  • Semestre 3 : 118 h de cours magistraux, 177 h de cours dirigés, 55 h de travail personnel guidé, 150 h de charge de travail personnel
  • Semestre 4 : 109 h de cours magistraux, 187 h de cours dirigés, 54 h de travail personnel guidé, 150 h de charge de travail personnel
  • Semestre 5 : 116 h de cours magistraux, 184 h de cours dirigés, 50 h de travail personnel guidé, 150 h de charge de travail personnel
  • Semestre 6 : 50 h de cours magistraux, 85 h de cours dirigés, 40 h de travail personnel guidé, 200 h de charge de travail personnel

L'enseignement est réparti en 59 UE (Unités d'Enseignement). Elles couvrent 6 champs de compétences :

  • sciences humaines, sociales et droit
  • sciences biologiques et médicales
  • sciences et techniques infirmières, fondements et méthodes
  • sciences et techniques infirmières, interventions
  • intégration des savoirs et posture professionnelle infirmière (permet de mobiliser les savoirs et les savoir-faire en situation)
  • méthodes de travail

S'ajoutent 2 UE transversales :

  • méthodes de travail et TIC,
  • anglais

Selon les écoles, la formation est validée par une évaluation des connaissances et des compétences réalisée par le biais de :

  • un contrôle continu
  • un examen final
  • la combinaison des deux

6 stages d'une durée totale de 60 semaines (2 100 heures) sont réalisés à raison d'un stage par semestre :

  • semestre 1 : 1 stage de 5 semaines
  • semestres 2, 3, 4 et 5 : 4 stages de 10 semaines
  • semestre 6 : 1 stage de 15 semaines divisé en deux périodes

Le parcours de formation des infirmiers comprend également une obligation de réaliser un service sanitaire de 3 mois en deuxième année. L'objectif est de mener des actions de prévention autour des thèmes suivants :

  • alimentation
  • activité physique
  • addiction
  • santé sexuelle

À l'issue de la formation, sous réserve de réussir aux épreuves d'évaluation, l'étudiant devient IDE (infirmier diplômé d'État).

Comment se préparer ses études d'infirmière ?

Il existe de nombreuses formations de préparation à la première année en IFSI dispensées par des établissements privés. Les cours sont parfois en présentiel, parfois à distance en e-learning.

De manière générale, il est important de réviser vos connaissances en SVT (Sciences et Vie de la Terre) et en mathématiques (surtout l'arithmétique).

Comment réussir sa formation d'infirmière ?

De nombreuses ressources existent pour approfondir les cours :

Quelles sont les écoles pour devenir infirmier ?

Il y a 326 Instituts de formation en Soins Infirmiers (IFSI) répartis sur l'ensemble du territoire pour offrir un maillage équilibré et cohérent.

Pour trouver votre IFSI, consulter le site infirmiers.com

Dans quel pays le diplôme d'infirmier est-il reconnu ?

En étant titulaire du DE infirmier français, il est possible de travailler dans n'importe quel pays de l'Union européenne. La reconnaissance est automatique, mais il est nécessaire de faire la demande auprès du pays d'accueil et justifier de son appartenance à un pays d'Europe. Un certain nombre de documents sont à transmettre.

Se renseigner auprès du centre NARIC ou du centre ENIC du pays.

Pour travailler en tant qu'infirmier dans un autre pays, les conditions et les démarches à réaliser vont très variables d'un pays à un autre. Les équivalences de diplômes dépendent des arrangements de reconnaissance mutuelle (ARM) signés entre le pays et la France

Pour avoir des informations complémentaires, consulter le site du ministère de la santé.

Quels livres lire quand on veut être infirmier ? Notre Top 3

  1. Réussir son admission en IFSA : Formation infirmier 2022 par B. Jabrane. Éditeur Studyrama, collection Top Chrono. Eévrier 2022.

  2. Réussir tout le diplôme infirmier par D. Augendre, A. Barrau et A. Besnier. Éditeur Vuibert, collection Réussir tout le DEI, 3e édition. Juin 2022.

