Néonatologue | Métier, salaire et formation (2024)

Article mis à jour le : 22 décembre 2023

Difficultés d’adaptation à la vie extra-utérine, prématurité, retard de croissance, malformations… En France, un nouveau-né sur 10 naît avec un problème. En collaboration avec l’obstétricien et la sage-femme, le néonatologue est au cœur du dispositif de prise en charge des nouveau-nés nécessitant des soins complexes ou une surveillance spécifique.

Découvrez toutes les informations utiles sur le métier de néonatologue. Quel est son rôle ? Comment devient-on médecin néonatologue ? Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ? Etc.

Néonatologue exemple de missions

Le métier de néonatologue en France

Qu’est-ce qu’un néonatologue ?

Le néonatologue, encore appelé pédiatre néonatal, est un médecin spécialisé dans la prise en charge des nouveau-nés dont l’état de santé nécessite des soins particuliers ou une surveillance spécifique.

Quel est le rôle d’un néonatologue ?

Le médecin néonatologue assure la prise en charge médicale des nouveau-nés, depuis la salle d’accouchement jusqu’à leur départ à la maison. Il est formé pour diagnostiquer et traiter tous types de problèmes pouvant survenir chez les nourrissons :

  • les détresses respiratoires et anoxies périnatales sévères
  • les troubles métaboliques
  • les défauts de développement et les retards de croissance intra-utérins
  • les maladies virales, les infections materno-fœtales, la jaunisse…
  • les lésions survenues au cours de l’accouchement
  • les anomalies et malformations congénitales
  • les troubles cardiaques et circulatoires, etc.

Il soigne aussi les nourrissons nés de grossesses dites « à risque » et ceux dont les mères ont été traitées pendant leur grossesse (diabète, hypothyroïdie…).

Enfin, et c’est la cause la plus fréquente d’hospitalisation en néonatologie, il est responsable de la surveillance des bébés prématurés et traite les complications liées à leur prématurité.

Le médecin néonatologue travaille en équipe multidisciplinaire et en étroite collaboration avec de nombreux professionnels de santé spécialisés (gynécologue-obstétriciens, sage-femme, anesthésiste-réanimateur, infirmière spécialisée, infirmière puéricultrice et auxiliaire de puériculture, psychologue, kinésithérapeute…).

Il rassure et informe les parents des bébés hospitalisés et, avec l’équipe médico-soignante, les intègre au maximum dans le quotidien de leur enfant.

Il participe fréquemment à la recherche scientifique, pour contribuer à une meilleure compréhension des maladies du nouveau-né et au développement de nouvelles stratégies diagnostiques et thérapeutiques.

En général, il est impliqué dans l’enseignement de la néonatologie auprès des médecins, d’infirmiers ou d’autres professionnels de santé.          

Quel profil faut-il avoir pour devenir néonatologue ?

Le métier de néonatologue nécessite des connaissances médicales approfondies et très variées, notamment sur le développement du nourrisson et les différentes pathologies qui peuvent l’affecter (maladies cardiovasculaires, respiratoires, infectieuses…).

Pour réussir dans leur profession, les néonatologues doivent aussi faire preuve de grandes qualités humaines :

  • De la patience et de la douceur pour soigner des nourrissons particulièrement fragiles.
  • Une grande vigilance, de la disponibilité et de la réactivité pour faire face à des situations pouvant évoluer brutalement.
  • Une capacité d’écoute et une aptitude à communiquer de façon adaptée avec les familles afin de les aider à vivre au mieux l’hospitalisation de leur bébé.

Où travaillent les néonatologues ?

Les néonatologues travaillent le plus souvent dans les services de médecine néonatale ou dans des unités de soins intensifs et de réanimation néonatale d’établissements hospitaliers.

En France, les maternités sont classées en trois catégories : maternités de type I, II et III. Les maternités de type I prennent en charge les grossesses dites « normales » et ne disposent pas de service de pédiatrie dédié. Des pédiatres attachés à ces établissements peuvent intervenir en cas de besoin.

Selon le degré de risque, les grossesses pathologiques sont prises en charge dans des maternités de type II dotées d’un service pédiatrique ou des maternités de type III pourvues d’un service de réanimation néonatale.

Quel est le salaire des néotatologues ?

Le salaire moyen d’un néonatologue en début de carrière se situe entre 4 000 € et 7 000 € selon sa formation, le type d'établissement de santé et le secteur où il évolue. Il augmente avec l’expérience.

Dans le secteur privé, les rémunérations peuvent être plus élevées que dans le secteur public.

