Néphrologue | Métier, salaire et formation (2024)

Article mis à jour le : 22 décembre 2023

Les maladies rénales sont au premier rang des problèmes de santé publique. En France, 6 millions de personnes en souffrent. Plus de 45 000 sont dialysées et 38 000 vivent avec une greffe de rein. Avec le vieillissement de la population, ces chiffres vont augmenter.

Le métier de néphrologue vous intéresse et vous vous posez des questions ? Nous avons fait le tour du sujet pour vous.

  • Comment devient-on néphrologue en 2023 ?
  • En quoi consiste le métier ?
  • Quelles études faut-il suivre et quel est leur coût ?
  • Quelles sont les compétences requises pour exercer ?
  • Quel est le salaire d'un néphrologue ?
Néphrologue

Le métier de néphrologue en France

Qu’est-ce qu’un néphrologue ?

Néphrologie est un terme qui dérive des mots grecs, nephrós, signifiant rein et logós, étude. Le néphrologue est donc un médecin spécialisé dans l’étude et le traitement des maladies des reins.

Quel est le rôle d’un néphrologue ?

Les reins sont des organes qui jouent un rôle crucial dans la filtration du sang. Ils assurent l'équilibre du milieu intérieur, l'élimination des déchets métaboliques par les urines et la régulation de la pression artérielle.

Le néphrologue est formé pour diagnostiquer et traiter les maladies qui touchent les reins (appelées néphropathies), quel que soit l’âge du patient et qu’elle qu’en soit la cause. Il prend notamment en charge :

  • Insuffisance rénale aiguë et chronique
  • Lithiase rénale (calculs rénaux)
  • Glomérulonéphrites
  • Coliques néphrétiques
  • Infections rénales
  • Maladies rénales primitives ou secondaires (diabète, obésité, hypertension artérielle…)

Le néphrologue joue un rôle important dans la prévention des maladies rénales en identifiant les facteurs de risque et en fournissant des conseils sur un mode de vie sain.

Le néphrologue travaille souvent en collaboration avec d'autres professionnels de la santé (urologues, cardiologues, endocrinologues, diététiciens, personnel soignant…) pour offrir des soins complets aux patients atteints de maladies rénales.

Quelles sont les principales missions d’un néphrologue ?

Diagnostic & dépistage

  • Effectue une anamnèse complète pour obtenir des informations sur les antécédents médicaux personnels et familiaux du patient
  • Réalise un examen clinique rigoureux
  • Prescrit et peut pratiquer des examens complémentaires en cas de besoin (analyses sanguines et urinaires, échographie, biopsies, explorations fonctionnelles rénales…)
  • Analyse et interprète les données récoltées, évalue la fonction rénale
  • Établit un diagnostic précis
  • Évalue la gravité et le stade de la maladie

Traitements & thérapeutiques

  • Détermine et prescrit un traitement personnalisé (prise de médicaments, dialyse, interventions chirurgicales…)
  • Surveille l’évolution des maladies chroniques
  • Maîtrise les gestes techniques spécifiques (pose de voies centrales pour la dialyse, ponction-biopsie rénale sous échographie…)
  • Supervise les différents types de dialyse (hémodialyse, dialyse péritonéale…)
  • Évalue l’état des candidats à une transplantation rénale, participe à la coordination des greffes et prend en charge les suites opératoires

Prévention & pédagogie

  • Prodigue des conseils préventifs pour réduire les risques de développement d’une maladie chez les patients à risque (diabétiques…)
  • Éduque les patients à l'autogestion de leur maladie rénale

Quelle est la différence entre un néphrologue et un urologue ?

Tous les deux sont des spécialistes du rein, mais leur champ d’intervention est différent. Alors que l’urologue se charge des interventions chirurgicales sur les reins et les voies urinaires, le néphrologue prend en charge l’aspect médical des néphropathies. Il traite les maladies rénales avec des médicaments et des thérapies non chirurgicales.

