Opticien : métier, spécialité, salaire et formation (2023)

En raison du vieillissement de la population et des progrès techniques, l’opticien évolue dans un secteur en plein essor.

Vous envisagez de devenir opticien ? Connaissez-vous les qualités et les études nécessaires pour exercer ce métier ? Quels sont les salaires et les débouchés possibles ? Voici une fiche complète de tout ce qu’il faut savoir sur le métier d’opticien.

Opticien métier

Le métier d'opticien en France

L’opticien est un professionnel du secteur paramédical expert en optique médicale.

Qu'est-ce qu'un opticien ?

L'opticien conçoit, réalise, délivre et contrôle les appareils d’optique destinés à corriger les défauts de la vision, le plus souvent sur la base d’une prescription ophtalmologique. Pour cela, il utilise tous les moyens technologiques disponibles en mettant en application les lois de l’optique physique et physiologique, l’optométrie.

Dans le cadre d’un renouvellement, l’opticien peut adapter une prescription initiale de verres correcteurs ou de lentilles de contact en cours de validité.

L’opticien peut procéder à des examens de la vue et proposer des séances d’apprentissage à la manipulation des lentilles de contact. Il conseille ses clients sur les matériels d’optique fournis et travaille dans le respect des lois et des règlements en vigueur.

Quelle est la différence entre un opticien et un lunetier ?

Il n'y en a pas ! La dénomination officielle de la profession est d’ailleurs « opticien-lunetier ». Le terme opticien est aujourd’hui couramment utilisé en lieu et place de celui de lunetier - ancien terme utilisé pour désigner « la personne qui fabrique et vend des lunettes » (dictionnaire de l’Académie française).

Quelle est la différence entre un opticien et un ophtalmologue ?

Bien qu’il soit un spécialiste de la vision, l’opticien ne doit pas être confondu avec l’ophtalmologue. L’ophtalmologue est un médecin spécialisé qui a effectué 12 années d’études de médecine. En tant que médecin, il a en charge la santé des yeux dans son ensemble et peut prescrire des examens et des traitements.

Quelles sont les missions d'un opticien ?

Technique / Santé

  • Prend des mesures morphologiques et adapte les équipements d’optique aux besoins des personnes
  • Assure le service après-vente en réparant les appareils
  • Conseille les clients sur les aspects techniques et esthétiques
  • Réalise des tests de l’acuité visuelle, des mesures optométriques
  • Effectue des contrôles et ajuste les équipements
  • Respecte les règles de sécurité et contrôle la conformité des produits

Commerce / Gestion

  • Vend des lunettes (montures et verres correcteurs) et des lentilles de contact
  • Aménage et gère un magasin d’optique
  • Applique le code de la Santé publique et la législation en vigueur
  • Prépare les devis et les factures
  • Encadre une équipe ou collabore au sein de celle-ci
  • Effectue la saisie informatique des dossiers et des prises en charge

Communication

  • Accueille et s’informe des besoins
  • Propose des prestations et informe
  • Dialogue avec des spécialistes

Quel profil faut-il avoir pour être opticien?

Outre les compétences techniques indispensables, certaines qualités personnelles sont nécessaires pour exercer le métier d’opticien-lunetier :

  • Aimer le contact et avoir un bon relationnel
  • Être intéressé par la mode, l’esthétique et avoir des qualités de visagiste
  • Être rigoureux et minutieux
  • Apprécier la technique, le calcul, l’innovation technologique en matière d’optique
  • Être à l’écoute (des goûts et des attentes) des clients

Où peut travailler un opticien ?

En fonction de sa formation et des compétences développées, mais aussi de ses envies personnelles, l’opticien peut exercer :

  • À son compte, en tant qu’opticien indépendant
  • Dans un magasin d’optique, en tant qu’employé ou bien gérant
  • Dans un établissement hospitalier, un centre basse vision ou un cabinet d’ophtalmologistes
  • Dans l’industrie de l’optique (laboratoire de verres ophtalmiques ou de lentilles de contact)

Quel est le salaire d'un opticien ?

