Odontologue | Métier, salaire et formation (2024)

Article mis à jour le : 2 février 2024

Discipline médicale parmi les plus anciennes, l’odontologie a connu une évolution considérable stimulée par les avancées technologiques.

En luttant contre les affections dentaires, en restaurant l’esthétique d’un sourire ou la fonctionnalité d’une dentition saine, l’odontologue joue un rôle essentiel dans l’amélioration de la qualité de vie de ses patients.

Vous recherchez des informations sur le métier d’odontologue ? Notre fiche-métier détaille le rôle de ce médecin, les différents aspects de l’odontologie, les qualités et les études requises pour exercer, ainsi que les salaires et les possibilités de carrière des odontologues.

Odontologue métier exemple de missions

Le métier d'odontologue en France

Qu’est-ce qu’un odontologue ?

C’est un médecin spécialiste des dents (émail, pulpe dentaire, dentine) et de la cavité buccale (mâchoires et tissus avoisinants).

Quel est le rôle d'un odontologue ?

L’odontologue pratique une spécialité à la fois médicale et chirurgicale qui couvre plusieurs domaines en lien avec la cavité bucco-dentaire (endodontie, occlusodontie, parodontologie, implantologie, orthodontie, odontologie pédiatrique, odontologie prothétique…).

L’odontologue est qualifié pour explorer, diagnostiquer et traiter des maladies et des troubles bucco-dentaires très variés, chez l’enfant comme la personne âgée :

  • Traitement des caries, des racines, dévitalisation, reconstitution et extraction de dents…
  • Traitement du bruxisme, des problèmes d’occlusion dentaire, des désordres de l’articulation temporo-mandibulaire, des douleurs dentaires…
  • Correction des malpositions dentaires et des dysharmonies dento-maxillo-faciales…
  • Exérèse de kystes, de granulomes…
  • Remplacement de dents manquantes (implants, couronnes, bridges), adaptation de prothèses dentaires…

L’odontologue travaille souvent en collaboration avec d’autres professionnels de santé : chirurgien-dentiste, ORL, stomatologue, orthodontiste, chirurgien maxillo-facial, prothésiste dentaire, etc.

Quelles sont les principales missions d'un odontologue ?

  • Recueil des informations (symptômes, antécédents familiaux et personnels, traitements…) auprès du patient
  • Examen clinique précis
  • Réalisation d’examens bucco-dentaires
  • Choix et prescription d’explorations complémentaires pertinentes
  • Établissement d’un diagnostic
  • Proposition et mise en œuvre de mesures et de traitements adaptés (traitements, médicamenteux, opérations, appareillages, rééducation/réhabilitation…)
  • Suivi et contrôle de l’efficacité d’une thérapeutique, ajustement et modification en cas de besoin
  • Prise en charge des urgences dentaires traumatiques, hémorragiques, infectieuses…
  • Prévention et promotion de la santé bucco-dentaire

Quelles sont les qualités requises pour être odontologue ?

  • Habileté manuelle et minutie
  • Qualités relationnelles
  • Sens de l’écoute et empathie
  • Adaptabilité
  • Rigueur scientifique et conscience professionnelle
  •  Pédagogie

Quel est le salaire des odontologues ?

Comme pour la plupart des médecins, le salaire des odontologues est très variable en fonction de son mode d’exercice, son expérience ou encore son niveau de spécialisation.

La rémunération des odontologues salariés de la Fonction publique suit une grille indiciaire fixée par l’État. Elle varie entre 4 500 € et 9 200 € (hors primes et indemnités) selon l’ancienneté et l’échelon du praticien.

Les niveaux de rémunération des odontologues libéraux sont généralement supérieurs. Selon la CARMF (Caisse autonome de retraite des médecins de France) et le CNAM (Caisse nationale de l’assurance maladie), l’odontologie fait partie des spécialités médicales les plus rémunératrices.

La formation pour devenir odontologue

Quel est le diplôme nécessaire pour exercer en tant qu’odontologue ?

Pour exercer le métier d'odontologue, il faut être titulaire d'un diplôme d'État de docteur en chirurgie dentaire et d’un des trois diplômes d’études spécialisées de la spécialité.

Quelles études pour devenir odontologue ?

Le cursus des études d’odontologie dure 6 à 9 ans et comporte trois cycles.

