Pansement hydrocolloïde : fiche pratique (2024)

Article mis à jour le : 26 février 2024

Il existe différents types de pansements pour les plaies qui sont utilisés notamment en fonction du stade de cicatrisation.

Le pansement hydrocolloïde est une solution efficace qui vient protéger la plaie des agressions extérieures grâce à un gel dermo-reconstituant qui forme une sorte de coussinet autour de la plaie. 

Le pansement hydrocolloïde est conseillé pour les plaies de type ulcère, brûlure superficielle ou encore escarre.

Exemple de Pansement hydrocolloïde

Qu’est-ce qu’un pansement hydrocolloïde ?

Les pansements hydrocolloïdes sont des dispositifs de soins permettent de protéger les plaies et de favoriser la cicatrisation. Ils sont adhésifs et imperméables à l’eau.

Le pansement hydrocolloïde est composé principalement de carboxyméthylcellulose (CMC) ou de pectine qui forme un gel au contact de la plaie. Ce gel favorise la cicatrisation en absorbants les exsudats de la plaie.

Bon à savoir

Dans les protocoles infirmiers, les pansements hydrocolloïdes sont mentionnés par les initiales HC.

Un pansement hydrocolloïde est composé de deux couches :

  • Une couche interne constituée d’élastomères avec des hydrocolloïdes absorbants, qui se transforme en gel au contact des exsudats ;
  • Une couche externe sous la forme d’un film de polyuréthane, qui protège la plaie des micro-organismes extérieurs.

Il adhère à la peau saine et pas à la plaie. Il est perméable à l’air tout en étant imperméable à l’eau. Il préserve la plaie en l’empêchant de former une croute sèche.

Le patient peut prendre une douche avec le pansement. Ce dernier améliore le confort du patient en réduisant la douleur liée à la plaie. Le pansement assure l’absorption des exsudats sans pour autant se déliter et adhérer.

Quelle est la différence entre un pansement hydrocolloïde et un pansement hydrocellulaire ?

Un pansement hydrocolloïde absorbe l’excès d’exsudat pour former une substance sous forme de gel et conviennent aux plaies modérément exsudatives. Un pansement hydrocellulaire maintient un milieu humide autour de la plaie et sont parfaits pour les plaies légèrement exsudatives.

Le types de pansements hydrocolloïdes

Il existe différents types de pansements hydrocolloïdes :

  • Les pansements hydrocolloïdes adhésifs / non adhésifs
  • Les pansements hydrocolloïdes minces, adaptés aux plaies avec peu d’exsudats et qui ont l’avantage d’être discrets et d’améliorer le confort du patient
  • Les pansements hydrocolloïdes épais avec une capacité d’absorption importante, donc adaptés aux plais produisant beaucoup d’exsudats. Ils peuvent aussi être laissés plus longtemps en place
  • Les pansements hydrocolloïdes pour des parties spécifiques du corps (coude, pied ou genou, par exemple). En effet, certaines parties peuvent être particulièrement sujettes aux frottements et nécessitent des pansements très ajustés

Attention

Les pansements hydrocolloïdes ne conviennent pas à toutes les plaies : il est impératif de consulter un professionnel de santé pour choisir le type de pansement le plus adapté.

Un pansement hydrocolloïde aide à accélérer la cicatrisation

À quoi sert un pansement hydrocolloïde ?

Un pansement hydrocolloïde aide à accélérer la cicatrisation grâce à un certain nombre de caractéristiques :

  • Protège les plaies des agressions extérieures
  • Fait barrière aux infections bactériennes
  • Maintient un milieu humide utile pour la cicatrisation de la plaie
  • Évite la formation d’une croute sèche sur la plaie
  • Stabilise la température de la plaie à 37 °C
  • Draine moyennement les exsudats
  • Favorise la migration cellulaire et l’irrigation sanguine
  • Masque les odeurs
  • Permet d’évaluer la taille de la plaie grâce au quadrillage lorsque le pansement est semi-transparent
  • Est facile à poser et à retirer
  • N’adhère pas à la plaie
  • S’adapte à la taille et à la forme de la plaie
  • Est imperméable aux gaz et à l’eau
  • Réduit la douleur
  • Participe au confort du patient

Il est utilisé pour tout type de plaies en phase de bourgeonnement et en phase d’épidermisation, ainsi que pour des soins post opératoires.

