Métier Ingénieur HSE (Hygiène Sécurité Environnement)

L’ingénieur hygiène sécurité environnement (HSE) a pour mission de réduire les risques au travail, de limiter l’impact environnemental de l’activité de l’entreprise dans laquelle il travaille tout en respectant les objectifs de performance et la législation en vigueur.

Du fait de la réglementation en matière d’hygiène, de sécurité et d’environnement de plus en plus stricte, l’ingénieur HSE est recherché. Le métier vous intéresse ? Découvrez dans cette fiche complète, comment devenir ingénieur HSE, le programme des études, les salaires, les débouchés…

formateur santé sécurité

Le travail d'ingénieur HSE en France

Qu’est-ce qu’un ingénieur HSE ?

L’ingénieur HSE (Hygiène Sécurité Environnement) évalue les risques et propose, en accord avec la direction de l'entreprise, une politique de sécurité, d'hygiène et de respect de l'environnement.

Il fait respecter les normes et les réglementations HSE dans l’entreprise pour limiter les risques d’incidents et leurs impacts, tout en prenant en compte les objectifs de performance et de rentabilité.

N. B. :  il ne faut pas confondre l’ingénieur HSE avec le référent sécurité du CSE (Comité social et économique). Obligatoire depuis le 1er janvier 2020 dans toutes les entreprises de plus de 11 salariés, le CSE est une commission représentant le personnel. Le référent sécurité du CSE est un salarié de l’entreprise, élu pour 4 ans. Afin d’exercer sa mission, il doit suivre une formation santé, sécurité et conditions de travail (formation SSCT). Il s’agit d’une formation encadrée par l’article L. 2315-18 du Code du travail, qui dure 5 jours et dont l’objectif est de l’initier aux techniques de prévention des risques et d’amélioration des conditions de travail.

Quelles sont les missions principales d’un ingénieur HSE  ?

Le rôle et les activités de l’ingénieur HSE peuvent varier selon la taille et la nature de l’entreprise à laquelle il est rattaché. Dans les grandes entreprises, il peut avoir une fonction de manager en ayant sous sa responsabilité un ou plusieurs techniciens HSE.

Diagnostic HSE de l’entreprise

  • Évalue les risques liés aux équipements de travail, à la manutention, aux ambiances de travail (chaud, froid, bruit…)
  • Évalue les risques environnementaux (rejets dans l’air, l’eau, déchets, nuisances sonores…)
  • Rédige un rapport d’études sur toutes les situations à risques estimées

Mise en place et suivi du projet HSE

  • Propose des mesures pour éviter les risques professionnels et réduire l’impact des activités de l’entreprise sur l’environnement
  • Définit les objectifs en matière de prévention des risques HSE en fonction du contexte réglementaire (cadre législatif, labels et certifications obtenus) et en accord avec les objectifs et la politique de l’entreprise
  • Définit des procédures d’intervention en cas d’accidents
  • Met en place un référentiel réglementaire
  • Vérifie la conformité réglementaire des installations
  • Surveille et quantifie les rejets dans l’environnement (air, eau, déchets, bruits…)
  • Contrôle le respect des normes HSE
  • Met en place des outils de mesure et réalise des contrôles périodiques

Animation et communication

  • Contribue au développement de la culture Sécurité auprès des différents services
  • Conçoit des supports de formation, des guides d’utilisation, des signalétiques…
  • Organise des actions de prévention (vérifications des équipements, exercices alerte incendie…)
  • Sensibilise les équipes sur les enjeux économiques liés au respect des normes HSE
  • Présente une synthèse des actions engagées et des résultats obtenus à la direction générale
  • Communique avec les partenaires extérieurs et les autorités de régulation
  • Anime une équipe de référents HSE

Veille réglementaire

  • Assure un suivi permanent de la réglementation et de la législation en matière de sécurité et d’environnement
  • Formalise la réglementation en instructions et actions réalisables

Activités annexes

  • Crée les dossiers de labellisation si l’entreprise n’est pas certifiée
  • Conseille et assiste lors de la mise en place de nouvelles unités opérationnelles ou lors du lancement d’un nouveau produit

Quelles qualités faut-il avoir pour être ingénieur HSE ?

L’ingénieur HSE est responsable du respect des conditions d’hygiène, de sécurité et d’environnement dans l’entreprise où il travaille. Pour cela, il doit avoir de solides compétences scientifiques, techniques et juridiques. En plus de ces qualités indispensables, l’ingénieur HSE doit être :

Rigoureux et organisé

  • En veille permanente (sur l’évolution de la réglementation HSE et sur la situation dans l’entreprise)
  • Force de proposition et de persuasion
  • Vigilant
  • Maître de ses émotions
  • Dynamique et réactif
  • Pédagogue et bon communicant
  • À l’aise avec les outils informatiques et la pratique de l’anglais

Histoire de la profession

Né dans les années 1980, le métier d’ingénieur HSE était initialement destiné à prévenir les accidents de travail. Dans les années 2000, la profession a beaucoup évolué en fonction de l’évolution de la législation en matière de HSE. Un nombre important de normes et de directives concernant l’hygiène, la sécurité et l’environnement ont été établies à l’échelle nationale, européenne et internationale.

