Prothésiste dentaire | Études, Rôle, Métier & Salaire (2024)

Article mis à jour le : 19 avril 2024

En raison du vieillissement de la population et de la recherche croissante de l’esthétique dentaire, le marché de la prothèse dentaire connaît une forte demande.

Bridges, implants dentaires, couronnes, facettes, orthèses anti-ronflement, appareils orthodontiques… On estime que plus de 75 % des Français auront besoin d'une prothèse dentaire au moins une fois dans leur vie.

En quoi consiste le métier de prothésiste dentaire ? Quels sont les salaires ? Comment se former et évoluer dans le secteur ?

Découvrez ici toutes les informations utiles sur une profession qui connaît une forte évolution liée aux progrès technologiques.

devenir Prothésiste dentaire

Le métier de prothésiste dentaire en France

Le prothésiste dentaire est un professionnel spécialisé dans la fabrication de DMSM (Dispositif Médical Sur Mesure) de type dentaire.

En quoi consiste le travail d'un prothésiste dentaire ?

À la fois technicien de haute précision et artisan, le prothésiste dentaire conçoit, fabrique, modifie, répare et met sur le marché des prothèses et orthèses dentaires faites sur mesure (couronnes, bridges, dentiers, appareils dentaires…).

Le prothésiste dentaire intervient auprès de personnes édentées (totalement ou partiellement) ou qui nécessitent une reconstitution dentaire. Il peut également réaliser des appareillages d’orthopédie dento-faciale pour redresser les dents, notamment celles des enfants.

Depuis quelques années, le développement de la robotique et des techniques informatiques assistées par ordinateur (CAO/DAO/FAO) modifie de façon notable le travail quotidien du prothésiste dentaire.

Bon à savoir : Le métier de prothésiste dentaire fait partie des professions manuelles répertoriées au concours “meilleurs ouvriers de France (MOF)”, qui récompense la dextérité et les compétences professionnelles des meilleurs élèves ou apprentis.

Quel est le rôle d'un prothésiste dentaire ?

Le prothésiste dentaire travaille toujours sur prescription d'un médecin spécialiste (chirurgien-dentiste, stomatologue ou orthodontiste).

Les dispositifs dentaires qu’il conçoit sont destinés à rétablir les fonctions des dents et à restaurer l'apparence du sourire des personnes.

Quelles sont les missions d'un prothésiste dentaire ?

  • Réception des empreintes et identification de la commande faite par le praticien dentaire
  • Création de maquettes en cire, préparations des supports et des moules en plâtre
  • Choix des matériaux et des composants (céramique, matériaux composites, métaux précieux…)
  • Préparation du laboratoire et du poste de travail
  • Fabrication de prothèses et d’orthèses dentaires sur mesure
  • Finitions, réglages, réparations et contrôles de conformité des appareillages
  • Respect des règles d’hygiène et d’asepsie en laboratoire
  • Partage des pratiques entre les équipes et travail en équipe pluridisciplinaire

Quel profil faut-il avoir pour devenir prothésiste dentaire ?

Pour devenir prothésiste dentaire, il faut avoir un bon niveau scolaire afin de pouvoir assimiler toutes les connaissances nécessaires à l’exercice de la profession.

Un prothésiste dentaire doit aussi posséder des qualités personnelles telles que :

  • Patience et concentration
  • Minutie, précision et habileté manuelle
  • Technicité et perfectionnisme
  • Sens de l’observation et de l’esthétique
  • Goût pour l’innovation technologique (CAO, FAO)
  • Créativité et adaptabilité

Où travaille un prothésiste dentaire ?

Le prothésiste dentaire peut exercer, en tant que salarié ou bien à son compte, au sein de différentes structures :

  • Laboratoires privés de prothèses dentaires
  • Cabinets dentaires indépendants
  • Établissements médicaux (hôpital, clinique…)
  • Centres de santé, centres mutualistes…
  • Entreprise de distribution de produits dentaires

L’histoire de la profession en quelques dates

  • L’histoire des prothèses dentaires est vieille de 4 000 ans, avec des dents en os ou en ivoire et des ligatures réalisées en fil d’or.
  • Au début du 18e siècle, l’utilisation de dents humaines fait son apparition et le premier ouvrage spécialisé en médecine dentaire est publié par Pierre Fauchard.
  • La fin du 19e siècle correspond à l’invention de nouvelles techniques de traitement, des empreintes en cire, des résines synthétiques et des articulateurs.
  • En 1930, la technique dentaire est reconnue comme un métier à part entière.
  • En 1965, le premier décret sur la formation des prothésistes dentaires entre en vigueur.

