Assistante sociale : métier, spécialité, salaire, formation

Un assistant social ou assistante sociale est aussi appelé assistant de service social ou assistant socio-éducatif. Il fait partie des travailleurs sociaux et œuvre au quotidien pour aider à l'insertion profession ou sociale.

L'assistance sociale est un secteur avec des besoins importants qui augmentent en permanence. Le besoin en assistants sociaux est important et les diplômés trouvent facilement un poste.

Comment devenir assistante sociale ? Quelle est son rôle et son salaire ? Ce guide complet sur la formation d'assistant social vous donne toutes les clés pour comprendre le métier et savoir comment faire pour exercer cette profession.

Assistante sociale formation

Le métier d'assistante sociale en France

Un assistant social accompagne les personnes en situation de difficulté concernant leur logement, leur travail, leur santé, des violences familiales, la scolarité des enfants, etc. Il est le lien entre la société et le citoyen en étant un support d'accompagnement en cas de difficulté.

En quoi consiste le travail d'assistante sociale ?

L'assistant social intervient auprès de tout type de public : les enfants, les adolescents, les adultes, les personnes âgées, les personnes dépendantes ou malades, etc. Les missions quotidiennes d'une assistante sociale consistent à écouter, informer et conseiller ses interlocuteurs afin de favoriser leur insertion professionnelle ou sociale.

Il y a deux catégories d'assistants sociaux :

  • Les polyvalents de secteur
    On les appelle aussi des assistants sociaux familiaux : ils s'occupent de la population d'un secteur géographique déterminé
  • Les polyvalents de catégorie
    Ils exercent dans un secteur d'activité, comme par exemple, dans les écoles (l'Éducation nationale), les prisons, les entreprises, etc.

Quelles sont les missions d'un ambulancier ?

Écouter

  • Identification de l'origine des problèmes
  • Déplacement au domicile

Informer

  • Droits en prestations sociales
  • Droits d'accès à la prise en charge médicale
  • Accès au logement
  • Accès à la formation
  • Aide à remplir des documents administratifs
  • Rédaction de compte-rendus

Conseiller

  • Mise en place de solutions
  • Orientation vers des lieux d'accueil spécialisés
  • Orientation vers des services d'aide sociale (CAF, MSA, etc.)
  • Liaison avec d'autres corps professionnels (éducateurs, médecins, magistrats, etc.)
  • Mise en place d'un projet vers l'autonomie

Échanger et faire du lien

  • Échange avec les travailleurs sociaux

  • Interactions avec les institutions

Quel profil faut-il avoir pour être assistante sociale ?

L'assistance sociale est un métier qui nécessite une grande capacité d'écoute, un sens de la communication et un équilibre psychologique à toute épreuve. L'assistante sociale doit avoir un bon sens du relationnel. Pour réagir et trouver des solutions, elle doit aussi être organisée et avoir du sens pratique.

Des qualités humaines sont indispensables pour savoir être à l'écoute et susciter de la confiance. Il faut pouvoir être disponible et réagir rapidement en cas de besoin.

Enfin, l'assistante sociale est tenue au secret professionnel et doit savoir rester discrète afin de respecter une déontologie.

Où travaille une assistante sociale ?

Les établissements où peut exercer un assistant social sont très divers. Il peut s'agir de :

  • la fonction publique territoriale, d'État ou hospitalière ; 
  • d'établissements de santé ou services médico-sociaux qu'ils soient publics ou privés ;
  • des entreprises privées ou publiques ;
  • des associations ;
  • des établissements pénitentiaires ;
  • des organismes de protection sociale ;
  • etc.

Un assistant social peut également exercer en libéral.

De manière générale, la majorité des assistantes sociales exercent dans le secteur public, notamment dans les mairies, les hôpitaux ou les établissements d'enseignement.

Quelle est l'histoire de la profession d'assistante sociale ?

L'histoire de la profession d'assistant social prend naissance avec les premiers mouvements sociaux à la fin du 19e siècle en France. Avec la création des Maisons sociales, on met en place des services. Parallèlement, les infirmières visiteuses interviennent au domicile des ouvriers en difficulté.

C'est en 1932 qu'est reconnue par décret la profession d'assistante sociale. La profession évolue avec les décrets de 1938 puis 1951.

