Attaché de recherche clinique : métier, salaire, évolution

L’attaché de recherche clinique (ARC) organise et garanti le bon déroulement des essais cliniques réalisés chez l’Homme.

Le métier vous attire et vous recherchez des informations ?

Cette fiche complète vous explique tout ce qu’il faut savoir sur le métier d’attaché de recherche clinique : missions, salaire, formations, coûts, évolutions de carrière…

attaché de recherche clinique

L’attaché de recherche clinique en France

L’attaché de recherche clinique (ARC) organise les études cliniques qui précèdent la mise sur le marché d’un médicament ou d’un dispositif médical.

Qu’est-ce qu’un attaché de recherche clinique ?

L’attaché de recherche clinique est un acteur indispensable pour garantir la sécurité des patients et des volontaires sains participant, ainsi que l’intégrité et la qualité des données recueillies lors des essais cliniques.

Qu’est-ce qu’un essai clinique ?

C’est une étude scientifique conduite sur l’Homme dans le but d’améliorer les connaissances médicales pour mieux traiter les pathologies. Menés par les industriels des produits de santé, par des chercheurs académiques ou institutionnels, les essais cliniques comprennent :

  • les recherches pour évaluer l’efficacité et la sécurité d’un médicament ou d’un dispositif médical, en vue d’obtenir une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM)
  • les tests pour évaluer l’usage et l’impact d’un médicament ou d’un dispositif médical en usage en « vie réelle » après leur commercialisation 
  • les études épidémiologiques ou comportementales dans le domaine de la santé

Quel est le rôle d’un attaché de recherche clinique ?

L’attaché de recherche clinique doit s’assurer que l’étude clinique dont il a la charge se déroule conformément aux procédures décrites dans le protocole et selon les bonnes pratiques cliniques et les dispositions législatives et réglementaires en vigueur.

Il vérifie que les droits, la sécurité et la protection des personnes (patients et volontaires sains), qui se prêtent à la recherche, sont satisfaits.

Il vérifie que les données et les résultats communiqués sont exacts, complets et cohérents avec les documents sources. Il fait en permanence le lien entre les commanditaires de l’étude et les équipes qui réalisent les analyses.

Quelles sont les missions d'un attaché de recherche clinique ?

Mise en place des études

  • Élabore le protocole des essais cliniques avec le chef de projet clinique
  • Réalise les documents nécessaires aux investigateurs (critères d’inclusion et d’exclusion, les fiches aide-mémoire...)
  • Sélectionne les médecins participant aux essais
  • Effectue des visites de présélection, d’initiation et de fermeture
  • Présente le protocole (mode d’administration du médicament, examens à réaliser, âge requis des volontaires...)
  • Gère la logistique des centres investigateurs (produits, échantillons biologiques, dispositifs médicaux...)
  • Participe à l’élaboration des cahiers d’observation, du guide de monitoring, des demandes de corrections…

Exploitation des résultats

  • Contrôle les données recueillies par rapport aux données sources
  • Gère et traite les données/résultats (recherche, recueil, analyse, priorisation, diffusion, classement, suivi)

Suivi des études, monitoring

  • Contrôle la bonne application des procédures et de la réglementation
  • Réalise des visites de suivi (monitoring) des centres investigateurs
  • Recueille les cahiers d’observation rédigés par les médecins
  • Rédige des rapports de suivi
  • Répond aux questions des médecins
  • Gère le stockage et la dispensation des produits et matériels pour l’étude
  • Veille à la détection et au suivi attentif des événements indésirables (EI) et événements indésirables graves (EIG)
  • Réalise le suivi budgétaire de l’étude
  • Collabore avec les autres membres de l’équipe projet (chef de projet clinique, autres ARC...)
  • Vérifie la transmission des données de pharmacovigilance aux services concernés

Les qualités et compétences requises pour devenir ARC

Le métier d’attaché de recherche clinique nécessite d’avoir de bonnes connaissances scientifiques ainsi que des compétences en matière de gestion de projets. L’ARC doit également posséder certaines qualités techniques et personnelles :

  • Connaître les bonnes pratiques cliniques et la réglementation dans le domaine de la recherche clinique
  • Avoir de bonnes capacités rédactionnelles et être à l’aise avec l’outil informatique (rédaction de rapport…)
  • Maitriser l’anglais (langue universelle dans le domaine de la recherche et des essais cliniques)
  • Être rigoureux et méthodique
  • Avoir le sens des priorités et de l’organisation
  • Être autonome et capable d’adaptation aux changements organisationnels
  • Aimer travailler dans un secteur pluridisciplinaire
  • Être capable de fédérer et de développer un réseau
  • Être disponible géographiquement

Où peut travailler un ARC ?