Attention

Il ne faut pas utiliser de bétadine, de Daikin ou d’alcool avant d’appliquer un pansement hydrocolloïde. En effet, la matière va saturer rapidement et le pansement n’assurera plus son rôle.

Quand utiliser un pansement hydrocolloïde ?

Un pansement hydrocolloïde convient à tout type de plaie (chronique ou aigue) qui ont peu d’exsudats : brûlure superficielle, ulcère de la jambe, escarre…

Ne pas utiliser de pansement hydrocolloïde lorsque le patient a une peau fragile ou des problèmes de circulation sanguine. Il faut également ne pas les utiliser pour les types de plaies suivants :

  • Les plaies très exsudatives
  • Les plaies sèches
  • Les plaies infectées
  • Les brûlures au troisième degré
  • Les mycoses
  • Les plaies hyperbourgeonnantes

Bon à savoir

Les pansements hydrocolloïdes sont disponibles en différentes tailles et formes.

Comment poser un pansement hydrocolloïde ?

L’application d’un pansement hydrocolloïde est identique à celle d’un pansement standard :

  • Respecter les mesures d’hygiène préconisées : lavage de main, port de gants, etc.
  • Retirer les pansements en place
  • Changer de gants
  • Nettoyer la plaie au sérum physiologique
  • Sécher la plaie correctement dans sa globalité, y compris ses pourtours, avec une gaze
  • Choisir une taille de pansement adaptée, plus large de 3 cm par rapport à la taille de la plaie
  • Plier le pansement en deux et le poser sur la plaie en faisant bien attention à ne pas toucher sa partie adhésive
  • Poser un pansement secondaire si nécessaire, afin de fixer le pansement hydrocolloïde

Le pansement hydrocolloïde se fixe ensuite sur la peau saine qui entoure la plaie. Il est nécessaire de poser un pansement secondaire, notamment en cas de plaie exsudative ou de plaie localisée dans une zone sujette aux frottements.

Attention

Pensez à prendre connaissance des consignes du fabricant pour les respecter scrupuleusement lors de l’application d’un pansement hydrocolloïde.

Comment retirer un pansement hydrocolloïde ?

Quelques précautions doivent être prises pour ôter un pansement hydrocolloïde :

  • Soulever le pansement en appuyant sur la peau
  • Tirer sur l’ensemble de l’adhésif de manière à tout retirer
  • Tirer dans le sens de la pousse des poils et sans toucher la plaie
  • Reposer un pansement si nécessaire

Quand changer un pansement hydrocolloïde ?

Un pansement hydrocolloïde doit être changé lorsqu’il se décolle : cela signifie qu’il est arrivé à maturation.

Un pansement hydrocolloïde peut être laissé en place pendant plusieurs jours (jusqu’à 5 jours consécutifs). Les laboratoires conseillent de ne pas le changer trop fréquemment.

Un pansement hydrocolloïde doit être renouvelé quand il est saturé. Dans ce cas, il commence à se décoller.

Le retrait doit être réalisé avec précaution afin d’éviter les douleurs, notamment lorsque la plaie est encore ouverte.

Quelques marques de pansements hydrocolloïdes

  • Coloplast®
  • Hartmann Hydrocoll®
  • Duoderm®
  • Comfeel®

Sources

  • Vous voulez sauver des vies via des formations sur-mesure ?
  • Vous voulez former votre personnel aux gestes qui sauvent ?
  • Besoin d'un audit de formation, d'un accompagnement personnalisé ou d'une aide spécifique ?

Trouvez les meilleures formations AFGSU & Premiers secours obligatoires