Le salaire d’un opticien dépend de plusieurs critères comme le niveau d’expérience, la formation, l’ancienneté, le type de structure dans lequel il travaille et le poste qu’il y occupe. Un opticien débutant gagne en moyenne entre 1 700 et 2 000 € brut par mois.

Avec l’ancienneté et le développement de nouvelles compétences (cf. Poursuites d’études et évolution de carrière de l’opticien), sa rémunération peut être revalorisée jusqu’à 3 000 € bruts mensuels. S’il s’installe à son compte, les revenus de l’opticien seront encore plus conséquents.

La formation pour devenir opticien

L’opticien est un professionnel de santé paramédical. Inscrit au Code de la Santé Publique, son titre est protégé et réglementé. Il est titulaire d'un numéro ADELI (Automatisation DEs LIstes), délivré par la Haute Autorité de Santé, qui lui donne le droit d’exercer.

Quel diplôme pour devenir opticien ?

En France, seule une personne titulaire du BTS Opticien-Lunetier peut exercer ce métier. Il s’agit d’un diplôme d’État de niveau 5 (Bac +2). Reconnu par le ministère de l’Éducation nationale, il est enregistré sous le titre RNCP1084.

Le BTS Opticien-Lunetier a pour objectif de développer l’ensemble des compétences nécessaires à l’exercice de la profession :

  • Communiquer dans les domaines scientifiques et techniques et collaborer efficacement avec l'ensemble des professionnels concernés
  • Proposer et réaliser un équipement permettant d'offrir au client une compensation confortable respectant la prescription médicale

Les enseignements du BTS Opticien-Lunetier couvrent toutes les notions nécessaires pour le passage des épreuves orales et écrites de l’examen.

Culture générale & expression ;

  • Anglais ;
  • Mathématiques ;
  • Économie et gestion de l’entreprise
  • Optique géométrique et physique
  • Études techniques des systèmes optiques
  • Analyse de la vision
  • Examens de vue, prises de mesures et adaptation
  • Contrôles d’équipement et réalisation technique

Le détail du contenu des cours est consultable sur le référentiel de l’Éducation nationale.

Le BTS se prépare en 2 ans et comprend des cours théoriques, des ateliers pratiques et un stage obligatoire de 6 semaines. Elle peut être suivie :

  • en présentiel ou en distanciel ;
  • en formation initiale, par la voie scolaire classique ;
  • en contrat d’apprentissage (formation en alternance) ;
  • en contrat de professionnalisation ;
  • par la formation professionnelle continue.

Modalités d’obtention du BTS Opticien-lunetier

L’obtention du BTS Opticien-Lunetier est soumise à un contrôle continu et à des évaluations ponctuelles : épreuves écrites, orales et pratiques (mises en situation professionnelle) + soutenance d’un mémoire de stage.

L’examen est composé de 12 épreuves qui reflètent la diversité et la polyvalence du métier d’opticien. Le diplôme est accordé lorsque la moyenne générale obtenue à l’ensemble des épreuves est supérieure ou égale à 10/20. Les détails sur le règlement des épreuves et des évaluations.

S’agissant d’examen modulaire, les candidats peuvent, en cas d’échec, conserver le bénéfice des blocs de compétences dans lesquelles ils ont obtenu la moyenne.

Quels sont les établissements préparant au métier d’opticien ?

La préparation au BTS opticien-lunetier est dispensée dans des établissements publics, privés hors contrat ou privés sous contrat.

Le site de l’ONISEP répertorie l’ensemble des établissements publics et privés préparant au BTS d’opticien-lunetier.

Devenir opticien avec quel bac ? Et sans le bac ?

L’accès au BTS Opticien-Lunetier est ouvert à tous les profils de bacheliers. Cependant, les candidats les plus aptes à suivre une formation d'opticien sont les bacheliers issus des filières scientifiques et techniques : bac général avec spécialités scientifiques, bac technologiques STL, ST2S ou STMG ou encore baccalauréat professionnel optique lunetterie.

Pour ceux qui ne sont pas titulaires d’un baccalauréat à dominante scientifique, plusieurs établissements proposent des remises à niveau - en maths et en physique-chimie - pour aborder sereinement un BTS d’Opticien-lunetier.