Quelques chiffres sur le métier d'assistante sociale

  • 95 % des assistants sociaux sont des femmes
  • 70 écoles préparent au diplôme d'assistante sociale
  • 42 000 assistants de service social titulaires du DEASS en 2010
  • 65 % des emplois dans l'assistance sociale sont des CDI ou des CDD de plus de 6 mois (Chiffres d'une étude de 2018)

Quel est le salaire d'une assistante sociale ?

Le salaire d'une assistante sociale varie selon la structure où elle exerce.

Carrière

Salaire brut mensuel

Début de carrière Fonction Publique

1 827 €

Fin de carrière Fonction Publique

2 774 €

Le salaire d'une assistante sociale de la fonction publique est augmenté par des primes et des indemnités en fonction de la situation.

Le salaire dépend également de la fonction publique concernée : territoriale, d'État, de l'Éducation nationale, dans l'administration pénitentiaire, à la protection judiciaire de la jeunesse, au Ministère de l'Intérieur, etc.

Dans le secteur privé, les assistants sociaux ont un salaire généralement un peu plus élevé.

Bon à savoir

80 % des assistants sociaux ont un salaire sont compris entre 25 000 € et 43 000 €. La moyenne des salaires des assistants sociaux est de 33 000 €.

La formation pour devenir assistante sociale

Il existe aujourd'hui un seul diplôme pour pouvoir exercer en tant qu'assistante sociale. Ce diplôme se prépare en 3 ans après le bac. Cette formation peut se suivre en cours présentiel ou à distance, selon les situations de chacun.

Quel est le diplôme pour être assistante sociale ?

Pour être assistance sociale, il faut être titulaire du diplôme d'État d'assistant de service social (DEASS).

Pour exercer dans la fonction publique territoriale, il faut réussir le concours d'assistant territorial socio-éducatif (catégorie B).

Quelles études faire pour être assistante sociale ?

Le DEASS s'obtient après une formation initiale d'une durée de 3 ans.

Néanmoins, en étant titulaire du BUT CS (Bachelor Universitaire de Technologie Carrières Sociales) option assistante sociale (formation de 3 ans), il est possible de préparer le DEASS pendant une année supplémentaire.

Quelles sont les conditions pour faire des études d'assistante sociale ?

La sélection pour pouvoir suivre la formation en vue de passer le DEASS se réalise sur dossier et entretien via le dispositif Parcoursup, en formation initiale.

Quel est le programme des études d'assistante sociale ?

Le programme des études d'assistante sociale comprend une formation théorique de 1 740 heures articulée autour de 4 domaines de formation (DF) :

  • DF1 : Intervention professionnelle en travail social avec 650 heures de cours
  • DF2 : Analyse des questions sociales de l’intervention professionnelle en travail social avec 574 heures de cours
  • DF3 : Communication professionnelle en travail social avec 248 heures de cours
  • DF4 : Dynamiques inter institutionnelles, partenariats et réseaux avec 268 heures de cours

La partie pratique de la formation est constituée de 1 820 heures de stage réparties sur les 6 semestres de la formation.

Le programme de la formation a été réformé en 2018. L'ensemble des documents de référence sur le contenu de la formation sont accessibles sur le site du Ministère de la Solidarité et de la Santé.

Comment se préparer aux études d'assistante sociale ?

Pour mettre toutes les chances de votre côté, préparez-vous aux admissions en travaillant plusieurs aspects de votre personnalité et de vos centres d'intérêt :

  • Qualités humaines (empathie, bienveillance, écoute)
  • Gestion des émotions et du stress / maîtrise de soi
  • Ouverture et connaissances des questions et problématiques sociales de la société
  • Intérêt  à travailler en équipe aussi bien que seul et en autonomie
  • Capacité à la prise de responsabilités
  • Compétences à l'écrit et aisance orale

Des écoles privées proposent des classes préparatoires.

Quelles sont les meilleures écoles pour devenir assistante sociale ?

Il existe 70 écoles qui préparent au DEASS et qui sont agréées par le Ministère du Travail.

Vous trouverez la liste des établissements qui préparent au DEASS sur le site de l'Association nationale des assistants de service social.

