Phytothérapeute | Missions, formation, salaire & débouchés

Article mis à jour le : 24 août 2023

Les médecines alternatives sont de plus en plus demandées en complément des thérapeutes proposées par la médecine conventionnelle. Parmi les différentes solutions existantes, les soins par les plantes sont une alternative souvent privilégiée.

Si vous êtes titulaire d’un diplôme médical, vous pouvez suivre une formation sur la phytothérapie pour devenir phytothérapeute. Quelles sont les missions de ce professionnel ? Quelles sont les conditions d’exercice de ce métier ? Comme se former ? 

Nous répondons à toutes vos questions dans ce guide complet sur le métier de phytothérapeute.

Métier de phytothérapeute

Le métier de phytothérapeute en France

Au même titre que l’aromathérapie, la naturopathie, l’acupuncture ou l’homéopathie, la phytothérapie fait partie des médecines dites douces. Pour réglementer le secteur et éviter des exercices illégaux de la médecine, les praticiens doivent initialement détenir un diplôme en médecine afin de pouvoir utiliser le titre de phytothérapeute. Néanmoins, le secteur n’est pas encore réglementé et il n’existe pas de diplôme d‘État officiel pour devenir phytothérapeute.

Qu’est-ce qu’un phytothérapeute ?

Un phytothérapeute est un professionnel de santé qui soigne et prévient des maux avec des plantes médicinales en utilisant des extraits de plantes et des principes actifs naturels. Il a obligatoirement suivi une formation en phytothérapie, c'est-à-dire sur l'utilisation des plantes à but thérapeutique. Un praticien sans diplôme de médecine ne peut pas être qualifié de phytothérapeute. Il ne peut être que conseiller en phytothérapie.

Pour plus d'informations, consultez l'enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), « Médecines douces ou alternatives : des insuffisances dans le respect de la réglementation ».

Qui peut être phytothérapeute ?

Les professionnels autorisés à suivre une formation pour devenir phytothérapeute sont les suivants :

  • les masseurs kinésithérapeutes
  • les ergothérapeutes
  • les pédicures podologues
  • les diététiciens
  • les vétérinaires
  • les docteurs en médecine
  • les docteurs en chirurgie dentaire
  • les docteurs en pharmacie
  • les Sage-femmes
  • les préparateurs en pharmacie (titulaires du Brevet Professionnel de Préparateur en Pharmacie et exerçant en officine)
  • les infirmières

L'accès aux formations varie selon les établissements dispensant les formations.

Quel est le rôle d'un phytothérapeute ?

Le phytothérapeute guide ses patients en leur proposant des plantes pour soutenir leur santé et les aider à combattre une maladie ou un trouble. Il connaît parfaitement les propriétés des plantes médicinales et intervient le plus souvent en complément de sa pratique médicale conventionnelle. Il peut aussi recevoir des patients uniquement en tant que phytothérapeute.

Le phytothérapeute utilise des extraits de plantes médicinales sous forme d’infusions, de décoctions, de gélule, de teinture mère, d’huiles ou de patchs.

Quelle est la différence entre phytothérapie et naturopathie ?

La naturopathie est une démarche globale de préservation du capital santé incluant différentes méthodes. La phytothérapie est une de ces méthodes.

Quelles sont les principales missions d'un phytothérapeute ?

  • Accueille le patient en consultation pour établir un diagnostic de sa situation et de son environnement du patient
  • Écoute son patient et le questionne
  • Établit un bilan de santé complet
  • Identifie les antécédents médicaux et les traitements en cours
  • Propose des plantes médicinales adaptées
  • Conseille sur l'utilisation, les modes d’administration des plantes…
  • Veille aux interactions médicamenteuses
  • A pour objectif de rééquilibrer la santé des patients
  • Intervient dans le cadre de nombreuses pathologies
  • Sensibilise les médecins généralistes et les autres professionnels à l'intérêt de l'utilisation des plantes médicinales dans la pratique médicale quotidienne

Attention

Sans diplôme médical, le conseiller en phytothérapie ne peut pas délivrer d’ordonnance ou proposer des traitements.