  • Le 1er cycle comprend une 1ere année commune à toutes les études de santé (filière MMOPK : Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie, Kiné) et 2 années de formation préclinique. Au terme de ce 1er cycle, l’étudiant obtient le Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologique (DFGSO), équivalent au niveau licence.
  • Un 2e cycle de 2 ans correspondant aux années cliniques. L’étudiant approfondit ses connaissances et accroît ses compétences professionnelles en donnant ses premiers soins dentaires en conditions réelles. À la fin du 2e cycle, l’étudiant en odontologie doit valider un Certificat de synthèse clinique et thérapeutique (CSCT). Cet examen universitaire lui accorde temporairement le droit d’effectuer des remplacements dans des cabinets libéraux. L’autorisation d’exercice définitive ne s’obtient qu’après validation du 3e cycle. Le 2e cycle se termine par l’obtention du Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Odontologiques (DFASO).
  • Un 3e cycle qui offre deux possibilités :
    • Le cycle court (1 an) qui est choisi par une majorité d’étudiants. Essentiellement composé de stages en milieu hospitalier, il prépare à l’exercice autonome de la profession. À l’issue de cette année et après validation des examens et soutenance de thèse, l’étudiant obtient le diplôme d’État de docteur en chirurgie dentaire,
    • Le cycle long (3/4 ans) est facultatif et correspond à l’internat. Il est accessible par un concours dont le classement détermine la spécialité dans laquelle l’étudiant va pouvoir s’engager : Orthopédie dento-faciale (3 ans), Médecine bucco-dentaire (3 ans) ou Chirurgie orale (4 ans). L’internat d’odontologie se termine par l’obtention du Diplôme d’Études Spécialisées (DES) correspondant à la spécialité suivie en plus du DE de chirurgie dentaire.

Quel est le programme des études en odontologie ?

Quel que soit le parcours choisi, la formation en odontologie est à la fois théorique et pratique. Elle comprend des cours magistraux, des enseignements dirigés, des travaux pratiques sur des mannequins « fantômes » ou sur des simulateurs numériques, ainsi que des stages dans des services agréés d’odontologie.

Outre les enseignements théoriques obligatoires, les étudiants peuvent choisir des unités d’enseignements libres pour personnaliser leur parcours.

Au cours du 3e cycle court, ils ont la possibilité de se spécialiser en suivant des diplômes universitaires complémentaires, tels que :

  • DU Réhabilitation orale numérique
  • DU Réhabilitation implantaire et parodontale
  • DU Chirurgie implantaire
  • DU Endodontie
  • DU Parodontologie et implantologie orale
  • DU Identification odontologique et crânio-faciale
  • DU Médecine bucco-dentaire du sport

Les étudiants qui ont opté pour le 3e cycle long des études d’odontologie sont internes salariés de l’hôpital dans l’une des 3 filières suivantes :

  • L’Orthopédie Dento-Faciale (ODF) qui forme des spécialistes en ODF, plus communément appelés orthodontistes.
  • La Chirurgie Orale (CO), une filière partagée avec les internes en médecine et qui se situe aux frontières de la médecine et de la chirurgie. Elle forme des chirurgiens oraux capables de prendre en charge de nombreuses pathologies (infections dentaires sévères, tumeurs, greffes…).
  • La Médecine Bucco-Dentaire (MBD), qui forme à la prise en charge des patients avec des pathologies lourdes et/ou spécifiques.

Le programme de formation pour les 3 spécialités d’odontologie est défini par l’arrêté du 31 mars 2011.

Les étudiants du 3e cycle long des études odontologiques peuvent bénéficier d'une année de recherche. Cette année supplémentaire leur permet d'accomplir des travaux de recherche en vue de préparer un master, une thèse de doctorat ou un diplôme équivalent. Non-automatique, l’année recherche est attribuée en tenant compte de la qualité du projet présenté par l'étudiant.

Comment accéder aux études d’odontologie ?

Pour suivre une formation en odontologie, il faut obtenir un baccalauréat - scientifique de préférence - et candidater sur la plateforme Parcoursup à la première année commune des études de santé (filière MMOPK : Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie, Kiné).

Depuis la rentrée 2020, cette 1ere année est accessible par 2 voies différentes :

  • Le Parcours d’Accès Santé Spécifique (PASS), proposé par les universités qui ont une faculté de santé ;
  • La Licence avec option Accès Santé (LAS).

En fonction des résultats obtenus lors de ces deux parcours, les étudiants sont ensuite admis à poursuivre leurs études dans la filière odontologie.

Quelles sont les écoles formant au métier d’odontologue ?

En France, les odontologues sont formés dans des facultés d’odontologie habilitées par les ministres chargés de l'Enseignement supérieur et de la Santé.

Les facultés d’odontologie se situent à Lille, Paris V, Paris VII, Nancy, Reims, Strasbourg, Lyon, Clermont-Ferrand, Nice, Marseille, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Rennes et Brest et depuis la rentrée 2022, Amiens, Caen, Rouen, Dijon, Besançon, Grenoble, Poitiers et Tours.

Comment se reconvertir au métier d’odontologue ?

Un dispositif dit de « passerelles » permet aux titulaires de certains diplômes d’accéder directement en 2e ou 3e année des études odontologiques, sans valider la 1ere année des études de santé. C’est notamment le cas des titulaires d'un master, d'un doctorat, d'un diplôme d'auxiliaire médical ou d'un titre d'ingénieur.

Les conditions d'accès sont gérées par l'Arrêté du 24 mars 2017 relatif aux modalités d'admission des filières concernées.