Aujourd’hui, l’ingénieur HSE doit prendre en compte les notions de développement durable et de préservation de l’environnement. Il doit non seulement permettre à l’entreprise de garantir la sécurité et la qualité pour ses employés et ses clients, mais aussi le faire en veillant au respect de l’environnement. La question du recyclage des produits en fin de vie ou les problématiques liées à la transition énergétique font également partie du travail de l’ingénieur HSE.

Où peut travailler un ingénieur HSE ?

Aujourd’hui, les grandes entreprises ne peuvent plus faire l’économie d’un responsable HSE. Les entreprises plus modestes font quant à elles souvent appel à des cabinets spécialisés ou à des spécialistes HSE indépendants.

L’ingénieur HSE travaille majoritairement dans les entreprises et principalement dans les secteurs suivants :

  • Chimie, pharmacie
  • Agroalimentaire
  • Agriculture
  • Gestions des déchets
  • Industries textile, plastiques, papier
  • Automobile, aéronautique, ferroviaire…
  • Audit, conseil
  • BTP
  • Énergie

Il peut avoir sous sa responsabilité un ou plusieurs techniciens HSE. Il peut lui-même être rattaché à un responsable HSE, un directeur réglementation & normalisation, un directeur de production ou un directeur technique.

L’ingénieur HSE peut également exercer dans des cabinets spécialisés pour le compte de clients différents.

Enfin, avec l’expérience, certains ingénieurs HSE s’orientent vers l’expertise en devenant consultant à leur compte.

Quel est le salaire d'un ingénieur HSE ?

Le salaire mensuel brut d’un ingénieur HSE est en moyenne de 3 250 €. Il peut varier en fonction du lieu d’exercice, de l’ancienneté et des conditions de travail. En général, il est compris entre :

  • 2 500 et 3 500 € en début de carrière ;
  • 3 500 et 6 000 € pour les ingénieurs HSE confirmés.

La formation de l’ingénieur HSE

Le métier d’ingénieur HSE est accessible à partir d’un niveau Bac +5.

Quel diplôme faut-il pour devenir ingénieur HSE ?

Pour devenir ingénieur HSE, il faut être diplômé d’une école d’ingénieurs habilitée par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI).

Le titre d'ingénieur HSE, comme tous les titres d’ingénieurs diplômés, est protégé par la loi (articles L642-2 et suivants du Code de l'Éducation). De manière générale, le diplôme d’ingénieur :

valide la formation d’ingénieur en France,

atteste des connaissances académiques et des capacités professionnelles ;

confère le grade de Master.

Le diplôme d’ingénieur HSE est un diplôme national reconnu par l’État de niveau Bac +5 (master).

Il se prépare dans une école d’ingénieurs ou à l’université, généralement sous l’une des appellations suivantes :

  • Gestion des risques ;
  • Prévention des risques ;
  • Gestions des risques et environnement ;
  • Risques industriels ;
  • Énergie, risques, environnement…

Quel est le programme d’une formation d’ingénieur HSE ?

La formation se fait sur 5 ans et comprend des enseignements autour des sciences de l’ingénieur, du management en entreprise et des cours sur le domaine HSE. Parmi eux, on trouve :

Sciences de l'ingénieur :

  • Mathématiques
  • Initiation à l’algorithmique et à la programmation
  • Thermodynamique, Optique et lasers, Mécanique des fluides appliqués
  • Électricité, Électrotechnique, Électronique appliquée
  • Automatique
  • Chimie
  • Biologie, Biologie cellulaire, Sciences des milieux naturels
  • Physique et résistance des matériaux,
  • Géologie, hydrogéologie, géophysique

Gestion de l’entreprise :

  • Gestion de projets
  • Management qualité, sécurité, environnement et énergie
  • Management du développement durable
  • Management des risques
  • Performance des processus, modélisation des processus
  • Droit du travail, environnement et santé, réglementation liée à la sécurité et prévention des risques
  • Pratiques de communication d’entreprise
  • Analyse des coûts
  • Introduction à l’entrepreneuriat
  • Anglais - préparation au TOEIC
  • Analyse des coûts
  • Contrôle de gestion, gestion financière, gestion de production
  • Communication écrite et orale (simulation d’entretien et de réunions…)

Prévention des risques HSE :

  • Santé et sécurité au travail
  • Sécurité civile et gestion des risques
  • Prévention des risques naturels, séisme, inondation, feux de forêt, organisation et gestion du territoire, plan de sauvegarde des communes, droit de l’environnement
  • Gestion des risques industriels : optimisation et sécurité des procédés
  • Planification opérationnelle et préventive, plans d'urgence
  • Communication de crise
  • Sécurité des machines, réglementation des appareils à pression, sécurité des installations électriques et pyrotechniques
  • Radioactivité et rayons ionisants, sûreté nucléaire
  • Toxicologie industrielle, écotoxicologue, transport des matières dangereuses
  • Analyse des enjeux énergétiques : réchauffement climatique, raréfaction des ressources, transition des énergies fossiles aux énergies renouvelables
  • Droit administratif et droit de l'environnement industriel, droit pénal de la sécurité industrielle, droit de la santé sécurité

Il est possible de suivre la formation au concours d'aide-soignante / aide-soignant en alternance.