  3. Cahier de l'étudiant infirmier : calcul de dose par K. Abbadi. Éditeur Foucher, 3e édition. Mai 2022.

Comment se reconvertir pour être infirmier ?

Est considéré en reconversion professionnelle toute personne pouvant justifier de 3 années de cotisation à un régime de protection sociale.

Certains professionnels de santé, comme les aides-soignants et les auxiliaires de puériculture ont un accès privilégié aux études d'infirmier en faisant valoir la promotion professionnelle.

Les personnes en reconversion professionnelle doivent postuler dans un Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) : l'admission se fait sur concours.

Le prix de la formation d'infirmier

Le prix de la formation pour devenir infirmier dépend du montant des droits d'inscription de l'établissement d'inscription.

Combien coûte la formation d'infirmière ?

Le coût de la formation infirmière est variable et dépend notamment de la situation de l'école (privée ou publique).

Pour les établissements publics

Les frais de scolarité sont pris en charge par les conseils généraux dans la plupart des écoles.

  • Frais d'inscription universitaire : 170 €
  • Frais de scolarité : gratuit

Pour les établissements privés

  • Frais d'inscription universitaire : 170 €
  • Frais de scolarité : variables et compris entre 200 et 2 000 € par an

À ses coûts s'ajoutent les frais annexes, notamment le prix des tenues professionnelles.

Un étudiant en soins infirmier (ESI) débourse en moyenne 2 622,87 € chaque année pour ses études selon la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (FNESI)

Quelles sont les aides à la formation d'infirmière?

Il existe différentes solutions de financement.

  • Bourse attribuée selon les ressources
  • Contrat d'apprentissage pour les moins de 26 ans
  • Prêt d'étudiant
  • Aide du Conseil régional
  • Financement par les dispositifs à disposition pour la formation continue des personnels de la Fonction Publique hospitalière
  • Contrat d'apprentissage
  • Aides pour les demandeurs d'emploi (ARE, etc.)

Les spécialités et évolutions de l'infirmière

Se spécialiser en tant qu'infirmier

Il existe 3 spécialités officielles accessibles à la suite du DE infirmier :

  • infirmière anesthésiste
  • infirmière de bloc opératoire
  • infirmière puéricultrice

Infirmier anesthésiste

Après 2 années de pratique, une infirmière peut compléter sa formation pour devenir infirmière anesthésiste diplômée d'État (IADE). La formation est d'une durée de 2 ans.

Les missions d'un infirmier anesthésiste sont les suivantes :

  • réaliser des soins d'anesthésie ou de réanimation
  • accompagner le patient
  • assurer la sécurité du patient dans la période péri-interventionnelle
  • Le salaire d'un IADE varie de 1 650 € en début de carrière à 2 670 € en fin de carrière dans la fonction publique.

Pour être admis à passer le diplôme d'État infirmier anesthésiste, il faut :

  • être titulaire du DE infirmier
  • avoir exercer au moins 2 ans
  • passer une épreuve écrite de 2 h et obtenir la moyenne
  • réussir un oral d'admission

L'enseignement est organisé comme suit :

  • 910 heures d'enseignement théorique et de travaux dirigés
  • 58 semaines de stages
  • 25 jours de congés par an
  • 10 semaines de travail personnel

La formation pour devenir infirmier anesthésiste comprend 7 unités de compétences à acquérir :

  • UE1 : Sciences humaines, sociales et droit
  • UE2 : Science physiques, biologiques et médicales
  • UE3 : Fondamentaux de l’anesthésie, réanimation et urgence
  • UE4 : Exercice du métier d’IADE dans des domaines spécifiques
  • UE5 : Etudes et recherche en santé
  • UE6 : Intégration des savoirs
  • UE7 : Mémoire professionnel.