Depuis la réforme des études de médecine, certains étudiants n’ayant pu poursuivre après PASS et L.AS, se réorientent ainsi vers les métiers de la santé visuelle.

Il est aussi possible de se reconvertir dans le métier d’opticien après plusieurs années d’activité professionnelle. Enfin, pour ceux qui n’ont jamais eu le baccalauréat, le BTS Opticien peut être accessible par le biais d'une validation des acquis de l'expérience (VAE).

Top 5 des livres à lire pour se préparer aux BTS d’opticien-lunetier

  • P-Y. Cazeaud, S. Vettese (2016). Réussir son BTS Opticien-Lunetier, Analyse de la vision. Éditions Technique et documentation.
  • Bah (2018) Mercatique BTS opticien lunetier. Ophrys Éditions, 3e édition.
  • Bah (2019) Économie Droit Opticien Lunetier BTS. Ophrys Éditions, 4e édition.
  • L. Grienche, T. Dutertre (2018) Étude technique des systèmes optiques. Éditions Lavoisier/Tec et Doc.
  • I. VIARDS-ROZANES, L. CASTILLA, Y. DYANT (2016) Technologie et prise de mesures - Exercices et annales. Éditions Lavoisier/Tec et Doc, 2e édition.

Le quotidien d'un opticien-lunetier

Les avantages et les difficultés du métier d’opticien

Le métier est souvent apprécié pour sa polyvalence, l’opticien-lunetier cumulant des fonctions de commercial, de technicien et de professionnel de la santé. Le contact avec une clientèle aux profils et aux attentes divers, ainsi que le travail en équipe sont des avantages de la profession.

Bien que le secteur recrute de nombreux opticiens pour renforcer leurs équipes, la sur-représentation de la profession, dans certaines zones géographiques, est à considérer.

Témoignages

Poursuites d'études et évolutions de carrière de l'opticien

Le BTS étant une formation professionnalisante, dès son obtention, l’opticien est apte à exercer. Cependant, avec un bon dossier, une poursuite d’études supérieures est envisageable.

Certains opticiens prolongent ainsi leur formation pour élargir leurs compétences dans le domaine commercial et pour pouvoir ouvrir un magasin d’optique. D’autres choisissent de se former pour se spécialiser en optométrie, en contactologie ou en basse vision, par exemple.

Quelques exemples de formations possibles :

  • Licences professionnelles « Métiers de l’optique », « Métiers de la vision », « Optique professionnelle parcours santé visuelle » ou « Vente et management en optique et lunetterie »
  • Licence « Gestion des organisations, spécialisation opticien responsable de magasin d'optique »
  • Master Sciences de la vision
  • Bachelor Sciences de la Vision, pour se spécialiser en optométrie, contactologie, basse vision.
  • Bachelor Manager en optique, pour renforcer les compétences en gestion, management et marketing avec pour objectif la gérance ou la création de son propre magasin
  • Bachelor Lunetier créateur, pour les opticiens désirant s’orienter vers la création et le design de montures
  • Certificat de qualification professionnelle Opti-Vision

Les groupes et associations d'opticiens

  • Fédération Nationale des Opticiens de France (FNOF)

Principale organisation patronale de la branche, la FNOF promeut l’opticien par la définition du métier et la revalorisation de la formation, et fait reconnaître l’opticien comme un professionnel de santé incontournable dans la filière de soins visuels.

Site web : http://www.fnof.org/

  • Association des opticiens à domicile de France (AODF)

Association de loi 1901 créée en 1954, son rôle est de regrouper les opticiens à domicile indépendants, afin de partager leurs expériences et certaines de leurs ressources.

Site web : https://aodf.fr/

  • International Opticians Association (IOA)

Association dédiée à l’amélioration et au développement de la profession d’opticien dans le monde entier.

Site web : https://www.ioassn.org/fr/

  • Opticiens Lunetiers Sans Frontières (OLSF)

ONG caritative luttant contre la malvoyance des populations dans le besoin en France et dans le monde.

Site web : https://www.opticiens-sans-frontieres.org/

Recevez nos articles, dossiers et fiches pratiques !