Idées de livres à lire lorsqu’on veut devenir odontologue

  • Référentiel internat Chirurgie orale - Collège des enseignants de chirurgie orale par Jean-Christophe Fricain. Éditions Espace ID, 2e édition. Juin 2023.
  • Référentiel internat Parodontologie - Collège national des enseignants en parodontologie par Marie-Laure Colombier, Olivier Huck, Sylvie Jeanne, et al. Éditions Espace ID. Février 2023.
  • Référentiel internat Dentisterie restauratrice et endodontie - Collège national des enseignants en odontologie conservatrice par Raphaël Devillard, Olivier Romieu, Reza Arbab-Chirani, et al. Éditions Espace ID. Février 2021.
  • Annales corrigées de l'internat en odontologie 2020-2022 par Alexandre BAUDET. Éditions : Maloine. Mars 2023.

Le prix d’une formation en odontologie

Le coût des études de santé est un sujet de préoccupation récurrent chez les étudiants français censés suivre leur formation sur de nombreuses années.

En France, le coût de la formation comprend :

  • Les droits d’inscription en faculté d’odontologie (170 €, 243 € ou 502 € selon l’année d’études) ;
  • La Contribution de vie étudiante et de campus (CVEC) de 100 € ;
  • Les frais d’inscription à des classes préparatoires privées, à des services d’aide à la préparation du concours de l’internat ou du CSCT ;
  • L’achat de matériel pédagogique et de travaux pratiques (livres et référentiels, trousse dentaire)
  • Les frais de vie courante (hébergement, transport, restauration…).

Pour aider les étudiants en odontologie à financer leur formation, plusieurs dispositifs sont disponibles :

  • Bourse des conseils régionaux et généraux.
  • Bourse sur critères sociaux (BCS) ;
  • Aide au mérite, pour les étudiants boursiers ayant obtenu une mention « Très bien » au baccalauréat ;
  • Aide personnalisée au logement (APL) ;
  • Contrat d’engagement de service public (CESP) avec attribution d’une allocation mensuelle en contrepartie d’un engagement à exercer sur un territoire où l’offre de soins est insuffisante ;
  • Prêt bancaire garanti par l’État.

Les étudiants en odontologie perçoivent une rémunération au cours de leur cursus universitaire. Les montants de ces émoluments sont fixés par arrêté ministériel. Selon l’année de formation, ils varient entre 3 229,20 € et 28 027,80 € bruts annuels, hors primes de garde et autres indemnités).

Évolutions de carrière des odontologues

Avec l’expérience et en continuant à se former, les médecins odontologues peuvent se sur-spécialiser pour évoluer dans leur profession.

La formation continue leur donne aussi la possibilité d’orienter leur carrière vers d’autres fonctions comme un poste administratif, la recherche ou l’enseignement universitaire, etc.

Il existe de nombreuses formations professionnelles complémentaires disponibles : des formations qualifiantes, certifiantes ou diplômantes, des formations courtes, des certificats d’études supérieures (CES), des diplômes universitaires (DU) et interuniversitaires (DIU), des masters, etc.

  • AEU Imagerie maxillo-faciale, AEU Implantologie, AEU Micro-chirurgie endodontique…
  • CES Odontologie pédiatrique et prévention, CES Parodontologie…
  • DU Réhabilitation orale numérique, DU Occluso-odontologie fonctionnelle, DU Médecine bucco-dentaire du sport, DU Fentes labiopalatines, DU Esthétique du sourire…
  • DIU Endodontie, DIU Odontologie pédiatrique et sédation
  • Master Recherche

Le quotidien d’un odontologue

Les avantages du métier d'odontologue

  • Spécialité intéressante à la fois médicale et chirurgicale
  • Travail gratifiant avec un impact important sur la qualité de vie des patients
  • Niveaux de salaires attractifs

Les difficultés de la profession d'odontologue

Associations et liens utiles pour les odontologues

  • UNECD – Union Nationale des étudiants chirurgiens-dentistes

Créée en 1961, l’UNECD fédère les associations représentatives indépendantes des 15 facultés de chirurgie dentaire. Elle effectue la triple mission de représentation des étudiants, services aux étudiants et animation de la faculté.

Site web : https://www.unecd.com/

  • ADF - Association Dentaire Française

L’ADF participe à la formation, à l’accompagnement et à la défense des droits des chirurgiens-dentistes.

Site web : https://www.adf.asso.fr/

  • ONCD - Ordre National des Chirurgiens-Dentistes

Créé en 1945, l’ONCD est un organisme privé chargé par le législateur d’une mission de service public. Il veille au maintien des principes de moralité, de probité et de compétence indispensables à l’exercice de la profession de chirurgien-dentiste. Il contrôle l’accès à la profession et assure la défense de son indépendance.

Site web : https://www.ordre-chirurgiens-dentistes.fr/

  • SNIO – Syndicat national des internes en odontologie

Le SNIO a été créé en 2014 pour défendre les intérêts des internes des 3 spécialités odontologiques auprès des instances nationales la voix des internes et pour participer à l'élaboration et l'évolution de leur formation.

Site web : https://www.snio.fr/

  • Vous voulez sauver des vies via des formations sur-mesure ?
  • Vous voulez former votre personnel aux gestes qui sauvent ?
  • Besoin d'un audit de formation, d'un accompagnement personnalisé ou d'une aide spécifique ?

Trouvez les meilleures formations AFGSU & Premiers secours obligatoires