Quels livres lire quand on veut être assistante sociale ? Notre Top 3

  1. Assistante sociale aujourd'hui de Brigitte Bouquet et Christine Garcette. Éditions Maloine, collection Profession de santé, 5e édition. Septembre 2011.

  2. Le travail d'assistante sociale par Chantal Le Bouffant et Faïza Guélamine. Éditions Dunod, collection Guide médico-social, 3e édition. Mars 2012.

  3. Je réussis le DEASS. Diplôme d'Etat d'assistant de service social par Céline Rose, Christophe Valette, Vincent Chaudet et Jacqueline Gassier. Éditions Elsevier Masson, collection Préparation au DE. Juin 2022.

Comment se reconvertir pour être assistante sociale ?

Le Diplôme d'État d'Assistant de Service Social (DEASS) est accessible grâce à une démarche de validation des acquis de l'expérience (VAE).
La solution est également de mettre en place une formation par alternance quand on veut des reconvertir.

Le prix de la formation d'assistante sociale

Il est compliqué de mentionner un coût, car les situations et les écoles font varier fortement les conditions de financement.

Combien coûte la formation d'assistante sociale ?

Le prix de la formation d'assistante sociale équivaut au montant des frais d'inscription lorsqu'il s'agit d'une école publique. Pour les formations dispensées par les établissements privés, le coût de la formation varie en fonction de l'école choisie.

Le prix de la formation est donc très variable, de quelques centaines d'euros par an à plusieurs milliers selon les situations et les établissements.

Quelles sont les aides à la formation d'assistante sociale ?

Il existe des dispositifs d'aides financières lorsqu'on veut se reconvertir et passer le diplôme d'assistante sociale :

  • Le Compte personnel de formation (CPF) pour les salariés, les demandeurs d'emploi, les intérimaires, les indépendants et les fonctionnaires
  • Le Congé de formation professionnelle (CFP) pour les fonctionnaires qui souhaitent se reconvertir
  • L'Aide Individuelle à la Formation (AIF) pour les demandeurs d'emploi
  • Le Plan de développement des compétences (PDC) pour les salariés
  • La formation en alternance pour les salariés
  • Le FAF (fonds d’assurance formation) pour les indépendants
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Le diplôme d'assistante sociale

Comment se déroule les épreuves du diplôme d'assistante sociale ?

Les épreuves du DEASS sont organisées par chaque organisme de formation. En fonction de chaque domaine de formation (DF), elles comportent :

  • La présentation d'une intervention sociale individuelle ou collective
  • La présentation d'un diagnostic social territorial
  • Un mémoire de pratique professionnelle
  • Une étude de situation
  • L'élaboration d'une communication professionnelle
  • Un contrôle de connaissances

Pour aller plus loin

Le détail des épreuves est présenté dans le Référentiel de Certification du diplôme d'État d'assistant de service social.

Quelles sont les conditions pour s'inscrire au diplôme d'assistante sociale ?

Il faut avoir suivi la formation de 3 ans préparant au Diplôme d'État d'assistant de Service Social.

Dans quel pays le diplôme d'assistante sociale est-il reconnu ?

Les titulaires du DEASS peuvent exercer leur profession dans les règles du pays d'accueil lorsque la profession est règlementée dans ce pays. Ainsi, la qualification professionnelle est reconnue dans la plupart des pays de l'Union européenne.

Lorsque la profession n'est pas règlementée, il n'est pas toujours simple de trouver des correspondances au diplôme. Néanmoins, les fonctions existent et sont exercées la plupart du temps.

Les spécialités et évolutions de l'assistante sociale

Une assistante sociale peut se spécialiser dans un domaine d'intervention : l'accompagnement des malades du SIDA, la santé dans le milieu scolaire, l'enfance en danger, la drogue, etc.