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir phytothérapeute ?

Un phytothérapeute a des qualités d’écoute et d’empathie envers ses patients. Il a un sens du contact développé et il aime prendre le temps (les temps de consultation sont plus longs que lors d’une consultation de médecine classique). Il est ouvert d’esprit et aime apprendre et découvrir de nouvelles techniques de soins, se former à des alternatives médicales.

Où peut-on exercer le métier de phytothérapeute ?

Le métier de phytothérapeute s'exerce avant tout en fonction du mode d'exercice initial du professionnel de santé : en cabinet privé en exercice libéral, en hôpital privé ou public.

Quel est le salaire des phytothérapeutes ?

Le salaire d'un phytothérapeute varie selon son activité professionnelle principale et la manière dont il choisit d'exercer la phytothérapie : en salarié ou en exercice libéral, en complément de son activité ou en consultations spécialisées, etc.

Ainsi, le salaire moyen d’un phytothérapeute est difficile à déterminer. Il varie en fonction de l’importance de sa patientèle, de son expérience et de sa notoriété. Néanmoins, sachez que le prix d’une consultation en phytothérapie est compris entre 20 € et 80 € selon le professionnel.

La formation pour devenir phytothérapeute

Pour devenir phytothérapeute, il faut d’abord être un professionnel de santé en exercice et suivre une formation adaptée.

Quel diplôme faut-il pour exercer en tant que phytothérapeute ?

En France, devenir phytothérapeute nécessite d’être titulaire d’un diplôme universitaire (DU ou DIU) en formation complémentaire à un cursus initial en médecine.

Pour être conseiller en phytothérapie, il est préférable de suivre une formation spécialisée. Certaines sont proposée par des organismes privés ou publics et même des universités. Citons par exemple :

  • le parcours de conseiller spécialisé en herboristerie et produits de santé à base de plantes dispensé par l’Université de Paris-Saclay ;
  • la licence professionnelle industries pharmaceutiques, cosmétologiques et de santé

Quelles études faut-il suivre pour devenir phytothérapeute ?

Après un cursus de formation en médecin ou dans une spécialité autorisée, il faut suivre une formation universitaire en phytothérapie pour obtenir un DU ou DIU en aromathérapie ou phyto-aromathérapie d’une durée de 6 à 12 mois en moyenne.

Où suivre une formation en aromathérapie reconnue ?

Nous vous proposons ci-dessous une liste non-exhaustive des facultés de médecine proposant un diplôme universitaire en phytothérapie.

Marseille

  • DESU Phytothérapie, aromathérapie, homéopathie, conseil à l'officine de l'Université d'Aix Marseille

Limoges

  • DIU Conseil en phytothérapie et aromathérapie de l'Université de Limoges et de Toulouse III (70 heures de cours)

Grenoble

  • DU Phytothérapie et aromathérapie clinique de l'Université Grenoble Alpes (65 heures de cours)

Nancy

  • DU Phytothérapie et aromathérapie de l'Université de Lorraine (120 heures)

Nice

  • DU Phytothérapie et aromathérapie de l'Université Côte d'Azur (140 heures)

Besançon

  • DU Phytothérapie et aromathérapie de l'Université de Franche-Comté (80 heures)

Paris

  • DIU Phytothérapie, aromathérapie : données actuelles, limites de l'Université Paris-Saclay (95 heures)
  • DU Pratique Médicale en Phyto-Aromathérapie de l'Université de Bobigny - Paris XIII (3 ans)
  • DU Conseil et Information en Phyto-Aromathérapie de l'Université de Bobigny - Paris XIII (2 ans)
  • DU Phytothérapie clinique de l’Université Paris XIII (196 heures)

Lyon

  • DU Plantes médicinales, phytothérapie et aromathérapie de l'Université Lyon 1 (123 heures)

Montpellier

  • DU Phytothérapie et aromathérapie de l'Université de Montpellier

Tours

  • DU Phytothérapie et aromathérapie de l'Université de Tours (102 heures)

Nantes

  • DU Phytothérapie et Aromathérapie - Université de Nantes (102 heures)
  • DIU Phytothérapie - Université de Nantes (108 heures)

Quel est le programme du DU phytothérapie ?

