TP et INR : mesure, normes, résultats | Guide 2024

Article mis à jour le : 8 janvier 2024

Le TP et l’INR sont deux mesures qu’il faut surveiller chez les patients sous traitement à base de médicaments anticoagulants de la famille des antivitamines K.

Nous vous détaillons ici tout ce qu’il faut savoir que les rôles du TP et de l’INR, leur fonctionnement, les examens, les normes, les résultats…

Analyse TP et INR

Qu’est-ce que le TP ?

Le TP est le taux de prothrombine. Il correspond au temps que le sang met à coaguler à une température de 37° C et lorsqu’on ajoute un réactif de laboratoire (de la thromboplastine) en présence de calcium. Ce temps de coagulation est ce qu’on appelle le temps de Quick

Le TP est exprimé en secondes ou en pourcentage obtenu à partir du temps de Quick.

Le taux de prothrombine (ou TP) n’est pas le dosage de la prothrombine comme on pourrait le croire. Il s’agit en fait du dosage de plusieurs facteurs :

  • Le facteur I ou fibrinogène
  • Le facteur II ou prothrombine
  • Le facteur V
  • Le facteur VII
  • Et le facteur X

Il s’agit de protéines fabriquées par le foie. En cas de blessure, de coupure et d’hémorragie, elles interviennent pour former un caillot de sang et stopper le saignement. Une quantité trop faible de facteurs de coagulation entraîne des saignements tandis qu’une quantité trop importante peut être dangereux pour les artères.

Qu’est-ce que l’INR ?

L’INR est l’International Normalised Ratio (rapport normalisé international). Il concerne uniquement les personnes sous anticoagulants. Il est calculé à partir des résultats du TP, c’est-à-dire à partir du temps de Quick du patient concerné, par rapport au temps de Quick de référence (le « témoin » sans trouble de la coagulation sanguine). Il est multiplié par un index de calibration international.

L’INR fournit une mesure plus précise que le TP pour les patients sous traitement par antivitamine K.

L’INR sert donc à surveiller la coagulation du sang des personnes sous antivitamines K (AVK).

Les valeurs normales du TP varient de 70 % à 130 %, ce qui correspond à un INR de 0.80 à 1.20.

Pourquoi prescrire un dosage TP et INR ?

Le dosage de TP et INR est nécessaire pour un patient qui doit suivre un traitement antivitamines K, quand il y a un risque de formation d’un caillot sanguin : dans le cas d’un trouble du rythme cardiaque, d’embolie pulmonaire, de phlébite, de valvulopathie, de présence de valve aortique, d’infarctus du myocarde, de fibrillation auriculaire…

En effet, lorsqu’un patient suit un traitement sous antivitamines K (AVK), la coagulation de son sang subit un ralentissement. Le temps de coagulation (ou temps de Quick) est plus long et son INR est plus élevé que la moyenne.

Il est important de surveiller régulièrement ce temps de coagulation pour qu’il reste dans des valeurs acceptables.

Quelles sont les normes TP et INR ?

Quand un traitement sous antivitamines K débute, le médecin fixe un objectif d’INR à maintenir. Il détermine une valeur INR cible et un intervalle dans lequel il est impératif de se maintenir.

  • Un TP normal est à 100 % et un INR normal est à 1.
  • Pour la majorité des patients sous AVK :
    - le TP est à 30 % environ
    - l’INR cible est de 2.5
    - et l’intervalle entre 2.0 et 3.0.

Pour les patients dans des situations particulières, l’INR cible peut être plus élevé.

liste des normes TP et INR

Un carnet est remis au patient au début de la prise de son traitement. Y sont mentionné les objectifs et les résultats des mesures successives.

Ce carnet peut être demandé au pharmacien.

Quel est l’examen pour mesurer le TP et l’INR ?

L’examen nécessaire pour mesurer le TP et INR est une prise de sang réalisée dans le pli du coude.

Il est simplement conseillé de ne pas faire un repas trop riche en graisses avant la prise de sang, mais il est inutile d’être à jeun.

Le procédé est rapide et les résultats sont généralement disponible dans la journée ou en une heure en cas d’urgence.

La mesure de du TP et INR est à réaliser toutes les 48 à 72 heures (deux fois par semaine) au début de traitement AVK et pendant un mois environ afin de trouver la dose de stabilisation au niveau de l’INR cible. Les mesures sont ensuite progressivement espacées : une fois par semaine, puis une fois tous les 15 jours si les résultats sont normaux et jusqu’à une fois par mois lorsque le dosage des antivitamines K est stabilisé.

L’association avec d’autres médicaments doit entrainer une surveillance accrue à cause d’un risque de déséquilibre.

L’automesure de l’INR par le patient lui-même facilite les mesures. Il suffit d’un prélèvement sanguin au bout du doigt, de bandelettes réactives et d’un appareil de lecture. La démarche est très similaire à celle suivie par les diabétiques pour l’automesure de la glycémie.

Comment interpréter les résultat TP et INR ?

Un INR supérieur à 4 indique un surdosage en antivitamine K. Plus l’INR est élevé et plus le risque d’hémorragie est augmenté. Un allongement du temps de Quick signifie une baisse du taux de prothrombine et une augmentation de l’INR.

Hormis un excès d’antivitamines K, certaines pathologies, certains médicaments ou des variations liées à l’alimentation peuvent aussi entraîner un INR élevé.

Un INR inférieur à la valeur seuil de l’intervalle défini avec le médecin (généralement 2.0) alerte sur un risque de formation de caillot sanguin. Cela signifie que le traitement n’est pas assez dosé et qu’il est inefficace.

L’interprétation de l’INR et la décision des suites à y donner reviennent au médecin traitant à qui les résultats sont adressés par le laboratoire d’analyses.

Avis de non responsabilité : les articles sont destinés à des fins d'information uniquement et ne constituent en aucun cas des conseils spécifiques. En cas de doute , veuillez consulter un médecin ou spécialiste.

  • Vous voulez sauver des vies via des formations sur-mesure ?
  • Vous voulez former votre personnel aux gestes qui sauvent ?
  • Besoin d'un audit de formation, d'un accompagnement personnalisé ou d'une aide spécifique ?

Trouvez les meilleures formations AFGSU & Premiers secours obligatoires