L’attaché de recherche clinique peut travailler :

  • dans un CHU (centre hospitalo-universitaire) ;
  • dans l’industrie pharmaceutique, les sociétés de biotechnologies ou les laboratoires de dispositifs médicaux ;
  • dans une CRO (Contract Research Organization), entreprise privée prestataire de services dans le domaine de la recherche biomédicale ;
  • dans une agence publique de santé (ANSM, HAS…)

Quel est le salaire d'un attaché de recherche clinique?

Le salaire d'un attaché de recherche clinique dépend de nombreux critères comme le niveau d’expérience, la formation et le type de structure dans lequel il travaille. Il est cependant attractif, car un ARC débutant gagne en moyenne entre 1 900 € et 2 900 € bruts par mois.

Avec l’expérience, sa rémunération est fortement revalorisée et peut aller jusqu’à 4 500 € bruts mensuels. À ces sommes, peuvent s’ajouter des primes de fin de projet pour les ARC qui exercent dans de grosses structures privées.

La formation d’un attaché de recherche clinique

Pour répondre aux exigences des recruteurs au sein des structures privées et publiques, le candidat au métier d’attaché de recherche clinique doit être prêt à suivre un long cursus universitaire.

Quels sont les prérequis pour devenir attaché de recherche clinique ?

En général, les attachés de recherche clinique sont recrutés après des études scientifiques supérieures (bac+5 en général) complétées, si besoin est, par une formation spécifique au métier d’attaché de recherche clinique.

Quelles sont les formations pour devenir ARC ?

Il existe plusieurs types de formation qui permettent d’accéder au métier d’attaché de recherche clinique.

1. Les masters

Plusieurs masters spécialisés dans la recherche clinique sont implantés sur tout le territoire français. Parmi eux :

  • Master Recherche clinique et pharmacovigilance ;
  • Master Biologie option Recherche clinique et simulation en santé ;
  • Master Biologie option Physiopathologie et recherche clinique ;
  • Master Développement & Recherche Clinique
  • Master Santé publique option Modélisation en pharmacologie clinique et épidémiologie ;
  • Master en bio-informatique ;
  • Master Ingénierie de la santé option Parcours essais cliniques, médicaments et produits de santé.

Ils sont accessibles aux candidats qui ont validé une licence générale en adéquation avec la thématique du master, ainsi qu’aux étudiants des filières santé (internes en médecine ou pharmacie).

2. Les formations spécifiques d’attaché de recherche clinique

Elles sont nécessaires pour être recruté en tant qu’attaché de recherche clinique, sauf pour les titulaires d’un diplôme comprenant des enseignements spécifiques de la recherche clinique (cf. liste des masters ci-dessus).

Les principales formations spécifiques au métier d’ARC qui sont proposées en France sont :

  • le DIU FARC (diplôme interuniversitaire Formation des assistants de recherche clinique et des techniciens d’études cliniques) ;
  • le DIU FIEC (diplôme interuniversitaire Formation des investigateurs et des chefs de projets aux essais cliniques des médicaments et des produits de santé) ;
  • les formations privées d’ARC.

Les conditions d’admissions à ces différentes formations varient d’une université à l’autre et selon les écoles privées. En général, sont admis à s’inscrire :

  • les candidats titulaires d’un bac +3 ou au-delà des filières médicale et scientifique ;
  • les paramédicaux diplômés d’État (infirmier, kinésithérapeute…) ;
  • les personnes déjà engagées dans cette activité professionnelle et celles en formation continue.

Quel est le programme d’une formation au métier d’ARC ?

Quel que soit le parcours de formation choisi pour devenir ARC, l’objectif est de former les professionnels pour qu’ils soient capables d’encadrer les réalisations pratiques de recherche chez la personne humaine.