Les enseignements dispensés dans le cadre d’un DU ou DIU Phytothérapie concernent la pratique clinique dans les différentes spécialités et des connaissances en pharmacognosie (botanique, réglementation, bases de la phytothérapie, etc.).

  • Introduction à la botanique médicinale et à la chimie des molécules d’origine naturelle (pharmacognosie)
  • Réglementation liée aux plantes médicinales
  • Les principaux constituants des plantes
  • La qualité des produits phytothérapeutiques
  • La iatrogénie
  • Les formes galéniques
  • La production de plantes médicinales
  • Prescription et conseils de phytothérapie par sphère d’activité : pneumologie et infectiologie, gastro-entérologie, angio-phlebologie-cardiologie, dermatologie, rhumatologie, neurologie, pathologie de la femme et gynécologie, stomatologie, endocrinologie, accompagnement des pathologies chroniques inflammatoires, cancer...

Comment se préparer aux études pour devenir aromathérapeute ?

  • Traité de phytothérapie clinique par Christian Duraffourd et Jean-Claude Lapraz. Éditions Elsevier Masson. Juin 2019, 864 pages.
  • Plantes médicinales : phytothérapie clinique intégrative et médecine endobiogénique par Jean-Claude Charrié, Bernadette Chastel, Christine Cieur et al. Éditions Lavoisier. Juillet 2017, 704 pages.
  • Conseil en phytothérapie par Paul Goetz et Françis Hadji-Minaglou. Éditions Lavoisier. Janvier 2019, 496 pages.

Combien coûte une formation de phytothérapeute ?

Le prix d’une formation d’phytothérapeute dans le cadre d’un diplôme universitaire est compris entre 1 050 € et 1 857 € selon les tarifs constatés, auxquels il faut ajouter les frais d’inscription universitaire (entre 170 € et 380 € selon les établissements).

Le quotidien d’un phytothérapeute

Les avantages du métier de phytothérapeute

Le métier de phytothérapeute a l’avantage d’exercer une activité en accord avec ses convictions tout en utilisant pleinement ses connaissances médicales. Le phytothérapeute pratique la médecine en agissant de manière préventive et en soulageant les maux de ses patients de manière naturelle. Il prend le temps de connaître globalement ses patients et leur environnement.

L’avantage réside aussi dans le fait de pouvoir proposer un complément aux traitements classiques.

Les difficultés de la profession de phytothérapeute

Le temps de consultation est plus long que celui des consultations classique et l’activité est très chronophage. Il faut être résistant et patient.

Associations et liens utiles pour les aromathérapeutes

  • ESCOP - European Scientific Cooperative on Phytotherapy

L'ESCOP s’est donné pour mission de « faire avancer les connaissances scientifiques et le statut des phytohérapeutes en Europe ». Elle regroupe les associations nationales de phytothérapie des différents pays d'Europe.

Site : https://escop.com/

  • AMPP - Association Médicale pour la Promotion de la Phytothérapie

L’AMPP publie notamment la revue de Phytothérapie et informe sur les événements et les publications dans le domaine de la phytothérapie.

Site : https://www.facebook.com/groups/ampphy/?locale=fr_FR

  • Vous voulez sauver des vies via des formations sur-mesure ?
  • Vous voulez former votre personnel aux gestes qui sauvent ?
  • Besoin d'un audit de formation, d'un accompagnement personnalisé ou d'une aide spécifique ?

Trouvez les meilleures formations AFGSU & Premiers secours obligatoires