Responsable sécurité incendie | Formation, Métier & Salaire

Les établissements recevant du public sont soumis à des obligations en matière de sécurité et de lutte contre les incendies.

Vous envisagez de devenir responsable sécurité incendie ? Découvrez en quoi consiste ce métier, les études à suivre, les salaires, les débouchés et toutes les informations utiles sur cette profession.

Exemple de responsable en Sécurité incendie

Le métier de responsable sécurité incendie en France

Le responsable du service sécurité incendie exerce une fonction essentielle dans les établissements, en particulier lorsqu’il s’agit de structures de santé.

Qu’est-ce qu’un responsable sécurité incendie ?

Le responsable sécurité incendie - ou chef de sécurité incendie - coordonne l'ensemble des activités de sécurité et de prévention incendie dans un établissement ou une entreprise.

Quel est le rôle du responsable sécurité incendie ?

Son rôle est fondamental pour assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens dans les établissements recevant du public et dans les entreprises. Les missions du responsable sécurité incendie peuvent varier en fonction des spécificités propres à chaque lieu d’exercice.

Quelles sont les missions d’un responsable sécurité incendie ?

Gestion de la sécurité incendie

  • Conseiller le chef d'établissement en matière de sécurité incendie
  • Réaliser audits et enquêtes relatives aux risques incendie
  • Définir la politique de sécurité, établir et mettre en œuvre les procédures de sécurité incendie  
  • Surveiller et entretenir l'ensemble des équipements de sécurité incendie de l'établissement (alarmes, extincteurs…)
  • Connaître les risques particuliers des services et assurer leur bonne sécurité
  • Organiser et diriger les interventions de sécurité
  • Traiter les alertes et les sinistres selon les procédures définies
  • Déclencher l'alarme et alerter les secours externes en cas de besoin (pompiers…)
  • Organiser des exercices de sécurité

Management et autres activités

  • Organiser le travail des équipes
  • Former le personnel et les équipes
  • Assurer une veille permanente de la réglementation et de la législation en matière de sécurité incendie et diffuser les recommandations auprès des équipes
  • Veiller au respect des consignes de sécurité
  • Rédiger des rapports réguliers à la hiérarchie et aux services de sécurité
  • Tenir à jour des registres de sécurité incendie et des plans d'évacuation
  • Sensibiliser les personnels au risque incendie et aux mesures de prévention
  • Collaborer avec la commission de sécurité incendie

Qualités et compétences requises pour devenir responsable sécurité incendie

Outre les compétences techniques indispensables pour exercer son métier, le responsable sécurité incendie doit maîtriser les normes et la réglementation en vigueur dans son domaine. Il doit également être doté de certaines qualités personnelles, telles que :

  • Bon relationnel
  • Organisation, rigueur et méthode
  • Autonomie
  • Réactivité et capacité à agir dans l’urgence
  • Calme et maîtrise pour faire face aux situations de crise
  • Esprit d’analyse affûté et sens des priorités
  • Bonne condition physique, dynamisme et résistance à la fatigue
  • Pédagogie et capacité à fédérer une équipe

Histoire de la sécurité incendie

L’origine et l’évolution de la réglementation en matière de sécurité incendie sont étroitement liées aux incendies les plus marquants qui ont eu lieu au cours de l’histoire.

  • 1811 : Napoléon crée le premier corps militaire de sapeurs-pompiers, après l’incendie de l’Ambassade d’Autriche (une centaine de morts)
  • 1938 : création des commissions de sécurité communale, départementale et centrale, après l’incendie des Nouvelles Galeries de Marseille (75 morts).
  • 1955 : création des services départementaux d’incendie et de secours (SDISS)
  • 1970 : création de la commission d’arrondissement, suite au feu du dancing le Cinq Sept (172 morts).
  • 2004 : instauration de visites de sécurité obligatoires pour les ERP de 5e catégorie, suite au feu du centre équestre de Lescheraines (8 morts).

Où peut travailler un responsable sécurité incendie ?

Le responsable sécurité incendie peut travailler dans tout type d’établissement recevant du public et où il y a un risque d’incendie.