La formation doit se réaliser sur une période de deux années maximum.

Quelles sont les voies d’accès à la formation d’ingénieur HSE ?

Pour intégrer une formation d’ingénieur HSE, les étudiants ont plusieurs possibilités :

  • par concours, après un baccalauréat scientifique ;
  • après 2 années de classes préparatoires ;
  • sur dossier et entretien de motivation, pour les titulaires d’un BTS, un DUT ou une licence dans le domaine de la qualité ou de la sécurité.

La formation d’ingénieur HSE peut également se préparer en alternance par la voie de l’apprentissage. Dans ce cas, le candidat devra être en possession d’un diplôme de niveau Bac +2 ou Bac +3 (BTS, Bachelor…).

Quel est le prix d’une formation d’ingénieur HSE ?

Le coût de la formation est très variable d’une école d’ingénieurs à l’autre. Lorsqu’il s’agit d’une école publique, les frais de scolarité sont fixés par le Ministère de l'Enseignement Supérieur (601 €/an).

Les écoles privées fixent le montant de leurs frais de scolarité librement. Ils se situent globalement entre 5 000 et 9 000 €/an. Les écoles les plus chères se situent en Île-de-France (> 10 000 €/an).

Au frais de scolarité, s’ajoutent : la cotisation vie étudiante et de campus (CVEC) de 92 € et les frais éventuels d’hébergement et de la vie courante (repas, transport…).

Comment financer une formation d’ingénieur HSE ?

Selon leur situation individuelle, les élèves-ingénieurs sont susceptibles de bénéficier d’aides financières :

  • Les bourses de l’Éducation nationale, sous condition de revenus
  • Les bourses au mérite, dans certaines écoles
  • L’aide individuelle à la formation (AIF) pour les demandeurs d’emploi inscrits et les personnes en accompagnement de reclassement
  • Les prêts bancaires étudiants, avec un taux d’intérêt préférentiel et le remboursement repoussé à la fin des études
  • Les droits individuels de formation (DIF)
  • Le contrat d'apprentissage où les frais sont pris en charge par l’entreprise d’accueil

Poursuite d’études et évolution de carrière de l’ingénieur HSE 

Une fois diplômés, les ingénieurs HSE ont les compétences requises pour intégrer le marché du travail. Ils n’ont d’ailleurs aucune difficulté à trouver un emploi puisque plus de 80 % d’entre eux sont en poste dans les 6 mois qui suivent la fin de leur formation.

Certains jeunes diplômés décident de poursuivre leurs études pour se spécialiser et accéder à un poste avec des niveaux de compétences supérieurs (et donc des salaires plus élevés). Les masters spécialisés permettent d'obtenir un bac+6 en management pour travailler dans des postes de direction :

  • Master Ingénierie et management des risques en santé, environnement, travail
  • Master Management de la qualité, de la sécurité et de l’environnement
  • Master Management de la sécurité et des risques industriels

Le quotidien d’un ingénieur HSE

Quels sont les avantages du métier d'ingénieur HSE ?

  • La démarche HSE étant devenue primordiale pour les entreprises avec une législation qui se durcit chaque année, le métier de spécialiste en HSE est recherché.
  • Les actions menées par l’ingénieur HSE sont concrètes. Il passe du temps sur le terrain, connaît tous les services et discutent avec tous les membres du personnel et la direction.
  • Grâce à la diversité des problématiques à traiter et des domaines d’intervention, le métier d’ingénieur HSE n’est pas lassant.

Quelles sont les difficultés du métier d'ingénieur HSE ?

  • La nécessité de se former régulièrement pour actualiser ses connaissances et se tenir au courant des évolutions de la législation en matière de normes HSE.
  • L’ingénieur HSE doit convaincre le personnel de l’importance des mesures qu’il propose, mais aussi la direction pour obtenir les moyens de les mettre en application.
  • La vigilance permanente qu’exige la fonction peut parfois générer du stress. Les incidents/accidents également.

Le métier vu de l'intérieur

Témoignage d’un ingénieur HSE pour une collectivité (source UVED) ou Témoignage d’un Directeur sécurité

Associations et liens utiles pour ingénieur HSE

AFTIM – Association française des techniciens et ingénieurs de sécurité, des médecins du travail

Créée en 1953, l’AFTIM a pour objectif de permettre les rencontres et les échanges entre ingénieurs, techniciens de sécurité et médecins du travail.

Préventica

Plateforme d'échanges et de rencontres de tous les acteurs en faveur d'un environnement de travail sain et sécurisé.

AGREPI - Association

Association regroupant des professionnels de la sécurité et de la sûreté qui a pour objectifs : permettre les échanges entre les adhérents, représenter leurs droits auprès des décideurs, animer des évènements, participer à des groupes de travail.

Recevez nos meilleurs guides et fiches pratiques !