Formation manipulateur en électroradiologie médicale | DPC

Vous êtes manipulateur en électroradiologie médicale et souhaitez des informations sur la formation continue ? Nous avons fait le point sur le sujet pour tenter de répondre à toutes vos questions.

  • Quelles sont les formations disponibles et leurs coûts ? 
  • Existent-ils des aides au financement d’une action de DPC pour manipulateur en radiologie ?

Quelles formations suivre lorsqu’on est manipulateur en électroradiologie médicale ?

Le manipulateur d'électroradiologie médicale (MEM) est à la fois soignant et technicien. Il réalise des examens médicaux pour l’établissement d’un diagnostic et participe aux traitements par irradiation. Avec l’évolution spectaculaire des technologies, le métier de MEM nécessite désormais des connaissances approfondies.

Celles-ci doivent être actualisées tout au long de la carrière professionnelle du MEM pour assurer qualité et sécurité des soins.

Formation manipulateur en électroradiologie médicale

La formation continue pour un manipulateur d’électroradiologie médicale

L’offre de formations continues destinées aux manipulateurs d’électroradiologie médicale (MEM) est variée. Elle comprend des formations qui peuvent se suivre en présentiel, par correspondance ou en e-learning, sur quelques heures ou plusieurs mois.

Ces formations complémentaires proposent des enseignements pour :

  • actualiser ou approfondir les connaissances dans les différents aspects de la profession : radioprotection, logiciels de gestion d’images, etc.
  • se spécialiser dans un domaine particulier de la profession : échographie/mammographie, imagerie interventionnelle, radioprotection, etc.
  •  élargir le champ des compétences vers d’autres disciplines : qualité, hygiène et sécurité, prise en charge psychologique des patients, etc.
  • évoluer vers un poste de cadre de santé ou de directeur des soins.
  • se reconvertir dans des fonctions d’encadrement/formation ou devenir technico-commercial dans le secteur industriel.

Parmi ces formations, qui peuvent être diplômantes, certifiantes ou qualifiantes, on trouve :

  • des diplômes universitaires : DIU Échographie d’acquisition, DU Acquisition de compétences en recherche clinique, etc.
  • des masters (master Imagerie biomédicale, master Signaux et images en biologie et médecine, master Ingénieries pour la Santé et le médicament, etc.
  • des sessions de formation proposées lors des congrès de sociétés savantes ou de fédérations de professionnels.
  • des formations dispensées par des industriels de l’imagerie médicale.
  • des formations dans des centres de formation professionnelle continue.

Le développement professionnel continu du manipulateur en électroradiologie médicale

Le développement professionnel continu (DPC) est un dispositif de formation continue réglementé qui concerne tous les professionnels de santé dont les manipulateurs d’électroradiologie médicale.

Les orientations pluriannuelles prioritaires de DPC pour les manipulateurs d’électroradiologie médicale 

Chaque manipulateur d’électroradiologie médicale a une obligation triennale, c’est-à-dire qu’il doit suivre un parcours de DPC dans un délai de 3 ans. Les actions de DPC suivies doivent être conformes à au moins une orientation nationale prioritaire de Santé publique.

Ces priorités nationales sont définies par profession et/ou spécialité. Pour la période 2020-2022, l’État a retenu 4 orientations prioritaires pour les manipulateurs en radiologie médicale.

Orientation prioritaire n°223 – Pratiques en scanographie

La scanographie est une technique d’imagerie médicale très demandée. Or les scanners sont des appareils de plus en plus polyvalents ayant considérablement progressé ces dernières années.

L’objectif de cette formation est de permettre au manipulateur d’électro-radiologie médicale de maîtriser l’utilisation de ce type d’appareillage pour garantir la sécurité et l’efficience des soins. Fiche de cadrage (2 pages)

Objectifs de la formation :

  • Protéger le patient lors de son exposition aux rayons ionisants ;
  • Actualiser les connaissances sur les principes de base et les techniques avancées de l’imagerie au scanner.

Éléments de programme :

  • Fonctionnalités et paramétrages des dispositifs d’imagerie ;
  • Maîtrise et optimisation des doses d’irradiation ;
  • Maîtrise des techniques d’acquisition propres au scanner (artéfacts…) ;
  • Gestion des produits de contraste ;
  • Fonctionnement et paramétrage des logiciels de gestion des traitements ;
  • Champs d’irradiation et différents paramètres d’irradiation ;
  • Bonnes pratiques en scannographie ;
  • Gestion des non-conformités.

Orientation prioritaire n°224 – Fonctionnement d’un appareil de radiothérapie

Le développement technologique des appareils de radiothérapie nécessite un niveau de connaissances important du manipulateur, afin de garantir la sécurité et la qualité des soins. Fiche de cadrage (2 pages)

Objectifs de la formation :

  • Acquérir des compétences sur les nouvelles techniques de radiothérapie ;
  • Comprendre le fonctionnement des appareillages ;
  • Maîtriser les logiciels de gestion des images.