Quel est le salaire d'un prothésiste dentaire ?

Les salaires dépendent de la fonction exercée par le prothésiste dentaire et de son niveau de qualification.

D’après l’Union Nationale Patronale des Prothésistes Dentaires, le salaire mensuel brut d’un prothésiste dentaire se situe aux alentours de 1 700 € en début de carrière et grimpe jusqu’à 2 000 € avec l’expérience.

Un prothésiste dentaire hautement qualifié peut gagner, quant à lui, de 2 500 à 3 000 €/mois.

La formation pour devenir prothésiste dentaire

Il existe plusieurs possibilités pour devenir prothésiste dentaire, en fonction du niveau scolaire initial de l’étudiant.

Quels diplômes pour être prothésiste dentaire ?

Plusieurs diplômes permettent de travailler dans le domaine de la prothèse dentaire :

  • Bac Pro Technicien en prothèse dentaire ;
  • BTS Prothésiste dentaire ;
  • Brevet Technique des Métiers (BTM) Prothésiste dentaire ;
  • Brevet Technique des Métiers Supérieur (BTMS) Prothésiste dentaire.

Ces diplômes sont dispensés dans des lycées professionnels, des centres de formation d’apprentis ou dans des écoles privées. Ils se préparent en alternance, à temps plein ou dans le cadre de la formation continue.

Chacun de ces diplômes confère des niveaux de qualification et de compétences différents :

  • Assistant prothésiste pour les diplômes de niveau bac ;
  • Prothésiste dentaire pour les bac + 2 ;
  • Prothésiste dentaire spécialisé pour les bac + 3.

Le candidat devra choisir parmi ces formations en fonction de son profil et de ses projets professionnels.

Les diplômes post-bac sont les seuls à garantir l’acquisition des connaissances et des savoir-faire nécessaires à l’exercice total et complet du métier. Ils sont ainsi obligatoires pour les prothésistes dentaires qui veulent gérer un laboratoire.

Comment accéder à une formation de prothésiste dentaire ?

Les prérequis pour intégrer une formation en prothèse dentaire dépendent du cursus choisi.

Aucun diplôme n’est nécessaire pour accéder au bac pro ou au BTM Prothèse dentaire :

  • L’entrée en bac pro peut se faire dès la fin de la 3ème. Le diplôme se prépare en formation initiale ou continue, en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation.
  • Le BTM se prépare en général en alternance après un CAP.

Le BTMS est accessible aux titulaires d’un BTM Prothésiste dentaire.

Le BTS Prothésiste dentaire est quant à lui accessible après le baccalauréat ou avec un diplôme équivalent (niveau 4). Les titulaires du bac pro Prothèse dentaire sont prioritaires, mais les bacheliers d'autres séries peuvent aussi postuler.

Quel est le programme des études de prothésiste dentaire ?

Les études de prothésiste dentaire sont composées de cours théoriques généraux (mathématiques, français, langues vivantes, économie et gestion) et d’enseignements spécifiques à la discipline :

  • Anatomie et morphologie dentaire
  • Microbiologie appliquée
  • Sculpture et modelage
  • Matériaux à usage dentaire (métaux précieux et non précieux, acryliques, céramiques)
  • Chimie, techniques de polymérisation
  • Morphologie et orthopédie dento-faciale
  • Implantologie
  • Informatique, modélisation 3D, CAO/FAO
  • Mécanique, etc.

Le coût d’une formation de prothésiste dentaire

Le prix d’une formation de prothésiste dentaire dépend du cursus choisi, du mode de suivi des enseignements (formation initiale ou continue, apprentissage…), mais également de l’établissement qui délivre le diplôme.

Le coût total d’une formation en prothèse dentaire peut ainsi être gratuit ou dépasser allégrement les 15 000. Il comprend :

  • Frais d’inscription ;
  • Frais de formation ;
  • Frais de fournitures pédagogiques et trousse d’outils ;
  • Frais de vie courante (transport, repas, voire logement).

Dans certains cas, en fonction de la situation personnelle du candidat, le financement de la formation peut être pris en charge totalement ou en partie.