  • Établissements de santé (hôpital, clinique, centres médicalisés…) ;
  • Centres de loisirs (parc d’attractions, stades…) ;
  • Centres commerciaux ;
  • Immeubles de bureaux ;
  • Établissements scolaires, universités ;
  • Entreprises ;
  • Cabinets spécialisés dans l’audit et le conseil en matière de sécurité incendie
  • Prestataires de fournitures en sécurité incendie
  • Prestataires de formation en sécurité incendie

À savoir : En fonction de la taille de l’établissement, le responsable de la sécurité incendie peut travailler à temps plein ou à temps partiel. Il peut aussi être amené à travailler sur différents sites et gérer plusieurs établissements à la fois.

Quel est le salaire d'un responsable sécurité incendie ?

Un responsable sécurité incendie débutant gagne en moyenne entre 2 500 et 3 000 € bruts par mois. Après quelques années d’expérience, son salaire mensuel se situe entre 3 000 et 5 000 € bruts.

Les fourchettes de salaire varient cependant en fonction de l'expérience du responsable sécurité incendie, mais aussi du type de structure dans laquelle il exerce.

La formation pour devenir responsable sécurité incendie

En France, il faut être titulaire d’un Service de Sécurité Incendie et d’Assistance à Personnes de niveau 2 ou 3 (SSIAP2 ou SSIAP 3) pour accéder à ce type de fonction. Il s’agit d’une formation qualifiante et certifiante encadrée par la loi.

Quel est le programme des études de responsable sécurité incendie ?

Le SSIAP comprend 3 niveaux distincts et complémentaires : SSIAP1, SSIAP2 et SSIAP3. Conçus pour les établissements recevant du public (ERP) et les immeubles de grandes hauteurs (IGH), les SSIAP sont dispensés par des instituts de formation.

Les programmes sont conçus pour apporter au candidat des bases solides pour gérer la sécurité incendie avec des cours sur les lois et réglementations en matière de sécurité incendie, la prévention des incendies, la gestion des situations d'urgence, la manipulation des systèmes de détection et de lutte contre les incendies, etc.

La formation SSIAP2 se déroule sous la forme de cours théoriques, de mises en situation et d’études de cas pratiques. Elle dure au minimum 70 h et aborde les grandes thématiques suivantes :

  • Rôles et missions du chef d'équipe (gestion de l’équipe de sécurité/organisation de séances de formation/information de la hiérarchie/application des consignes/gestion des incidents…)
  • Manipulation des systèmes de sécurité incendie (système de détection incendie/système de mise en sécurité incendie/installations fixes d'extinction automatique…)
  • Hygiène et sécurité en matière de sécurité incendie (commission de sécurité accessibilité/Code du Travail)
  • Chef du poste central de sécurité en situation de crise (Connaître les procédures et les consignes/gérer les intervenants/prendre les décisions adaptées/connaître et mettre en action les moyens visant à faciliter l’action des sapeurs-pompiers…)

L’évaluation des connaissances se fait en 3 temps : une épreuve écrite sous la forme d’un QCM (40 min), une épreuve orale (15 min) et une épreuve pratique (20 min). Le candidat est certifié s'il obtient au moins la note de 12 sur 20 à l'épreuve écrite et s'il est évalué apte aux épreuves orale et pratique.

La formation SSIAP3 comprend 216 h d’enseignements théoriques et d’études de cas. Les différentes thématiques étudiées sont :

  • Le feu et ses conséquences
  • La sécurité incendie et les bâtiments
  • La réglementation incendie
  • Gestion des risques
  • Conseil au d'établissement
  • Correspondant des commissions de sécurité
  • Le management de l'équipe de sécurité
  • Le budget du service sécurité

L’évaluation des connaissances se fait en 3 temps : 2 épreuves écrites - un QCM de 40 minutes et la rédaction d’une notice technique de sécurité - et une épreuve orale (15 min).

Bon à savoir : Pour pouvoir continuer à exercer leur fonction et conformément à l’arrêté du 02 mai 2005 modifié, les titulaires d’un SSIAP doivent se soumettre, tous les 3 ans, à une actualisation de leur diplôme. Ces recyclages triennaux sont organisés par des centres de formation agréés et donnent lieu à la délivrance d’une attestation.