Les néonatologues du secteur public peuvent bénéficier de certains avantages et indemnités spécifiques (indemnité pour le travail de nuit, prime de gardes et d’astreintes, supplément familial de traitement...). Leur salaire de base est fixé par l’État selon une grille indiciaire qui tient compte de l’ancienneté et du grade :

Échelon

Salaire mensuel brut

1

4 565,50 €

2

4 768,67 €

3

5 102,47 €

4

5 465,28 €

5

5 639,43 €

6

5 842,60 €

7

6 277,98 €

8

6 539,21 €

9

7 434,25 €

10

7 763,35 €

11

8 194,60 €

12

8 625,85 €

13

9 229,60 €

La formation pour devenir néonatologue

Pour devenir médecin néonatologue, il faut effectuer 11 années d’études en faculté de médecine.

Quel diplôme pour exercer en tant que néonatologue ?

La néonatologie n’est pas une spécialité médicale à part entière, mais une surspécialité de la pédiatrie. Tous les médecins néonatologues sont avant tout des pédiatres, titulaires d’un DES (diplôme d’études spécialisées) de pédiatrie.

Cependant, la néonatalogie étant une discipline médicale complexe, elle exige une formation plus approfondie. Il existe 2 diplômes pour se sur-spécialiser en néonatologie :

  • Option de Néonatologie : ouverte aux étudiants en formation, elle se fait entièrement pendant l’internat et permet l’obtention du DES de pédiatrie avec option Néonatologie.
  • DIU de Médecine et Réanimation Néonatales : ouvert aux pédiatres déjà diplômés, il permet l’obtention d’une attestation de Néonatologie délivrée par le président de la Société française de néonatologie.

Quelles études faire pour devenir néonatologue ?

Après avoir passé un baccalauréat (avec enseignement de spécialité scientifique de préférence), le futur néonatologue doit s'engager pour 2 cycles d'apprentissage communs à tous les étudiants en médecine :

Un 1er cycle de 3 ans d’enseignements théoriques et cliniques pour acquérir les connaissances médicales de base et obtenir un diplôme de formation générale en sciences médicales.

Un 2e cycle (ou externat), également de 3 ans, pour approfondir les connaissances médicales, notamment celles relatives à la pathologie et aux thérapeutiques. Un diplôme de formation approfondie en sciences médicales sanctionne la fin de ce 2e cycle.

À l'issue de ces 6 premières années d'études, il obtient un DE (Diplôme d'Études) de docteur en médecine et passe les épreuves classantes qui lui permettent de choisir sa spécialisation en fonction de ses résultats.

S'il a le niveau requis, il poursuit sa formation par un 3e cycle de 5 ans d'internat en pédiatrie comprenant des cours théoriques et 10 stages semestriels dans des services agréés. C’est durant son internat que le pédiatre se surspécialise en suivant l’option de Néonatologie

Après la validation de tous les enseignements et la soutenance de sa thèse de recherche, il obtient le DES de pédiatrie option néonatologie et peut exercer en tant que médecin néonatologue.

Quels sont les établissements formant les néonatologues ?

La liste des universités proposant un cursus de médecine est consultable sur le site de l’Ordre des médecins.

Quel est le programme de la surspécialisation en néonatologie ?

En plus de leur formation en pédiatrie, les futurs néonatologues approfondissent leurs compétences dans la discipline avec :

  • 4 semaines d’enseignements théoriques ;
  • 2 semestres de stage dans un service agréé en pédiatrie comportant une activité en néonatologie + 48 gardes minimum en réanimation néonatale (ou SMUR néonatal).

Le programme des cours magistraux porte sur :

  • Organisation, gestion, éthique, droit et responsabilité médicale en néonatologie
  • Biologie du développement embryonnaire et fœtal
  • Retentissement fœtal et néonatal des pathologies, intoxications et thérapeutiques maternelles
  • Diagnostic anténatal et médecine fœtale
  • Prématurité
  • Adaptation à la vie extra-utérine
  • Pharmacologie périnatale, fœtale et néonatale
  • Épidémiologie, physiopathologie, diagnostic, pronostic et traitement des maladies du fœtus et du nouveau-né
  • Alimentation et nutrition entérale et parentérale du nouveau-né à terme, prématuré et hypotrophique
  • Annonce du handicap ou des mauvaises nouvelles
  • Démarche palliative, protection maternelle et infantile…

Les compétences à acquérir et les détails de l’organisation des études sont fixés au niveau national par l'Arrêté du 21 avril 2017 relatif aux connaissances, aux compétences et aux maquettes de formation des diplômes d'études spécialisées.

Comment se préparer aux études pour devenir pédiatre néonatologiste ?

Grâce à des livres et des outils numériques, les pédiatres confirmés ou en formation peuvent actualiser ou réviser leurs connaissances en néonatologie.

  • Néonatologie : bases scientifiques par Elie Saliba. Éditions Elsevier-Masson. Janvier 2017.
  • Réanimation et soins intensifs en néonatologie : diagnostic anténatal et prise en charge spécialisée par Pierre-Henri Jarreau. Éditions Elsevier Masson. Janvier 2016.
  • Cinquante ans de néonatologie par Bernard Salle. Éditions Le livre actualité. Novembre 2017.
  • Programme d’Enseignement de la Pédiatrie par l’Internet et les Technologies Électroniques (PEPITE)

Le prix des études pour devenir néonatologue

Combien coûte une formation en néonatologie ?