>> Consulter la liste des écoles d'IADE

Pour tout savoir sur l'organisation de l'enseignement pour devenir infirmière anesthésiste, consulter l'Arrêté du 23 juillet 2012 relatif à la formation conduisant au diplôme d'Etat d'infirmier anesthésiste - Légifrance (legifrance.gouv.fr)

Infirmier de bloc opératoire

Une infirmière peut compléter sa formation pour devenir infirmière de bloc opératoire diplômée d'État (IBODE). Elle peut engager cette démarche dès la fin de la troisième année de formation en soins infirmiers. La formation est d'une durée de 18 mois.

L'infirmier de bloc opératoire prend en charge le patient quand il entre en salle d'opération et jusqu'à la fin de son intervention.

Le salaire d'un IBODE varient de 1 800 € à 2 100 € brut par mois selon les établissements où il exerce.

Pour être admis à passer le diplôme d'État infirmier de bloc opératoire, il faut :

  • être titulaire du DE infirmier
  • obtenir au moins 10/20 à une épreuve écrite d'1 h 30 avec 20 questions courtes sur le programme du DE d'infirmier
  • réussir une épreuve orale d'admission (exposé de 10 minutes sur un sujet professionnel et entretien de 10 minutes avec le jury)

L'enseignement est organisé comme suit :

  • 870 heures d'enseignement théorique, travaux dirigés et travaux pratiques
  • 39 semaines de stages
  • 8 jours de congés

Les cours portent sur les thématiques suivantes :

  • les techniques chirurgicales
  • l’environnement technologique des blocs opératoires
  • les matériels et matériaux utilisés lors des actes invasifs et des interventions chirurgicales
  • l'hygiène en bloc opératoire et secteurs associés

>> Consulter la liste des écoles d'IBODE

Infirmier de puériculture

Une infirmière peut compléter sa formation pour devenir infirmière puéricultrice diplômée d'État (IPDE). La formation est d'une durée d'un an.

Les missions d'une infirmière puéricultrice (ou infirmier puériculteur) sont les suivantes :

  • soins de santé pendant l'enfance
  • prévention et recherche autour de la santé de l'enfant
  • administration d'un service

Le salaire d'une IPDE varie de 1 540 € en début de carrière à 2 560 € en fin de carrière dans la fonction publique.

Pour être admis à passer le diplôme d'État infirmière puéricultrice, il faut :

  • être titulaire du DE infirmier
  • passer 2 épreuves écrites sur le programme du DE d'infirmier
  • passer des tests psychotechniques
  • réussir un oral d'admission (étude d'une situation professionnelle)

L'enseignement est organisé comme suit :

  • 650 heures d'enseignement théorique et pratique dans l'établissement de formation
  • 140 heures de travaux dirigés et d'évaluation
  • 710 heures de stages

Le programme de formation pour devenir infirmier anesthésiste comprend les disciplines suivantes :

  • L'enfant, de la vie intra utérine à l'âge de 15 ans
  • La maladie, à partir des connaissances acquises en école d'infirmières
  • La prévention médicale, médico-sociale et socio-éducative
  • L'environnement familial et social
  • L'exercice professionnel, réglementation, formation à la gestion
  • Stage dans les services accueillant des enfants
  • Temps pédagogiques de réflexion et d'exploitation des stages
  • Travail personnel

>> Consulter la liste des écoles d'IPDE

Faire évoluer sa carrière d'infirmier

Il est aussi possible d'accéder à davantage de responsabilités.

Cadre de santé

Après 4 années d'exercice, une infirmière peut accéder à des postes d'encadrement en passant le diplôme de cadre de santé. La formation dure 10 mois.

Les missions d'un cadre de santé sont les suivantes :

  • Organise les activités de soins et activités paramédicales au sein d'un service ou unité de soins
  • Veille à la qualité et à la sécurité
  • Anime et encadre les équipes
  • Coordonne les moyens nécessaires

Le salaire d'un IADE varie de 1 700 € en début de carrière à 2 500 € en fin de carrière dans la fonction publique.

