Neurochirurgien/Neurochirurgienne | Fiche métier & Formation

Article mis à jour le : 15 septembre 2023

La neurochirurgie est une médecine de précision qui prend soin de la structure la plus délicate et vitale de notre corps, le système nerveux.

Comment devient-on neurochirurgien ? Quel est le salaire de ce spécialiste ? Quelles sont ses missions exactes ? Quels sont les avantages et les inconvénients de sa profession et quelles sont les évolutions de carrière possibles ?

Neurochirurgien formation

Le métier de neurochirurgien

Qu’est-ce qu’un neurochirurgien ?

Le neurochirurgien est un médecin spécialisé dans la prise en charge chirurgicale des troubles du système nerveux (cerveau, moelle épinière et nerfs) et de la colonne vertébrale.

Professionnel de santé reconnu, il exerce un métier à la fois passionnant et exigeant.

Scanner per-opératoire, imprimante 3D, robots d’aide à la chirurgie mini-invasive, neuronavigation… le neurochirurgien travaille avec des équipements à la pointe de la technologie.

Quel est le rôle d'un neurochirurgien ?

Contrairement à ce que l’on pense souvent, le rôle du neurochirurgien ne se limite pas à des opérations du cerveau. Au contraire, son domaine d’intervention est large. On peut consulter un neurochirurgien pour soigner des anomalies et des maladies aussi variées que :

  • les hernies discales
  • les traumatismes crâniens
  • les fractures vertébrales
  • les déformations de la colonne vertébrale (scoliose…)
  • l’hyperacousie
  • l’hydrocéphalie
  • l’arthrose cervicale
  • les anévrismes cérébraux
  • les tumeurs cérébrales
  • les hématomes cérébraux
  • les algies faciales
  • l’épilepsie
  • la maladie de Parkinson…

Le neurochirurgien travaille dans un bloc opératoire en étroite collaboration avec une équipe composée de différents médecins et professionnels de santé paramédicaux (anesthésistes-réanimateurs, neurologues, cancérologues, radiologues, infirmiers spécialisés, kinésithérapeutes…).

Le neurochirurgien est amené à travailler en situation d’urgence vitale ou fonctionnelle, après un accident, une chute ou une agression.

Quelles sont les principales missions d’un neurochirurgien ?

Consultation pré-opératoire

  • Réalise l’anamnèse et l’examen clinique du patient
  • Prescrit des examens complémentaires
  • Synthétise les données recueillies et interprète les résultats
  • Établit un diagnostic
  • Met en place une stratégie thérapeutique
  • Informe le patient sur les bénéfices attendus, les risques et effets indésirables

Interventions chirurgicales

  • Vérifie la bonne préparation du bloc opératoire
  • Corrige les malformations, répare des traumatismes graves
  • Réalise les interventions : stabilisations rachidiennes par cages intersomatiques, ostéosynthèses, cimentations et expansions vertébrales, arthrodèse…), décompressions du système nerveux…
  • Rédige le compte-rendu opératoire

Suivi post-opératoire

  • Évalue les résultats de l’intervention chirurgicale
  • Assure le suivi post-opératoire
  • Suit l’évolution d’une pathologie
  • Veille au rétablissement du patient
  • Communique au patient et à la famille la conduite à tenir

Autres activités

  • Intervention dans les services d’urgence
  • Collaboration dans le traitement opératoire de la douleur

Quelle différence existe-t-il entre un neurologue et un neurochirurgien ?

Le neurochirurgien et le neurologue sont tous les deux des spécialistes du système nerveux. Ils exercent des métiers complémentaires, mais différents. Alors que le neurologue traite les maladies neurologiques en faisant appel à des moyens pharmacologiques, le neurochirurgien utilise des techniques chirurgicales pour soigner ses patients.

Quel profil faut-il avoir pour être neurochirurgien ?

La neurochirurgie est une discipline complexe, à la fois technique et très délicate. Elle exige un niveau élevé de compétences scientifiques, mais aussi des qualités personnelles telles que :

  • Esprit d’analyse
  • Rigueur et organisation
  • Dextérité
  • Stabilité émotionnelle et grande maîtrise de soi
  • Aptitudes relationnelles et empathie
  • Capacité à travailler en coopération avec les autres professionnels de la santé et en équipe pluridisciplinaire
  • Adaptabilité pour s’adapter à l’évolution des nouvelles technologies
  • Résistance physique et nerveuse.

Où travaille un neurochirurgien ?

Les neurochirurgiens travaillent majoritairement dans des établissements de soins publics ou privés (hôpitaux, cliniques…). Certains d’entre eux exercent en cabinet libéral.

Neurochirurgien métier détail

Quel est le salaire d'un neurochirurgien ?

Le salaire d’un neurochirurgien varie en fonction de plusieurs critères : son mode d’exercice (public, privé, libéral), son secteur conventionnel et la ville où il exerce s’il travaille dans le privé, son expérience, etc.

Le niveau de rémunération d’un neurochirurgien est cependant élevé. Il peut atteindre, voire dépasser, les 20 000 € bruts par mois.