Le coût total d’une formation pour devenir néonatologue correspond au montant des frais d’inscription universitaire (entre 170 € et 273 €) et à la contribution de vie étudiante et de campus (CVEC) de 100 €.

La note est considérablement alourdie pour les étudiants en médecine qui s’inscrivent à des prépas privées en 1ere année et à des services d’aide à la préparation des épreuves classantes de 6e année. C’est aussi le cas pour ceux qui effectuent leurs études loin de leur domicile et qui doivent s’acquitter de loyers, et de frais de vie courante (transport, repas, forfait internet/téléphone…).

C’est ainsi que diverses associations d’étudiants en médecine estiment que le prix des études de médecine peut dépasser 15 000 € par an.

Les bourses et les aides financières

Différents dispositifs d’aides financières sont disponibles pour financer les études menées pour devenir néonatologue :

Le coût total d’une formation de pédiatre néonatologue est en partie compensée par la rémunération que perçoivent les étudiants durant leurs études de médecine. Les montants de ces émoluments sont fixés par l’arrêté ministériel du 8 juillet 2022.

Spécialités et possibilités de carrière des néonatalogues ?

En tant que pédiatre néonatologue, il est possible de se sur-spécialiser grâce à la formation continue. Il existe pour cela de nombreux diplômes universitaires (DU) et interuniversitaires (DIU) ou des formations qualifiantes :

  • Formation par la simulation à l’annonce difficile en périnatalité
  • DIU Cardiologie pédiatrique et congénitale
  • DIU Hépato-gastro-entérologie et de Nutrition pédiatriques
  • DIU Réanimation et Urgences pédiatriques
  • DIU de Douleur et Soins Palliatifs pédiatriques
  • DU Éthique et pratiques médicales

Au cours de leur carrière, les néonatologues peuvent faire évoluer leur activité vers l'enseignement et la formation ou bien la recherche médicale.

Certains néonatologues occupent des postes administratifs ou de direction dans les établissements de santé. Ils peuvent, par exemple, être responsables de la gestion des unités de soins intensifs néonatals, de l'élaboration de protocoles de soins, de la supervision du personnel médical ou de la gestion des ressources…

Le quotidien d'un néonatologue

La profession de médecin néonatologue est passionnante et particulièrement gratifiante, mais elle est aussi exigeante.

Les avantages du métier

  • La satisfaction personnelle d’aider les nourrissons à naître et à grandir en bonne santé, ainsi que celle de pouvoir sauver des vies.
  • La reconnaissance des familles.
  • Les opportunités de carrière dans l’enseignement et la formation ou la recherche clinique.
  • Un domaine médical dynamique où les progrès technologiques et les connaissances scientifiques évoluent vite.

Les difficultés du métier

  • Les nombreuses responsabilités auprès de patients particulièrement fragiles.
  • Les situations parfois difficiles à gérer sur le plan émotionnel, lorsqu’il faut annoncer un pronostic défavorable aux parents d’un nouveau-né malade.
  • La nécessité de se tenir informé sur l’évolution des connaissances dans le domaine pour offrir les meilleurs soins possibles aux patients.

Sites utiles pour les néonatalogues

SFN - Société française de néonatalogie

Société savante dont les principaux objectifs sont de participer à l’organisation des soins en néonatologie, de soutenir la recherche en néonatologie et de représenter les professionnels de la médecine néonatale auprès des différentes instances gouvernementales.

Site web : https://www.societe-francaise-neonatalogie.com/

SFP - Société française de pédiatrie

Association loi 1901, la SFP a pour mission de favoriser la collaboration et les échanges entre les pédiatres, de contribuer à la réflexion sur la formation initiale et continue des pédiatres et des généralistes, promouvoir la recherche et représenter la pédiatrie française à l’étranger et développer les échanges internationaux.

Site web : https://www.sfpediatrie.com/

AJP - Association des juniors en pédiatrie

Association loi 1901, l’AJP regroupe des internes, des jeunes seniors en pédiatrie et des chefs de clinique. Ses objectifs principaux sont la formation des futurs pédiatres ainsi que la promotion et la représentation de la pédiatrie auprès des sociétés savantes et des instances gouvernementales.

Site web : https://www.ajpediatrie.fr/

  • Vous voulez sauver des vies via des formations sur-mesure ?
  • Vous voulez former votre personnel aux gestes qui sauvent ?
  • Besoin d'un audit de formation, d'un accompagnement personnalisé ou d'une aide spécifique ?

Trouvez les meilleures formations AFGSU & Premiers secours obligatoires