Pour être admis à la formation de cadre de santé, il faut :

  • être titulaire du DE infirmier
  • avoir exercer au moins 4 ans
  • passer une épreuve écrite de 4 h sur un sujet d'ordre sanitaire ou social et obtenir la moyenne
  • réussir un oral d'admission de 30 minutes  (un exposé oral sur un dossier et 20 minutes d'entretien avec le jury)

L'enseignement est organisé comme suit :

  • 24 ou 26 semaines d'enseignement théorique et de travaux dirigés
  • 15 ou 13  semaines de stages
  • 1 semaine de congés
  • 2 semaines de travail personnel

La formation pour devenir infirmier anesthésiste comprend 6 modules :

  • Initiation à la fonction de cadre
  • Santé publique
  • Analyse des pratiques et initiation à la recherche
  • Fonction d'encadrement
  • Fonction de formation
  • Approfondissement des fonctions d'encadrement et de formation professionnels

>> Consulter la liste des IFCS

Un cadre de santé peut ensuite évoluer vers les postes de :

  • Cadre supérieur de santé
  • Directeur de soins

Infirmier en pratique avancée (IPA)

Un infirmier en pratique avancée (IPA) exerce des missions plus larges dévolues autrement aux médecins.

L'IPA prend en charge des patients confiés par un médecin qui a établi un protocole d'organisation. L'IPA a alors la responsabilité de :

  • dépister
  • prévenir
  • prescrire des examens complémentaires
  • renouveler ou adapter les traitements
  • revenir vers le médecin quand il atteint les limites de ses compétences

Pour devenir infirmier en pratique avancée (IPA), il faut :

  • être titulaire du DE d'infirmier
  • justifier de 3 ans d'expérience minimum
  • obtenir le DEIPA (diplôme d'Etat d'infirmier en pratique avancée) dont la formation dure en 2 ans

Il est possible de suivre la formation au DEIPA dès l'obtention du DE d'infirmier. Néanmoins, pour exercer en tant qu'IPA, il faudra d'abord avoir une expérience de 3 ans en tant qu'infirmier.

Le DEIPA attribue le grade de Master.

La formation s'organise avec :

  • une 1ère année commune à tous les étudiants pour poser les bases
  • une 2ème année concernant le domaine d’intervention choisi par l’étudiant.

Le DEIPA propose 4 domaines d'intervention possibles :

  • pathologies chroniques stabilisées
  • oncologie et hémato-oncologie
  • maladies rénales chroniques, dialyse et transplantation rénale
  • psychiatrie et santé mentale

Changer d'environnement professionnel en tant qu'infirmier

Infirmier libéral (IDEL)

S'installer en libéral est possible après 2 ans minimum d'exercice du métier en secteur hospitalier.

Un infirmier libéral doit investir en rachetant dans une clientèle, ce qui équivaut en moyenne à 15 000 €.

Un infirmier libéral est un travailleur indépendant, ce qui implique d'être capable de gérer une entreprise (comptabilité et gestion).

Le salaire d'un infirmier en libéral dépend de son chiffre d'affaire, en fonction de ses choix, ses compétences, sa patientèle, etc.

L'infirmier en libéral réalise des soins sur prescription d'un médecin ou à sa propre initiative. Il est personnellement responsable de ses actes. Il est conventionné la plupart du temps c'est-à-dire qu'il s'engage à pratiquer des tarifs conventionnels. Les soins sont alors remboursés à 60 % par la Sécurité Sociale.

Au quotidien, l'infirmière libérale est un maillon essentiel dans les "soins de ville". On l'appelle souvent infirmière à domicile car elle dispense des soins à domicile ou à son cabinet : prélèvements, prises de sang, pansements, prise de médicaments, etc.

Infirmier militaire

L'infirmier militaire intègre une équipe dans les centres médicaux des armées. Ses missions sont les suivantes :

  • soins préventifs et curatifs
  • vérification de l'aptitude du personnel aux emplois confiés

L'infirmier militaire peut être amené à exercer dans des troupes alpines, parachutistes, sur un sous-marin, dans une base aérienne, etc.