Parmi les différentes aides financières disponibles, on trouve :

  • Bourses de l’Éducation nationale sous condition de revenus ;
  • Aide individuelle à la formation (AIF) du Pôle emploi, pour les demandeurs d’emploi inscrits et les personnes en accompagnement de reclassement ;
  • Prêts bancaires étudiants : les bénéficiaires jouissent d’un taux d’intérêt préférentiel et d’un remboursement reporté à la fin des études ;
  • Droits individuels de formation (DIF) ;
  • Aides du Conseil régional ;
  • Contrat d'apprentissage en collaboration avec un centre de formation par alternance (CFA) ;
  • Compte Personnel de Formation (CPF) pour les salariés ;
  • OPCO de l’employeur ;
  • ANDPC pour les professionnels en exercice.

Les spécialités et évolutions du prothésiste dentaire

Au cours de sa carrière, le prothésiste dentaire peut s'installer et ouvrir son propre laboratoire, seul ou en association avec d'autres professionnels.

Le prothésiste dentaire a aussi la possibilité de se spécialiser dans une technique ou un matériau spécifique, en suivant des formations complémentaires. Parmi les spécialisations possibles, citons, par exemple :

  • L'impression 3D au service de la prothèse dentaire
  • Perfectionnement numérique CFAO : conception, numérisation, implantologie, impression 3D
  • Management et pilotage d’une structure dentaire
  • Bachelor Prothésiste Dentaire Spécialisé en Techniques Numériques

Il peut aussi accéder à des postes de responsabilités : responsable des achats/ventes, responsable digital, responsable qualité, commercial grand compte, office manager, chef d’entreprise, etc.

Enfin, la mobilité professionnelle est possible vers un autre secteur de la prothèse médicale (audioprothèse, prothèses-orthèses) ou bien dans le conseil en information médicale, le commerce…

Quels livres lire quand on veut devenir prothésiste dentaire ? Notre Top 3

  • Faire du sourire son métier - Prothésiste dentaire : un métier d'avenir par Teillet Antoine. Éditions Studyrama. Juin 2016.
  • Stabiliser les prothèses complètes sur implants par Ramin Atash, Laurence Evrard, Olivier Oth, Cyrille Voisin. Éditions Espace ID. Octobre 2019.
  • La dentisterie numérique tout simplement par Thomas Sastre. Éditions Espace ID. Novembre 2021.

Le quotidien d’un prothésiste dentaire

Technicien de haute précision, le prothésiste dentaire exerce un métier dont le quotidien a été fortement modifié ces dernières années avec l’avancée des nouvelles technologies.

Quels sont les avantages du métier de prothésiste dentaire ?

  • Le métier est gratifiant. Le prothésiste dentaire participe au bien-être physique et moral des personnes ;
  • La dimension artisanale, technique et artistique de la profession ;
  • Les salaires attractifs et les études relativement courtes.

Quels sont les inconvénients du métier de prothésiste dentaire ?

  • L’absence de contact avec les patients ;
  • Le contact possible avec des produits toxiques ;
  • La fatigue oculaire (travail visuel de précision).

Le métier vu de l'intérieur

Voir le lien

Sites utiles pour prothésistes dentaires

UNPPD – Union Nationale Patronale des Prothésistes Dentaires

L’UNPPD défend les intérêts des professionnels du secteur auprès des instances nationales. Elle organise la formation initiale et dispense la formation continue des prothésistes dentaires.

Coordonnées : 80 rue de la Roquette - 75011 Paris

Site : https://www.unppd.org/

FEPPD – Fédération Européenne des Patrons Prothésistes Dentaires

Créée en 1953 sous le nom de Fédération Internationale de la Prothèse Dentaire, la FEPPD change de nom en 1983. Les fédérations nationales membres sont les négociateurs reconnus auprès des autorités compétentes de leur pays, au niveau professionnel, social et gouvernemental.

Coordonnées : Étage 6/Boîte 6 - 2-4 Rond-point Schuman - 1040 Bruxelles

Site : https://www.feppd.eu/

  • Vous voulez sauver des vies via des formations sur-mesure ?
  • Vous voulez former votre personnel aux gestes qui sauvent ?
  • Besoin d'un audit de formation, d'un accompagnement personnalisé ou d'une aide spécifique ?

Trouvez les meilleures formations AFGSU & Premiers secours obligatoires