Dans la Fonction publique, le salaire du neurochirurgien est soumis à une grille tarifaire définie par l’État. En début de carrière, il percevra 4 565,50 € bruts (échelon 1) et 9 229,60 € en fin de carrière (échelon 13). Il faut ajouter à ce salaire de base diverses primes et indemnités (indemnité d'engagement de service public exclusif, indemnité pour activité exercée sur plusieurs établissements, indemnités de gardes…).

La formation pour devenir neurochirurgien

La formation d’un neurochirurgien dure 12 années.

Quel diplôme faut-il pour être neurochirurgien ?

Pour devenir neurochirurgien, il faut être titulaire d’un diplôme d’études spécialisées (DES) de neurochirurgie.

Quelles études faire pour devenir neurochirurgien ?

Après un baccalauréat (avec enseignement de spécialité scientifique de préférence), l’étudiant doit suivre le cursus universitaire suivant :

  • 6 ans d’études en faculté de médecine avec :
  • 1re année de Licence Accès Santé (LAS) ou de Parcours Accès Santé Spécifique (PASS)
  • 2e et 3e années de cours magistraux et travaux pratiques pour obtenir le diplôme de formation générale en sciences médicales (DFGSM)
  • 4e, 5e et 6e années pour obtenir le DFASM (diplôme de formation approfondie en sciences médicales. En fin de 6e année, l’étudiant passe les épreuves classantes nationales. En fonction de son classement aux ECN, il pourra accéder à l’internat.
  • 6 ans d’internat en neurochirurgie pour valider le DES de neurochirurgie. Pour pouvoir exercer et obtenir le titre de docteur en médecine, il faut également soutenir une thèse de recherche.

Quel est le programme du DES de neurochirurgie ?

La formation théorique comprend environ 300 heures de cours portant sur :

  • les sciences fondamentales du système nerveux
  • les examens complémentaires du système nerveux
  • la régulation et les pathologies des pressions hydrodynamique et hémodynamique intracrâniennes
  • les traumatismes crâniens
  • les urgences vasculaires cérébrales et le traitement chirurgical de l’ischémie cérébrale
  • les traumatismes rachidiens, médullo radiculaires, les plaies des nerfs
  • les tumeurs cérébrales et les lésions expansives tumorales
  • les tumeurs cranio-cérébrales extra-parenchymateuses
  • les malformations vasculaires cérébrales
  • la pathologie infectieuse neurochirurgicale
  • les pathologies radiculo-médullaires non traumatiques et les pathologies chirurgicales des nerfs périphériques
  • la neurochirurgie fonctionnelle
  • la neurochirurgie pédiatrique

La formation pratique consiste en 12 semestres de stage, dont au moins 8 dans des services agréés à titre principal en neurochirurgie.

Pour compléter sa formation, l’interne en neurochirurgie a la possibilité de candidater à une formation spécialisée transversale (FST) et notamment la FST Cancérologie ou la FST Douleur.

INFO : Le programme détaillé des enseignements et des stages à accomplir, les compétences spécifiques à acquérir, ainsi que les modalités d’évaluation des connaissances sont consultables sur la maquette du DES.

Quelles sont les écoles formant au métier de neurochirurgien ?

En France, les neurochirurgiens, comme tous les autres médecins, sont formés dans des unités de formation et de recherche (UFR) d’universités associées à un CHU.

La liste des facultés de médecine est consultable sur le site de l’Ordre des médecins.

Comment se préparer aux études de neurochirurgie ?

Des applications numériques et des ouvrages (livres et abonnements à des périodiques) existent pour aider les étudiants en neurochirurgie à se former et à réviser leurs connaissances :

  • Le Campus numérique de neurochirurgie
  • L’application d’anatomie humaine AKIVI
  • La plateforme informatique SIDES (Système Inter-Universitaire Dématérialisé d'Évaluation de Santé)
  • Neurochirurgie : Réussir son DFASM - Connaissances clés par Collège de Neurochirurgie. Éditions Elsevier Masson, 3e édition. Août 2022.
  • Neuro-imagerie diagnostique par Jean-Louis Dietemann. Éditions Elsevier Masson. 3e édition. Juin 2018.

Le prix d’une formation de neurochirurgien

Quel est le prix d’une formation pour devenir neurochirurgien ?

Les études pour devenir neurochirurgien sont coûteuses. Chaque année, les étudiants non-boursiers ne vivant plus au domicile familial, doivent s’acquitter de plusieurs frais :

  • Droits d’inscription universitaire (entre 170 et 243 €) ;
  • Contribution de vie étudiante et de campus (CVEC) qui s’élève à 95 € ;
  • Coût du matériel pédagogique (livres et référentiels), des tenues de stage et de leur entretien ;
  • Frais de vie courante (loyer, repas, transport, téléphonie/internet…) ;

L’inscription à des classes préparatoires privées, particulièrement onéreuses, et la souscription à des services d’aide à la préparation des ECN sont aussi à prévoir.