Éléments de programme :

  • Les différentes techniques de radiothérapie (radiothérapie conformationnelle 3D, radiothérapie en conditions stéréotaxiques, radiothérapie guidée par l’image…) ;
  • La radiothérapie dans le traitement des cancers : évolutions des techniques et perspectives ;
  • Les dispositifs d’imagerie de positionnement : fonctionnement, paramétrage, optimisations, gestion et traitements des données, gestion des non-conformités…).

Orientation prioritaire n°225 – Radioprotection et magnétoprotection des personnes exposées aux champs magnétiques à des fins médicales

L’exposition à des rayonnements ionisants et à des champs magnétiques à des fins diagnostiques et/ou thérapeutiques est potentiellement dangereuse. Ces risques concernent les patients, mais également les manipulateurs. Les évolutions technologiques et réglementaires obligent les manipulateurs d’électroradiologie médicale à se tenir aux faits de ces éléments pour assurer leur propre sécurité et celle des patients.

La formation à la radioprotection des personnes exposées est par ailleurs obligatoire pour l’ensemble des professionnels utilisant les rayonnements ionisants dans leurs applications médicales (décision de l’Autorité de Sûreté Nucléaire n° 2017-DC-0585). Fiche de cadrage (2 pages)

Objectifs de la formation :

  • Développer une culture de la radio et de la magnéto-protection pour protéger les personnes exposées ;
  • Identifier, évaluer et gérer les risques ;
  • Appliquer la réglementation ;
  •  Mettre en œuvre le principe de justification des expositions et celui d’optimisation des doses délivrées aux personnes ;
  • Analyser objectivement sa pratique professionnelle ;
  • Savoir impliquer la personne exposée pour la rendre actrice de sa radioprotection.

Éléments de programme :

En radioprotection

  • Rayonnements ionisants : les risques, la réglementation, l’optimisation des doses reçues ;
  • Les principes de justification des expositions ;
  • La gestion des risques ;
  • L’information des personnes exposées.

En magnétoprotection

  • IRM : principes physiques, effets sur l’organisme, réglementation ;
  • DMI : les différents types, compatibilité et conditions d’utilisation ;
  •  Les procédures d’urgence (Quench…).

Orientation prioritaire n°226 – Pratiques interventionnelles radioguidées

Les pratiques interventionnelles radioguidées sont en constante augmentation, notamment pour les actes de chirurgie en bloc opératoire. Elles apportent des bénéfices considérables, mais présentent des enjeux significatifs en matière d’asepsie et de radioprotection, tant pour le patient que pour le manipulateur. Fiche de cadrage (1 pages)

Objectifs de la formation :

  • Actualiser et perfectionner les connaissances sur le fonctionnement des différents appareillages et sur les procédures d’utilisation ;
  • Renforcer le respect des règles d’hygiène ;
  • Optimiser les doses d’irradiation et sensibiliser à la radioprotection.

Éléments de programme :

  • La radioprotection : outils, qualité et gestion des risques ;
  • L’hygiène en imagerie interventionnelle ;
  • La maîtrise du risque infectieux ;
  • Les principes de justification des actes et d’optimisation de l’exposition d’un patient en radiologie ;
  • La réglementation en vigueur ;
  • Contrôle de radioprotection.

Les formations DPC pour manipulateurs d’électroradiologie médicale

En 2022, l’offre de DPC pour les manipulateurs en électroradiologie médicale comprend :

  • 315 actions de DPC dites interprofessionnelles, c’est-à-dire disponibles pour les MEM mais pouvant s’adresser également à d’autres professionnels de santé ;
  • 41 formations de DPC spécifiquement destinées aux manipulateurs d’électroradiologie médicale.

La liste officielle de l’ensemble des actions et des programmes de DPC disponibles pour les manipulateurs en radiologie médicale est consultable sur le site de l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu (ANDPC).

Coût et financement d’une formation de DPC pour manipulateur d’électroradiologie médicale

En 2022, le prix d’une formation de DPC pour manipulateur d’électroradiologie médicale est compris entre 250 € et 1 000 €.

Ces tarifs varient en fonction de :

  • la durée des formations (quelques heures à plusieurs mois) ;
  • le type d’organisme ou de structure qui dispense les formations (organismes associatifs, ODPC commerciaux, universités, établissements de santé publics) ;
  • le mode de suivi des cours (présentiel, distanciel, e-learning, mixte…).

En plus du prix de la formation elle-même, des frais supplémentaires sont également à prévoir : frais de déplacement, de restauration et de logement, absence temporaire de revenus, etc.


Bien que soumis à l’obligation de formation continue comme tous les professionnels de santé, les MEM ne peuvent pas prétendre aux forfaits DPC accordés par l’Agence du DPC.


En l’absence de forfaits de DPC dédiés, les manipulateurs en électroradiologie médicale peuvent financer leur formation continue en utilisant :

  • Leur compte personnel de formation (CPF). Pour plus d'informations, consulter notre page sur le CPF.
  • L’autofinancement avec la possibilité de bénéficier d’un crédit d’impôt et de déduire jusqu’à 40 h de formation par an (au taux horaire de 10,57 €). Les frais annexes liés à la formation (repas, hébergement, transport…) sont quant à eux déductibles sur la déclaration d’impôts.

Recevez nos meilleurs guides et fiches pratiques !