Parmi les évolutions possibles dans la carrière d'un assistant sociale, citons les métiers suivants :

  • Directeur de services d'intervention sociale
  • Directeur d'établissement social ou sanitaire et social
  • Responsable de circonscription d'action sociale
  • Conseiller technique de service social
  • Chargé de mission
  • Chargé de développement
  • Chargé d’étude
  • Coordonnateur de projet
  • Médiateur familial
  • Délégué à la tutelle
  • Conseiller conjugal ou familial

Avec quelques années d'expérience professionnelle, un assistant social peut accéder à des formations complémentaires telles que :

  • le Certificat d'Aptitude aux Fonctions d'Encadrement et de Responsable d'Unité d'Intervention Sociale (CAFERUIS). Le but est d'occuper des postes d'encadrement. La formation comprend 400 heures de formation théorique et 420 heures de stage.
  • Le Diplôme d’Etat ingénierie sociale (DEIS) qui permet d'accéder à des postes d'encadrement. La formation comprend 700 heures de formation théorique et 5 semaines de stage suivie sur une durée maximale de 3 ans. Elle est accessible aux assistantes sociales après 3 années d'expérience en poste.
  • Le Certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale (CAFDES) avec 700 heures de formation théorique et 510 heures de stages en alternance sur une durée de 24 à 30 mois.
  • Le Diplôme d'État (DE) de Médiateur Familial (DEMF) qui permet de travailler au sein des familles en situation de rupture.

Le métier d'assistante sociale au quotidien

Au quotidien, une assistante sociale réalise des tâches variées : accompagner dans la demande d'allocations, faire des demandes de logements pour des personnes en difficulté ou en situation d'urgence, mettre des démarches de protection en cas de violences familiales, guider des personnes âgées dans des démarches administratives, etc.

Quels sont les avantages du métier d'assistante sociale ?

Aider les gens et être à leur contact pour leur trouver des solutions est un travail enrichissant et gratifiant qui apporte une grande satisfaction. C'est aussi un métier où il n'existe pas de routine, car chaque personne et chaque situation est unique. On exerce souvent ce métier par vocation.

Il faut avoir conscience que le métier nécessite souvent des déplacements pour accompagner les personnes, faire le lien avec différents acteurs sociaux, évaluer des situations de terrain, etc. C'est un aspect dont il faut avoir conscience et qui peut être perçu par un avantage pour les personnes qui aiment bouger et un inconvénient pour celles qui préfèrent rester dans un bureau et ne pas aller au contact. De la même façon, l'autonomie est souvent appréciée, tout en ayant ses limites.

Enfin, l'assistance sociale est un secteur en situation de recrutement permanent et il n'y a aucune difficulté à trouver un emploi.

Quelles sont les difficultés du métier d'assistante sociale ?

L'assistant social doit être capable de déconnecter des problèmes des personnes et prendre du recul pour ne pas se laisser submerger, d'autant plus que les assistants sociaux sont des personnes généralement empathiques.

Il faut savoir ne pas s'impliquer personnellement et garder du recul, mais néanmoins suffisamment de qualités humaines pour aider. C'est souvent un juste milieu à trouver qui n'est pas toujours évident à tenir. Il faut aussi savoir faire face aux déceptions quand on n'arrive pas à trouver de solutions.

La réactivité demandée devant certaines situations d'urgence font que le métier d'assistante sociale est très prenant et empiète souvent sur la vie personnelle.

Le métier vu de l'intérieur

Les organisations et groupes d'entraide pour le métier d'assistante sociale

Une association

ANAS – Association nationale des assistants de service social
L'ANAS regroupe plus de 1 200 adhérents et déploie des sections locales sur tout le territoire français. L'ANAS, c'est :

  • un lieu neutre de parole et d'échanges sur les pratiques professionnelles
  • une assistance aux professionnels
  • un lieu de réflexion et d'information sur l’actualité du travail social
  • des journées d'études sur le travail social, des conférences, des débats
  • la revue française de service social (parution 4 fois par an)
  • des interventions auprès des étudiants ou futurs professionnels

Coordonnées : 15 rue de Bruxelles - 75009 Paris
Mail : secretariat@anas.fr
Site : https://www.anas.fr/ 

Des groupes d'aide

  • ANAS
    Groupe Facebook d'informations sur l'actualité de l'association nationale des assistants de service social
  • On sait que je suis assistant€ social(e) quand...
    Groupe Facebook de partage de nombreuses anecdotes, questionnements, recherches d'emploi ou de stage, bons plans, coups de gueule et coups de coeur.
  • Tout sur l'assistant de service social
    Groupe Facebook de partage d'informations sur le métier, les concours, la formation, les actualités, des anecdotes...


Recevez nos meilleurs guides et fiches pratiques !