Le profil requis pour devenir néphrologue

Le néphrologue doit avoir de bonnes connaissances en médecine générale, étant donné que sa spécialité se situe au carrefour de nombreuses disciplines médicales. Il doit aussi avoir des compétences techniques pour maîtriser les techniques propres à son domaine d’expertise.

Enfin, certaines qualités personnelles sont requises pour être un bon néphrologue et pour s’épanouir dans la discipline :

  • Sens de l’écoute et empathie
  • Sens de l’observation et de l’analyse
  • Curiosité scientifique
  • Adaptabilité et réactivité
  • Pédagogie et psychologie

Où travaillent les néphrologues ?

La majorité des néphrologues sont salariés d’établissements médicaux tels que les hôpitaux, les CHU, les cliniques privées, les centres de dialyse ou encore les associations et sociétés d’hospitalisation à domicile.

Certains néphrologues exercent en libéral dans un cabinet médical ou dans leur propre cabinet.

Les activités mixtes (en libéral et en établissement hospitalier) et les changements de lieux d’exercice au cours de la vie professionnelle sont assez fréquents en néphrologie.

Les chiffres clés de la profession de néphrologue

  • 5 à 10 % de la population serait atteinte de maladie rénale.
  • En 2022, on comptabilise près de 2 000 néphrologues en exercice en France.
  • 70 % des néphrologues sont salariés, 17 % exercent en libéral et 13 % ont une activité mixte.
  • L’âge moyen des médecins néphrologues en exercice est de 47 ans.
  • 46 % des néphrologues sont des femmes.

Quel est le salaire des néphrologues ?

Comme pour la plupart des médecins, le salaire des néphrologues varie énormément en fonction de leur mode d’exercice.

En milieu hospitalier, leur rémunération est fixée par une grille indiciaire définie par l’État. En fonction de l’ancienneté et du grade du praticien, elle détermine le montant des salaires de base et de toutes les indemnités (IRFD, PIPP…) auxquelles les médecins hospitaliers peuvent prétendre.

Échelon

Salaire mensuel brut

1

4 565,50 €

2

4 768,67 €

3

5 102,47 €

4

5 465,28 €

5

5 639,43 €

6

5 842,60 €

7

6 277,98 €

8

6 539,21 €

9

7 434,25 €

10

7 763,35 €

11

8 194,60 €

12

8 625,85 €

13

9 229,60 €

En libéral, le salaire des néphrologues dépend du secteur de conventionnement (secteur 1 ou secteur 2) et du volume de leur patientèle. Cependant, selon plusieurs associations de professionnels, les néphrologues font partie des médecins les mieux rémunérés.

La formation pour devenir néphrologue

En France, les néphrologues sont formés, comme tous les autres médecins, dans des unités de formation et de recherche (UFR) d’universités associées avec un centre hospitalo-universitaire (CHU).

Quel diplôme faut-il avoir pour exercer en tant que néphrologue ?

La néphrologie étant une spécialité médicale à part entière, pour pouvoir exercer comme néphrologue il faut être titulaire du diplôme d’études spécialisées (DES) de néphrologie.

Quel cursus suivre pour devenir néphrologue ?

La formation d’un néphrologue dure 11 ans. Après 6 années d’études communes à tous les médecins, l’étudiant doit se spécialiser en néphrologie.

Après l’obtention d’un baccalauréat (scientifique de préférence), le cursus universitaire à suivre est le suivant :

  • 1ère année de LAS (Licence Accès Santé) ou PASS (Parcours Accès Santé).
  • 2e et 3e années pour valider le DFGSM (diplôme de formation générale en sciences médicales).
  • 4e, 5e et 6e années d’externat pour valider le DFASM (diplôme de formation approfondie en sciences médicales).
  • 7e à 11e années d’internat pour valider le DES en néphrologie et le diplôme d’État en médecine.

Quel est le programme des études pour devenir néphrologue ?

Le DES de néphrologie dure 5 ans. Depuis la réforme du 3e cycle des études médicales, il est organisé en 3 phases : la phase socle (1 an), la phase d’approfondissement (3 ans) et la phase de consolidation (1 an).