Selon l’Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF), le coût annuel des études de médecine dépasse aisément les 15 000 €.

Comment financer des études de neurochirurgie ?

Plusieurs dispositifs d’aides financières sont disponibles en fonction de la situation de l’étudiant :

INFO : Durant leur internat, les étudiants en médecine perçoivent un salaire (19 119 € brut annuel en 1re année et jusqu’à 25 548 € brut annuel en 5e année) avec en outre une prime de responsabilité en 4e et 5e années.

Les spécialités et les évolutions de carrière du neurochirurgien

Selon son mode d’exercice et avec l’expérience, les perspectives d’avenir d’un neurochirurgien sont nombreuses. Il pourra entre autres :

  • devenir chef d’un service hospitalier de neurochirurgie ;
  • ouvrir un cabinet privé tout en faisant des prestations hospitalières ;
  • s’orienter vers l’enseignement ou la recherche scientifique ;
  • se surspécialiser pour évoluer dans la pratique de son métier ;
  • s’engager dans l’humanitaire pour le compte d’un organisme international ou une ONG comme La chaîne de l’espoir ou Médecins du monde.

Le champ d’intervention des neurochirurgiens est vaste, c’est la principale raison pour laquelle nombre d’entre eux choisissent de se spécialiser dans une des branches de la neurochirurgie :

  • neurochirurgie crânienne
  • neurochirurgie du rachis
  • neurochirurgie pédiatrique
  • neurochirurgie fonctionnelle
  • neuro-oncologie
  • neurochirurgie vasculaire

Pour atteindre ces objectifs, de nombreuses formations, souvent diplômantes, sont à la disposition des neurochirurgiens. Parmi celles-ci, on trouve :

  • DIU Traumatismes cranio-cérébraux
  • DU Pathologie Hypothalamo-hypophysaire
  • DU Pathologie Médico-chirurgicale de la moelle épinière
  • DU Anatomie chirurgicale
  • DU Douleur
  • Diplôme de compétences Étendues (DCE) Neurochirurgie fonctionnelle et stéréotaxique
  • DCE Radiochirurgie
  • Master de Sciences chirurgicales parcours Neurosciences

INFO : Outre la motivation personnelle du neurochirurgien à poursuivre sa formation, le DPC est un dispositif mis en place par l’État qui les oblige à se former tout au long de leur carrière. L’objectif du Développement Professionnel Continu est de garantir la qualité des soins apportés aux patients en actualisant les connaissances et les compétences du chirurgien.

Le quotidien d’un neurochirurgien

Le neurochirurgien exerce une spécialité à la fois passionnante et particulièrement exigeante.

Les avantages du métier de neurochirurgien

  • Métier passionnant et gratifiant. Le neurochirurgien suscite fréquemment l’estime, voire l’admiration.
  • Débouchés importants.
  • Niveau de salaire attractif.
  • Profession stimulante et en constante évolution, notamment avec l’apport de la technologie.

Les difficultés du métier de neurochirurgien

  • Études longues et sélectives.
  • Lourdes responsabilités, la neurochirurgie étant une spécialité à risques qui soigne un organe extrêmement fragile.
  • Discipline de pointe et qui progresse vite, la neurochirurgie nécessite une mise à jour régulière des connaissances et des compétences pour se maintenir à niveau.

Le métier de neurochirurgien vu de l'intérieur

Groupes et associations pour les neurochirurgiens

    • SFNC - Société française de neurochirurgie

    Créé en décembre 1969, la SFNC a pour objectif de favoriser les échanges et le développement de la spécialité et de promouvoir son enseignement. La SFNC est également un interlocuteur privilégié auprès des autorités de tutelle que sont l’HAS, la DGOS, le Ministère de la Santé.

    Site : https://www.sfneurochirurgie.fr/fr/

    • AJNC – Association des jeunes Neurochirurgiens

    L’AJNC est dédiée aux jeunes neurochirurgiens (internes, assistants, chefs de clinique ou praticiens hospitaliers de moins de 40 ans). Elle participe à l’orientation des réformes pédagogiques, est l’interlocuteur des instances seniors de la profession et organise des évènements et des formations au profit des jeunes neurochirurgiens.

    Site : https://www.helloasso.com/associations/association-des-jeunes-neurochirurgiens

    • Collège de neurochirurgie

    Le Collège a pour missions de promouvoir et d’organiser la formation initiale et continue de la spécialité.

    Site : https://neuro-dev.unilim.fr/spip.php?article1286

    • CEN - Collège des enseignants en neurochirurgie

    Association loi 1901, le CEN a pour but de promouvoir et développer l'enseignement de la neurologie en France au sein des universités et des organismes d'enseignement post-universitaire.

    Site : https://www.cen-neurologie.fr/fr

Sauvez des vies - Formez vous

  • Vous êtes une entreprise et vous souhaitez former vos collaborateurs aux gestes qui sauvent ?
  • Vous souhaitez réactualiser vos connaissances ? Vous avez des besoins spécifiques  ?

Trouvez les meilleures formations AFGSU & Premiers secours obligatoires