Les enseignements abordent la méthodologie de la recherche clinique, les principes et les lois qui encadrent les essais cliniques ainsi que la maîtrise des techniques de monitoring. Bien qu’évoluant régulièrement pour s’adapter aux exigences des recruteurs privés et publics, ils comprennent des grandes thématiques telles que :

  • Médecine et recherche clinique
  • Conception et Gestion de projets
  • Statistiques et bases de données
  • Maitrise des Bonnes Pratiques Cliniques
  • Structure et organisation de la recherche biomédicale publique et privée
  • Réglementation française et internationale en recherche clinique
  • Pharmacovigilance
  • Assurance qualité
  • Management de l'essai clinique
  • Anglais scientifique

Combien coûte la formation d’attaché de recherche clinique ?

Le coût de la formation pour devenir ARC dépend essentiellement du cursus choisi (master, DIU, formations en écoles privées) :

  • les frais de dossier (de 450 € à 700 €) ;
  • la cotisation de vie étudiante et campus (CVEC) de 92 € ;
  • les droits de scolarité (de 400 à plus de 4 000 €/an).

Des frais de vie courante (transport, repas, fournitures pédagogiques…) sont également à prévoir.

Comment financer les études d’attaché de recherche clinique ?

Il existe plusieurs possibilités d’aides financières en fonction de la situation du candidat, du statut de l’établissement qui dispense la formation (université/école privée…) et selon que celle-ci se fait par la voie de la formation initiale ou bien de la formation continue :

  • bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux ;
  • aides des conseils régionaux ;
  • prêt étudiant garanti par l’État ;
  • aide individuelle à la formation (AIF) dispensée par Pôle Emploi pour les demandeurs d’emploi inscrits et les personnes en accompagnement de reclassement ;
  • Agefiph ;
  • compte personnel de formation (CPF) pour les salariés du secteur privé…

Évolution de carrière de l’attaché de recherche clinique

À plus ou moins long terme, l’attaché de recherche clinique peut élargir ses tâches habituelles en évoluant vers la gestion de projet et le management d’équipe. Il a aussi la possibilité de changer de secteur d’activité, en se tournant vers le marketing du médicament, le contrôle qualité ou les affaires juridiques et réglementaires.

Parmi les métiers possibles, il peut devenir : 

  • Gestionnaire de bases de données cliniques
  • Chargé de l’assurance qualité
  • ARC Manager
  • Responsable de pharmacovigilance
  • Responsable d’études cliniques
  • Responsable de projet R&D
  • Chargé d’affaires réglementaires

Témoignages d’attachés de recherche clinique

Associations professionnelles et liens utiles

SOCRA – Society of Clinical Research Associates

Depuis 1991, la SOCRA est une organisation à but non lucratif dont l'objectif est d'offrir des possibilités d'éducation, de certification et de réseautage à toutes les personnes impliquées dans des activités de recherche clinique.


AFCROs – Association Française des CROs

L’AFCROs a pour objectif de soutenir le haut degré de professionnalisme des sociétés de recherche clinique françaises, de défendre les intérêts de tous les professionnels du secteur et des patients et de s’engager pour une recherche éthique et responsable.


EUCROF – European CRO Federation

L’EUCROF est une organisation à but non lucratif fondée en 2005. Son but est de promouvoir la recherche clinique en améliorant les connaissances, les compétences/expertises et les aptitudes des CRO. Elle représente et soutient les intérêts des CRO en Europe auprès des organismes de réglementation, de l'industrie pharmaceutique, biotechnologique, des dispositifs médicaux et d'autres industries liées aux soins de santé dans le domaine de la recherche clinique. EUCROF organise des programmes de formation et d'éducation afin d'augmenter la qualité de la recherche clinique et d'améliorer la collaboration entre toutes les parties prenantes.


DMB – Association française des Data Management Biomédical

Sa mission est de regrouper les Data Managers (toute personne impliquée dans la gestion informatique de données relatives à l’utilisation de médicaments dans les essais cliniques ou enquêtes) venant de l’industrie des sciences de la vie et dispositifs médicaux, des Biotechs, des CROs (Contract Research Organisation), du monde des prestataires de services ou de l’Université.

Recevez nos meilleurs guides et fiches pratiques !