Le recrutement des infirmiers militaires a lieu dès l'obtention du bac.

La formation est prise en charge par l'école du personnel paramédical des armées (EPPA). Elle est composée de :

  • une formation d'infirmer externalisée en IFSI
  • une formation militaire, médico-militaire et médico-opérationnelle

L'engagement dans l'armée est de 9 ans comprenant les 3 années de formation.

Infirmière scolaire

L'infirmier scolaire participe à la politique de santé publique mise en œuvre dans les établissements scolaires. Ils dispensent des soins et accomplissent des actes professionnels sur prescription.

Pour entrer dans l'éducation nationale ou l'enseignement supérieur, l'infirmier diplômé doit passer le concours d'entrée pour intégrer la fonction publique, avec une épreuve d'admissibilité et une épreuve orale d'admission.

Le salaire d'une infirmière scolaire est de :

  • 1 827 € en début de carrière
  • 2 2404 € après 10 ans de carrière
  • 3 050 € après 20 ans de carrière
  • 3 383 € après 30 ans de carrière

Infirmière coordinatrice

Une infirmière coordinatrice a pour mission la continuité des soins au patient à sa sortie de l'hôpital. Elle fait le lien entre le patient, son entourage et l'établissement de soins.

Il n'existe pas de diplôme spécifique en complémentaire pour être infirmière coordinatrice.

Infirmière ostéopathe

Une infirmière est dispensée d'une partie des cours de la formation au diplôme d'ostéopathie (DO). Elle peut suivre seulement 2 373 heures sur les 4 860 heures composant la totalité de la formation. La formation est répartie de la façon suivante :

  • 1 673 heures de formation théorique et pratique
  • 700 heures de stage

La formation pour devenir infirmière ostéopathe est de 4 années.

Infirmière perfusionniste

Le poste d'infirmière perfusionniste est reconnu par le Fonction Publique depuis 2015.

L'infirmière perfusionniste est un technicien en circulation extra-corporelle (CEC). Ses missions sont les suivantes :

  • réaliser et surveiller la circulation extracorporelle (patient et matériel)
  • surveiller les paramètres biologiques et hémodynamiques du patient
  • assurer une assistance cardio-circulatoire

Pour être infirmière perfusionniste, il faut être IDE et passer un DU circulation extracorporelle.

Infirmière en endoscopie

Elle réalise les soins infirmiers en relation avec l'acte endoscopique. Elle peut être amené à gérer l'urgence endoscopique.

Pour être infirmier en endoscopie, il faut être IDE et passer le Diplôme Inter Universitaire (DIU) Infirmier en endoscopie.

Infirmière hygiéniste

L'infirmière hygiéniste intervient en prévention des maladies nosocomiales.

Les pré-requis pour être infirmier hygiéniste sont les suivants :

  • être titulaire du DE d'infirmier
  • avoir 5 ans minimum d'expérience en service de soins
  • idéalement, être titulaire du DU Prévention des maladies nosocomiales

Infirmière de sapeurs-pompiers (ISP)

Un infirmier de sapeurs pompiers intègre le Service de Santé et de Secours Médical des Sapeurs-pompiers (SSSM). Ses missions sont tournées vers les secours d'urgence et les missions de sécurité civile.

Pour être infirmier de sapeurs-pompiers, il faut :

  • être titulaire du DE d'infirmier
  • passer le concours national d'infirmiers de sapeurs-pompiers professionnels des SDIS (services départementaux d'incendie et de secours)

Infirmier de Santé au travail (IST)

Les missions d'un infirmier de santé au travail sont les suivantes :

  • prévention
  • assistance du médecin du travail
  • gestion des urgences dans l'entreprise

Elles dépendent beaucoup de la structure et du contexte où ils exercent. Pour être IST, il faut :

  • être titulaire du diplôme d'infirmier
  • suivre une formation en santé au travail dans l'année suivant l'embauche

Cette formation soit comporter 150 heures de théorie et un stage.