Quelles sont les voies d’accès à la formation SSIAP ?

Pour accéder à la formation SSIAP2, il faut être titulaire du SSIAP1 (ou d’une équivalence), d’un brevet de secourisme en cours de validité (PSC1, SST…) et avoir exercer la fonction d’agent de sécurité incendie pendant au moins 1 607 heures sur 24 mois.

Pour accéder à la formation SSIAP3, il faut être en possession de :

  • un diplôme de niveau 4

ou

  • du diplôme d'ERP2 (Établissements Recevant du Public) ou d'IGH2 (Immeuble Grande Hauteur), avec 3 ans d'expérience dans la fonction
  • du SSIAP2, avec 3 ans d'expérience dans la fonction

Le prix d’une formation de responsable sécurité incendie

Le coût de la formation est d’environ 1 200 € pour le SSIAP2 et de 4 000 € pour le SSIAP3.

Au frais de scolarité et selon la situation personnelle du candidat, peuvent s’ajouter des frais supplémentaires d’hébergement et de vie courante (repas, déplacement, hébergement…).

Comment financer sa formation de responsable sécurité incendie ?

Selon leur situation individuelle, les candidats à une formation SSIAP sont susceptibles de bénéficier d’aides financières :

  • L’aide individuelle à la formation (AIF) pour les demandeurs d’emploi inscrits et les personnes en accompagnement de reclassement
  • Les droits individuels de formation (DIF)
  • Les aides de la région
  • Le contrat d'apprentissage où les frais sont pris en charge par l’entreprise d’accueil
  • Le Compte Personnel de Formation (CPF) pour les salariés
  • Les OPCO pour les professionnels non-salariés
  • La déduction des frais de formation - sous la forme de frais professionnels réels - des revenus imposables

Le quotidien d'un responsable sécurité incendie

Le métier de responsable de la sécurité incendie est fortement lié aux aléas et peut donc être soumis à des astreintes. Le quotidien d’un chef de la sécurité incendie varie cependant en fonction du type d’établissement où il travaille, de son emplacement et de sa taille.

Les avantages de la profession

  • Métier de contact
  • Nombreuses possibilités d’embauche
  • Métier d’action

Les inconvénients

  • Travail possible les soirs et week-ends
  • Déplacements possibles
  • Métier physiquement exigeant

Poursuite d’études et évolution de carrière d’un responsable sécurité incendie

Pour donner une nouvelle orientation à sa carrière, le responsable sécurité incendie peut valider d’autres formations pour se spécialiser dans un secteur (santé, transport, chimie…) ou un domaine d’activité précis. Il peut aussi poursuivre ses études et devenir ingénieur spécialisé en gestion et prévention des risques, par exemple.

Le responsable sécurité incendie peut accéder à un poste de directeur de services, à un travail dans un cabinet de conseils spécialisé dans le domaine de la sécurité incendie, ou encore créer sa propre structure de conseil/expertise pour devenir consultant.

Le responsable sécurité incendie peut également s’orienter vers l’enseignement et la formation.

Parmi les formations disponibles, on trouve :

Associations professionnelles et liens utiles

  • FFMI – Fédération Française des Métiers de l’Incendie

    Créée en 1961, la FFMI a pour objectif de représenter l’ensemble des métiers de la sécurité incendie auprès des pouvoirs publics en France et en Europe. Elle se veut garante de la fiabilité et de l’efficacité des solutions de prévention et de protection mises en œuvre pour assurer la sécurité des personnes et des biens. Elle joue également un rôle d’information des acteurs concernés par la sécurité incendie.

    39 rue Louis Blanc - 92400 Courbevoie
    Site : https://www.ffmi.asso.fr/

  • ACSES – Association des Chargés de Sécurité en Établissements de Soins

    Créée en 1994, l’ACSES assure la reconnaissance par les pouvoirs publics de la profession, favorise les contacts et les échanges de ses membres, permet les collaborations et les études et participe au groupe de travail de la Commission Centrale de Sécurité (Ministère de l’Intérieur).

    FHF – 1 bis rue Cabanis
    Site : https://www.acses-asso.com/l-association/qui-sommes-nous

Recevez nos articles, dossiers et fiches pratiques !