Une alternance d’enseignements théoriques et de stages pratiques garantit l’acquisition des nombreuses compétences nécessaires à l’exercice de la néphrologie.

Les modules des cours peuvent varier selon les universités, mais comprennent en général :

  • Physiologie rénale
  • Physiopathologie, diagnostic et prise en charge de l’insuffisance rénale aiguë, de l’insuffisance rénale chronique, de l’hypertension artérielle, des désordres hydro-électrolytiques, des infections urinaires, des maladies lithiasiques, des néphropathies vasculaires, maladies rénales génétiques, immunopathologies…
  • Techniques de dialyse, d'échange plasmatique et d'immunoadsorption
  • Transplantation rénale et traitement immunosuppresseur
  • Complications vasculo-rénales de la grossesse
  • Explorations fonctionnelles en néphrologie
  • Approche pluridisciplinaire dans la prévention et la prise en charge des maladies rénales

La formation pratique se fait sous la forme de 10 stages semestriels à réaliser dans des services agréés. Au moins 6 de ces stages doivent être réalisés dans la spécialité et au moins 4 en milieu hospitalier.

Le détail des enseignements, la durée et la nature des stages à accomplir, les compétences spécifiques à acquérir, ainsi que les modalités d’évaluation des connaissances sont consultables sur la maquette du DES de néphrologie.

Bon à savoir : Pour compléter leur formation, les internes en néphrologie peuvent suivre, au choix, une option ou une formation spécialisée transversale (FST) durant leur DES. Le nombre d’étudiants autorisés à suivre une de ces deux surspécialités est limité. Les candidats sont sélectionnés après examen de leur dossier motivé. Chaque interne peut présenter deux candidatures consécutives à une option ou une FST donnée.

FST d’intérêt pour les néphrologues :

  • Génétique et médecine moléculaire bioclinique
  • Pharmacologie médicale/thérapeutique

Option proposée au sein du DES de néphrologie :

  • Soins intensifs néphrologiques

Comment se préparer aux études de néphrologie ?

Divers outils pédagogiques sont à la disposition des étudiants en néphrologie pour les aider à se former ou à réviser leurs connaissances : des services numériques, des référentiels, livres et périodiques…

  • Référentiel Néphrologie par Collège universitaire des enseignants de néphrologie. Éditions Ellipses, 10e édition. Novembre 2022.
  • Néphrologie-Entrainement EDN par Bérangère Goupille. Éditions Ellipses. Mars 2023.
  • Néphrologie-EDN en fiches et en schémas par Joseph Le Moulec. Éditions Ellipses. Mars 2023.
  • Codex Néphrologie/urologie – Fiches de références ECN/EDN par Antoine Gavoille. Éditions S-Editions. Août 2022.
  • DIAGNOS (Diagnostic Anatomoclinique des Glomérulopathies - Nouvel Outil du Savoir) de la Fondation du rein.

Quel est le prix d’une formation de néphrologue ?

Quel est le coût d’une formation en néphrologie ?

Les frais liés à une formation en néphrologie sont importants, en particulier à cause de la durée des études. Diverses associations d’étudiants en médecine estiment qu’ils dépassent les 10 000 € par an et incluent :

  • Les droits d’inscription universitaire (environ 170 €) ;
  • La contribution de vie étudiante et de campus (CVEV) de 100 € ;
  • Le matériel pédagogique (livres et référentiels…) ;
  • L’inscription à des prépas privées (très onéreuse, en moyenne entre 4 000 et 7 000 €/an) ;
  • Les loyers et les frais de vie courante (transport, repas, forfait internet/téléphone…).

Les bourses et les aides financières

Des aides financières sont disponibles pour financer tout ou partie des études menées pour devenir néphrologues. Les conditions d’accès et les montants accordés sont directement liés à la situation personnelle de chaque étudiant (revenu fiscal de référence, éloignement géographique par rapport au domicile, étudiant en situation de handicap, etc.).