Les formations possibles conseillées sont les suivantes :

  • Diplôme Inter Universitaire (DIU) de Santé au Travail (DIUST)
  • Licence Santé au travail
  • Master Santé-Sécurité au travail avec un "parcours infirmier en Santé au travail"

Infirmier stomathérapeute

Un infirmier stomathérapeute :

  • aide aux malades porteurs de dérivations digestives ou urinaires
  • apporte des soins aux patients ayant des plaies chroniques, carcinologiques, des fistules, des escarres ou des problèmes de continence urinaire ou fécale
  • informe pour faciliter la réadaptation physique et psychologique

Infirmier en tabacologie (IDET)

L'infirmier tabacologue possède des connaissances utiles pour informer, prévenir et accompagner les patients en sevrage tabagique.

Il est titulaire du DIU de tabacologie.

Le métier d'infirmière au quotidien

Le travail d'un infirmier au quotidien est très diversifié du fait de la diversité de ses missions.

Quels sont les avantages du métier d'infirmier ?

Le métier d'infirmière est au cœur des relations humaines. Des liens forts se nouent dans le soin et l'aide au malade. C'est un travail technique et valorisant.

Les missions d'une infirmière s'inscrivent dans un travail d'équipe. C'est un point positif qui donne une dimension collaborative au métier. Il s'agit d'un métier de passion, exercé par des personnes animées par le soin aux autres.

Quelles sont les difficultés du métier d'infirmier ?

Le travail d'infirmière est souvent difficile et éprouvant. Les infirmiers évoluent dans un environnement où les gens sont malades, en souffrance, voire en détresse. Ils sont en lien direct avec la maladie à gérer au quotidien. Leur travail est en continu et les horaires sont parfois décalés, y compris pendant le week-end et la nuit.

Le manque d'effectifs dans le secteur hospitalier entraîne une surcharge de travail qui peut s'avérer pesante et difficile selon les contextes. Un véritable souffrance au travail peut s'installer.

Le métier vu de l'intérieur

Voir la vidéo sur le quotidien d'un infirmier ci-dessous :

Les organisations et groupes d'entraide pour infirmier

Ordre national des infirmiers

Ordre professionnel gérant la profession. Avec des conseils départementaux et interdépartementaux, des conseils régionaux et interrégionaux, l'ordre national des infirmiers a pour missions de :

  • Maintenir les principes éthiques, de moralité, de probité et de compétences
  • Gérer les inscriptions des membres à son tableau
  • Élaborer un code de déontologie
  • diffuser les règles de bonnes pratiques en soins infirmiers
  • défendre la profession ou les professionnels

Site : https://www.ordre-infirmiers.fr/

Page Facebook : https://fr-fr.facebook.com/ordre.national.infirmiers/

FNESI – Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers

La FNESI est chargée de représenter les étudiants en soins infirmiers auprès des instances, de les informer, de les défendre si besoin et de soutenir la formation et l'accompagnement aux projets.

  • Coordonnées : 79 rue Perier – 92120 Montrouge
  • Téléphone : 01 40 33 70 78
  • Mail : vosdroits@fnesi.org
  • Site : http://fnesi.org/
  • Page Facebook : https://www.facebook.com/LaFNESI/

FNI – Fédération des infirmières libérales

  • Coordonnées : 7 rue Godot de Mauroy - 75009 Paris
  • Téléphone : 01 47 42 94 13
  • Site : https://www.fni.fr/

SNIIL – Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux

  • Coordonnées : 9, rue Bézout - 75014 Paris
  • Téléphone : 01 55 28 35 85
  • Site : https://www.sniil.fr/

SNPI : Syndicat national des professionnels infirmiers

Regroupe les infirmières, les cadres infirmières et les infirmières spécialisées.

  • Coordonnées : 39 rue Victor Massé - 75009 Paris
  • Téléphone : 01 48 78 69 26
  • Site : https://www.syndicat-infirmier.com/

Recevez nos meilleurs guides et fiches pratiques !