Parmi les aides financières disponibles :

  • Bourse sur critères sociaux ;
  • Aides du département ou de la région ;
  • Aide dans le cadre du contrat d’engagement service public (CESP) ;
  • Aide au mérite ;
  • Aide personnalisée au logement (APL) ;
  • Prêt étudiant garanti par l’État.

BON À SAVOIR : Dès leur 1ère année d’internat, les étudiants en médecine perçoivent une rémunération constituée par un salaire de base auquel s’ajoutent diverses indemnités (gardes, astreintes…). Les montants de ces émoluments sont fixés par l’arrêté ministériel du 8 juillet 2022.

Poursuites d'études et évolutions de carrière des néphrologues

La néphrologie est une spécialité médicale où les perspectives de carrière sont nombreuses : évolution vers un poste de chef de service en néphrologie, enseignement, recherche, changement de mode d’exercice…

L’acquisition de nouvelles compétences et l’actualisation des connaissances acquises en formation initiale sont en général des prérequis à ces changements de carrière.

Il existe de nombreuses formations complémentaires pour les néphrologues. Parmi elles, on trouve :

  • DU Techniques d'épuration extra-rénales (DUTER)
  • DU Néphro-oncologie
  • DU Formation à l’éducation thérapeutique
  • DU E-santé et transformation digitale
  • DU Revues Systématiques et Méta-Analyses en Santé
  • DIU Néphro-gériatrie
  • DIU Prise en charge des patients en réanimation Néphrologique
  • DIU Diabète et Greffes
  • Master Recherche

Le quotidien d’un néphrologue

Le quotidien d’un néphrologue varie selon qu’il exerce en libéral ou dans un service hospitalier avec des gardes et des astreintes parfois contraignantes.

Les avantages du métier de néphrologue

La néphrologie est une discipline transversale en lien avec l’endocrinologie, la cardiologie, la médecine interne ou encore la réanimation. C’est aussi une spécialité médicale riche où le praticien traite des pathologies aiguës et chroniques très variées et réalise de nombreux gestes et soins techniques (pose de cathéters veineux centraux, ponction-biopsie rénale…).

Le néphrologue n’exerce pas seul mais travaille en équipe pluridisciplinaire ou en collaboration avec d’autres spécialistes libéraux.

Le métier offre de belles perspectives de carrière, notamment en lien avec la recherche et les débouchés y sont importants.

Les niveaux de salaire des néphrologues sont attractifs.

Enfin, souvent au contact de personnes fragilisées par la douleur, la maladie ou sous traitement au long cours, le néphrologue exerce un métier valorisant où les moments d’échanges sont très riches.

Les difficultés d'un néphrologue

La néphrologie est une spécialité vaste qui nécessite des études longues et complexes et l’actualisation régulière des connaissances en fonction des progrès de la science.

Le métier vu de l'intérieur

Groupes et associations pour les néphrologues

SFNDT - Société Francophone de néphrologie, dialyse et transplantation

Créée en 2015, la SFNDT a pour « mission de soutenir le développement de la néphrologie dans tous ses domaines, de la néphrologie clinique à la dialyse et à la transplantation rénale ainsi que dans toutes les dimensions de soins, de recherche fondamentale, d’avancées épidémiologiques et cliniques, et d’éducation ».

Site web : https://www.sfndt.org/

Fondation du rein

Créée en 2010, la Fondation du rein promeut et développe les programmes de recherche sur les maladies rénales, aide les étudiants et les médecins en néphrologie.

Site web : https://fondation-du-rein.org/notre-histoire/

CJN - Club des jeunes néphrologues

Association loi 1901, le CJN a été créé pour faciliter l’accès à l’information et aux dernières nouveautés de la discipline aux jeunes néphrologues.

Site web : https://www.cjnephro.com

  • Vous voulez sauver des vies via des formations sur-mesure ?
  • Vous voulez former votre personnel aux gestes qui sauvent ?
  • Besoin d'un audit de formation, d'un accompagnement personnalisé ou d'une aide spécifique ?

Trouvez les meilleures formations AFGSU & Premiers secours obligatoires